Livres
528 908
Membres
549 215

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Mieldrita : Ma PAL(pile à lire)

Mémoires, par Lady Trent, Tome 1 : Une histoire naturelle des dragons Mémoires, par Lady Trent, Tome 1 : Une histoire naturelle des dragons
Marie Brennan   
J'ai commencé à lire cet ouvrage en version numérique car il était gratuit de la part de la maison d'édition en raison du confinement. J'ai tout simplement été séduite pas tout dans ce livre ! L'écriture, les personnages, le contexte et l'histoire. C'est pour moi un vrai chef d'œuvre découvert totalement par hasard ! J'ai déjà acheté le tome suivant et j'attends la fin du confinement pour me les procurer en version papier ! Une histoire passionnante avec une fin très touchante. L'écriture est très originale et ce livre plaira à tous les amateurs de nature et de fantasy !
Que passe l'hiver Que passe l'hiver
David Bry   
Que Passe L'Hiver. Un titre qui, d'abord, ne m'a pas intrigué. La couverture, en revanche m'a tapé dans l'oeil. Alors j'ai jeté un coup d'oeil au résumé et je me suis dit "pourquoi pas". J'ai donc essayé. Et j'ai bien fait. Vraiment bien fait.

Je ne sais pas par où commencer. Peut-être par le début mais il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir dans cette histoire.

Commençons par Stig. Stig et son pied bot. Stig cadet infirme du clan de l'Est, du chef Oswald Feyren, de son frère Ewald Feyren. Stig qui est un changeur de forme, et qui possède le don rare de pouvoir voler. Ce don qui le libère de son infirmité et de tout ce que lui inspire sa vie tissée par le Dieu Sombre.

Stig est le personnage principal de cette histoire et je m'y suis énormément attaché. Je le trouve humain, réaliste. Il fait des erreurs, des bêtises, les assume ou non, les regrette ou pas. Il est jeune et insouciant et tout au long de cette terrible histoire (je ne vous cache pas que je ne m'attendais pas à pareil déroulement) il va apprendre contre son gré, ce que sont la peine, la tristesse, la trahison, la solitude, l'amertume, mais aussi l'amitié, la loyauté, et l'amour. Il évolue durant ces quelques jours de solstice, fait des choix qui ne sont pas toujours les bons, et c'est ce qui est vraiment bien dans cette histoire. Elle est cruelle. Terriblement cruelle, où la mort est immuable. J'ai pourquoi espéré, après la mort d'un personnage très intriguant, que non, il n'était pas mort, qu'il avait trouvé quelque chose pour s'en sortir. Je me suis leurrée. Il était bel et bien mort. Ce qui m'a tordu l'estomac. Bien que moins que celui de Stig.

L'univers entier de ce livre m'a fasciné. La Clairière, le Wegg, le Monde Souterrain, Urian le Dieu Sombre, les Ordrains, les clans, les légendes, les poèmes. Du début à la fin je m'y serais cru, sur le haut plateau du Wegg, intégralement vêtu de blanc. Ces arbres qui montent vers la Voûte, les tours des quatre clans, le Pinacle. Le cri de l'aigle au dessus de la clairière, le chant du vent dans les branches des arbres, la douceur des flocons qui tombent, et la rudesse des chutes qui viennent une à une, alourdissant cette fête du solstice. Je trouve que tout cela est rudement bien ficelé. En plus d'avoir une écriture limpide et forte agréable à lire, l'auteur a su créer quelque chose qui tient la route, un univers auquel j'ai cru, l'espace d'une lecture. Un univers qui m'a fasciné autant qu'il fascine Stig. J'ai adoré le découvrir en même temps que lui, lire le chant des Ordrains, imaginer les peintures de la salle des clans. Et espérer avec lui, que tout cela ne se finisse pas de façon dramatique.

Un personnage que j'ai énormément aimé est le roi de la Clairière, Cudwich. Il apparaît peu, ne parle pas beaucoup non plus, mais il dégage quelque chose de surprenant, d'entêtant. Je me suis attachée à lui et j'ai eu peur pour lui. Je ne peux pas en dire plus sur lui car de toute manière, on ne sait pas grand chose. Je trouve seulement que ce personnage à une prestance qui marque.

Il y a d'autres personnages très intéressants dans ce livre. Comme Anastie, la prophétesse du clan de Stig. Elle est énigmatique mais intrigante à la fois. Au début, c'est un peu flou. Ce qu'elle est, son rôle, et qui elle est pour Stig. Mais à force de suivre Stig, je me suis attachée à elle. Différemment qu'à lui, mais elle est un bon personnage.

Il y a aussi Gaid et Johan. Je ne vais pas pouvoir parler de tous les personnages car ça fait beaucoup, mais je relève au moins les plus marquants selon moi. Gaid est une hors-clan des Lugen. Elle est étonnement jolie et dès le début je me suis dit qu'elle était louche. Une fille si jolie et qui tape dans l'oeil du personnage principal ne peut que lui attirer des problèmes. Oui et non. Je n'en dirais pas plus à ce sujet. Quant à Johan, je me suis aussi méfié. Lui fait partie du clan des Oren et est le petit fils de la chef de clan, Dame Sigrune. Il apparaît de façon assez abrupte, avec un discours du style "j'ai vu les fils du destin, et dans certains nous sommes amis, dans d'autres, ennemis". Disons que ça ne m'a pas donné confiance tout de suite en lui. C'est un personnage particulièrement utile à l'intrigue. Plus que Gaid je dirais qui n'a pas été très exploité en tant que telle je trouve.

Parlons de Dame Sigrune justement. C'est un personnage auquel on ne prête pas forcément attention. C'est une vieille dame qui dirige son clan depuis longtemps, qui s'accommode très bien de ses dons et qui reste en arrière plan très longtemps dans l'histoire.
Il y a aussi Dame Theudeusinde qui elle, au contraire de Dame Sigrune, n'inspire aucune confiance. Elle semble manipulatrice et ambitieuse, et elle l'est. Je ne spoile rien, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Il n'est pas difficile de dire qu'elle est la "méchante" de l'histoire. La vraie difficulté est de le prouver. Et c'est bien ce qui bloque Stig, tout comme son but. Tout est évidemment révélé à la fin de l'histoire et justement, en la lisant, on se rend compte de beaucoup de choses, ce qui me plait énormément.

D'autres personnages intéressants sont Ewald évidemment, et Veland, le pisteur du clan Feyren. Ils ne sont que personnages secondaires mais ont quand même quelque chose à apporter à l'histoire, et c'est ce que je trouve intéressant. Ils ne sont pas là pour le décor mais bel et bien avec un rôle à jouer.

J'ai trouvé très étonnant le fait qu'au final, ce roman se déroule seulement en quelques jours. Ça ne se sent absolument pas. J'ai eu l'impression que des semaines entières se passaient tellement le déroulé du solstice est atroce. Plus l'histoire avance, plus on s'enfonce dans les machinations des "traîtres". Je mets des guillemets à "traîtres" et "méchante" parce qu'au final, on voit le déroulé du côté de Stig, donc pour Stig, on peut employer ces termes. Mais si on passait du côté des "méchants", rien de ce qu'ils ont fait n'est mal. Au contraire même ! Ils le font pour la pérennité de leur clan. Et c'est ce que je trouve rudement bien ! (pas ce qu'ils font, mais ce genre de point de vue).

En ce qui concerne la fin, j'ai été prise au ventre. Elle est intense et recèle des rebondissements jusqu'à la dernière page ! J'ai été très émue, et j'aime l'idée de pouvoir croire en ce que j'ai envie de croire pour l'avenir de Stig et de la Clairière. Je me plais à imaginer ses nouvelles aventures, ses combats, ses doutes, ses difficultés. J'ai aimé cette fin ouverte, et surtout, j'ai aimé le clin d'oeil à Stig à la fin. Très très beau d'ailleurs.

Un petit mot sur la plume de l'auteur. Je l'ai trouvé vraiment très fluide, légère, et un vrai régale à lire. C'est juste, riche en vocabulaire sans que cela ne soit lourd. J'ai eu l'impression que chaque mot était pesé et chaque phrase soigneusement réfléchit. Je suis admirative. J'aime beaucoup l'écriture de David Bry. En y repensant, son histoire sonne presque comme un poème. Comme celui que Stig raconterait à son neveu pour lui parler de son premier solstice d'hiver.

Voilà pour moi. J'ai adoré ce livre. Je l'ai trouvé frustrant de cruauté mais particulièrement poignant. Je le recommande vivement pour les adeptes de la fantasy, il est excellent !

par Kanon
Les Guerriers du silence, tome 1 Les Guerriers du silence, tome 1
Pierre Bordage   
Le rythme du récit est un peu inégal.
En effet, la première partie du roman met en place les pièces du complot, les personnages, et les lieux rencontrés. J'ai trouvé que c'était touffus et parfois difficile à suivre, d'autant plus que l'on ne rencontre plus de nouveau certains de ces personnages.
La deuxième moitié est par contre beaucoup plus intéressante, et plus fluide.
Dans l'ensemble, j'ai beaucoup apprécié :

- les différentes institutions en balance dans le récit, de nature religieuse, politique, et qui souvent nous rappellent notre propre monde, de façon plus ou moins allusive ;

- les thèmes traités (exemple : le contrôle du corps et des pensées) ;

- la description assez détaillée des différents peuples.

J'ai moins aimé :

- L'allusion assez évidente à la guerre des étoiles (bien que l'auteur en ait une lecture personnelle), avec par exemple la force remplacée par le lac de Xui.

- Un début un peu lent.

Pour conclure, c'est un beau récit sur l'innocence face à des puissances qui veulent le monopole, avec des personnages intéressants. [spoiler]Ce premier tome parle donc du complot, de la chute de l'empire, de la naissance du nouveau, et de l'espoir fondé sur quelques individus.[/spoiler] Ce n'est pas une histoire très originale, mais suffisamment bien construite et intéressante pour que l'on veuille lire la suite.

par Dunandan
La Peste La Peste
Albert Camus   
Ce livre est génial. certes, le lecture demande un peu plus de temps mais on est pas dans la bibliothèque rose non plus. Il faut prendre son temps pour le lire, faire des pauses si nécessaire mais le roman vaut le coup. Déjà, on entre assez bien dans l'histoire, et s'il n'a pas beaucoup d'actions (réponse au commentaire de zebi) c'est justement pour se rendre compte de la vie qu'avait les habitants d'Oran à ce moment. La lassitude pour la vie et en même temps l'espoir de ganger contre la maladie.

Personnellement, j'ai voyagé la-bas à la lecture et le style est très plaisant. On immagine chaque scène avec précision, on ressent les émotions des personnages (ce qui n'est toujours le cas dans certains "classiques")

Mes passages préférés sont les passages de médecine, la description de la maladie et aussi le roman de Grand, qui passe des heures et des heures à paufiner la première phrase de son roman. Ces passages sont très beaux et résument la situations : l'horreur de la maladie, la désolation et le désespoir qu'elle cause.

par Altanais
Islanova Islanova
Jérôme Camut    Nathalie Hug   
Tout commence avec une dispute entre le père et sa fille et son beau-fils. En même temps, il y a un incendie qui se déclare et la famille est obligée de partir. Charlie, la fille de Julian ne veut pas quitter son amoureux le fils de sa belle-mère et décide d'emmener son amoureux dans une ZAD un genre de secte pour le bien de la planète. Ils veulent que les enfants de la planète boivent au tant qu'ils le veulent de la bonne eau. Mais dans cette secte tout n'est pas si beau, nous allons de surprise en surprise.
L'écriture est fluide, les chapitres sont courts et les rebondissements sont au rendez-vous ce qui fait qu’on ne voit pas passer les presque 800 pages qui composent ce roman. Un vrai régal.

par goretti
Celle qui a tous les dons Celle qui a tous les dons
Mike Carey   
Cette histoire commence dans un style "huis clos"... On assiste sans comprendre aux traitement bizarre et immoral que subissent une dizaines d'enfants. Traités comme des prisonniers dangereux mais à qui ont fait suivre des cours chaque jour.
Après tout s'emballe et on part pour une épopée où se mêlent l'horreur et le magnifique. L'horreur d'un monde dévasté par un virus qui rend les infectés affamés de chaires fraîches. Et le côté magnifique viens de ce groupe de survivants tous très différents les uns des autres, ayant des réactions très humaines (à savoir parfois héroïques, parfois lâches ou égoïste, parfois vulnérable...) et une personnalité tout en profondeur. Mention spéciale pour la petite Mélanie qui est le personnage central, aussi touchante qu'elle peut être horrible, d'une intelligence rare et qui est hyper-attachante.
Cette aventure horrible et magnifique se termine par un finale très inattendu qui laisse cette question en suspens "était-ce la bonne solution ?" ; la logique nous répondant oui alors que le cœur reste indécis. Mais ça n'enlève rien au fait que la fin soit au même niveau que le reste du livre, à savoir : original et passionnant !

par Jundow
La Controverse de Valladolid La Controverse de Valladolid
Jean-Claude Carrière   
Un très bon livre sur la conquête du Nouveau Monde et les abus commises par les Espagnols. Une "dispute" et débat qu'on apprécie au fil des pages.
La brute La brute
Guy Des Cars   
Très belle découverte livresque, je n'avais encore jamais lu cet auteur. J'ai adoré sa façon de rédiger son histoire, c'était assez protocolaire, très logique, cela faisait un peu scientifique mais je me sentais plus concernée par le récit de cette façon.
Le personnage de Maître Deliot est amusante : ce vieux avocat "raté" fait sensation dans cet affaire, défend son client avec beaucoup d'ingéniosité, après tout, il a dû lui-même résoudre le crime. Assez drôle dans sa façon de voir les femmes, même si c'est assez méchant, c'est un personnage bien travaillé, et que j'aurais aimé connaître dans une autre affaire.
Ce livre m'a permis donc de découvrir l'auteur, dont j'ai apprécié le style, et aussi la façon dont il montre, à l'aide de ce roman, que les apparences sont trompeuses et que les gens jugent trop souvent sur le physique.


par mavie95
La prison d'amour La prison d'amour
Barbara Cartland   
Livre agréable à lire.
[spoiler]Pour ceux qui ont déjà lu des Barbara Cartland, la fin est plus que prévisible et ressemble à la fin d'un autre livre de Barbara Cartland.[/spoiler]

La revanche de Lord Ravenscar La revanche de Lord Ravenscar
Barbara Cartland   
J'ai bien aimé l'histoire même si je trouve un peu exagéré de ce marier avec une parfaite inconnu ramasser sur le trottoir juste pas vengeance. Mais finalement c'est bien tombé.

par phantta

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode