Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mi-li : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Tugdual, Tome 3 : La Terre des origines Tugdual, Tome 3 : La Terre des origines
Anne Plichota    Cendrine Wolf   
J'ai énormément de mal à me dire que c'est la fin. Cette trilogie s'achève déjà et cela me fend le cœur. Elle rendait la fin de la saga Oksa Pollock presque supportable. Maintenant, tout est bel et bien terminé. Je redoutais ce moment où je fermerais ce dernier tome, je ne savais que trop bien qu'il serait difficile à supporter. Néanmoins, la fin est magnifique. Une fois de plus, Anne Plichota et Cendrine Wolf ont usé de leur talent indéniable pour nous époustoufler jusqu'au dernier mot, jusqu'à la dernière petite lettre. C'est le cœur gros que j'ai dit au revoir aux personnages de cette saga que j'aime tant. Pour la dernière fois, du moins jusqu'à ce que je décide de relire cette saga, je les ai suivi dans des aventures plus dangereuses et palpitantes les unes que les autres.

Le trio Mortimer/Tugdual/Zoé m'avait terriblement manqué. Ce fut un réel bonheur de les retrouver. Leurs moments de complicité, malheureusement tintés du malheur qui les accable plus que jamais, sont inestimables et touchants. Un lien si fort les unit, ils surmontent les épreuves ensemble, se soutiennent mutuellement lorsque la vie de l'un d'entre eux s'assombrit, se serrent les coudes coûte que coûte.
Retrouver Victoria et Josh, les âmes sœurs de Tugdual et Mortimer m'a également réchauffé le cœur, puisque, malgré les obstacles qui leur barrent constamment la route, une chose, peut être la plus importante de toutes demeure: l'amour. Le lien puissant entre Tugdual et Victoria semble plus indestructible que jamais. Rien ne semble pouvoir séparer ces deux amoureux que nous affectionnons tant. Dans ce tome, Josh et Mortimer partagent moins de moments ensemble, à mon plus grand regret, mais l'affection qu'ils se portent n'en est pas moins sincère. Elle est palpable dans chaque regard qu'ils se lancent, dans chaque sourire qu'ils s'adressent. Ils semblent prêts à tout, l'un pour l'autre, quitte à mettre leur vie en danger. Cela semble parfois irresponsable, incroyablement insensé, mais l'amour ne leur permet pas d'agir de façon raisonnable. Et c'est cette spontanéité que j'aime énormément, malgré les risques qu'ils courent en agissant ainsi.
Zoé, dans ce dernier tome, est plus tourmentée que jamais. Elle pense au sentiment amoureux qu'elle ne pourra jamais ressentir à nouveau, à cause de son sacrifice. Elle veut être aimée, et aimer en retour. Cela la torture, l'épuise et la rend terriblement malheureuse. Sa peine et sa douleur sont transférées sur le lecteur qui aimerait plonger dans ce roman et la prendre dans ses bras. Puisque cela nous est physiquement impossible, nous pouvons compter sur ses adorables frangins qui prennent plus soin d'elle que d'eux même. Barbara n'est également jamais très loin pour réconforter son unique fille, bien qu'elle se sente à de nombreuses reprises impuissante, à tord, puisque l'amour d'une mère est extrêmement puissant. Cette dernière, prête à tout pour protéger ses enfants, qui veulent la protéger en retour, se retrouve au cœur de mensonges, de dilemmes, de pièges et de tourmentes. Au fur et à mesure des pages, le lecteur ne sait plus qui croire, qui est du côté des héros de cette histoire, et qui veut leur porter préjudice. Les personnages deviennent de potentiels suspects, nous nous méfions de la moindre parole qui pourrait dissimuler un tout autre sens, de la moindre situation ambiguë, de tout. Et comme les personnages, on est surpris, horrifié, choqué lorsque l'heure des révélations arrive. Et chaque nouvelle révélation est un peu plus dure à encaisser que la précédente, l'incompréhension se mêle à l'appréhension. Que va-t-il se passer ensuite? Les événements s'enchaînent et nous coupent le souffle, nous arrachent une cascade de rire ou un flot de larmes, nous percutent de plein fouet ou nous attendrissent.

[spoiler]Le retour d'Oksa a apporté un sentiment d'espoir indescriptible. J'étais tellement heureuse de la revoir. Elle a grandi mais demeure aussi attachante que la première fois que nous, lecteurs, l'avons rencontré dans le premier tome de sa saga éponyme. Grâce à son retour sur Terre, les deux histoires se mêlent. Une petite part d'Edéfia s’immisce dans notre Monde, et avec elle, un souffle de magie, une petite dose d'espoir, et la Foi qu'il nous manque, parfois. [/spoiler]

Ce troisième et dernier tome est époustouflant, une pure merveille, une splendeur à la hauteur du talent des deux auteures qui lui ont permis de voir le jour. L'univers qu'elles ont créé est tout simplement fantastique et suscite mon émerveillement à chaque tome, qu'il s'agisse de la saga Oksa Pollock ou de Tugdual. Le lecteur est invité à suivre ces héros qu'il aime sincèrement au sein de leur tumultueuse histoire, à vivre leurs plus beaux moments, mais également à supporter les pires. Il n'est pas chose aisée que d'achever un roman qui conclue une saga. Je dirais même que dans le cas présent, c'était terriblement déchirant. Néanmoins, je garde dans mon esprit et dans mon cœur une multitude d'aventures vécues grâce à ces romans et c'est avec un sourire triste que je me promets de relire cette saga afin de redécouvrir la splendeur des histoires que contiennent chacun de ses tomes.
Brise ciel Brise ciel
Kenneth Oppel   
Un tome 2 qui ne déçoit pas, même si c'est un peu triste que Matt ne soit plus sur l'Aurore. Mais ça change, avec un autre décor, de nouveaux personnages ([spoiler]quelques bâtons dans les roues de la relation Matt/Kate, histoire que c'en devienne pas niais[/spoiler]) et une nouvelle quête.
En espérant que le troisième tome sera tout aussi bon :)

par Zinthia