Livres
546 359
Membres
582 403

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mille femmes blanches



Description ajoutée par Hunger2000 2015-08-03T19:26:34+02:00

Résumé

En 1874, à Washington, le président Américain Grant accepte dans le plus grand secret, la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l’intégration du peuple Indien. Si quelques femmes se portent volontaire, la plupart viennent de pénitenciers et d’asiles de tous les États-Unis d’Amérique.

L’une d’entre elles, May Dodd apprend alors sa nouvelle vie de squaw et les rites inconnus des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tributs et les ravages provoqués par l’alcool. Aux cotés de femmes de toutes origines, May Dodd assiste à la lente agonie de son peuple d’adoption.

Afficher en entier

Classement en biblio - 909 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Adela 2011-12-29T10:09:30+01:00

Franchement, vu la façon dont j'ai été traitée par les gens dits "civilisés", il me tarde finalement d'aller vivre chez les sauvages.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Excellent livre, riche en émotions et original.

Immersion dans une tribu Indienne et en cours de lecture, on se rend bien compte que les " sauvages " ne sont pas forcément le peuple auquel on s'attend.

Histoire touchante.

Afficher en entier
Or

Un roman historique, basé sur des faits réels.

Jamais je n’oublierais l'héroïne.

Roman féminin, bien qu’écrit par un homme, qui ne sombre pas dans la romance mais reste très réaliste, voire par moments assez cru et même très dur.

A lire pour votre plus grand plaisir. Attention: quand on commence, on ne peut plus s’arrêter…

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Bob1945 2021-03-27T13:11:38+01:00
Argent

Excellent livre ! Quand on lit le synopsis, on se dit : "Oh mais sont gonflés ces indiens ! Ce sont des sauvages !" Et bien les sauvages dans cette histoire, une fois de plus, c'est l'homme blanc ! Schéma habituel : des promesses ...jamais tenues ! Et au final quelle est la solution : On attaque et on extermine ! Voilà la réponse et ne cherchez pas, les états unis utilisent la même technique depuis 1492...donc cela fait 529 ans que les états unis sont en guerre sans jamais une seule année de paix ! Cela fait réfléchir non?

Synopsis : En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple indien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathwenn 2021-03-21T13:16:24+01:00
Diamant

Je découvre cet auteur par ce livre,

je l'ai trouvé fort, tellement puissant, au fait d'arriver à m'entrainer si naturellement à cet époque de l'histoire au temps des indiens d’Amérique. J’avoue avoir eu peur de me trouver dans un simple "western" où d'un côté les indiens sont les "méchants" et d' un autre, les blancs des brutes épaisses ... bref ! juste lire une épopée jolie et lisse. eh bien Non ! Un coup de cœur !

Quel joli hommage à ce peuple, les indiens, Jim Fergus a réussi à dépeindre par le truchement d'un fait réel ,un accord consistant à échanger 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux indiens afin de permettre au peuple indien une meilleure intégration et acceptation culturelle dans la société blanche pour cohabiter dans la dignité et le respect. Malheureusement nous savons tous, par l'Histoire, que cela n'a été qu'un leurre de la part des blancs. les terres indiennes ont été spoliées, leurs gibiers, les bisons massacrés pour affamer et asservir ce peuple fier et digne et enfin les parquer dans les réserves où ils sont devenus dépendants des blancs pour survivre.

un livre magnifique par ces descriptions superbes de la faune, de la flore, des paysages, des rapports humains et des cultures, même la sonorité de la langue indienne est décrite, une immersion totale au cœur de ce peuple que je connais si peu.

C'est d'une beauté même, en passant par l'objet livre, J. Fergus arrive à rendre à l'essentiel la grandeur de ce peuple, il est générateur d'émotions. Il fait aussi un parallèle avec l'esclavage du peuple noir puisqu'il a mis en scène une femme noire qui a fuit une plantation et à ensuite intégré ce programme et un indien noir, adopté enfant par les indiens.

J.Fergus a une élégance dans son écriture, il ne rentre jamais dans le pathos, il utilise à bon escient la tendresse,comme aussi la rudesse des mots, une justesse des sentiments, pour appuyer cette réflexion à propos du racisme, du choc des cultures, du féminisme, et autres grands thèmes encore d’actualité.

Un beau livre que je vous recommande vivement ! époustouflant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par _Cendre_ 2021-03-19T15:15:07+01:00
Or

Il y a plusieurs année, une amie de la famille le lisait et me l'avait présenté sous un jour qui m'avait vraiment donné envie de le découvrir. Seulement j'avais oublié le titre et une grande partie de l'intrigue. Tout ce dont je me souvenais c'est que ça se passait dans les tribus indiennes et que c'était vu d'un point de vue féminin. du coup quand je suis tombé sur le titre « Mille Femmes blanches » il y a quelques mois, après avoir lu la quatrième de couverture, ça a fait tilt et je n'ai pas réfléchi une seconde de plus : hop dans le panier !

Et j'ai eu bien raison ! Ce livre est une pépite.

Je ne suis pas amatrice des romans épistolaire et quand j'ai vu que ça commençait dans ce style là j'ai pris peur mais les lettres sont bien vites abandonnées par l'héroïne (elle ne les enverra jamais, elles lui servent d'exutoire), pour privilégier le mode journal intime. Loin d'être cucul comme l'est parfois ce genre, je suis tombée sous le charme de ce récit et de la manière dont il nous est raconté.

Nous suivons May Dodds, une femme mise dans un asile psychiatrique sans raison valable, au milieu du XIXème siècle aux USA. Pour y échapper, elle s'engage dans un programme gouvernemental : devenir la femme d'un cheyenne et vivre parmi sa tribu suite à la demande de Little Wolf, chef des tribus cheyennes, au président des USA de l'époque. Cette demande extravagante, pour intégrer le peuple indien au peuple blanc, est un fait réel. L'auteur s'en est inspiré pour construire son roman : et si la demande avait été acceptée par le gouvernement américain, comment cela aurait-il fini ?

May Dodds raconte son voyage vers les terres sauvages, les tribulations de ce petit groupe de femmes et leur vie une fois arrivée au camp indien.

J'ai aimé cette découverte des grands espaces ainsi que de faire la connaissance de toutes ces femmes volontaires, chacune pour une raison qui leur est propre. On en aime certaines dès le début, pour d'autres il faut attendre plus longtemps mais au final je me suis attachée à chacune (à part la religieuse pure et dure). Malgré leur réticence, toutes vont finir par tomber amoureuse de leur nouveau peuple. Elles vont toutes laisser tomber peut à peu leurs préjugés, et pour certaines, ce n'était pas gagné. Mais les Chevennes sont patients :)

Les us et coutumes des Cheyenne m'ont vraiment plu et ça me brise le coeur de savoir que ce peuple (ainsi que la plupart des tribus amérindiennes) a été anéanti en grande majorité. Ils nous sont présentés comme un peuple très tolérant et pacifique. Ils vont par exemple accueillir leurs nouvelles femmes blanches comme les leur sans distinction malgré leur « manie » d'européennes assez burlesque au début. On voit qu'ils ne jugent pas et ne considère pas comme inférieurs ceux qui sont différents d'eux. Ils les « adoptent » vraiment. Une belle leçon d'humilité quand on voit ce que les blancs leur ont fait. Cela est très bien transcrit dans le livre et j'ai adoré découvrir, en même temps que May Dodds, ce peuple mystérieux et digne.

Bref, à l'instar de l'héroïne, je suis tombée amoureuse au fur et à mesure de leur mode de vie. En plus l'écriture est fluide et prenante. La narratrice est une femme cultivée et cela se ressent dans ses réflexions, ses analyses et son comportement. Enfin une héroïne que j'aime. Jim Fergus retranscrit très bien ses sentiments sans tomber dans l'excès (pas d'apitoiement de l'héroïne sur son sort qui m'aurait énervée, pas de romantisme ridicule dégoulinant qui m'aurait blasé, etc.). Bref, cela sait rester léger.

Quant à l'histoire, elle est assez simple : il s'agit de la nouvelle vie de ces femmes parmi les Cheyennes. Néanmoins à côté de ça, l'auteur a su glissé des éléments de rebondissement, notamment le changement de position du gouvernement américain vis-à-vis du projet et toutes les conséquences engendrées.

Un livre que je pourrais que conseiller. L'histoire, si elle ne correspond pas à la vérité s'en inspire fortement et nous fait réfléchir sur le génocide des amérindiens. Un roman très agréable à lire, passionnant et touchant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par venava 2021-02-26T08:27:27+01:00
Or

C'est une histoire fictive sur la vie de femmes blanches, chez les cheyennes, échangées contre des chevaux à des indiens par le gouvernement américain. Ce livre raconte la vie du peuple cheyenne qui vit ,à l'époque, comme des nomades. Il raconte aussi la vision des "blancs" par rapport aux indiens vivant dans le Montana (en autre). J'ai aimé cette histoire parfois cruelle mais avec de belles découvertes aussi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laura-T 2020-12-22T00:28:36+01:00
Argent

Un roman que je pensais être au départ une romance n'en est pas une, mais un roman qui pourrait être qualifié épistolaire dans un sens et historique pour la culture amérindienne où j'ai pu apprendre beaucoup de chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pharedecareco 2020-12-11T22:11:38+01:00
Or

Captivant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lily-Ann 2020-11-04T09:20:10+01:00
Or

une vraie découverte de cet auteur. L'histoire est haletante, on adore suivre la vie de ces femmes livrées aux indiens contre des chevaux. On découvre que les gens civilisés ne sont pas toujours ceux qu'on croit.

Ce livre est divinement bien écrit, la lecture est fluide. J'ai adoré ! Et je le conseil vraiment, ce livre nous fais voyager à travers les États-Unis du 19e siècle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laninadegibraltar 2020-10-22T18:20:49+02:00
Bronze

Déçue déçue... On m’en avait dit tant de bien. Je ne sais pas à quoi cela tient, au sujet, à l’écriture ou à la traduction, mais à aucun moment je ne suis entrée dans l’histoire.

L’histoire, parlons-en : le président Grant aurait passé un deal avec un chef indien. En gros : « échangerai mille femmes blanches contre mille chevaux ». Pourquoi cela ? Pour qu’elles convertissent et civilisent les Cheyennes. Le transfert devant se faire en plusieurs fois, un groupe de femmes est expédié, composé de prostituées, de femmes en quête de sainteté ou d’argent, parmi lesquelles l’héroïne, May, une mère de famille enfermée injustement à l’asile par son père et qui voit là une manière de retrouver la liberté.

Déjà, l’histoire n’est absolument pas crédible, d'ailleurs l’auteur lui-même précise que jamais une telle transaction n'a eu lieu, ce qui décourage ensuite d’adhérer au récit. Pourtant, c’était bien parti, certains personnages semblaient avoir de l’épaisseur, mais juste un peu au début. Ils deviennent des faire-valoir pour l’héroïne et très rapidement on s’ennuie. Le style de l’auteur qui se place dans la peau d’une femme issue de la bourgeoisie, propulsée chez les "sauvages" est désincarné, il décrit la vie au camp, sans y mettre de sentiments, mais beaucoup de jugements abrupts sur les Cheyennes (Il y a moins de clichés dans Lucky Luke). Son idylle avec le beau capitaine ne tient pas la route, pas plus que celle avec le chef indien (parce que forcément elle est mariée au chef indien et pas au dernier de la troupe) Les Cheyennes sont représentés comme les bons sauvages, tellement proches de la nature, et pas méchants du tout, sauf quand ils ont trop bu et qu’ils scalpent leurs voisins. Pas de viols chez eux (quoique la cérémonie du mariage où on drogue les femmes me semble bien en être un ou alors on m’aurait trompée), mais on va plutôt forcer les squaws des Sioux et inversement. D’ailleurs nos héroïnes sont violées, mais comme elles sont braves et qu'elle ne veulent pas embêter leurs maris avec ça, elles supportent très bien, elles sont tellement courageuses. May est gentille, serviable, elle ose prendre la parole et tenir tête au chef qui apprécie, elle sauve tout le monde et se sacrifie pour ses sœurs.

Bref, ce livre n’apporte rien ou pas grand-chose. Lisez plutôt Le Chemin de la Montagne de Pluie de N. Scott Momaday

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cinou13 2020-09-04T14:51:27+02:00
Bronze

Un peu long sur les bords mais j'ai bien aimé quand même

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chaarlyne 2020-08-04T01:44:18+02:00
Argent

Histoire très belle, très bien écrite et qui m’a permit de découvrir l’histoire fascinante des indiens et d’en apprendre plus sur leurs modes de vies. Le scénario m’a parfois surpris et j’aurai espéré un déroulement et un dénouement différent, mais j’ai beaucoup aimé cette lecture que j’ai terminé en 2 jours.

Afficher en entier

Date de sortie

Mille femmes blanches

  • France : 2011-05-05 (Français)

Activité récente

venava le place en liste or
2021-02-26T08:21:28+01:00
l_dlg l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-13T14:45:18+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 909
Commentaires 136
extraits 78
Evaluations 259
Note globale 8.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode