Livres
475 940
Membres
454 525

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Marj0riz 2011-08-10T21:18:55+02:00

Tu vois, en amitié on ne passe pas devant le maire, alors il n'y a pas vraiment de date anniversaire ; mais ça peut quand même durer toute une vie puisqu'on s'est choisie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par december-5th 2011-05-14T23:16:23+02:00

« Tu m'as demandé de te réapprendre à vivre, tu te souviens ? Alors commence par te détendre. Tu donnes trop d'importance aux choses qui n'en ont pas. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par december-5th 2011-05-14T23:16:23+02:00

« C'est une lâcheté parmi tant d'autres. Un pas en arrière, un pas en avant, on confond excuses et prétextes et on se donne de bonnes raisons de s'interdire de vivre le présent. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par december-5th 2011-05-14T23:16:23+02:00

« Tu ne crois pas que de temps en temps le souvenir d'une belle soirée d'enfance vaut tous les cours d'histoire du monde ? »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Biibette 2010-11-30T20:12:52+01:00

- Tu n'es toujours pas guéri, hein ?

- Je ne sais pas, Yvonne, elle me manque souvent c'est tout.

- Alors pourquoi l'as-tu trompée ?

- C'était il y a longtemps, j'ai fait une connerie.

- Eh oui, mais ce genre de connerie-là, on les paie toute sa vie. Profite de cette aventure londonienne pour tourner la page. Si le bonheur se présente, ne le laisse pas passer.

- Je ne suis pas sûr qu'il ait ma nouvelle adresse, ton bonheur...

- Combien de rencontres as-tu gâchées ces trois dernières années parce que tu aimais avec un pied dans le présent et l'autre dans le passé

Afficher en entier
Extrait ajouté par Biibette 2010-11-30T20:12:52+01:00

Elle se disait que le mieux serait peut-être de ne plus jamais aimer. Pouvoir tout effacer, oublier les promesses, recracher ce poison au goût de trahison. Combien de jours faudrait-il, cette fois encore, pour cicatriser ? Surtout, ne pas penser maintenant aux week-ends à venir.

Réapprendre à contrôler les battements de son cœur quand on croit voir l'autre au détour d'un carrefour. Ne pas baisser les yeux parce qu'un couple s'embrasse sur un banc devant vous. Et ne plus jamais, jamais attendre que le téléphone sonne. S'empêcher d'imaginer la vie de celui qu'on a aimé. Par pitié, ne pas le voir lorsqu'on ferme les yeux, ne pas penser à ses journées. Hurler que l'on est en colère, qu'on vous a trompée. Que sera devenu le temps de la tendresse, des mains qui se croisaient quand on marchait ensemble ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-27T15:09:55+02:00

Mathias se retourna vers Antoine, cherchant dans le regard de son ami un semblant d’explication. Antoine se contenta de hausser les épaules. Mathias toussota et regarda John Glover le plus sérieusement du monde. – Monsieur Glover, auriez-vous par le plus grand des hasards un livre dont le titre serait Inimitable Jeeves, s’il vous plaît 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kaathleen_jacquard 2012-01-22T18:23:00+01:00

- Tu te souviens de Caroline Leblond ?

6 seconde A, toujours assises au fond de la class. Ton premier baiser. ça fais quelques années..

-Elle était rudement belle , Caroline Leblond.

-pourquoi penses-tu à elle , là maintenant

-Là-bas près du manège , je trouve que cette femme lui ressemble.

[...]

-Tu crois que c'est elle? Tu as raison elle a un faux air de Caroline Leblond.

-Qu'est-ce que j'ai pus être amoureus d'elle!

-Toi aussi tu lui faisait ses devoirs de maths pourqu'elle t'embrasse ?

-C'est dégueulasse se que tu dis.

-Pourquoi c'est dégueulasse ? Elle embrassait tout les garçons qui avaient plus de 14 sur 20.

-Je viens de te dire que j'étais fou amoureux d'elle!

-Eh bien mnt tu peux envisager de touner la page.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-14T21:40:14+01:00

« Comme j'ai aimé ce métier (de libraire) ! Etre au milieu des livres, côtoyer tous les jours les personnages qui vivent dans leurs pages... »

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-27T15:09:46+02:00

Un taxi se rangeait le long du trottoir. La porte de la librairie s’ouvrit et Mathias se jeta dans les bras de son ami. Antoine toussota et indiqua, d’un regard appuyé, le vieux monsieur qui l’attendait au fond de la libraire, à dix pas de lui. – Ah oui, je comprends mieux maintenant le sens que tu donnes au mot « petit », chuchota Mathias en regardant autour de lui

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode