Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MilieS : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'incroyable voyage de M. Fogg L'incroyable voyage de M. Fogg
Luc Blanvillain   
Que vous dire de cette histoire mis à part « Ne passez pas à côté ! »

L’incroyable histoire de M. Foff (et pas Frog comme je le répète sans pouvoir m’en empêcher aller savoir pourquoi le côté vert grenouille de la couverture surement) est une très belle histoire. On y fait la connaissance de quatre personnages totalement différents et pourtant tellement complémentaires. Simon, Nora David et M.Fogg, trois élèves, un professeur, mais pas un prof comme les autres, lui se soucie de ses élèves et de leur avenir. Il va leur faire ouvrir les yeux sur ce qui peut les attendre, leur faire découvrir une passion inconnue, des amours que l’on pensait impossibles, il sera l’élément déclencheur de tout ce qui va suivre au fil des pages.

Le jour où ils vont se rendre compte que leur mentor est en train de dépérir de chagrin, ils vont élaborer un plan afin de sortir celui-ci de sa léthargie. C’est ainsi qu’un beau matin ils vont se retrouver sur les routes avec lui, une aventure hors du commun et complètement décalée qui va les faire grandir et voir la vie différemment. Tout au long de ce périple, ils vont voir et faire des choses auxquelles ils ne s’attendaient pas. M. Fogg a une âme de romantique, quand David va lui raconter son histoire d’amour avorté, c’est sans réfléchir que le professeur va mettre en place un plan pour retrouver sa belle. Il ne sait pas que cette histoire n’est qu’une invention pour le sauver lui, afin qu’il retrouve l’envie et le plaisir de vivre.

Une histoire touchante, bienveillante, qui vous marque, vous fait sourire autant que souffrir. Tout au long de l’histoire il va se passer des choses qui vont les marquer, les rendre heureux, ils vont pouvoir réfléchir sur eux, sur ceux qu’ils veulent être. Ils vont y voir parfois plus clair, mais aussi comprendre que la vie ne fait parfois pas de cadeaux. Des ados en recherche d’attention, d’amour et de réconfort, cette histoire est bouleversante de sincérité qui nous fait aussi du bien à nous lecteur. C’est là qu’on se rend compte du pouvoir que les mots peuvent avoir sur nous.

C’est sans vraiment m’en rendre compte que j’ai lu ce livre, bien que je savais que je le lisais, je m’explique, je me suis lancée dedans ne pensant pas que j’allais autant m’attacher à ce qu’ils allaient vivre, à eux. Je me suis tout simplement laissée porter sans pouvoir m’empêcher de le lâcher, sans penser que je l’aurais finit aussi rapidement, ni être autant touchée par ce que j’allais y voir, j’ai vraiment passé un très bon moment. Une très belle surprise, c’est la première fois que je lis un livre de cet auteur et je ne suis franchement pas déçue. Si j’avais su que ce livre allait autant me marquer, je m’y serrais préparé, mais là non, j’ai vraiment vécu cette histoire en même temps que les personnages.

Une lecture que vous l’aurez compris j’ai adoré, elle est percutante, je ne vous parle pas vraiment d’elle c’est vrai, je vous laisse le plaisir de la découvrir, vraiment il ne faut pas laisser passer une pépite pareil.

http://www.livresavie.com/lincroyable-voyage-de-m-fogg-de-luc-blanvillain/

par Natoche
The Hate U Give - La haine qu'on donne The Hate U Give - La haine qu'on donne
Angie Thomas   
Ce roman va bien au-delà de la catégorie diamant. Il mérite une place spéciale, une place classée: "je te fais réfléchir, je te fais pleurer, je te donne envie de tout casser, je te donne envie de te battre".
The Hate U Give, ce n'est même pas de l'or en barre. C'est bien plus pur, bien plus poignant. C'est un concentré d'émotions.
Ciel 1.0 : L'Hiver des machines Ciel 1.0 : L'Hiver des machines
Johan Heliot   
http://meloufoka.blog4ever.com/ciel-l-hiver-des-machines-de-johan-heliot

Ce livre est très original par sa couverture percé en forme de nuage. Je l'ai connu car il vient de Gulf Stream, la maison d’Edition des Outrepasseurs de Cindy Van Wilder, mon livre fétiche adoré ;-)

La 4eme de couverture est assez vague et pour ma part, tant mieux !!! Car ça m’a permis de découvrir l’histoire sans savoir a quoi m’attendre, moi je préfère ca…(donc si vous ne voulez pas mon résumé de la situation…passé le paragraphe ;-) )

Le monde a basculé dans l’automatisation de pas mal de choses, les machines nettoient seules sans aucune intervention humaine, les chasses neiges déblaient les routes sans aucune intervention etc etc…Les gens se sont progressivement habitués a ce mode de vie qui a pour but d’améliorer leur quotidien en restant discret. Un jour de drôles de choses se passent et le monde ne sait pas qui ou quoi est derrière tout ça…..

Ce que j’ai adoré c’est le point de vue avec 5 personnages différents d’une même famille mais qui ne se retrouvent pas aux mêmes endroits, du coup ils ont une vision et réaction qui n’est pas du tout la même selon là où ils sont. Le grand père Tomi, bonhomme ermite vivant dans sa montagne dans les Vosges, Peter son fils avec qui il est embrouillé depuis des années sur la méditerranée, Sarah son ex belle fille écolo en Italie, Jenny sa petite fille vivant à Berlin et Thomas le petit fils surdoué lycéen de terminal en France. Le TOmi ets un sacré retraité pret a tout, c'est celui que j'ai préféré.

Vu la dynamique apportée par des chapitres changeant avec la mésaventure d’un des personnages, on entre directement dans le cœur de l’intrigue avec une situation différente qui procure un énorme suspens à chaque fois !!!

Ce livre a été un gros coup de cœur, je l’ai dévoré en 3h tellement j’étais plongé dans le cœur même, de l’angoisse qui monte, monte petit à petit et on sait pertinemment que ça va tourner très mal !

La fin promet un grand tome 2 également, il sera dans ma liste d’extrême frustration a vouloir connaitre la suite d’urgence ! Sortie du tome 2 en Mars 2015 ciel tome 2.jpg

Une très belle découverte, très heureuse de n’être pas passé à côté de cette superbe histoire !

par loufoka
Titania 3.0 Titania 3.0
Pauline Pucciano   
Il y a beaucoup de bonnes choses dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.

D’abord, le monde créé, bien qu’étrange, reste pleinement crédible. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce monde pourtant peu éloigné du nôtre où l’essentiel des intérêts est virtuel, dans des connexions hallucinantes au milieu d’un monde en quasi friche. Un mélange de modernisme (pour les lieux et les possibilités d’achats, de changement) et de rétrograde (pour les lieux, la corruption, les méthodes policières…).

Les personnages m’ont donné la même difficulté – hors Mytho. Ils sont tellement excessifs, caricaturaux, du policier grosse brute au poète totalement léger en passant par cette fille éclatante. Et puis au fil des pages, vers la cinquantième, j’ai commencé à les apprécier. D’ailleurs, par la suite, ils se complexifient un peu. Bon, ça ne va pas super loin, on n’est pas dans Shakespeare, mais ça les rend plus intéressant.

J’ai aussi eu du mal dans les 50 premières pages pour deux autres raisons.

La première, ce sont les descriptions. Dans les 50 premières pages, elles paraissent interminables. Par la suite, ça s’allège énormément mais au début, on a droit à la description de tous les endroits, de tout ce qui se passe, avec des synonymes, sur cinq lignes ou plus. D’accord, c’est pour présenter le monde et les gens mais ça manque de subtilité, on a l’impression d’un exercice où il faut dire exhaustivement tout ce qu’il y a. Du coup, l’action ne prend réellement son envol que vers la 50ème page.

La seconde, c’est l’histoire d’amour qui se crée. Dans ces (toujours fameuses) 50 premières pages, une idylle romantico-guimauve se noue. Et je me suis forcé à continuer parce que ce n’est pas franchement ce qui m’intéresse le plus. Le livre début comme une bête romance qui a la seule particularité de se dérouler dans un monde futuriste. Il s’avère par la suite que c’est bien plus complexe que ça.

D’abord, cette histoire d’amour perd de sa naïveté au fil des pages, se densifie et devient plutôt intéressante, remontant (volontairement ou pas) vers d’anciennes histoires (on a tout inventé, c’est toujours simple de comparer) comme Roméo et Juliette, la Belle et la Bête…

Ensuite, diverses idées sont intéressantes : ces changements opérés sur soi, la relation de Titania avec Morgane Corp., le contrat, le monde des RH.

Il m’a semblé, cependant, au fil du livre, que s’il est classé dans la littérature pour ado ou jeune adulte, c’est principalement dû à la « naïveté » d’écriture de l’auteur et non pour le propos.

L’histoire est assez intéressante mais plusieurs fois, le fil, la trame, les évènements, paraissent « simplistes ». Il manque peut-être encore une maîtrise à l’auteur pour nous emporter pleinement, pour livrer les sentiments profonds des personnages, pour vivre à cent à l’heure les péripéties – Mytho, par exemple, qui me paraît le personnage le plus intéressant, n’est abordé qu’en surface. Certes, on sait tout de sa vie mais avec tout ce qu’il a vécu, il paraît étonnement lisse. Son incursion pour aller chercher Titania paraît étonnement simple. Comme si l’auteur avait eu une idée et s’était borné à la développer sans la vivre pleinement, parce que ça semblait suffisamment et qu’elle ne voyait pas qu’on pouvait creuser bien plus loin.

Cependant, ce n’est pas un réel défaut : le livre a certes quelques longueurs, manque parfois d’intérêt, mais s’adresse parfaitement aux jeunes qui ne connaissent pas la SF et pourront découvrir ici des personnages et réflexions intéressants dans un monde plutôt bien créé.

Beaucoup de bonnes choses, donc, dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.
Le Cœur en braille Le Cœur en braille
Pascal Ruter   


Titre : Le cœur en braille

Auteur : Pascal Ruter

Editeur : Didier jeunesse

Date de parution : 06/06/2012

Résumé : Jusque-là, pour Victor, une année scolaire c’est du saut à l’élastique sans l’élastique. Ce qu’il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père… Quand il ne s’amuse pas à planquer le PQ des toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre.

Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c’est tout son univers qui implose… Pourquoi soudainement cette première de la classe, violoncelliste de talent, va-t-elle avoir besoin de lui ? Une amitié étrange va naître entre ces deux ados que tout oppose… Vont-ils pouvoir cacher le secret de Marie-José jusqu’au bout ?

Mon avis : Un roman bouleversant qui, comme les autres roman de cet auteur, nous offre un magnifique apprentissage de la vie.

Victor est un élève assez peu assidu avec une scolarité en dents de scie. Il est considéré comme un fauteur de trouble. Enfin, ça, c’était avant qu’il rencontre Marie-José, une prodige du violoncelle tournée vers un unique but : passer un concours qui pourrait lui ouvrir toutes les portes. Elève brillante, elle aide Victor tant bien que mal, jusqu’à ce qu’elle lui dévoile son secret : elle est atteinte d’une maladie rare qui la rend progressivement aveugle. C’est au tour de Victor de l’aider, et il compte bien lui faire réaliser son rêve.

Une magnifique histoire d’amour, pure et innocente, sur fond de maladie omniprésente. Nos deux héros ont une épée de Damoclès au-dessus d’eux.

Je suis sous le charme de la plume de cet auteur, que j’avais découvert avec L’amour au subjonctif, qui m’avait également charmée. C’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé cet auteur, et je ne vous dis même pas ma joie lorsque j’ai découvert qu’un second tome, Le cœur en braille, trois ans avant, était prévu ! Je me suis promenée un moment sur internet afin de vérifier que je ne rêvais pas ! Le truc, c’est qu’en lisant le résumé, je me suis rendue compte que l’histoire semblait être celle Du bonheur à l’envers. Serait-ce une réédition ? Recherche à approfondir donc… Et j’ai découvert qu’un tome 3, Le cœur en braille, quatre ans après, était aussi prévu ! J’espère donc découvrir ces deux tomes prochainement, en espérant qu’ils soient à la hauteur de celui-ci qui s’est révélé être un véritable coup de cœur !

Ma notation :

Coup de <3


par Reb1107
Le Seigneur des anneaux, Tome 1 : La Communauté de l'Anneau Le Seigneur des anneaux, Tome 1 : La Communauté de l'Anneau
John Ronald Reuel Tolkien   
Ni la note de 10 et ni la codification diamant ne suffisent. C'est un roman inclassable, hors du temps et de l'imaginaire, il représente la perfection en matière de fantasy (le pendant de dune en science-fiction).
Le Seigneur des anneaux, Tome 2 : Les Deux Tours Le Seigneur des anneaux, Tome 2 : Les Deux Tours
John Ronald Reuel Tolkien   
Si le premier volume de la trilogie du Seigneur des Anneaux est vraiment bon, le second tome est tout simplement excellent ! L'histoire gagne en intensité et en dynamisme, tandis que, séparément, les personnages poursuivent leur destin en Terre du Milieu.

Le livre est coupé en deux parties. Dans la première, nous retrouvons Aragorn, Legolas et Gimli qui partent à la poursuite des Uruk Hai qui ont enlevés Merry et Pippin. De leur côtés, les deux Hobbits font la connaissance de l'Ent Sylverbarbe, le personnage sans nul doute le plus intriguant du livre.
En route, le groupe de chasseur retrouvent Gandalf, devenu Gandalf le Blanc et ensembles, ils traversent les plaines du Rohan pour aller apporter aide et secours au roi Théoden, alors en proie à un puissant maléfice de Saroumane.
De leur côté, Frodon et Sam, guidés par Gollum, poursuivent leur route vers le Mordor. On y suit leurs mésaventures et leur rencontre avec Faramir, Capitaine du Gondor, et, on l'apprendra bientôt, le frère du défunt Boromir.

L'auteur nous offre des scènes magistrales, notamment lors de la Bataille du Gouffre de Helm ou de la prise d'Orthanc par les Ents. Après avoir vu le film, on visualise parfaitement les batailles grandioses que se livrent les deux parties et cela n'en rend la lecture que plus passionnante !
De plus, l'histoire est toujours aussi bien écrite, même les descriptions sont un peu longues, voir même, parfois rébarbatives.
Quant à la séparation entre les deux personnages, d'un côté Aragorn et compagnie et de l'autre Frodon et Sam, j'ai trouvé ça un peu dommage. Les scènes étant mélangées dans les films, je pensais qu'il en était de même pour le livre, du coup, cela m'a un peu déstabilisée. Par contre, moi qui m'attendait à trouver vraiment long la partie avec Frodon, je dois avouer que j'ai été vraiment surprise de voir que finalement, cela se lisait très bien.

Pour conclure, j'ai apprécié ce roman bien plus que le premier tome qui est pourtant absolument superbe. Qu'on le dise franchement, Tolkien était un génie !!!!

par Fantasyae
Le Seigneur des anneaux, Tome 3 : Le Retour du roi Le Seigneur des anneaux, Tome 3 : Le Retour du roi
John Ronald Reuel Tolkien   
Ce tome est le meilleur des trois selon moi. C'est un roman plein d'action et l'écriture de ce livre est géniale. On est totalement absorbé dans cette aventure fantastique. Ce livre vaut d'être lu.

par myra44
Journal d'un vampire, Tome 1 : Le Réveil Journal d'un vampire, Tome 1 : Le Réveil
L.J. Smith   
Quand j'ai commencé ce livre, (y a un petit bout déja) je m'attendais à un vulgaire remake de Twilight mais non pas du tout ! Et non encore à tous ceux qui disent que L.J Smith à copié sur Stefenie Meyer ce n'est pas vrai ! Le début du tome compte quelques similarités mais ça part vite dans un tout autre sens. De plus, Journal d'un vampire a été écrit avant Twilight donc...