Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de milabette : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Kara Gillian, Tome 5 : La Main du Démon Kara Gillian, Tome 5 : La Main du Démon
Diana Rowland   
Hé bien .. ce tome change totalement des précédents. Kara se retrouve prisonnière dès le début. Elle fera face à des choix difficiles mais ça ne s'arrête pas là, en effet, elle commence aussi avoir des souvenirs qui ne lui appartiennent pas. Il y a des passages qui seront frustrants mais aussi de bons moments.
J'en dis pas plus de peur de spoiler. Mais ce tome était vraiment prenant. Il faut aussi s'attendre à lire un tome qui diffère entièrement aux premiers.

Vivement la suite !

par Pouky
Les Liaisons dangereuses Les Liaisons dangereuses
Pierre Choderlos de Laclos   
"Un livre qui brule à la manière de la glace" comme le disait Baudelaire. J'ai adoré ce livre, on est tout simplement subjugué par une telle cruauté... C'est tellement prenant... J'aime les romans épistolaires !

par MFHPT
L'Écume des jours L'Écume des jours
Boris Vian   
Un petit roman riche de métaphores et d'images poétiques se laissant lire comme on boit un breuvage doux et sucré. Malheureusement, le bonheur n'est pas toujours le synonyme de l'amour. Les descriptions de l'innocence et les symboles de cette histoire d'amour surnaturelle, nous enveloppe (si on se laisse entraîner) par des jeux de mots (néologisme, inversion, déformations...), des points de vue satirique (religion, société, monde du travail, amitié...). La lecture de ce livre n'est rien d'autre qu'un rêve éveillé. J'ai aimé rêver avec ces personnages innocents.
Le Désert des Tartares Le Désert des Tartares
Dino Buzzati   
Je pense que pour apprécier toute la force de ce livre, il faut avoir avoir vécu un peu, avoir eu le temps de penser et rêver, avoir vu ses rêves s'estomper dans les méandres du temps... Et la clepsydre se vide inexorablement...
J'ai simplement été fasciner par cette histoire. Pourquoi ? Justement parce qu'il n'y a pas d'histoire. Juste un homme, Giovanni Drogo qui attend l’indicible, l'acte héroïque, la guerre qui fera basculer sa vie en un destin à la hauteur de ce qu'il s'imagine être. Mais il ne se passe rien. Il faudrait (le héros), ils (les autres du fort, nous autres aussi dans nos vies réelles...) voudraient, tous, changer d'horizon, partir vers autres destins, s'imaginer ailleurs... être comme tous le monde, semblable à eux tous qui ont des "vies conformes" des "vies normales"...
Mais il y a ce désert, cette frontière à protégée comme une vocation, la force de la routine, de la sécurité d'habitudes bien orchestrées, la résignation, les luttes que l'on abandonnent... Nous nous complaisons tous dans ce temps qui passe.
Derrière la ville, sa famille, l'amour... Une femme, des enfants, des soirées mondaines, la reconnaissance sociale, l'argent, une maitresse...
Devant le dessert, sans route pour vous guider, pour vous emmener. Le jour où cette roue arrive enfin, où les batailles s'annoncent il est trop tard ! Le héros s’aperçoit qu'il n'est pas prêt, qu'il a perdu les luttes et que c'est une autre route qui s'ouvre devant lui, qu'il n'a pas vu sortir des brumes du nord, dans sa longue vue. Sur cette route, il y a maintenant un autre ennemi qui l'attends et dont personne n'est jamais revenu vainqueur : la mort !

En somme, c'est un peu de nous... En tout cas, c'est un peu de moi !

par RMarMat
Les Enfants de l'Hyphale d'Or (préquelle) Les Enfants de l'Hyphale d'Or (préquelle) "L'Élue"
Hélène Louise   
C'est avec bonheur que j'ai lu cette jolie nouvelle qui retrace la rencontre entre Eli et Pouna. Dans ce lieu idyllique qui ajoute une certaine plénitude à ce merveilleux moment, la petite fille est toute attendrissante et on a juste envie de prendre Pouna dans nos bras pour câliner cette "peluche" toute douce et chaude. De plus, cela nous permet de retrouver Bélir, toujours auréolé de mystère qui voit son ancienne vie le rattraper. Peu d'informations dans cette courte histoire, certes, mais une atmosphère pleine de tendresse avec un brin de suspense qui met doucement en place les futures aventures de la petite fille et de son malicieux Blizor doré.

par emmaelys
Une surprise pour Enguerrand Une surprise pour Enguerrand
Hélène Louise   
Une nouvelle très courte mais plutôt sympathique. L'histoire se passe dans une époque lointaine où les corps humains ont été remplacés par des machines. Au cours d'une réunion de famille, Enguerrand (quel prénom lol!) aura droit à une surprise qui ne va pas forcément le ravir ^^
Les silences de Thalès Les silences de Thalès
Hélène Louise   
Que voilà un chouette roman !
Dès le début, le ton est donné : une famille et de l’humour (noir). Ces deux éléments sont le socle de cette pétillante comédie à la française.

Pourquoi je précise « à la française » ? Tout simplement parce qu’Hélène Louise décrit les situations quotidiennes et les objets avec terre à terre, de la même manière que nous, lecteurs, dans la vraie vie. Ça paraît évident, mais c’est finalement assez rare et, en l’occurrence, en tant que lectrice française, j’ai énormément apprécié, même si c’est déstabilisant. Ca parle de Crocs (les chaussures), de séries télé et de livres actuels et de petits gestes aussi triviaux que faire une bolognaise, mettre la table, faire de la conduite accompagnée.
J’ai apprécié les nombreuses références que j’ai saisies, que ce soit à la culture geek (Sherlock et Dr. Who en tête) ou aux classiques littéraires (Jane Austen particulièrement).

L’histoire en elle-même est une jolie comédie. J’ai mis quelques chapitres à entrer dedans, en raison du style descriptif parfois un peu trop scolaire à mon goût du début. Mais une fois happée dans l’action, j’y ai été très à l’aise, sans m’ennuyer une seconde !
Les réflexions de Thalès sont pleines de bon sens, sa relation avec sa sœur est très réaliste, quoiqu’un peu trop gentillette (jamais de disputes !!) et l’évolution de sa relation avec Clément très choue, réaliste et sans mièvrerie.
De nombreux éléments originaux font que je classerais presque ce roman dans la catégorie « conte moderne », comme la fantasque tante Isolde, le papa tricoteur (en vrai c’est trop la classe), trois couples qui se forment tout-est-bien-qui-finit-bien… Mais cela sans aucune péjorativité. Un peu comme ces romans français « feeling good » qui fleurissent depuis quelques années, sauf que c’est ici plutôt jeunesse et sans aucune fausse prétention…

Franchement, c’est dommage que je n’aie pas de petite sœur à qui conseiller ce livre. Bourré d’humour, de pensée positives et de références sympas, une petite romance mignonne et une famille haute en couleur… Un roman jeunesse sans prise de tête qui octroie un excellent moment de lecture !

Chétif et La Mort: Un conte en hommage à Terry Pratchett Chétif et La Mort: Un conte en hommage à Terry Pratchett
Hélène Louise   
Je viens de découvrir cette jolie nouvelle fort émouvante. Très douce, elle nous fais découvrir la Mort sous un autre jour. Cette Mort redoutée de tous et pourtant pas si effrayante. Tellement que ce gentil farfadet, Chétif, par sa volonté de vivre, pousse celle-ci a lui rendre visite au fil des années et à construire ainsi une vraie relation. En quelques lignes pleines de charme et de poésie, Hélène Louise nous offre un bel univers onirique qui finalement nous aidera peut-être à ne pas appréhender cette rencontre avec la Mort.

par emmaelys
Les Enfants de l'Hyphale d'or, tome 1 : Louglediya, le royaume des deux couronnes Les Enfants de l'Hyphale d'or, tome 1 : Louglediya, le royaume des deux couronnes
Hélène Louise   
Hum, j'ai mis ce livre ma liste diamant parce qu'en fait, pour tout avouer...
et bien, c'est mon enfant !!
Oui, ce livre est né de mon esprit enfiévré, sous le pseudonyme d'Hélène Louise, et je ne peux pas m'empêcher de l'adorer, malgré ses petits défauts (que je me suis attelée à gommer - avec un certain succès j'ose l'espérer - dans les tomes suivants).
Liste de diamant, donc.

Je ne vais donc pas vous parler de mon plaisir à lire ce livre, mais de mon bonheur à l'écrire. Tous ceux et toutes celles qui se passionnent pour l'écriture savent à quel point il est magique de créer un monde, puis de le voir prendre vie, gagner une personnalité propre qui nous dépasse parfois.
Le personnage de Pouna par exemple. Je crois qu'il doit beaucoup à Garfield mais pourtant, très vite, il a pris une personnalité intenable et envahissante !
Pourtant, malgré ses manières affreuses, son impudence rare et ses propos sans complexes, il reste le favori de ces dames, alors...

Ce que j'ai particulièrement aimé lors de l'écriture , c'est imaginer un monde complet, et y détailler un peu à l'occasion des choses que j'aime, comme la couture.
Ah oui, je me suis bien amusée aussi avec les chevaux !
Le plus agréable à écrire ont été, comme toujours, les dialogues, et le plus délicat, comme toujours aussi, les "sauts" dans l'espace et le temps.

Bon, j'espère qu'il plaira à ses futurs lecteurs, j'ai veillé à présenter deux personnages - féminin et masculin - et à avoir la main légère sur les descriptions. Si la longueur ne vous rebute pas (j'avoue c'est un gros veau), lancez-vous et donnez-moi vos avis, j'en suis avide !

par milabette
Lysandre Chalkhill, Livre 1 : Filigranes Lysandre Chalkhill, Livre 1 : Filigranes
Hélène Louise   
Wouh, ce roman m’a fait l’effet d’une bombe ! Je regrette simplement qu’il soit si court, car il était vraiment passionnant !

Non seulement on a une histoire de créatures intelligentes qui prennent le contrôle des êtres humains, mais Hélène Louise a aussi créé de nouvelles races d’êtres humains, ce qui donne un roman très riche et varié.
J’ai failli fondre en larme dès le deuxième chapitre : les enfants métis, fruits de l’union d’humains de races différentes, sont souvent orphelins et doivent, en plus, servir régulièrement « d’hôtes » pour ces intelligences artificielles, qui les utilisent pour vivre. Ca fait tout simplement froid dans le dos, quand on sait que les enfants en subissent les conséquences physiquement (les possesseurs dépassent souvent les limites de l’humain, sachant qu’ils n’auront pas à en subir les douleurs physiques une fois rendu à lui-même) et psychologiques (difficultés de réadaptation, cauchemars…). Cela fait penser aux surplus dans « La déclaration, l’histoire d’Anna », mais en bien pire, d’une certaine manière.

Seul bémol : il y a de nombreuses « néo-races » et on ne saisit pas forcément leur différences (je pense à lépidos et avès) et caractéristiques. Et aussi, c’est parfois difficile de savoir ou se rappeler à quelle race appartient un personnage (je pense à Melchior/Clovis : j’ai beau avoir lu le livre d’une seule traite, à un moment, je ne me rappelais plus s’ils étaient des humains trads ou néos). C’est un peu dommage, il aurait peut-être fallu encore plus accentuer les différences dans les comportements.
Mais vraiment, globalement, c’est un très bon roman, avec des choses très intelligentes et une bonne histoire, très originale !

A lire par tout le monde, à partir de 14/15 ans, mais les adultes peuvent tout autant apprécier. J’hâte de pouvoir lire le deuxième tome !
  • aller en page :
  • 1
  • 2