Livres
528 410
Membres
548 450

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Midnaiite : Mes envies

Olympos, Tome 1 Olympos, Tome 1
Aki   

Heinz passe un marché avec Apollon après que celui-ci ait entendu ses prières. Il devra libérer Ganymède, un humain enfermé dans le jardin clos en échange de son voeux le plus cher...

Je suis un peu mitigée sur ce premier tome. L'histoire est agréable et originale, mais elle traine en longueur. Autant le dire tout de suite, il n'y a pas d'action. Du coup, on se retrouve avec un scénario très plat, ce qui est dommage, car l'idée de base était sympa. De plus, le contexte est original, puisque l'histoire prend place dans la mythologie grecque. Revisitée cependant. Car dans la mythologie grecque, Ganymède s'avère être l'amant de Zeus transformé en aigle. Dans la version d'Aki, Ganymède est enlevé par Apollon et enfermé par lui dans le Jardin Clos, ou le Jardin de Zeus, un lieu d'éternité.

Cependant, si l'histoire est un peu confuse, les scènes entr ele moment présent et les souvenirs étant mal définies et donc pas toujours très claires, on ne peut nier le côté poétique des textes et des graphismes. Soignés et délicats, ils ajoutent à la poésie de l'histoire. Les personnages comme les dieux présents, Apollon ou encore Zeus, ainsi que Ganymède sont représentés de façon très efféminée.
En plus du côté poétique de texte, l'auteur aborde des thèmes et soulève des questions intéressantes, comme ce que nous ferions si nous étions éternels.

Les personnages sont intéressants et ont des caractères complètement différents. On retrouve bien là, le côté joueur des dieux, notamment avec Apollon qui est dépeint comme un personnage manipulateur, voire même cruel. Il aime s'amuser aux dépends de Ganymède.
Heinz quant à lui, hônnetement, il ne sert pas à grand chose dans l'histoire, si ce n'est à poser le décors et les personnages. Tout démarre une fois que l'on est dans le passé et les souvenirs des personnages. Avant ça, l'histoire est floue, sans but réel et on ne comprend pas où veut en venir l'auteur. Ce n'est qu'une fois dans le passé des personnages, que l'on comprend enfin l'enjeu et les raisons de la présence de Heinz dans le Jardin Clos.

Un premier tome qui me laisse assez mitigée sur mes ressentis. Je lirais la suite, car je suis curieuse de connaître le dénouement de l'histoire.


par Fantasyae
Love & Collage, tome 3 Love & Collage, tome 3
Kazurou Inoue   
J'adore ce tome! En plus au fur et à mesure, on rencontre de nouveaux fétichistes plus marrant les un que les autres!

par avril96
QQ Sweeper, tome 2 QQ Sweeper, tome 2
Kyousuke Motomi   
QQ Sweeper ❤️
Une suite captivante et géniale.
Les choses bougent pour nos deux personnages principaux, qui semblent avoir bien plus de points communs que l’on pourrait imaginer.
Une chose et sur je veux la suite rapidement.
Une série géniale du début à la fin.
Excellent en tout point.
QQ Sweeper, tome 3 QQ Sweeper, tome 3
Kyousuke Motomi   
Tout d'abord, je n'ai qu'une chose à dire: heureusement que la saga ne s'arrête pas là! Franchement, rien n'est terminé à la fin de ce troisième volume, il reste trop de questions en suspens, trop de mystères, et trop de sujets pas encore traités en profondeur.
En plus, je n'aurais vraiment pas supporté de passer un si court moment avec les deux protagonistes. Parce qu'une fois qu'on s'est plongés dans l'univers de QQ Sweeper, on s'attache tellement à Kyûtarô et Fumi qu'on ne peut pas leur dire adieu aussi rapidement. Vraiment, j'espère que la suite sous le titre de Queen's Quality sera composée de nombreux tomes, et que rien ne changera, excepté la couverture et l'intitulé.
Mais bien sûr, je fais confiance à l'auteur pour nous surprendre une fois de plus, et dans le bon sens du terme, bien sûr.

Concernant ce troisème volume, je n'ai ressenti aucune déception. Et même si je l'ai lu entrecoupé de quelques courtes pauses à cause de mon emploi du temps assez chargé (révisions du BAC, bonjour!), je l'ai autant apprécié que les deux précédents.
Le scénario est toujours aussi captivant, les dessins, toujours aussi agréables à admirer, et les personnages restent ce qu'ils ont toujours été depuis le début, malgré les événements qu'ils traversent.

D'ailleurs, plus les chapitres défilent devant nos yeux, plus la relation entre les deux protagonistes avance (bien qu'elle demeure complexe), pour ma plus grande satisfaction.
Les magnifiques planches consacrées aux rapprochements des deux personnages se multiplient également, nous impatientant encore davantage, et les passages consacrés au futur couple se font aussi plus nombreux, même s'ils étaient déjà importants depuis le début.

Les révélations ont également une place prépondérante au sein de ce troisième tome, et le rythme global s'accélère, grâce ou à cause de l'arrivée du "maître des parasites". J'ai d'ailleurs détesté ce personnage depuis son arrivée, et en particulier parce qu'il représente l'un des obstacles qui se dresse sur la route de Kyûtarô.
[spoiler]Quant au fait que Fumi soit une "reine", je dois avouer qu'il m'a vraiment surpris. La plupart du temps, je devine déjà à l'avance les grandes découvertes de ce genre, mais pas cette fois. Car même si je me doutais qu'elle n'était pas une simple humaine (puisque dès le début, la porte qui permet de rentrer dans l'esprit des gens l'avait appelé, et elle avait réussi à y entrer sans problème, et même à vaincre un parasite en le frappant sans aucune protection. Toutefois, je n'imaginais pas que des "reines" existaient, et encore moins que Fumi était aussi puissante. Cependant, tant qu'elle reste un minimum fragile, ça ne me dérange pas qu'elle soit en fait plus puissante que Kyûtarô. D'ailleurs, j'ai hâte de découvrir toute l'étendue de ses pouvoirs, et d'en apprendre davantage sur les "reines", et pourquoi pas sur l'histoire des précédentes femmes qui possédaient ce titre.[/spoiler]

Enfin, sans parler de ses révélations et de l'apparition du "maître des parasites", j'ai été satisfaite de revoir davantage les amies de Fumi car je les trouvais trop absentes, surtout dans le deuxième volume.
D'ailleurs, j'ai également aimé le fait que Kaori soit mise en valeur, nous aidant ainsi à en savoir davantage sur le caractère des camarades de Fumi. Nous avons en effet pu en profiter pour remarquer que deux filles tenaient vraiment à elle, et j'espère que nous aurons l'occasion de les revoir dans les prochains tomes.

En bref, un excellent tome qui clôture la première partie de la saga avec brio, et qui nous incite vraiment à acheter la suite qui sera - je l'espère - à la hauteur de ce merveilleux volume.

par Cassy33
Witch Hunter, Tome 2 Witch Hunter, Tome 2
Jung-man Cho   
Décidément, je n'accroche pas vraiment à cette série malgré les dessins réussis. Mais je crois que ça vient des personnages - à part Tasha que j'apprécie un peu - qui sont un peu lourds. Sinon, l'histoire est assez sympa même si elle pourrait être un peu plus approfondie...

par Azamoon
Witch Hunter, Tome 3 Witch Hunter, Tome 3
Jung-man Cho   
On en découvre plus sur l'organisation des WH ici. L’apparition d'un rival pour Tasha? [spoiler] Mais du coup j'ai un peu peur que la relation Tasha/Halloween dérape...[/spoiler]

par Swein
Witch Hunter, Tome 4 Witch Hunter, Tome 4
Jung-man Cho   
Plus nous avançons dans l'histoire, plus elle devient intéressante; les graphismes eux aussi s'améliorent, les personnages se peaufinent et le scénario est de mieux en mieux !
Le personnage d'Halloween est encore entouré de mystère, et nous les découvrons peu à peu.
bref, une série que je continue avec beaucoup de plaisir !
Pure blood boyfriend : He's my only vampire, Tome 9 Pure blood boyfriend : He's my only vampire, Tome 9
Aya Shouoto   
Ce neuvième tome est riche en rebondissements et en mystère. Aki recouvre enfin complètement la mémoire et se rapproche beaucoup de Kana, devenant de plus en plus tactile avec elle et l'embrassant parfois sans raison. D'ailleurs, malgré le fait que j'apprécie énormément Jin et que je ne veux pas le voir souffrir, je ne peux tout de même pas m'empêcher de fondre devant chaque passage consacré aux deux protagonistes. Leur relation s'est construit au fil des tomes et c'est quelque chose que j'aime beaucoup. On voit qu'ils sont très liés après tout ce qu'ils ont traversé, aussi bien pendant leur enfance que durant ces dernières semaines agitées, et je ne me lasse pas des moments où Aki défend Kana.
Ce qui m'a également plu dans ce volume-ci, c'est que Jin, que l'on avait à peine aperçu dans le tome précédent, était bien plus important. Il intervient régulièrement avec Kana et Aki, les aide de nouveau, et parvient encore une fois à détendre l'atmosphère même dans les pires instants. [spoiler]Le fait qu'il se souvienne d'Eriya, qu'il ne soit plus influencé par son illusion, et qu'il fasse comprendre à Aki qu'il n'est pas une marionnette et qu'il ne lui obéira pas au doigt et à l’œil m'a aussi fait plaisir. Je souhaite évidemment qu'Aki gagne contre Eriya et qu'il collecte un maximum de stigmas afin de le surpasser et de contrer son plan machiavélique (qui reste encore flou, certes, mais qui consiste certainement à régner sur le monde des vampires après avoir séparé Kana et Aki et les avoir fait souffrir aussi bien physiquement que psychologiquement), mais je ne veux pas que Jin soit sacrifié dans ce but. D'ailleurs j'espère vraiment que l'auteure n'a pas l'intention de terminer sa saga sur un drame de ce genre-là car j'aimerais beaucoup que les trois personnages principaux s'en sortent vivant, sans oublier les anges, le petit frère de Kana, et Swalo. C'est peut-être un peu trop demandé mais je me suis vraiment attachée à tous ces personnages au fil des chapitres, et je n'aimerais pas terminer cette série en sachant que certains d'entre eux connaissent une fin tragique.[/spoiler]

Dans ce tome, la relation entre Kana et Aki progresse donc, tandis qu'Eriya complote de son côté afin d'éveiller le septième et dernier stigma. Depuis son arrivée, les chapitres deviennent de plus en plus sombre et on sent que le combat des deux frères et la course aux stigmas prend un rythme de plus en plus effréné. La fin est proche, et ça se sent. Mais heureusement, Aya Shouto n'en oublie pas pour autant les personnages secondaires et on a donc l'occasion de les voir tous interagir ici, que ce soit les anges, le petit frère de Kana ou encore Eve Tsubakiin. D'ailleurs, en parlant de cette dernière, malgré les grands airs qu'elle continue à se donner, on remarque bien qu'elle évolue doucement et qu'elle se radoucit, même à l'égard de Kana qui la pousse à s'ouvrir un peu plus.
[spoiler]Même Rie, la meilleure amie de Kana qui n'avait plus fait parler d'elle depuis longtemps, réapparaît, mais pas de la meilleure façon qui soit. À vrai dire, quand on a commencé à entendre parler de la catastrophe qui se déroulait au lycée et des filles qui se prenaient pour des vampires et qui se mordaient mutuellement, mais surtout quand on a aperçu que l'une d'entre elles semblait être sous les ordres directs d'Eriya, j'ai immédiatement soupçonné Rie. Je n'ai donc pas été étonnée par ce coup de théâtre, et de toute façon, il s'agit d'un personnage tellement insignifiant dans l'histoire que ça ne m'a ni déçu, ni attristé.
Ce qui m'inquiétait davantage, c'était de voir ce qui allait arriver à Miyajima que j'apprécie de plus en plus. Le pauvre a perdu son bras dans cette bataille, mais je suis rassurée qu'Isuka n'ait finalement pas respecté sa volonté de le tuer, lui et Eriya, pendant le transfert du stigma. En plus, juste après, nous apprenons qu'il s'agit bel et bien du frère de Kana, comme je l'avais prédit dans mon commentaire précédent. Quelque part, je suis contente de ne pas m'être trompée et de voir qu'ils sont liés. J'espère vraiment que Miyajima pourra l'avouer à Kana dans le dernier tome.
En parlant de cette dernière, j'ai trouvé à deux reprises qu'elle avait une drôle d'expression et je me demandais si c'était volontaire ou non de la part de l'auteure, mais ça l'est bien puisque dans le dernier chapitre si je ne me trompe pas, nous voyons qu'elle se trouve sous l'emprise d'Eriya durant quelques secondes afin de délivrer un message à l'intention d'Aki. Je trouve ça assez flippant, mais ça prouve bien que le lien qui l'unit au blond est trop fort pour être ignoré. J'espère qu'elle pourra vite s'en détacher et redevenir l'esclave exclusive d'Aki, et pourquoi pas obtenir un statut même supérieur à celui-ci...
Pour terminer sur cette lancée de spoilers, je me pose beaucoup de questions à propos de l'auteure du journal qu'Isuka a déniché durant son investigation. Nous savons certes qu'il appartenait à Inori mais je ne comprends pas bien ce qui s'est passé entre elle et Eriya. En plus, Aki en parle comme s'il s'agissait d'un autre Eriya que celui que nous voyons, et j'avoue que ça me déstabilise. Sans oublier le fait que dans ce journal, Inori semble très proche du blond, comme si elle soutenait ses idéaux et qu'elle souhaitait l'aider à les réaliser. Elle dit à Aki qu'il s'agit de ses secrets de jeunesse, mais du coup je me demande si elle est si bien intentionnée que ça... J'espère que je me méfie inutilement et qu'elle ne trahira pas Aki mais puisque tout ce qu'elle fait et révèle les aide, lui, Kana et Swalo, je ne vois pas à quoi ça lui servirait de jouer un double jeu.
Ah et j'allais oublier : j'ai été assez surprise que le stigma de l'envie apparaisse sur le corps de Kana mais je suppose que c'était tout de même assez prévisible puisque tous les autres protagonistes en possédaient déjà un. Je me demande ce qu'il se passera quand Aki le lui volera, et même si je me doute qu'elle ne mourra pas, j'ai peur qu'elle oublie à son tour tous ses souvenirs...[/spoiler]

Je suis donc impatiente de lire la suite et de finir cette saga même si je n'ai pas envie de me séparer de ses personnages auxquels je suis très attachée. Le mystère est encore très dense dans ce neuvième volume et je me demande si nous obtiendrons des réponses à toutes nos questions dans l'ultime tome. J'espère que rien ne restera en suspens, que chaque personnage aura le droit à une fin digne de ce nom, qu'aucun des protagonistes ne sera sacrifié pour la cause commune, et que les dernières pages me laisseront une impression positive et d'agréables souvenirs.

par Cassy33
Pure blood boyfriend : He's my only vampire, Tome 10 Pure blood boyfriend : He's my only vampire, Tome 10
Aya Shouoto   
Ce dixième et dernier tome me laisse plutôt indécise. Ce que je veux dire par-là, c'est qu'alors que les premiers chapitres m'ont beaucoup plu parce qu'ils nous permettent enfin de comprendre toute la vérité sur Eriya, le tout dernier m'a assez déçu dans le sens où je ne m'attendais pas à une fin aussi bâclée.
Au début du volume, on se retrouve à nouveau plongé dans l'action, au moment-même où le stigma de l'envie apparaît sur le corps de Kana. Tout s'enchaîne très vite - un peu trop à mon goût, peut-être - jusqu'à ce qu'Eriya revienne à la charge, semblant devenir de plus en plus fou, et allant même jusqu'à tuer Kana pour obtenir son stigma (et aussi par jalousie de l'amour qu'elle partage avec Aki) mais bien heureusement, il s'agissait d'un subterfuge réalisé par Inori qui meurt à la place de notre héroïne en ayant pris son apparence. À vrai dire, depuis qu'on avait eu quelques informations sur son journal dans le tome précédent, je commençais à avoir quelques doutes sur ce personnage, notamment à propos de ses intentions envers Aki et Eriya. Je me demandais de quel côté elle était vraiment. Mais sa mort m'a prouvé que je n'aurais pas dû la soupçonner autant car finalement, elle a vraiment agi pour le bien de Kana et Aki jusqu'au bout, allant même à se sacrifier pour qu'ils ne souffrent ni l'un ni l'autre.
Après ce passage, les révélations au sujet de Eriya arrivent et ce sont définitivement les pages que je préfère dans ce tome. [spoiler]On apprend donc que le Eriya que nous connaissons dans cette saga n'est en réalité que la copie du véritable Eriya, bien plus doux, dévoué et pacifiste que celui que nous avons vu aux côtés d'Aki et de Kana. D'ailleurs, alors que je n'ai pas une seule fois réussi à apprécier le Eriya du présent depuis que je connais ses intentions, j'ai ressenti beaucoup de peine et de compassion envers le Eriya original. Il aimait vraiment la sœur d'Inori alors que je m'attendais d'abord à ce qu'il soit en réalité manipulateur et mesquin. En fait, le vrai Eriya était un vampire bourré de qualités qui a tout fait pour le bonheur de sa femme et qui a, sans le vouloir, engendré en quelque sorte une malédiction à cause de son amour pour elle. Au septième Eriya créé, Aki est né, sans doute pour mettre un terme à ce cercle vicieux qui ne faisait que rendre le jeune homme de plus en plus désespéré à chaque fois qu'il se souvenait de ses anciennes vies et de sa femme qui s'est laissé mourir depuis bien longtemps.
Et après avoir compris tout cela, Kana et Aki rendent les stigmas qui ne leur appartenaient pas à Eriya, et ce dernier disparaît alors, comme tué par toute cette force que le corps qu'il a emprunté ne pouvait pas supporter. Bon, autant j'ai beaucoup aimé l'explication concernant la création des nombreux Eriya, autant je n'ai pas trop compris pourquoi il est mort au lieu de devenir plus puissant grâce aux stigmas... C'est comme si l'auteure se débarrassait en quelque sorte de lui, mais dans un sens, je pense qu'il valait mieux qu'il ne se souvienne pas une nouvelle fois de son passé.
Et finalement, alors que tout semble plus ou moins résolu mais que nous aimerions voir tous les personnages restants réunis après cet événement majeur, nous les retrouvons 5 ans après, dans un dernier chapitre bâclé qui montre qu'ils s'en sont tous sortis mais qu'ils ne sont plus aussi liés qu'avant - enfin, ça dépend desquels. Le petit frère de Kana a grandi - et qu'est-ce qu'il est devenu beau ! - mais il vit désormais seul avec ses parents (rentrés de Russi, même si on ne les a jamais vus) puisqu'il n'a visiblement pas revu sa sœur depuis la mort d'Eriya... Jin est devenu sourd après avoir perdu son stigma de l'avarice mais grâce à ses oreilles de lycanthrope, il est parvenu à retrouver partiellement l’ouïe... Bon ça j'avoue que ça ne me fait pas trop plaisir parce que comme par hasard, Kana n'a rien perdu du tout quand son stigma de l'envie lui a été arraché par Eriya... Mais ce qui me déplaît le plus, c'est qu'il n'ait plus aucun lien avec elle, comme s'ils n'avaient rien vécu ensemble... À croire que Kana se fiche bien des gens qui l'ont aidé maintenant qu'elle peut vivre seule avec Aki... Je sais bien que Jin n'avait aucune chance face au vampire mais quand même ! C'était l'un des protagonistes, il faisait parti du triangle amoureux et finalement, dans les derniers tomes, il apparaissait de moins en moins souvent, et là on apprend carrément qu'il s'est retrouvé abandonné de tous (enfin, de Kana et d'Aki, surtout) avec en plus une ouïe déficiente après la mort d'Eriya ? J'ai vraiment de la peine pour lui... Après, on apprend que Swalo s'en est sorti lui aussi et qu'il a aidé Jin contre le frère jumeau d'Aki, il y a 5 ans, même s'il faisait semblant de rester froid et imperceptible. Les deux jeunes hommes ont visiblement noué un lien, et c'est l'un des seuls points positifs de ce dénouement. Eve leur rend visite de temps en temps et semble s'être radoucie même si elle conserve son sarcasme, quant aux anges (j'admets ne pas les avoir reconnu au début tant ils ont changé), ils restent ensemble et préparent une police contre les détenteurs de pouvoir... Mouais, ça reste peu crédible étant donné qu'ils traînent avec Swalo, Jin et Eve qui sont tous les trois des surnaturels et qu'ils semblent quand même apprécier. En ce qui les concerne, je suis déçue qu'ils n'aient pas révélé à Kana qu'elle est la sœur de Miyajima... D'ailleurs, j'aurais bien aimé les revoir un peu plus dans ce tome parce que j'ai eu l'impression qu'ils avaient complètement été oubliés par l'auteure alors qu'ils devenaient de plus en plus importants au fil des autres tomes...
Et pour finir, on aperçoit rapidement Kana et Aki à la toute fin du tome, mais Kana ne fait même pas l'effort de répondre à la question de son frère qui lui demande si elle est heureuse, et elle dit qu'elle ne peut malheureusement pas rester longtemps au même endroit... Quelque part ça se comprend puisqu'on se rend également compte que Aki possède désormais les sept stigmas, faisant de lui le fameux Messie Noir dont on a tant entendu parler, mais j'aurais justement aimé en apprendre davantage sur les pouvoirs que toutes ces marques lui procurent. Il est devenu le roi des vampires et doit être extrêmement puissant, mais c'est tout ce que l'on peut deviner alors que l'auteure aurait, selon moi, dû approfondir davantage ce point. Est-ce que la vie de Kana et d'Aki se résumera à fuir pendant l'éternité, sans même tenter de se poser quelques temps dans la ville où ils ont rencontré tous leurs amis ? Kana ne se sent pas mal d'abandonner son frère, de ne plus se soucier de Jin ni même des anges, de Swalo et de Eve ? Elle semblait agir pour le bien de tous dans les tomes précédents mais au final, quand elle obtient ce qu'elle veut (donc l'amour de Aki), elle se désintéresse de ses alliés et se fiche de leurs sentiments ? Déjà qu'elle m'avait paru un peu bizarre dans ce tome, comme un peu trop sûre d'elle et différente d'avant, mon opinion à son sujet ne s'améliore pas vu l'égoïsme dont elle fait preuve... Et puis, alors qu'on aimerait en savoir plus sur beaucoup d'autres éléments et alors qu'une multitude de questions envahissent notre esprit, l'histoire s'arrête de la façon la plus brutale qu'il puisse exister, en nous laissant une impression on ne peut plus bâclée alors qu'on referme le livre...[/spoiler]

En bref, Pure Blood Boyfriend était une très bonne série sur les vampires, assez sombre mais parfois bien drôle quand même et qui me laisse d'agréables souvenirs, notamment grâce à ses protagonistes que j'ai beaucoup apprécié, mais seulement si je ne prends pas en compte ce dernier tome. Les révélations étaient très intéressantes et je les attendais depuis un moment, mais la suite des événements et surtout le dénouement m'ont vraiment déplu, et je reste malheureusement sur ma faim, avec beaucoup trop d'interrogations et de déceptions au sujet de Kana et de ses amis.

par Cassy33
The Demon Prince and Momochi, Tome 6 The Demon Prince and Momochi, Tome 6
Aya Shouoto   
Himari se sent triste par ce qu’il lui arrive, c’est alors qu’un nouveau professeur de lettres anciennes débarque dans son lycée. Celui-ci connaît de nombreuses légendes dont celle sûr le la famille des Momochi. Himari se retrouve à devoirs ranger la salle d’étude car elle n’avait pas fait ses devoirs, mais ce n’est qu’un prétexte pour son nouveau professeur pour pouvoir l’interrogé sur la légende… C’est alors que celui-ci lui montre un « miroir furtif » qui d’après lui reflète ce qu’il se passe dans le cœur des personnes que l’on veut le plus voir… Pendant ce temps une étrange Nekomata est arrivée au manoir…

Comme toujours j’ai adoré ce 6ème tome ! Il m’a fait beaucoup rire surtout avec l’hymne de l’amour déchu créé par les esprit pour Himari ! :3 Le nouveau professeur est sympathique mais je le trouve très mystérieux et je pense qu’on va en apprendre plus lors des prochains tomes. J’ai adoré le mystère du miroir qui ajoute une petite dose de magie à se monde fantastique ainsi que la Nekomata. Elle est juste mignonne mais aussi amusante dans sa manière de traiter les gens. Ce 6ème tome est fait de mystères, de doute, d’histoire de cœur et de magie !

Ma note : 19,2/20 Toujours aussi magique et attachant ! Venez vous aussi découvrir cet univers ! <3

Notre page Facebook: https://www.facebook.com/leslecturesdefrimousse/

par Isabelle1

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode