Livres
534 083
Membres
559 142

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Adela 2011-12-29T10:09:30+01:00

Franchement, vu la façon dont j'ai été traitée par les gens dits "civilisés", il me tarde finalement d'aller vivre chez les sauvages.

Afficher en entier
Extrait ajouté par -Anna- 2018-04-10T13:08:10+02:00

Je dois également porter ceci au crédit des Indiens : c'est un peuple formidablement tolérant et, si certaines de nos manières ou de nos coutumes semblent perpétuellement les amuser, ils n'ont encore jamais fait mine de les condamner ou de nous censurer. Ils se sont jusqu'ici montrés simplement curieux, mais toujours respectueux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2015-10-21T21:57:55+02:00

Vivre chaque journée comme elle vient, et refuser tant les regrets que les incertitudes pour l'avenir. Je n'ai de toute façon aucun pouvoir sur hier ni sur demain.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fyerise 2015-04-30T14:59:33+02:00

Ainsi naquit le programme secret " Femmes Blanches pour les Indiens " - ou FBI comme on l'appela dans le cercle présidentiel. L'administration pensait qu'en plus d'apaiser les sauvages en leur offrant gentiment les épouses désirées, la " Noble Femme Américaine ", œuvrant de conserve avec l'Eglise, pourrait exercer une influence positive sur les Cheyennes qui, bénéficiant ainsi de quelque instruction, troqueraient éventuellement leurs pratiques barbares contre une vie plus civilisée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fyerise 2015-04-30T14:56:36+02:00

J'ai repensé au capitaine Bourke qui me demandait un jour avec emphase lors d'une conversation: " Où est le Shakespeare des sauvages ? " et je tiens peut-être la réponse. Si les Indiens ont peu contribué à la littérature et aux arts de ce monde, c'est sans doute qu'ils sont trop occupés à vivre - à voyager, chasser, travailler - pour trouver le temps nécessaire à en faire le récit ou, comme Gertie le suggérait, à méditer sur eux-mêmes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Birginie 2011-06-26T14:10:25+02:00

"La vraie révolution commencera le jour où les armes seront entre les mains des femmes".

Afficher en entier
Extrait ajouté par fanfan50 2017-01-30T14:21:05+01:00

Accompagné d'une délégation d'hommes de sa tribu, "le chef et grand homme-médecine" cheyenne Little Wolf entreprit au mois de septembre de l'année 1874 de traverser les terres américaines jusqu'à Washington dans l'intention expresse de négocier une paix durable avec les Blancs. Little Wolf, qui avait passé plusieurs semaines à fumer le calumet et à débattre posément de différentes initiatives conciliatoires avec les quarante-quatre chefs du conseil tribal, se rendait à la capitale muni d'une proposition assez particulière, quoique parfaitement rationnelle du point de vue cheyenne. Elle était destinée à assurer la sécurité et la prospérité d'un peuple assiégé de toutes parts.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2015-10-21T22:02:14+02:00

Quand je mourrai, le vent soufflera toujours et les étoiles continueront de scintiller, car la place que j'occupe sur cette terre est aussi éphémère que mes eaux, absorbées par le sol sablonneux ou aussitôt évaporées par le vent constant de la prairie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fyerise 2015-04-30T14:58:39+02:00

Le génocide d'une race entière étant considéré par le grand nombre comme moralement tentant et politiquement acceptable, les membres les plus progressistes du cabinet Grant se doutaient forcément que l'idée d'accoupler des femmes blanches avec des sauvages ne trouverait jamais d'écho favorable auprès de l'opinion publique. C'est pourquoi, comme au bon vieux temps, l'administration décida au cours d'une série de réunions confidentielles, de prendre l'affaire en main - puis de lancer, sous le sceau du secret, le programme matrimonial convenu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fyerise 2015-04-30T14:52:44+02:00

Mon histoire, celle que ma mère et moi avons vécue, est celle d'un peuple arraché à son pays d'origine pour être réduit à l'esclavage dans un territoire inconnu. De même, l'histoire des Cheyennes est celle d'un peuple exilé de ses terres, et massacré s'il refuse de se plier. Tu parles d'intégration? D'assimilation? Non, notre histoire commune a un autre visage : celui du meurtre, de l'expropriation, de l'esclavage.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode