Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mieldrita : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Fortune des Rougon La Fortune des Rougon
Émile Zola   
Je dois avouer que je ne comprends pas du tout pourquoi la quasi-totalité des profs de français font lire à leurs élèves "Germinal" ou "L'Assommoir" plutôt que "La Fortune des Rougon". Je trouve ça complètement idiot, car, à mon sens, il est extrêmement dur de comprendre certains leitmotivs de la saga si on ne commence pas par le début. Je pense tout particulièrement au concept d'hérédité. Quand on est balancé sans explication dans le 10ième tome de la saga, et qu'on nous explique que le personnage X est alcoolique parce que le frère du cousin par alliance de son oncle l'était, ça n'a strictement aucun sens. Et je caricature à peine...
Alors qu'il suffirait de lire "La Fortune des Rougon" pour que les choses soient claires comme de l'eau de roche. Ce livre pose magnifiquement les bases de cette immense saga. Il prend vraiment le temps de nous présenter toutes les branches de cette famille, tous les vices qu'on y trouve et qui se répéterons inlassablement générations après générations. Je pense vraiment que c'est LE roman incontournable pour comprendre et apprécier cette œuvre.

Au niveau de l'intrigue en elle-même, on s'accordera surement tous pour dire que ce n'est pas l'aventure la plus mémorable que nous ait proposé Zola. Mais je l'aime beaucoup tout de même, principalement pour son très bon encrage historique et politique. Légitimistes, orléanistes, bonapartistes ou républicains, on fait bien ressentir les mentalités et problématiques de cette époque si particulière qu'est le tout début du Second Empire. Tantôt tourné vers les manipulations politiques, tantôt proposant une ambiance plus guerrière, on comprend déjà en filigrane les opinions politiques de Zola. Malgré des personnages principaux plutôt bonapartistes, on ressent sans mal son amour de la République, notamment grâce au personnage de Silvère.
En parlant de Silvère, il forme avec Miette un duo vraiment très attendrissant. On les voit peu, mais ils sont un peu la lumière au bout du tunnel dans ce livre, la petite pause douceur dans un univers très dur, et je trouve ça très agréable. Et c'est d'autant plus appréciable que ce n'est pas forcément le genre de personnage le plus courant chez Zola, donc quand il y en a un, on s'y attache beaucoup. [spoiler]Et c'est aussi ça qui rend leurs morts si touchantes, je pense.[/spoiler]

Pour finir, le style d'écriture. Alors bon, je sais que beaucoup de gens détestent le style de Zola, mais moi je m'éclate vraiment avec ses romans. C'est sûr qu'il a des descriptions à rallonge qui peuvent au premier coup d'œil sembler complètement indigestes. Mais si on prend vraiment le temps de les lires avec attention, d'en apprécier chaque mot, on se rend compte du travail d'orfèvre de l'auteur. C'est des descriptions longues mais pas lourdes. Ce n'est pas du tout du blabla pour remplir des pages, chaque chose à son importance, et l'ensemble est capable de provoquer de nombreuses émotions et images, au moins tout autant que les phases d'action. Bref, c'est le genre d'auteur qui arrive à me captiver alors qu'il passe 20 pages à me décrire l'ancien cimetière d'une ville imaginaire. Autant dire que l'ennuie et les longueurs que certains regrettent, je ne les ressens mais alors absolument pas.
La Mémoire dans la peau La Mémoire dans la peau
Robert Ludlum   
Quoi vous dire. Le film ne souffre pas la comparaison avec le bouquin. Il y a même un gouffre enter les deux.
Le livre est passionnant et complexe. On évolue dans le flou et le rideau ne se lève que petit à petit. On est véritbalement dans la peau de Jason/David. Sa psychologie est vraiment bien mise en valeur. On vit ses déchirements au fur et à mesure que ses bribes de mémoire reviennent. Les choix qu'il doit envisgaer de faire pour protéger celle qu'il aime. Car la relation Marie/Jason est intense au même titre que l'action et les rebondissements. Incontournable !
La défense Lincoln La défense Lincoln
Michael Connelly   
Un peu frustrant, un Connelly sans Harry Bosch... mais on s'attache bien vite à ce Mickey Haller et on se laisse embarquer !
La cité de l'enfer La cité de l'enfer
James Rollins   
Un pur thriller archéologique intense, rythmé, prenant, les personnages on beaucoup de charisme et sont attachants, les presque 700 pages passent a une vitesse folle.
Une cité disparue dans le desert, tout droit sortie des comptes des milles et une nuits, la reine de Saba et les legendes la concernant, des fait plus ou moins réel dans une ambiance à la Indiana Jones mais en plus moderne et technique. un grand roman pour les fans d'aventures.

par Maks
Volte-face Volte-face
Michael Connelly   
Jason Jessup a passé 24 ans derrière les barreaux pour le meurtre d'une fillette de 12 ans. Coup de théâtre : son procès doit être révisé car un test ADN semble l'innocenter...
C'est Mickey Haller, grand avocat habitué à plaider pour la défense qui, une fois n'est pas coutume, est chargé de plaider pour l'accusation. Mickey s'entoure du célèbre enquêteur Harry Bosch et de son ex femme adjointe du district attorney. Ensemble, ils mettront tout leur talent, leur acharnement et leur stratégie minutieusement réfléchie au service de l'enquête.

Avec "Volte-face" ,c'est un nouvel auteur que je découvre. Il s'agit ici d'une lecture très agréable dont l'intrigue est bien ficelée. Pas de temps mort pour cette lecture au rythme soutenu, au profit d'une enquête menée dans le stress et la rage de vaincre.
Un livre qui laisse la part belle à la découverte du système judiciaire américain et qui permet au lecteur d'avoir un bel aperçu de la manière dont fonctionne une audience.

par SuperNova
Le Verdict du plomb Le Verdict du plomb
Michael Connelly   
J'ai beaucoup apprécié l'histoire vu par Mickey Haller avec comme ombre derrière lui, un Harry Bosch surprenant de persévérance et à qui on ne l'a fait pas ;) ... Très bonne histoire et des personnages tous attachants ...

par Libria
L'Assommoir L'Assommoir
Émile Zola   
Oh! Zola, mon auteur préféré. Lorsqu'on plonge dans ce livre, on ne ressort seulement lorsque la dernière page est achevé. Ce livre m'a transporté, j'ai vécu avec Gervaise, j'ai pleuré, rit, respiré avec elle. Et la fin, cette chute si terrible. On pense qu'elle va survivre, une héroîne ne peut mourir mais face à la vraie vie, voilà comment elle finit.

par Tatine
Son Excellence Eugène Rougon Son Excellence Eugène Rougon
Émile Zola   
On poursuit la découverte de la France sous le Second Empire, aux côtés cette fois d'Eugène Rougon, digne fils de Pierre et Félicité Rougon. Le thème de la politique y est abordé franchement, avec la mise en avant des intrigues, des favoris poussés sur le devant de la scène, des rivalités féroces. Le pouvoir ne semble même plus être le véritable objectif, mais plutôt celui de faire tomber ses ennemis. L'empereur n'est qu'une ombre à côté des ministres ; ce sont les autres personnages qui mènent la danse et exercent leur volonté. Ce roman, a défaut d'être aussi poétique que les autres, demeure tout de même très intéressant. On peut voir ce tome comme l'annonce de la décadence prochaine de l'empire de Napoléon III.

par Shanen
La Faute de l'abbé Mouret La Faute de l'abbé Mouret
Émile Zola   
Sublime.
J'ai lu quelques Zola à ce jour, et je classe celui ci parmi les meilleurs. Je l'ai trouvé très immersif, avec une naïveté profonde qui m'a personnellement touché.
Son écriture est toujours soigné, parfaite, imagé et quelque fois même poétique.
Comme à chaque roman, des passages sont certes trop longs, mais cela permet de mieux rentrer dans le personnage. J'ai apprécié le changement de comportement, de lieu, il nous fait bien transparaitre la nature fraiche et chaleureuse, face à la froideur de l'architecture, ce qui est donc en parallèle avec la nature humaine dans ce roman.

Je le conseille vraiment.

par FlW-Lucas
La Conquête de Plassans La Conquête de Plassans
Émile Zola   
Virtuose Zola ! Roublard, maître dans l'art de construire une intrigue haletante tout en déjouant les pronostics de ses lecteurs. La description de la vie politique provinciale avec ses subtilités ridicules et sa mesquinerie absout le machiavélisme de l'abbé Faujas. On ressort de cette plongée infernale lessivé mais on en redemande.

par Nadia974