Livres
524 418
Membres
542 690

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Mereiane : Je suis en train de lire

Le Décaméron illustré par l'auteur et les peintres de son époque Le Décaméron illustré par l'auteur et les peintres de son époque
Boccace   
Disciple de Dante et de Pétrarque, Boccace est l'un des grands auteurs du Trecento. Il conçoit son chef-d'oeuvre au lendemain de la peste qui a ravagé Florence en 1348, alors que les hommes bouleversés, s'interrogent sur les vices humains et les valeurs morales. Le Décaméron est composé des cent nouvelles que sept nobles demoiselles et trois jeunes gens, réfugiés dans la campagne florentine pour fuir le fléau, relatent au cours de dix journées. D'emblée, Boccace place le Décaméron sous le signe de l'amour triomphant, prenant le parti des femmes : " Moi, que le Ciel a voulu créer pour vous aimer ". Une fresque fascinante de plus de cinq cents oeuvres d'art éclaire cette somptueuse comédie humaine, aux miniatures des plus grands manuscrits du Décaméron et aux dessins de Boccace lui-même répondent les panneaux de coffres de mariage, les plateaux d'accouchées, les fresques et les peintures d'artistes florentins célèbres ou anonymes. Des oeuvres éclatantes de vie et de couleurs, à l'aube de la Renaissance italienne. Diane de Selliers.

par Lilou
Les Rois maudits, Tome 4 : La Loi des mâles Les Rois maudits, Tome 4 : La Loi des mâles
Maurice Druon   
le destin trop rapide de jean le posthume et la déchéance des capétiens continue.
Toujours aussi intéressante bien écrite et captivante, cette série est un chef d'oeuvre.


par kiki_owen
Les Mystères de Larispem, Tome 1 : Le sang jamais n'oublie Les Mystères de Larispem, Tome 1 : Le sang jamais n'oublie
Lucie Pierrat-Pajot   
Lecture agréable et prenante, tant pour la découverte d'un Paris uchronique que pour ses personnages (Liberté et Carmine sont plutôt attachantes dans leur relation d'amitié). L'écriture est assez bien léchée, néanmoins côté intrigue il ne faut rien attendre de plus qu'une grosse introduction très prometteuse. Comme il m'est déjà arrivé plusieurs fois de m'enthousiasmer pour un premier tome et d'être assez déçue par la tournure que prenait la suite, je réserve mon avis pour le moment et attendrai d'avoir lu la suite...

par Mereiane
Le Déchronologue Le Déchronologue
Stéphane Beauverger   
Lorsque je vois le succès qu’a eu ce livre, Grand Prix de l’Imaginaire en 2010, Prix Bob Morane en 2010, Prix Européen utopiale en 2009, Prix du Lundi en 2009 et les nombreuses critiques positives des lecteurs, je suis ravie. En effet, ce roman est plutôt compliqué à lire dans ses allers-retours dans le temps et je suis donc plus que contente de voir qu’il y a encore des lecteurs qui apprécient une littérature plus travaillée !

Le déchronologue raconte l’aventure extraordinaire du capitaine Henry Villon pirate français dans les eaux des caraïbes au XVIIème siècle. Il est fasciné par les maravilas, des trésors qu’il pourchasse par delà les océans. Lui-même est pourchassé par ses souvenirs, souvent douloureux, qu’il tente de noyer dans le tafia. Mais le siècle est incertain, des failles temporelles apparaissent. Des bateaux d’autres époques frayent dans les eaux tropicales. Alors que le vaisseau du capitaine est abîmé, il est réparé par un peuple étrange qui confie au capitaine une nouvelle mission. En effet, le bateau peut maintenant canonner secondes, minutes et heures afin de confronter les différentes versions temporelles de leurs ennemis afin de les détruire.

Le récit est fragmenté comme le temps. C’est-à-dire qu’il est au début très difficile de suivre l’histoire puisque la chronologie fait sans arrêt des bonds temporelles en avant, en arrière sans ordre ni logique apparente. Certains personnages apparaissent, disparaissent, le bateau change de nom, le héros n’est jamais deux fois au même endroit d’un chapitre sur l’autre. Et pourtant, ça fonctionne ! Même si on perdu au début, on se prend d’affection pour les personnages, on veut comprendre, résoudre les mystères qui entourent les maravilas, cet étrange bateau, le passé du capitaine, etc.

L’écriture est fluide, bien menée, mais avec un vocabulaire très précis. Pour toutes ces raisons, ce n’est pas un roman à proposer à tout le monde, il faut déjà un lecteur qui soit intéressé par le sujet, autant les pirates que la fantasy, le travail sur le temps, et un bon lecteur !

En tout cas, ça a été pour ma part une belle découverte et il faudrait sûrement que je le relise pour cette fois comprendre l’histoire dans l’ordre chronologique !

par heleniah
Le Club de l'ours polaire, Tome 1 : Stella et les mondes gelés Le Club de l'ours polaire, Tome 1 : Stella et les mondes gelés
Alex Bell   
Un superbe roman « Middle grade » à découvrir à partir de 10 ans !

La jeune Stella a été trouvée abandonnée dans la neige lorsqu'elle devait avoir environ 13 ans. De cette époque, elle ne garde aucun souvenirs. Si elle fait parfois de terribles cauchemars, elle vit une vie idyllique avec son père, l'explorateur Félix qui lui a transmis sa passion de découverte !
Chez eux, il y un ours polaire, des dinosaures miniatures et à la place du poney, une licorne !
Si dans ce monde on croise régulièrement des fées et des yétis, il reste encore de nombreux lieux inexplorés !
Et Stella a de la chance, pour son treizième anniversaire, elle va avoir la chance d'être la première fille à avoir le droit d'accompagner une expédition !

Malheureusement, dès les premières heures passées sur le sol des Mondes gelés, Stella, Shay, Dragigus et Ethan, les enfants de l'expédition, vont se retrouver à devoir se débrouiller seuls après avoir été malencontreusement séparés des adultes !
Perdus, ils vont chercher à rejoindre le but ultime à explorer : l'endroit le plus froid des Mondes gelés...
S'ils ne s'entendent pas forcément, ils vont devoir s'allier pour survivre et face aux diverses créatures qu'ils vont rencontrer !

C'est très prenant et si le suspense est très présent, les monstres ne feront pas faire de cauchemars aux jeunes lecteurs. Il y a ici également une grande morale sur l'amitié et le jugement des autres.
En tant qu'adulte, j'ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture et il est certain que je lirai la suite avec grand plaisir.

En conclusion, je recommande vivement pour les lecteurs de 10 ans en quête d'aventure !

par dadotiste
Gloutons et Dragons, Tome 1 Gloutons et Dragons, Tome 1
Ryoko Kui   
les plus
- drôle et décalé
- présenté sous forme scientifique et avec des recettes
- les monstres sont bien détaillés et dessinés

les moins
- très répétitif donc ça perd peu à peu de l'intérêt
- les personnages sont simplifiés à l'extrême ce qui contraste avec le détail des monstres

par kadeline
La Trilogie de Mars, tome 2 : Mars la Verte La Trilogie de Mars, tome 2 : Mars la Verte
Kim Stanley Robinson   
Exactement comme pour le premier tome, j'ai eu beaucoup de mal à arriver au bout de certains chapitres (en particulier les chapitres de Nirgal, Michel et Maya), ce qui fait qu'il m'aura fallu beauuucoup de temps pour finir cette lecture.
Davantage axé sur les générations nées sur Mars et leurs rapports à "leur" planète, ce deuxième tome développe pourtant, comme le précédent des quantités d'idées et de questions (éthiques, politiques, sociales, morales...) passionnantes et la description minutieuse des petits signes (apparition d'assemblages floristiques de plus en plus complexes, nuances des couleurs du ciel qui évoluent, fonte des glaces...) qui montrent que la terraformation se poursuit inexorablement est assez hypnotisante.
Du coup, je n'arrive pas vraiment à me décider: est-ce que j'enchaîne avec Blue Mars immédiatement ou vais-je faire une petite pause dans la trilogie avant d'y replonger? Ce qui est sûr c'est que je n'en ai pas fini et que j'y reviendrai...

par Mereiane
La Trilogie de Mars, tome 1 : Mars la Rouge La Trilogie de Mars, tome 1 : Mars la Rouge
Kim Stanley Robinson   
2026: Après plusieurs années de préparation, la mission internationale dirigée par l'américain Frank Chalmers et la russe Maya Toitovna quitte la Terre à bord de l'Arès pour fonder la première colonie martienne. Aux difficultés techniques s'ajoutent rapidement des différends personnels: concurrences, histoires de cœur, visions politiques divergentes, intérêts financiers... Les "cents premiers" vont devoir composer, d'abord les uns avec les autres, puis avec les groupes d'intérêts terriens, qu'il s'agisse des multinationales lorgnant sur les ressources minières de la planète ou de gouvernements qui voient en ces grands espaces un moyen efficace de réguler leur démographie et leurs problèmes de flux migratoires.
Ce roman d'anticipation aborde de nombreux problèmes posés par la terraformation de la planète rouge, qu'ils soient techniques, éthiques, diplomatiques, économiques ou sociaux; et malgré quelques traits d'optimisme scientifique qu'on peut cependant lui pardonner (on parle d'un livre écrit il y a 25 ans, tout de même...), Kim Stanley Robinson prouve qu'il s'est extrêmement bien documenté sur le sujet.
Le récit se construit sur une trentaine d'années, à travers une poignée des cents premiers (Frank, Maya, Nadia, Michel, John et Ann)... et c'est ce qui m'a posé problème dans ma lecture. J'ai détesté certains personnages (pas tous, heureusement, bien qu'il n'y en ait aucun auquel je me sois franchement attachée non plus...), or même 90 petites pages avec un personnage qu'on n'apprécie pas, c'est long, fastidieux et tellement pesant! Malgré cela, vu le tableau d'ensemble final [spoiler]et vu que certains des personnages que je n'aime pas sont morts
[/spoiler], je suis très curieuse de lire la suite, Green Mars.
[spoiler]
Par ailleurs, en tant que biologiste et maraîchère, j'ai envie d'en savoir plus sur ce qui a été développé par l'équipe "ferme" d'Hiroko, même si je redoute un peu le trip "sectarisme" plus ou moins annoncé.[/spoiler]

par Mereiane
Chroniques du Marais qui Pue, Épisode 4 : À l'école de Cochonlard Chroniques du Marais qui Pue, Épisode 4 : À l'école de Cochonlard
Paul Stewart    Chris Riddell   
Alors qu'il était occupé à monter une armoire, Jean-Michel se retrouve de nouveau transporté au Marais qui pue, et cette fois, sa sœur Ella est aussi du voyage. Heureusement, celle-ci ne semble pas avoir vraiment compris ce qui s'était passé - et est bien trop occupée à faire les yeux doux au sombre et mystérieux Édouard Lebeau, capitaine de l'équipe de quiquiche de l'école de Cochonlard. Le super-guerrier Jean-Mi le Barbare va devoir reprendre du service!
Dans ce quatrième tome on ne cesse de trébucher sur les références et la parodie, tant dans le texte que dans l'illustration. C'est poilant, mais malgré cela, j'attends avec impatience que les auteurs développent leur intrigue...

par Mereiane
Chroniques du Marais qui Pue, Épisode 3 : L'abominable docteur Câlinou Chroniques du Marais qui Pue, Épisode 3 : L'abominable docteur Câlinou
Paul Stewart    Chris Riddell   
Jean-Mi le Barbare arrive au terme de ses aventures au Marais qui pue: désormais, la confrontation avec le terrible docteur Câlinou semble inévitable... Randalf semble en savoir plus que ce qu'il veut bien en dire à propos du diabolique habitant de la Clairière Gloussante...
Ce troisième tome conclut brillament les aventures de Jean-Michel, Henri, Veronica, Norbert et Randalf. C'est aussi drôle, léger et rafraîchissant que les deux premiers tomes et la fin heureuse couronne joyeusement le tout. Parfait pour des lecteurs entre 8 et 12 ans.

par Mereiane
  • aller en page :
  • 1
  • 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode