Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de milkarambar : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Éternels, Tome 6 : Pour toujours Éternels, Tome 6 : Pour toujours
Alyson Noël   
Et voilà encore une saga qui se termine, et pour celle-ci je dirais "enfin" ! Et oui, je me suis accrochée, et j'ai tenu jusqu'au bout car j'avais beaucoup aimé les 3 premiers tomes, et quoi qu'il en soit, je me suis attachée à Ever et Damen, et je voulais aussi savoir ou tout ceci allait m'emmener, me voilà fixer !! Même si j'ai eu du mal avec les derniers tomes, je ne regrette pas d'avoir suivi cette saga, qui est bien écrit, facile à lire, l'histoire est douce et l'amour de Damen et Ever est magnifique. Ce tome reste un bon tome, car nous avons une vraie fin, et beaucoup de révélations !
Ever a beaucoup mûri, elle est devenue forte et ne pense plus qu'à sa personne, elle fait passer les autres en priorité, contrairement à Damen qui devient très égoïste et ne pense qu'à son avenir avec Ever, même s'il continue de se sentir responsable de tout le mal qui leur arrive !! Leur amour est plus fort que jamais mais il est aussi plus mis à l'épreuve, ils vont connaître des moments difficiles, et un choix va s'imposer à eux, mais voilà, suivront-ils le même chemin ou alors vont-ils partir chacun de leur côté pour vivre leur vie ?
Ce tome est celui de toutes les remises en question, et des vérités dévoilées. Nous comprenons (enfin) ce qui empêche Ever et Damen d'être ensemble. Nous retrouvons aussi tous les personnages que nous avons rencontré depuis le 1er tome (même ceux qui sont morts). Et c'est un final pour chacun d'entre eux.

par coco69
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
Gone, Tome 2 : La Faim Gone, Tome 2 : La Faim
Michael Grant   
Tout simplement génial ! Je le préfère de loin au tome 1 car on parle plus des personnages secondaires ...
La fin nous laisse en suspens . j' attend le tome 3 avec impatience
Gone, Tome 5 : La Peur Gone, Tome 5 : La Peur
Michael Grant   
Je l'ai dévoré le jour même de sa sortie... Il est magnifique !!!
On commence le livre : Tout va bien !
On avance dans sa lecture : Tout va mal...
Et on finit le bouquin : ...... Je vous laisse la surprise !!!
On pensait qu'au bout de quatre tomes, on connaissait bien les personnages... En fait, non ! Certains nous étonnent, d'autres nous déçoivent, les autres gardent leurs personnalités...
La fin est... Bah, c'est une fin, quoi ! On a seulement hâte que le tome 6 sorte !!!
Gone, Tome 6 : La Lumière Gone, Tome 6 : La Lumière
Michael Grant   
Put*in de m*rde de chiasse de...
Rrm. Interlude juron mérité, puisque je viens de finir Gone 6, Light, en anglais. Et f*ck, that was sooooooo great! Amazing!! En fait, j'hésite entre les regrets de l'avoir lu et pleurer. En fait, je pleure. Depuis que je l'ai fini, je vous annonce que je suis en deuil. Deuil de cette magnifique série, et de mon perso préféré. En larmes, je vous dis. Je n'ai jamais autant pleurer de ma vie.
Sincèrement, ce tome propulse cette série au rang de chef d'oeuvre. Je sais pas quoi dire de plus parce que j'ai la gorge nouée et les larmes aux yeux, et ça m'empêche d'organiser mes pensées.
A vous, chanceux (ou pas, d'ailleurs, je ne sais pas trop), qui n'avez pas encore fini avec cette incroyable aventure...
Gone, Tome 3 : Mensonges Gone, Tome 3 : Mensonges
Michael Grant   
Magnifique. Ce livre est tout simplement génial.

Le mystère de Britney et de Drake qui se baladent dans la ville est plein de supsens. Dès le début on est de nouveau aspiré dans la zone, où le fragile équilibre qui venait de s'installer menace de s'effondrer.

Vers la premier quart du livre, tout s'accelère, on est tiraillé entre les histoires de pas mal de personalités de la zone, Sam qui a du mal à s'entendre avec le conseil, Astrid qui ne supporte plus les responsabilités, Caine, Diana et leur bande qui souffre cruellement de la faim, Lana, Mary et tant d'autre....

C'est presque impossible de relacher le livre.

Et la fin... Woah.

A lire sans hésiter ;D Par contre on en a pour un an avant la suite ><'
La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.
Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥
Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.
Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.
Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.
C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.
Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!
En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
Gone, Tome 4 : L'Épidémie Gone, Tome 4 : L'Épidémie
Michael Grant   
Wahouu ce tome est génial ! J'en ai pris plein la tête, plein les yeux, l'auteur est un géni.
Ces enfants souffrent tellement, tant de morts...
J'ai hâte de connaître enfin le pourquoi du comment de cette fameuse "zone".
Effectivement cette série est assez gore et à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes.
J'aime toujours autant l'allure de cette saga, de l'action encore et toujours.
Vivement la suite.
Annex, Tome 1 : Version Beta Annex, Tome 1 : Version Beta
Rachel Cohn   
J'ai vraiment adoré ce livre ! C'est une tuerie ! Le début semble un peu long mais à partir de quelques chapitres (Sur une quarantaine), on est plongé dans l'histoire ! Il y a énormément de rebondissements & la fin du livre nous donne vraiment envie de lire la suite. On se pose tellement de question pour la suite, que c'est limite flippant ! Ca ne peut pas se terminer comme ça ! Je pensais être deçus par le livre mais c'est carrément tous le contraire.
L'histoire d'amour est présente comme il faut, ni trop, ni pas assez, l'action, le futur ! Bref, c'était un orgasm book.
Sentiment 26, Tome 1 Sentiment 26, Tome 1
Gemma Malley   
http://wandering-world.skyrock.com/3082023537-Sentiment-26-Tome-1-Sentiment-26.html

Sentiment 26 est mon premier roman lu de Gemma Malley, auteure de la trilogie La Déclaration. Ce qui est formidable avec Mme Malley, c'est qu'on a l'impression de connaître son écriture depuis toujours. Sa façon d'écrire est vraiment magnifique, on plonge corps et âme dans l'univers qu'elle nous offre. Nous découvrons par ailleurs qu'elle maîtrise vraiment le monde qu'elle a créé, et nous sert une bien belle dystopie.
Nous faisons ici la rencontre d'Evie, seize ans. C'est une jeune femme très respectueuse des lois de la Cité, lieu où vivent toutes les personnes dont on a supprimé le Mal en elles, et qui tente à tout prix d'éviter d'être piégée par le Système, car elle possède un secret qui pourrait faire chavirer son existence. En effet, elle est tombée amoureuse de Raffy, dix-sept ans. Sauf qu'Evie est promise au frère de ce dernier, Lucas ( qui a tout de même vingt-huit ans selon mes calculs ), depuis des années. Elle doit l'épouser et vivre toute sa vie avec lui. Mais, évidemment, rien ne va se passer comme prévu.
Mais ce n'est pas tout. Dans l'univers contre-utopique d'Evie, les êtres vivants possèdent tous une étiquette : de A à D. A signifie Admirables, B Bienveillants, C Convenables, et D Déviants. Et puis il y a cette étrange lettre, E, dont personne ne connait la signification. Evie travaille dans le service d'étiquetage de la Cité, ce qui permet une immersion totale dans le récit. D'ailleurs, cette idée d'étiquette ne vous rappelle rien ? Personnellement, il y a une phrase dans le livre qui m'a fait réfléchir : "on colle des étiquettes à tout le monde". Oh god ! J'ai bien l'impression que Gemma Malley a osé pousser à l'extrême cette expression pour nous livrer un monde où nous ne jugerions plus que par des labels imposés. Assez troublant, n'est-ce pas ? Car ceci n'est-il pas ce que la plupart des gens font aujourd'hui ? Haha, ça pousse à la réflexion, moi je vous le dis !
Bref, je m'égare. Comme je viens de vous le démontrer, on croit sans aucun mal aux propos de l'auteure, ce qui rend son récit vraiment palpitant et prenant. De plus, les protagonistes que nous suivons sont très touchants, très bruts de caractère, très humains. Evie et Raffy sont juste adorables. Ils s'aiment, et ça se sent. Les flash-back qui nous racontent leur rencontre et leurs habitudes depuis des années sont attendrissants. On craque sans peine pour leur idylle en apparence impossible. Quand à Lucas, c'est un personne très énigmatique au début du roman. Il est froid, distant, et agit comme une machine à ce que lui ordonne la Cité et son dirigeant, le Guide Suprême.
Très vite, ces trois personnages vont former un trio indissociable, et ils vont devoir affronter main dans la main les horreurs que la Cité a prévu de leur infliger. Car oui, tout est sur le point de changer dans la vie de chaque habitant de la ville. Raffy va être expulsé de la Cité, et Evie va décider de le suivre. Sauf que rien ne les a préparé à ce qui les attend. Et nous non plus, d'ailleurs. Si, au premier abord, on peut s'attendre à ce que l'histoire ait du mal à prendre son envol, très vite l'action prend le dessus.
En effet, même si les rebondissements ne sont pas énormes, il y en a tellement qu'on en a le souffle coupé. Le surprises s'enchaînent et se suivent sans cesse mais ne se ressemblent pas ! Evie, Raffy et Lucas nous en font voir de toutes les couleurs. Dans ce monde où le chaos et le mensonge règnent, la passion, l'espoir et la peur s'allient pour les détruire. Ainsi, Gemma Malley nous offre une histoire saisissante et fascinante, au coeur d'un univers aussi extraordinaire que choquant.
A contrario, même si j'ai vraiment beaucoup aimé Sentiment 26, il m'a manqué un petit quelque chose. Je ne saurais pas vous dire quoi exactement, mais je n'ai pas eu la flamme qui fait que je serais tombé amoureux du livre. En même temps, les premiers tomes des sagas dystopiques finissent par tous plus ou moins se ressembler. Du coup même si l'auteure parvient à innover, je n'ai pas vraiment été happé au maximum. Mais je ne doute pas une seconde que la suite de ce roman me conquerra entièrement vu la fin de ce premier opus !
En effet, la conclusion de Sentiment 26 est juste haletante ! Durant les dernières pages, tout s'accélère : l'action, les trahisons, les rebondissements, notre souffle, notre coeur. On panique, on se ronge les ongles ( j'ai encore mal aux doigts en tapant sur mon clavier ), et on se torture la tête à force de chercher des échappatoires pour nos héros. Bref, on est totalement saisis par la tournure que prennent les choses. Jusqu'à la dernière ligne, je n'avais rien vu arriver. La fin du livre est vraiment parfaite : il reste quelques questions en suspens ( mais pas de grosses interrogations qui nous tuent ), il y a déjà pas mal de choses qui sont mises en place pour le tome 2, et, surtout, l'épilogue, est très touchant.
En résumé, Sentiment 26 est un très bon roman, qui plaira très certainement aux accros du genre dystopique. A plusieurs reprises, il m'a rappelé le fabuleux roman La Forêt Des Damnés ( avec le Mur de la Cité et les Maudits derrière ) et mon coup de coeur Delirium. Donc si vous avez aimé ces deux livres, vous pouvez acheter les yeux fermés le nouveau roman de Gemma Malley. L'histoire est réellement captivante, les protagonistes sont formidables, et, même s'il manque un tout petit truc, on ne peut pas s'empêcher de replonger encore et encore dans l'univers passionnant qu'est celui de Sentiment 26.

par Jordan