Livres
458 492
Membres
411 908

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Annie !

En un réflexe de protection, il se plaça devant elle. Il serait son bouclier si jamais l’inconnu tenait quoi que ce soit. Il ferait en sorte de tenir, le temps pour son amie de s’échapper.

Mike regarda la porte d’entrée. Elle était inatteignable, derrière le jeune homme au blouson noir, alors il songea à celle de la cuisine. Un autre point de repli. Annie n’aurait qu’à courir sur quelques mètres.

— Je vois que ton instinct de survie se met en route. Tu cherches la sortie.

Afficher en entier

— Tu n’as pas à être si sombre, si mystérieux. Jouer au gros dur, ça va bien un temps.

— Qui te dit que c’est un jeu ? se défendit Jared en se perdant dans le ciel orangé.

— Ça. Ce que je viens d’entendre.

— Mon rire ?

— Ton humanité. Ta gentillesse.

— Certains lisent dans les cartes, et toi tu lis dans les rires ?

— Je ne sais pas pourquoi tu caches cette partie de toi. Ça te regarde, mais c’est dommage.

— Ton « ça te regarde » sonne comme « j’ai quand même envie de savoir ».

— Je vois que certains lisent entre les lignes.

Jared sourit.

— C’est exactement de ce truc bizarre que fait ta bouche dont je parle. Tu es quelqu’un d’autre.

— Et tu préfères ce quelqu’un-là…

— Je suis convaincu que tu es autre chose qu’une publicité ambulante pour la mauvaise humeur.

— Tu es convaincu ou tu l’espères ?

— Un peu des deux.

— Et ton Loup te dit quoi ?

— Pour l’instant, c’est moi qui suis là. Enfin je crois.

Afficher en entier

Mike sortit de la poche de son jean son téléphone portable qu’il bascula en lampe torche.

— Mike ?

— Oui ?

— Je pourrais savoir ce que tu fais ?

— Il va bientôt faire nuit noire, il faut que je sache où mettre les pieds.

— Je te rappelle que tu es un Loup. Tu possèdes une très bonne vision nocturne.

Afficher en entier

" Mike remonta l’allée, ravi de lui avoir arraché un sourire. Annie dirait qu’il se contentait de peu, mais elle n’était pas là pour le voir mendier un semblant de sympathie. Qu’est-ce que cela pouvait bien dire de lui ? Qu’il désespérait d’être comme les autres ados de son âge. À la veille de la fac, il n’avait pas encore connu le bonheur d’être à deux. Une vision si répandue sur cette période de sa vie. Un passage quasi obligatoire. Alors oui, il pouvait paraître ridicule voire pathétique, mais il avait aussi l’impression d’être vivant. Et cela n’avait pas de prix, surtout à dix-sept ans. Mike ressentait le besoin d’exister autrement qu’en tant qu’enfant, élève appliqué ou ami fidèle. Il n’y avait rien de mal à aimer et à vouloir être aimé. N’était-ce pas ce à quoi tout le monde aspirait ? "

Afficher en entier

— Je savais que tu étais atteint, mais pas à ce point. Est-ce que tu te rends compte de ce que tu me demandes ?

— Je le sais très bien…

— Non, l’interrompit Mike. De toute évidence, tu ne sais rien.

— Je sais ce que je ressens pour toi.

— Tais-toi, je ne veux rien savoir.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode