Livres
472 828
Membres
445 879

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Meurtriers sans visage



Description ajoutée par panda 2009-11-29T09:04:42+01:00

Résumé

En pleine campagne, près de la petite ville d'Ystad, au sud de la Suède, un fermier découvre le corps sans vie de son voisin, atrocement massacré. La femme du malheureux ne vaut guère mieux : étranglée par un curieux nœud coulant, elle n'aura que le temps de murmurer "étrangers", avant de décéder à son tour à l'hôpital. Qui peut bien avoir commis pareille horreur et dans quel but ? Et pourquoi le ou les assassins ont-ils nourri la jument du vieux couple ? L'inspecteur de police Kurt Wallander se serait bien passé de cette enquête alors qu'il regrette le départ de sa femme, que sa fille refuse de le voir et que son père l'inquiète. Évidemment, les médias n'arrangent pas les choses. Mais faut-il vraiment suivre la piste des étrangers ? De nouvelles révélations faites par le frère de la vieille dame assassinée vont orienter et compliquer la tâche de la petite équipe de Wallander.

Voici donc la toute première enquête du désormais célèbre Kurt Wallander, plus connu en France par Le Guerrier solitaire, La Cinquième Femme et Les Morts de la Saint-Jean. L'occasion de faire connaissance avec cet anti-héros formidable d'humanité, perclus de doutes sur sa propre existence et passablement déprimé par ce que la société suédoise lui révèle de mauvais à travers d'odieux faits-divers. Tout le talent de Mankell s'exprime déjà dans cette intrigue solide que les digressions nourrissent sans jamais égarer le lecteur. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Wallander, c'est le livre par lequel on doit débuter l'œuvre romanesque de Mankell. Pour ceux qui sont déjà fans, pas d'inquiétude, il se dévore très bien, indépendamment des autres titres. Remarquable

Afficher en entier

Classement en biblio - 215 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lelette1610 2017-08-31T20:40:18+02:00

L'heure qui suivit fut placée à la fois sous le signe de la pagaille et d'une lutte efficace contre le feu. Le directeur du camp errait en tous sens, complètement déboussolé, et Kurt Wallander dut se fâcher un peu pour obtenir de lui le nombre des réfugiés hébergés dans le camp et ensuite pour qu'il soit procédé au dénombrement des présents.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Belle entrée en matière du fameux personnage de Kurt Wallander. Ce premier tome nous apprend à connaître ce personnage tourmenté et dépassé par les évènements. Il est traité avec profondeur, ainsi que les autres personnages. Leur psychologie est assez bien fouillée. Les personnages sont le point fort de ce roman (j'ai aimé la jeune femme banquière, avec sa mémoire phénoménale), ainsi que la qualité d'écriture et la grande maîtrise du dialogue d'Henning Mankell (on voit qu'il a été dramaturge) ! Certes c'est long à se mettre en place (comme tous roman Scandinave qui se respecte), mais une fois passer ce cap, cela devient un moment de lecture très agréable. Mon seul regret repose sur la fin. Pas mauvaise, mais trop classique, par rapport au mobile de tous ces meurtres.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Versipellis 2019-09-11T09:38:33+02:00
Lu aussi

Je découvre Henning Mankell avec ce roman que j'ai beaucoup aimé. Au-delà de l'intrigue policière qui a su m'intriguer et me captiver, j'ai apprécié la réflexion sur le racisme qui sous-tend l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurine-25 2019-03-20T14:22:57+01:00
Lu aussi

lu dans le contexte du challenge polar scandinave.

avis plus tôt mitigé, l'intrigue de base est attrayante cependant l'écriture à mon sens manque de rythme.

Si je faisait un parallèle avec une série tv c'est un Derrick.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilipuces 2018-11-25T09:18:51+01:00
Bronze

J'ai assez apprécié ce premier tome de la série Kurt Wallander. La plume de l'auteur est agréable, concise, claire et précise ce qui donne un bon rythme de lecture.

Les personnages sont sympathiques, attrayants, voir même attachants. On a envie de les suivre et de voir ce qu'ils vont devenir sur le long terme.

L'intrigue de base est le meurtre sauvage de deux personnes âgées. L'enquête gravite autour de cet assassinat mais à cela s'ajoute quelques éléments politiques liés à l'immigration et ce fût, pour moi, la partie la moins attrayante du récit.

Je recommande tout de même ce livre aux amateurs du genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gismo57 2018-11-04T21:23:39+01:00
Lu aussi

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on ne s'ennuie pas et les rebondissements de l'enquête sont excellents. A suivre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenta3 2017-08-03T11:23:09+02:00
Bronze

Je suis une adepte des auteurs scandinaves, je me devais donc de lire les aventures du célèbre commissaire Wallander. Cette histoire m'a plu mais sans plus. J'avoue avoir comparé tout au long de ma lecture le commissaire Wallander avec mon chouchou le commissaire Erlendur. Je n'ai pas retrouvé le même engouement pour le héros suédois comme je peux l'avoir pour le héros islandais. Tout comme le style de l'auteur, la plume islandaise de monsieur Indriðason me plaît mieux. Ce fût tout de même une lecture agréable, lue vite grâce au suspens et aux retournements de situations qui sont bien présents. Je lirai certainement les opus suivants des enquêtes de Wallander car tout comme Erlendur, on suit sa vie personnelle et c'est quelque chose que j'apprécie lorsque je lis ce genre de séries.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2017-06-01T10:45:16+02:00
Or

Cette première enquête de Kurt Wallander les clés du personnage.

Nous partageons le quotidien qui rythme la vie de cet enquêteur déprimé et attachant.

Un formidable policier que l'on lit d'une traite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ambree 2016-04-11T10:02:23+02:00
Lu aussi

Premier livre: pas mal. Beaucoup de longueur. On se perd un peu car il y a deux affaires de meurtres simultanément. Même si tout est lié, on se demande pourquoi une affaire est laissé de coté durant tout ce temps.

Les personnages de Wallander et ses collègues sont intéressant. C'est ce qui me donne l'envie de lire le 2ème opus...mais plus tard.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lianne80 2016-03-19T17:06:51+01:00
Or

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/03/meurtriers-sans-visage-de-henning.html

Dans ce livre on suis donc l'inspecteur Wallander en Suède. J'ai bien aimé les descriptions de l'ambiance, de la vie et des paysages. Tout ça donne un ton particulier à l'ouvrage.

Wallander est un personnage troublé. Il a du mal à gérer sa vie privée compliquée en plus de son boulot, ce qui fait qu'il semble toujours tout faire au dernier moment et qu'il a l'impression de ne plus rien contrôler. Son mariage à échoué et sa femme est partie en l'abandonnant, sa fille ne lui dit plus rien et prend un malin plaisir à le faire mariner alors qu'ils étaient très complices avant, et son père sombre petit à petit dans des crise de démence qui lui font peur pour sa santé. Tout cela rajoute à la morosité ambiante.

Quand à tout cela on rajoute des crime de haine, et l'impression que tout le monde juge les policiers responsable de tout alors que personne autours d'eux ne semble faire correctement leur boulot, la marmite semble sur le point d'exploser.

Heureusement Wallander est une personne très sensée et il prend sur lui systématiquement pour tout faire pour régler ces problèmes en priorité, au détriment de sa vie de famille en morceau.

En cela j'ai bien aimé le fait que Wallander soit un "monsieur tout le monde" détective. Il n'a pas de deduction instantanée, il ne voit pas les indices que personne d'autre n'a vu, non. Il va de piste en piste, comme une enquête réelle, il tombe bien entendu sur des tonnes des fausse pistes, et l'enquête au total fini par prendre des années parce que c'est comme ça, les indices n'apparaissent pas juste quand il le faut, et quand on a rien pour avancer, tout stagne malgré tous les efforts de tout le monde.

Tout cela donne vraiment l'impression de suivre une vrai enquête, tout semble naturel, déprimant un peu aussi oui, quand on se rend compte des difficultés qu'on peut avoir pour résoudre ce genre de crime lors qu'on gratté jusqu'à la moelle toutes les pistes possibles et imaginables sans rien dégoter qui puisse finalement faire avancer les choses.

Après il y a juste un détail qui m'a marqué, à force de lire des livres de ce genre, et de regarder des séries tv, je pensais que le fait d'avoir des renseignements téléphoniques était normal dans ce genre d'enquête, mais dans ce livre malgré le fait que l'inspecteur reçoive des appel anonyme qui sont visiblement fait par un coupable, il ne demande jamais à la compagnie des téléphones de se renseigner, comme si cette option n'existait pas. Après il est possible qu'en Suède dans ses années la ça ne soit effectivement pas possible, mais ça n'a pas manqué de m’étonner sur le coup.

En dehors de ce détail la j'ai vraiment apprécié ma lecture, c'est un livre calme dans une ambiance pesante, mais j'ai apprécier de me plonger dedans !

16/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2016-01-02T20:25:38+01:00
Bronze

Le premier de cet auteur, j'ai trouvé que l'histoire traînait un peu en longueur, je me suis un peu embrouillée dans le milieu de l'histoire, mais l'intrigue est bien menée jusqu'au bout, je récidiverais avec cet auteur mais dans quelques temps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lara-emilie 2013-07-06T01:46:16+02:00
Argent

Un crime horrible, apparemment sans mobile, commis dans une ferme : deux personnes âgées décèdent, mais avant cela, la femme a le temps de prononcer le mot « étranger ». C’est une bien maigre piste pour le commissaire Wallander et son équipe, mais ils doivent faire de leur mieux pour découvrir le coupable au plus vite, avant que la xénophobie ne pousse certains habitants de la région à des actes terribles.

La trame de l’histoire est simple, banale, même. Et pourtant, immédiatement, on sent que c’est un roman qui vaut le détour. Est-ce à cause de la violence du crime ? Est-ce à cause du peu d’indices à disposition des enquêteurs ? Ou encore en raison du caractère des personnages, qui ne lâcheront pas l’affaire avant d’avoir découvert la vérité ? Peu importe…

Meurtriers sans visage est le premier livre de la série « Kurt Wallander ». Il met donc en place des personnages que l’on retrouvera plus tard, ainsi que le paysage suédois. Rapidement, on a un aperçu de la vie de Wallander, qui n’est de loin pas un super-héros – malgré le sang-froid et l’esprit d’initiative dont il fera preuve. Entre sa femme qui l’a quitté, sa fille qui ne lui fait pas confiance et son père qui l’inquiète de plus en plus, sa vie n’est pas vraiment rose. Au cours de l’enquête, il s’interroge également sur la police et sur la criminalité en général, ce qui nous fait réfléchir.

Henning Mankell pose également les bases des relations entre les autres personnages, en particulier celles de l’équipe d’enquêteurs. Ils ne sont pas encore trop développés, ce qui est compréhensible au vu du nombre de romans qui suivront. De cette manière, l’auteur limite les répétitions inutiles. Le personnage de Rydberg est très attachant – peut-être aussi parce que je connais la suite, n’ayant pas lu les romans dans l’ordre où ils ont été écrits – et j’ai beaucoup aimé la manière dont lui et Wallander collaborent.

Du point de vue de l’enquête elle-même, on est immédiatement plongé dans l’atmosphère du crime. L’action s’essouffle toutefois rapidement en raison du manque de pistes. C’est alors que d’autres événements surviennent, remettant un peu de vie à l’hôtel de police. Bien qu’intéressants, j’ai trouvé que ces épisodes étaient quelque peu lents, en particuliers si on les compare avec la fin, qui est elle très rapide. En effet, on passe sur plusieurs mois de recherches infructueuses en quelques pages, puis on a la résolution, en quelques pages également. J’ai trouvé dommage que la répartition soit si inégale.

Les passages où il n’y a pas beaucoup d’action sont tout de même très intéressants. Ils nous permettent de découvrir un pays que, personnellement, je ne connais pas, par de petites scènes d’apparence innocente. C’est seulement à la fin du livre qu’on se rend compte que, finalement, on en sait bien plus sur la Suède qu’auparavant.

En raison de la nature du crime qui est commis au début du livre et du dernier mot prononcé par la femme avant sa mort, Henning Mankell se penche sur les étrangers. Bien que le livre ait été écrit dans les années 1990, c’est un thème qui est aujourd’hui encore d’actualité. Au fil des pages, on remarque à quel point les personnages ont des réactions différentes par rapport aux réfugiés, et j’ai trouvé que c’était un bon échantillon de la société.

Le style d’écriture nous plonge rapidement dans le roman car il est plutôt facile à lire et entraînant. J’ai toutefois été gênée par quelques répétitions (surtout le nom complet de Kurt Wallander, qui revient un nombre incalculable de fois, alors que ses collègues, par exemple, sont généralement désignés par leur nom de famille seulement). En comparaison avec les autres romans d’Henning Mankell que j’ai lus, j’ai tout de même trouvé que le style était un peu moins soigné. J’ai deux hypothèses qui pourraient expliquer cela : soit c’est parce qu’il s’agit de la première enquête de Wallander et que l’auteur en était encore à ses débuts, soit c’est parce que le traducteur n’est pas le même que pour la plupart des autres romans de Mankell.

Quoi qu’il en soit, c’est un très bon roman que je recommande à tous ceux qui aiment les bons romans policiers, sachant qu’il y a quand-même quelques chapitres où l’action n’est pas au rendez-vous. Certaines scènes sont relativement violentes (en particulier la description de la scène du crime) et certains jeunes lecteurs pourraient donc être choqué. Si vous aimez les enquêtes de Wallander, il est très intéressant d’en lire les débuts pour voir ensuite son développement dans les prochains romans.

Afficher en entier

Date de sortie

Meurtriers sans visage

  • France : 2012-02-09 - Poche (Français)

Activité récente

minir l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-01T19:05:23+02:00
zaze29 l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-03T22:19:36+01:00

Titres alternatifs

  • Asesinos sin rostro - Espagnol
  • Mördare utan ansikte - Suédois

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 215
Commentaires 19
Extraits 16
Evaluations 39
Note globale 7.42 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode