Livres
520 648
Membres
536 589

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Metro 2033



Description ajoutée par x-Key 2016-12-16T19:11:30+01:00

Résumé

2033. Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.

Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d'une menace obscure... mais aussi à se découvrir lui-même à travers des rencontres inattendues.

Afficher en entier

Classement en biblio - 409 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Rowena77 2017-02-01T11:51:58+01:00

Le nombre de places au paradis était limité, seul l'enfer était ouvert à tous.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Là, je ne peux m'empêcher de m'indigner face aux commentaires carrément décevants des autres lecteurs : aucune analyse juste dire : c'est pas bien. Justifier vous un peu mieux, que l'on puisse comprendre pourquoi vous n'avez pas apprécié Metro 2033.

Pour moi, c'est tout simplement un chef-d'oeuvre, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à lire : long, plutôt simple à lire, avec une intrigue plus que convenable. Il est sûr que le coup des stations de métro en russes n'était pas bien calculé, mais, franchement, après un petit temps d'adaptation, il devient très facile de retenir les noms et même de situer à peu près les stations, surtout qu'une carte du souterrain moscoviste est fournie avec le livre !

L'histoire commence dans une station nommée VDNKh. Très peu intéressant au début, je ne peux que m'incliner face à cela, l'intrigue monte en puissance petit à petit et Dmitry Glukhovsky prend un malin plaisir parfois à ralentir l'action, juste pour nous donner encore plus envie de connaître la suite et faire durer le suspens. Le personnage d'Artyom est assez intéressant, car il n'a pas grand-chose d'héroïque et, pourtant, il doit affronter des choses que même les "stalkers", les plus endurcis du métro, auraient du mal à affronter. Et, pourtant, il survit ! L'évolution du personnage nous permet de nous immerger dans l'histoire et d'avoir un point de vue assez objectif, de par la naïveté d'Artyom. On pourrait presque parler d'anti-héros.

Je vais également reprendre un dernier point qui est critiqué : les stations et leurs "clans". Si vous n'y avez trouvé aucun intérêt, c'est que vous êtes passé carrément à côté du sens de ce livre. En effet, pourquoi pensez-vous que tant de régimes autoritaires sont décrits après une catastrophe mondiale ? Tout simplement : c'est une critique de la débauche humaine, qui cherche toujours à avoir un meneur. Et pour chaque régime, on a le droit à une critique différente, un point de vue différent : que ce soit les néo-nazis, les communistes, les trotskistes ou encore les religieux, tous sont sans exception, critiqués. Relisez le livre, vous comprendrez peut-être.

En conclusion : un chef-d'oeuvre d'écriture et d'intrigue, avec des personnages carrément attachants (vous vous en rendrez compte si vous lisez Metro 2034 que vous y tenez, à votre Artyom !) et des enseignements, contrairement à ce que peuvent penser certains.

Afficher en entier
Diamant

(Pavé en vue, comme le roman)

Ce livre est une véritable bombe à retardement ! Dans le bon sens du terme.

L'auteur nous sert une histoire où le rythme et la tension montent crescendo pour venir nous exploser en pleine figure sur la fin. Il nous montre qu'il maîtrise parfaitement son récit. Personnellement j'ai adhérer et adorer du début à la fin. C'est une réussite totale, un sans faute. Ce livre m'a littéralement scotché. Transporté. Fait frissonné. Subjugué. Et ce malgré les nombreuses et parfois longues descriptions. Quand le rythme vient un peu à s’essouffler c'est uniquement pour nous laisser le temps de reprendre notre respiration avant que celui-ci ne reparte de plus belle. Dmitry Glukhovsky nous sert aussi un twist final des plus génial. Vraiment la fin m'a ... Y a pas de mots, elle est juste parfaite !

Un des aspects qui m'a assez étonné avec ce livre est que je m'attendais à me trouver face à un livre à la limite de l'horreur, super gore, avec du sang partout et une surdose de testostérone à en être dégoutée. Finalement le livre est bien plus subtil que ça. L'auteur joue sur l'angoisse et sur nos peur mais pas uniquement à coup de gros monstres badass qui sortent de tous les recoins. Il joue davantage sur nos peur les plus primales: la peur de la solitude et la peur de l'inconnu et du noir. Dans cet environnement que sont les lugubres tunnels moscovites, il a pu y aller à cœur-joie sur la suggestion du danger en plus du réel danger qui rôde alentours. De cette manière il parvient vraiment à instaurer un sentiment de malaise permanent mais super efficace.

Bien sur le livre contient son lot de créatures surnaturelles et effrayantes, je vous épargne leurs descriptions, c'est tellement mieux de les découvrir au fur et à mesure.

C'est donc dans cet environnement angoissant et claustrophobisant (oui je sais, ce mot n'existe pas mais je le met quand même) des tunnels et rames de métro de Moscou, que notre jeune héro va devoir affronter les dangers les plus vils. Et ces danger ne sont pas toujours ceux que l'on croit car évidemment quel est le pire prédateur de l'homme ? l'homme lui-même évidemment. On se doute bien que dans ce climat de survie, la cohabitation n'est pas toujours facile. Il a fallu réorganiser totalement la vie au quotidien et de cela a émergé la création de divers groupuscules ou factions ayant de plus ou moins bonnes intentions, c'est selon.

J'ai beaucoup aimé suivre Artyom dans ses aventures. Cela m'a fait pensé à un voyage initiatique. Tout le long de son périple, il va rencontrer des gens et être confronté à pas mal de situations qui souvent le dépassent et le poussent à réfléchir, à se questionner sur le sens de la vie (et de sa vie) ainsi que la place de chacun dans ce monde en réorganisation constante. En parcourant les ténèbres des sous-sols moscovites, Dmitry Glukhovsky dépeint également les ténèbres et la noirceur de l'âme humaine.

On rencontre pas mal de personnages et c'est là qu'il y a un petit bémol: j'aurais voulu davantage de profondeur dans ceux-ci, que certains avec un potentiel énorme soient mieux exploités.

Cela manque aussi cruellement de personnages féminins ! C'est bien dommage, mais d'un côté ça a du bon: pas de risque d'avoir une histoire d'amour à l'eau de rose qui viendrait gâcher l'histoire. J'aurais quand même bien vu une femme forte pointer le bout de son nez dans tout ce capharnaüm.

L'auteur à su habilement mélanger toutes sortes de références dans son récit (dont certaines m'ont probablement échappées, dont j'ai compris à moitié), qui sont super intéressantes. Il mélange des faits historiques avec des références politiques et des mythes pour nous servir un cocktail explosif et instructif. J'ai aussi beaucoup aimé qu'il utilise un environnement réel (logique en somme dans un livre d'anticipation) à savoir les vraies voies du métro situés sous Moscou. Et heureusement qu'il nous à gentiment mis à disposition une carte de ces stations afin de pouvoir se repérer (à l'intérieur des couvertures, en rabat).

J'ai bien accroché à l'écriture également, il y a beaucoup de descriptions donc il faut aimer les pavés pour se lancer dans ce livre, mais elles servent tellement bien l'histoire que c'est passé sans soucis dans mon cas. J'ai lu à gauche à droite sur le net que c'est un des aspect qui a pu déplaire à pas mal de lecteurs.

En résumé c'est donc une excellente lecture, coup de cœur, que je recommande aux amoureux de science-fiction et de bonnes histoires bien ficelées, à condition que vous aimiez les gros livres avec des moments plus calmes assez descriptifs. Soyez aussi rassuré: même si c'est perturbant au début de lire des prénoms et des noms de stations en russe, on s'habitue assez vite.

Une chose est sure: la suite m'attend patiemment, mais il ne me faudra pas longtemps avant que je ne plonge dessus.

Voir la chronique sur mon blog: http://voyageaucentredeslivresdegalah.blogspot.be/2017/02/metro-2033-de-dmitry-glukhovsky.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Fred_09 2020-08-23T16:23:56+02:00
Diamant

Premièrement, j'ai adoré le style d'écriture de Dmitry Glukhovsky. Sa façon d'écrire est magnifique et il arrive à tenir le suspense et le stress de la première à la dernière page du livre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PowLeen 2020-08-03T10:35:50+02:00
Or

Un livre que j'ai beaucoup aimé, que ce soit les personnages, l'histoire, l'écriture... Je l'ai trouvé très addictif et j'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marggaux 2020-07-28T23:36:45+02:00
Pas apprécié

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coriandrysse 2020-04-25T17:03:45+02:00
Or

J'ai voulu lire ce livre car j'ai regardé mon homme joué au jeu et j'ai aimé l'histoire de base. Il m'a informé que c'était tiré d'un livre tout comme The Witcher d’ailleurs.

Un premier tome très intéressant ou (ce qui est vraiment bizarre ou marrant) je retrouve et reconnais des personnages du jeu. Tout comme dans le jeu l'auteur a su tenir en halène son lecteur.

L'histoire commence certe doucement mais les rebondissement son divers et le suspense monte petit à petit nous donnant toujours envie de tourner les page afin de lire la suite.

Il me tarde de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-10T14:02:12+01:00
Pas apprécié

Une lecture pénible pour ce premier tome d'un récit post apocalyptique russe (2034 pour la suite).

Artyom vit sous terre depuis que les radiations ont condamné la surface. Pour les hommes certes, mais les mutants ont pris le pouvoir et menacent l'intégrité de la dernière arche de l'humanité, le métro de Moscou. Informé d'un danger imminent, Artyom doit partir en quête. Rejoindre la célèbre Polis pour délivrer un message et peut-être les sauver tous. Il devra au mépris du danger traverser de nombreuses stations aux régimes politiques aussi divers qu'étranges sans compter leurs occupants.

La succession des différents régimes politique ont certes, une valeur pour ce que veut véhiculer l'auteur sur les travers humains mais ils ont du mal à passer en matière de crédibilité.

Le héros passe son temps à être sauvé par foule d'intervenants alors qu'il devrait être mort et même pas enterré cent fois déjà.

Le voyage lui-même manque de conviction et surtout de cette énergie qui fait un bon road movie, une bonne quête, un bon bouquin du genre quoi. Sans compter qu'on a l'impression qu'il passe des mois à voyager entre des stations qui ne devraient être espacées que de quelques centaines de mètres.

La valeur énergétique du champignon, élément de base depuis plusieurs décennies, à peine plus qu'une bonne salade verte (sans sauce bien sûr). Parfait pour le thé, mais pour nourrir les cochons, ils devraient tous être morts de faim là-dedans...

C'est répétitif, lourd, c'est parfait pour une adaptation en jeu vidéo (tiens, ça été fait) mais à lire, franchement pénible et toujours cette touche mystico-ésotérique qui nous pourrit tout bon récit post-apocalyptique.

Impossible de s'attacher au héros, impossible de s'attacher aux personnages secondaires qui disparaissent plus vite qu'une larme de femme en enfer. Mesdames, d'ailleurs, n'espérez pas trouver un modèle dans ce livre ou même simplement un personnage féminin consistant.

Au final, je me suis profondément ennuyé, comme le héros j'ai fait un voyage interminable et je vais spoiler, attention : Pour rien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LillyOrenda 2020-02-06T14:42:15+01:00
Or

Metro 2033, premier tome d une série du même nom, met doucement en place l univers sombre et angoissant de ce roman fantastique.

Artyom va devoir survivre à d horribles dangers pour mener à bien sa mission.

Un roman qui rend claustrophobe (au moins on est dans l ambiance) et très bien mené.

Un dépaysement total avec ce monde post apocalyptique russe dans lequel le danger est omniprésent. Survie et aventures, un bon moment de lecture!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-09T13:33:23+01:00
Lu aussi

Roman inégal et peu passionnant dans l'ensemble avec beaucoup de longueurs et de répétitions.

Il est vrai qu'il se passe un peu les mêmes événements dans la plupart des chapitres, et qu'au final l'auteur propose une œuvre certes originale, mais trop peu dynamique pour pleinement nous captiver. Seule la fin retient réellement notre attention et mérite le détour tant elle est surprenante, mais s'accorde finalement très bien à la nature humaine.

Cependant cela n'est pas suffisant pour combler nos attentes, et c'est finalement un sentiment nimbé de déception qui l'emporte.

Artyom est un jeune homme né dans les profondeurs du métro moscovite n'ayant pas connu le désastre que la guerre a occasionné, et qui ne connait l'histoire de l'homme qu'au travers des récits des anciens et des rares manuels scolaires sauvés du cataclysme. Or le voilà investi d'une mission consistant à rejoindre une station très éloignée de la sienne, afin de délivrer un message de la plus haute importance à une personne qui lui est totalement inconnue. Au gré de ces stations dont il ne connait presque rien, les rencontres ainsi que les dangers sont multiples, et la mort jamais loin pour qui fait preuve d'imprudence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par queenregina 2019-08-25T21:06:55+02:00
Bronze

J'ai terminé ce livre, je suis assez mitigée car d'un côté il y a de très bonnes idées et de l'autre de nombreux points négatifs.

Tout d'abord j'ai adoré l'univers dépeint par l'auteur l'ambiance post-apocalyptique dans le métro russe. Nous avons des dangers tapis dans la pénombre, à la surface et des sociétés humaines reprenant les pires travers de l'humanité avec notamment : des néo-nazis, des sectes religieuses, des communistes et j'en passe. J'ai apprécié cette critique des montées aux pouvoirs. Ces points sont très réalistes pour ma part.

Ces sociétés font froid dans le dos après les individus mangent ce qu'ils trouvent pour survivre comme les rats et autres aliments étranges, s'affrontent pour le contrôle des stations pour l'approvisionnement en eau et électricité. Nous retrouvons donc des guerres, des conflits des tyrans des manipulateurs un manque de solidarité, sous terre la monnaie d'échange devient les munitions des kalachnikov. Pour faire simple vous obtenez à manger contre des cartouches mais un jour ou l'autre ces balles tueront des individus, car chacun a la gâchette facile. La monnaie d'échange impact directement des vies humaines.

Cependant je ne me suis jamais attaché au protagoniste, je n'ai pas ressenti d'empathie envers lui, je n'ai pas non plus aimer son comportement, son côté un peu naïf par moment. Après ces passages le concernant ne sont pas crédibles Spoiler(cliquez pour révéler) Artyom récupère vite des blessures dues au quatrième Reich, il n'a pas d'infection, ne perd pas de dent or elles bougent, pour la photo de son nouveau passeport personne n'évoque son visage tuméfié, la marque de la corde.

Après j'ai trouvé l'histoire très répétitive en effet notre héros rencontre à chaque fois un compagnon de route le perd de vue et en retrouve un autre. Le récit devient vite lassant à mon goût. Difficile d'apprécier pleinement un livre dans lequel le lecteur ne s'identifie pas à son héro . Artyom manque de charisme, reste trop fade à mon sens. Je ne pense pas que ce point soit seulement dû à son jeune âge, car j'ai trouvé lors de mes lectures des adolescents beaucoup plus attachants et plus passionnants à suivre.

Nous avons en quelques sortes un mélange entre un parcours initiatique assez récurent et classique en fantasy avec également une pointe de philosophie rappelant le roman "Candide" de Voltaire dans lequel le héros découvre d'autres peuplades. Je ne suis pas d'accord avec la vision de Khan, Bourbon,et j'en passe. Les arguments ne tiennent pas réellement la route et me dérangent donc forcément je n'accroche pas.

Autre point négatif la femme et totalement absente du récit le lecteur en croise une ou deux très rapidement elles ne jouent pas de grands rôles. C'est une vision trop machiste à mon goût. Je ne demande pas non plus une romance mais la place de la femme est tout de même importante dans ce type de sociétés.

J'ai trouvé le récit trop long je pense que l'auteur aurait pu facilement enlever 200 à 300 pages. J'ai survolé quelques passages car je m'ennuyais réellement le récit regagne en intérêt après l'arrivée d'Artyom dans la station de Polis...

Je me suis un peu emmêlée les pinceaux avec tous les noms des arrêts j'ai bien évidemment utiliser le plan de métro moscovite mais impossible de tout mémoriser et surtout au bout d'un moment j'ai même arrêté de le consulter car j'en avais marre cela devenait trop fastidieux à la longue. Bref je préfère lorsque récit et plus fluide.

J'ai tout de même apprécier le final qui reste bien pensé nous avons un message fort, les hommes détruisent toute la planète avec des bombes, les machines et le nucléaire , dans n'importe quelle situation nous avons le même constat : l'homme est un loup pour l'homme de plus Spoiler(cliquez pour révéler) Artyom brise la seule possibilité leur permettant de remonter à la surface en tuant le seul peuple ami ayant évoluer après les radiations, la peur de ces êtres différents et le manque de communication poussent l'individu à prendre de terribles décisions. Notons une critique de nos sociétés, ce livre fait donc réfléchir et apporte des pistes pour aller au delà du simple roman. Après je ne pense pas lire la suite, j'aurais aimé peut-être plus d'action moins de longues descriptions et de répétitions scénaristiques. Il y a quand même pas mal de défauts qui me freinent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2019-07-20T19:07:26+02:00
Bronze

Si j'ai passé globalement un bon moment avec ce roman très riche et complet, je déplore quand même quelques longueurs et quelques passages m'ont franchement ennuyées. Néanmoins, l'auteur nous offre de nombreuses pistes de réflexions sur bon nombre de sujets, et l'on ne sort pas complètement indemnes de cette lecture, qui demeure malgré tout très immersive! Je lirai la suite avec plaisir!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pela 2019-06-20T07:54:47+02:00
Or

C'était la première fois que je me lançais dans la lecture du genre. J'y suis allé lentement, à tâtons, comme les personnages, dans les tunnels obscurs du métro... Et j'ai adoré.

Afficher en entier

Dates de sortie

Metro 2033

  • France : 2010-05-20 (Français)
  • France : 2017-01-11 - Poche (Français)

Activité récente

Lyra34 l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-20T14:17:11+02:00
janedoe l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-18T15:09:49+02:00
PowLeen l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-03T10:33:44+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

  • Quizz : Métro 2033
    Score : 100% par 2014-06-22T00:23:08+02:00

Les chiffres

Lecteurs 409
Commentaires 69
Extraits 32
Evaluations 140
Note globale 7.76 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode