Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mia2u : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chroniques lunaires, Tome 2.5 : L'Armée de la reine Les Chroniques lunaires, Tome 2.5 : L'Armée de la reine
Marissa Meyer   
Les Chroniques Lunaires sont une saga que j'ai découvert assez récemment et qu'est-ce que j'ai adoré! Un énorme coup de cœur et ce pour chaque tome!
C'est donc une petite nouvelle, à lire juste après le tome 2 "Scarlet" puisque l'on revient sur le passé d'un personnage tout fraîchement débarqué dans ce tome et qui a son importance: Loup.

[spoiler]On y suit donc Loup, de son vrai nom Zee'v (Z), lorsqu'il vivait encore sur la Lune, tout jeune et recruté pour rejoindre l'armée de la reine Levana à cause de ses prédispositions naturelles. Il savait qu'on allait venir le chercher, que son sort était scellé, qu'il n'avait pas le choix de refuser et qu'il devait alors dire adieu à sa vie d'avant.
Il va subir des changements radicaux physiques et internes, comme pour tout nouveau soldat destiné à cette armée bestiale. Un programme monstrueux qui l'aura rendu plus bête qu'humain, plus loup qu'humain. C'est un changement contre nature imposé et Z va devoir s'y habituer rapidement.
Il va se retrouver dans une meute d'une quinzaine de membres, de jeunes soldats entre 12 et 18 ans, placés sous la direction du thaumaturge de la reine, Jaël. Et il va devoir apprendre à trouver sa place au sein de la meute, et ce sera des plus difficiles, d'autant plus que l'alpha Brock, n'est pas un tendre, surtout pour garder sa place...
Les années passent, les entraînements à la dure sont quotidiens. Puis vint une nouvelle recrue: le petit frère de Z, Ran. Et leur relation ne fait que se dégrader (pour donner ce qu'il y a dans le tome 2).
Puis, vient le moment de faire ses preuves devant la reine... et de devenir un alpha. Un alpha de renom pour une mission très spéciale, en compagnie de sa meute et de son thaumaturge. Sur Terre.
La suite dans le tome 2 "Scarlet"![/spoiler]

L'écriture de Marissa Meyer est bien sûr précise, fluide et agréable et c'est tellement facile de se plonger dans son univers.
ça se lit extrêmement vite, comme pour chaque nouvelle et c'est beaucoup trop peu, j'en veux plus! C'est le seul reproche que je peux faire.
Loup est un personnage qui m'a beaucoup intrigué dans le tome 2 et c'est devenu un chouchou alors j'étais très contente d'en savoir un peu plus sur lui, sur son passé, sur comment il est devenu un soldat transformé au service de la reine Levana.

C'était donc une très bonne nouvelle, un bon complément qui se justifie et je l'ai même trouvé bien mieux que la toute première de la saga "Il était une fois... Cinder"(T0.5), qui était bien mais sans plus, et pas non plus indispensable.

par MaMt
Ton âme sœur (ou presque) Ton âme sœur (ou presque)
Kristan Higgins   
Voilà, je viens de terminer ce livre et par la même occasion la saga Blue Heron. Même si ce cinquième livre est celui que j’ai le moins apprécié de tous, c’est avec un petit pincement au cœur que je quitte tous ces personnages et leur univers.

[...]

Poursuivre les aventures des familles Holland et O’Rourke a été un réel plaisir. Bien que ce tome ne soit pas le meilleur de la série, il est très agréable à lire. C’est dommage que cette série prenne (déjà) fin. J’aurais aimé en savoir plus sur d’autres personnages secondaires comme Ned ou même Pru. Mais bon comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin….

Chronique complète sur mon blog:
https://misscroqbook.wixsite.com/misscroqbook/single-post/2018/05/12/Blue-Heron-5-Ton-%C3%A2me-s%C5%93ur-ou-presque---Kristan-HIGGINS
Winner, tome 1 : The Curse Winner, tome 1 : The Curse
Marie Rutkoski   
Ce livre est sublime! On y trouve des sujets forts comme l'esclavage, la guerre entre deux peuples, et bien sûr un amour impossible au milieu de tout cela. Des personnages très complexes, avec des personnalités bien recherchées, un scénario haletant, The Curse est un roman très complet qui m'a énormément plu.

par LucyYy
Amalia, chasseuse d'âmes Amalia, chasseuse d'âmes
Gala De Spax   
Je suis un peu déçue de cette lecture car, si le concept et le monde imaginaire mis en place par l'auteure est intéressant, je n'ai pas compris le rôle de l'héroïne dans l'histoire. A croire qu'elle s'est retrouvée catapultée là, sans vraiment avoir de lien avec l'histoire. Elle est censée être une chasseuse d'âme mais son rôle ainsi que son pouvoir ne sont pas du tout assez travaillés et je n'ai pas toujours compris le lien avec le début de l'histoire.
C'est donc une histoire sympathique, pas mal écrite mais un peu décousue et avec quelques points qui me laissent, encore maintenant, perplexe.

par Kwetche
Diabolic, Tome 1 Diabolic, Tome 1
S. J. Kincaid   
Quand ta binôme te dis fonce, qu'elle a eu un coup de cœur pour un roman SF alors que ce n'est pas son genre de prédilection, eh bien tu ne peux que lui faire confiance. Et une fois de plus son sentiment sur ce roman est juste. Ce roman SF, dystopie, Jeunesse, car c'est un peut tout ça, est une Pépite du genre.
La couverture de ce roman me faisait de l'oeil depuis un moment déjà , comme mille autres romans qui me tentent tous les jours. je m'étais donc promis de le lire , un jour. C'est chose faite. Le plus, c'est que je peux lire désormais le tome 2 dans la foulée avec ma jumelle de lecture, mais il se dit qu'un troisième opus et prévu pour l'année prochaine, c'est moins top. Je n'aime pas trop attendre entre les tomes d'une saga.

Dans cette fiction concoctée par l'auteure tout est particulièrement réaliste. Que nous vivions sur terre aujourd’hui ou dans une lointaine ville spatiale aux confins de la galaxie, dans un futur peu clairement défini ( mais pour une fois l'on s'en fiche) les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on pense. L'humain reste ce qu'il est, un humain avec ses failles et ses valeurs et sa monstruosité.
Jeux de pouvoirs, manipulations, assassinats pour parvenir à ses fins, c'est dans cet univers impitoyable que Nemesis, la Diabolic, cet être génétiquement modifié, va devoir trouver sa place, apprendre, composer, jouer le rôle de celle qu'elle n'est pas : une humaine éprouvant des émotions des sentiments qu'elle ne peut en principe pas éprouver puisqu'ils ne servent en rien à sa mission première, celle pour laquelle elle a été conçue : protéger sa maîtresse Donia, à tuer si nécessaire, jusqu'à mourir pour elle si besoin. Le seul sentiment qu'éprouve Némesis, c'est de l'amour pour Sidonia, un sentiment jugé indispensable à la relation qui la lie a jamais à sa maîtresse.
Une fois cette graine implantée dans le cœur, peut-elle se développer chez un être sans âme ? Peut-il évoluer et être ressenti pour d'autres personnes ?
L'amour est le plus beau sentiment au monde, mais il n'y a pas d'amour sans blessures.
Et est-ce l'amour qui fait de nous des humains ou simplement nos gènes ? L'amitié n'est-elle pas aussi une forme d'amour et de ce fait jusqu'au est-on capable d'aller pour protéger ceux qu'on aime ? l'attachement de Sidonia et Némesis est réciproque, si cette dernière aime sa protégée parce qu'elle a été programmée pour ça, l'amour "amical " ( et j'avoue que je me suis interrogée sur cette forme d'amour qui lie les 2 jeunes femmes) que porte Sidonia à sa "créature" qu'elle est loin de considérer ainsi, est quant à lui spontané.
Au fil des chapitres Némesis développera des sentiments qui n'ont pas été programmés chez elle et de se demander si dans certains contextes, la plus belle part d'humain qui est en chacun d'entre nous peut triompher du mal, grandir sous une bonne influence ? C'est une belle note d'espoir en l'humanité que met en avant SJ Kindaid.
De ce fait, toutes ses pensées, réflexions, sur la place de l'amour dans nos vies, sur jusqu'au il peut nous pousser à aller, à faire des sacrifices, sur l'importance des vraies valeurs, sur les causes que l'on croit juste et pour lesquelles on est prêt à donner sa vie, portent cette histoire magnifique et donnent corps à cette romance SF et fait réfléchir sur le sens que l'on veut donner à notre propre existence.
L'auteure nous transporte dans une lointaine galaxie, et nous conte l'histoire d'une civilisation à l'agonie (la notre un jour peut-être ? ) sous le règne d'un empereur tyrannique et dangereux, sous la coupe d'une mère manipulatrice et redoutable. On ne peut s’empêcher de comparer certaines situations à celles de notre propre passé avec la chute de l'Empire Romain, une période de perversité et de crimes pour obtenir ou conserver le pouvoir. L'auteur glisse même une interprétation personnelle de ces phénomènes somme toute très sensée.

"- L'histoire de l’humanité, reprit Tyrus, est une répétition de schémas. Les empires gagnent en puissance, puis sombrent dans le déclin (...) et comme depuis la nuit des temps, un même phénomène s'est produit nous sommes devenus paresseux"
Mais aussi avoir le sentiment de suivre un film d'action avec ses similitudes qui nous rappelle Star Wars, pour ceux qui connaissent cette saga cinématographique, mais pourtant ce roman reste unique, ce n'est pas une parodie de la célèbre série car dans cette histoire , c'est tout un mélange de plusieurs autres films ou romans SF, et l'imagination de SJ Kindaid y est, sans contexte pour beaucoup.
Tout est savamment orchestré : rebondissements, émotions, humour, le tout, de part la plume magique et addictive de l'auteure qui nous tient en haleine, nous surprend, nous déconcerte, nous touche, nous attache à ses personnages au point qu’arrivé au terme de la lecture, l'on soit déçu de les abandonner.
Parce que Nemesis, Sodonia et Tyrus sont magnifiques, tellement humains que les jeunes lecteurs pourront d'identifier à eux les aimer et les détester par moments, selon certaines situations, éprouver des doutes, avoir envie de les réconforter, et surtout continuer l'aventure avec eux.
C'est donc avec une pointe de regrets que je ferme ce livre pour lequel j'ai eu un énorme coup de cœur.Et très bientôt je vais les retrouver pour la suite de leurs aventures avec le tome 2 en LC avec ma binôme.
Merci à ma jumelle Gaelle pour m'avoir incité à lire ce roman et fait découvrir la plume et l'univers magique de cette Diabolic auteure qu'est SJ Kindaid qui m'a torturée suscitant en moi milles émotions.
PS Je trouve la couverture très appropriée avec cette notion de transformation vers un magnifique papillon.

par Missnefer
Love & Gelato Love & Gelato
Jenna Evans Welch   
https://revesurpapier.blog4ever.com/love-gelato-de-jenna-evans-welch

C'est seulement à l'âge de seize ans que Lina a découvert l'identité de son père. Après la mort de sa mère, la jeune fille est contrainte de le rejoindre en Italie, le temps d'un été. Lina n'est pas particulièrement emballée à l'idée de vivre chez un inconnu et n'a qu'une seule envie, celle de rentrer à Seattle. Pourtant, ce séjour a bien des choses à lui apporter, si ce n'est la vérité ...



Bon, je vous avoue tout, j'ai totalement craqué pour la jolie couverture, avec ses petits cœurs en surimpression, et j'avais super hâte de me plonger dans cette lecture cet été. J'avais surtout envie d'une lecture mignonne et légère pour les vacances. Love & Gelato a rempli son contrat, et plus encore, puisque j'ai trouvé ce roman rafraîchissant et dépaysant à souhait. Lina est une héroïne attachante qui nous emmène en Italie, en Toscane plus précisément, et son histoire m'a beaucoup touchée.



À l'aide du journal intime de sa mère, Lina remonte dix-sept ans plus tôt. Ces confidences de jeune étudiante la font se sentir plus proche de sa mère. Au fil des pages, Lina découvre la ville de Florence et s'adapte peu à peu à son nouvel environnement. Mais surtout, ce journal lui permet de découvrir la vérité sur l'histoire d'amour de ses parents. Une histoire qui a bien des zones d'ombre. Pourquoi tant de secrets? Pourquoi ses parents se sont-ils séparés? Pourquoi sa mère a t-elle décidé de réunir père et fille, bien des années plus tard?



Les questions s'accumulent et on s'attache de plus en plus à cette histoire et à la vérité, qui permettront sans aucun doute à Lina d'avancer, de se reconstruire. Puis il y a aussi ses propres aventures en Italie. Lina fait des rencontres, dont celle de Ren, son voisin, qui va l'accompagner dans sa quête. Ren est un garçon charmant et sympathique qui nous fait lui aussi découvrir l'Italie. On se laisse alors embarquer avec plaisir aux côtés de cet attachant duo, émerveillé par l'architecture et les rues florentines.



Verdict : Love & Gelato est un roman qui sent bon le soleil et l'Italie. Malgré un contexte tragique, c'est une lecture toute douce, idéale en cette période estivale. On parle de reconstruction, de la famille, du premier amour aussi. Le récit est vivant, divertissant, porté par une héroïne pétillante. Si vous recherchez une romance contemporaine mignonne comme tout, dans un cadre magnifique, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
Charley Davidson, Tome 13 : Summoned to the Thirteenth Grave Charley Davidson, Tome 13 : Summoned to the Thirteenth Grave
Darynda Jones   
Pourquoi y a-t-il marqué "the final book"? Je suis absolument pas d'accord :'(
Il était fait pour moi Il était fait pour moi
Rebecca Serle   
Il s'agit ici du 1er livre de Rebecca Serle, et quel livre ! J'en suis encore toute retournée, et rien qu'en y repensant et en écrivant ses quelques lignes, j'en ai les larmes aux yeux. Alors oui je sais, Roméo et Juliette on connait, on sait comment ça se finit pour les deux amants, mais vous êtes-vous déjà demandées comment Rosaline, l'un des personnages oubliés de Shakespeare et le 1er amour de Roméo, a vécu toute cette histoire ?
C'est ce que fait ici l'auteure en revisitant de façon moderne la tragédie de Roméo et Juliette, et elle le fait avec poésie, et émotion. Tout est écrit avec profondeur et vous porte à la refléxion.
J'ai adoré être Rosaline pendant 378 pages, j'ai souri, j'ai pleuré, j'ai rêvé, j'ai espéré, et j'ai douté, et tout ceci avec intensité. On passe et on ressent toutes les phases de l'amour, de la trahison et du deuil. Ce livre est pour moi une pépite, et je le relirais avec autant de plaisir que de douleur.

par coco69
Titania 3.0 Titania 3.0
Pauline Pucciano   
Il y a beaucoup de bonnes choses dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.

D’abord, le monde créé, bien qu’étrange, reste pleinement crédible. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce monde pourtant peu éloigné du nôtre où l’essentiel des intérêts est virtuel, dans des connexions hallucinantes au milieu d’un monde en quasi friche. Un mélange de modernisme (pour les lieux et les possibilités d’achats, de changement) et de rétrograde (pour les lieux, la corruption, les méthodes policières…).

Les personnages m’ont donné la même difficulté – hors Mytho. Ils sont tellement excessifs, caricaturaux, du policier grosse brute au poète totalement léger en passant par cette fille éclatante. Et puis au fil des pages, vers la cinquantième, j’ai commencé à les apprécier. D’ailleurs, par la suite, ils se complexifient un peu. Bon, ça ne va pas super loin, on n’est pas dans Shakespeare, mais ça les rend plus intéressant.

J’ai aussi eu du mal dans les 50 premières pages pour deux autres raisons.

La première, ce sont les descriptions. Dans les 50 premières pages, elles paraissent interminables. Par la suite, ça s’allège énormément mais au début, on a droit à la description de tous les endroits, de tout ce qui se passe, avec des synonymes, sur cinq lignes ou plus. D’accord, c’est pour présenter le monde et les gens mais ça manque de subtilité, on a l’impression d’un exercice où il faut dire exhaustivement tout ce qu’il y a. Du coup, l’action ne prend réellement son envol que vers la 50ème page.

La seconde, c’est l’histoire d’amour qui se crée. Dans ces (toujours fameuses) 50 premières pages, une idylle romantico-guimauve se noue. Et je me suis forcé à continuer parce que ce n’est pas franchement ce qui m’intéresse le plus. Le livre début comme une bête romance qui a la seule particularité de se dérouler dans un monde futuriste. Il s’avère par la suite que c’est bien plus complexe que ça.

D’abord, cette histoire d’amour perd de sa naïveté au fil des pages, se densifie et devient plutôt intéressante, remontant (volontairement ou pas) vers d’anciennes histoires (on a tout inventé, c’est toujours simple de comparer) comme Roméo et Juliette, la Belle et la Bête…

Ensuite, diverses idées sont intéressantes : ces changements opérés sur soi, la relation de Titania avec Morgane Corp., le contrat, le monde des RH.

Il m’a semblé, cependant, au fil du livre, que s’il est classé dans la littérature pour ado ou jeune adulte, c’est principalement dû à la « naïveté » d’écriture de l’auteur et non pour le propos.

L’histoire est assez intéressante mais plusieurs fois, le fil, la trame, les évènements, paraissent « simplistes ». Il manque peut-être encore une maîtrise à l’auteur pour nous emporter pleinement, pour livrer les sentiments profonds des personnages, pour vivre à cent à l’heure les péripéties – Mytho, par exemple, qui me paraît le personnage le plus intéressant, n’est abordé qu’en surface. Certes, on sait tout de sa vie mais avec tout ce qu’il a vécu, il paraît étonnement lisse. Son incursion pour aller chercher Titania paraît étonnement simple. Comme si l’auteur avait eu une idée et s’était borné à la développer sans la vivre pleinement, parce que ça semblait suffisamment et qu’elle ne voyait pas qu’on pouvait creuser bien plus loin.

Cependant, ce n’est pas un réel défaut : le livre a certes quelques longueurs, manque parfois d’intérêt, mais s’adresse parfaitement aux jeunes qui ne connaissent pas la SF et pourront découvrir ici des personnages et réflexions intéressants dans un monde plutôt bien créé.

Beaucoup de bonnes choses, donc, dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.
Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Feversong Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Feversong
Karen Marie Moning   
Bonjour tout le monde,
est-ce que quelqu'un aurait une idée de quand ce tome va sortir en VF Merci
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3