Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Millina : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Tous les péchés sont capitaux Tous les péchés sont capitaux
Daria Desombre   
C’est plus fort que moi, dès qu’un roman policier (ou historique) se déroule en Russie, je ne me sens plus.

Vous me mettriez Sherlock Holmes enquêtant en Russie que je frôlerais l’arrêt cardiaque devant tant de bonheur.

Net Galley et l’éditeur ayant donnés une suite favorable à ma demande, je me suis jetée sur le roman comme une affamée.

Mêlant l’Histoire avec le présent, le réel avec l’ésotérisme, mettant en scène des personnages intéressants que tout oppose, voilà un roman qui a réuni les bons ingrédients et a su les cuisiner pour donner un plat qui avait du goût !

Mon seul petit bémol sera pour le fait que c’est le Moscou contemporain qu’on arpente et ma passion irait plus au Moscou du temps du Tsar Nicolas II.

On dira que je pinaille mais j’aurais apprécié que ce roman ait une touche « politique » en plus de la policière car durant mes lectures, j’apprécie tout autant m’instruire sur la vie des gens, sur la politique, l’administration…

Lorsque c’est bien mis en scène, ça donne toujours un plus à un récit (mais tout le monde n’aime pas ça) et je suis plus fervente d’Histoire (politique ou autre) que d’histoire d’amour.

Par contre, j’ai appris les différences qu’il y avait entre les orthodoxes et les catholiques, pas toutes, juste les plus importantes et si nous avons 7 péchés capitaux, chez les orthodoxes, tous les péchés sont capitaux et ne comptez pas sur le purgatoire pour vous en sortir, c’est direct dans les flammes de l’enfer que nous rôtirons tous ensemble.

Si j’aurais aimé plus de politique, ce sera mon seul grief contre ce roman qui se lit très vite tant on est subjugué par les crimes épouvantables et l’aura de mystère qui les entoure, car nos amis pandores moscovites de la Petrovka n’avaient pas vu la patte du serial killer.

Pour leur défense, fallait avoir l’esprit obnubilé par ces criminels pour comprendre et voir la toile d’araignée tissée par cet habile assassin. Ce qui était le cas de Macha Karavaï, jeune fille portant toujours le deuil de son père et qui n’a qu’une idée en tête : trouver son assassin.

Intelligente, travailleuse, douée, mais un peu inadaptée socialement (elle aime trop les livres), arrivée à son stage par un piston, ce qui ne lui facilitera pas la tâche pour se faire entendre par son supérieur (Andreï Yakovlev) qui ne voit en elle qu’une arriviste et enfant gâtée.

Un duo d’enquêteurs atypique, peu compatible socialement et culturellement, mais une fois leurs différents aplanis, ça donnera un duo d’enquêteurs de choc, bien qu’il leur ait fallu tout le roman pour comprendre qui se cachait derrière ses crimes alors que moi, tout en buvant un bon café et en réfléchissant dans mon fauteuil, j’y étais arrivée.

Et j’avais vu juste ! Ceci n’a pas gâché mon plaisir de lecture, que du contraire, le tandem Macha/Andreï fonctionnait bien et le côté ésotérique des crimes ne pouvait que me combler.

On aurait pu se passer de l’histoire d’amour mais sans doute que ça ajoutera du piment pour les lecteurs/trices qui aiment ça. De mon côté, j’ai trouvé que ça allait trop vite…

C’est palpitant, amusant, frais, gore pour certaines mises à mort mais sans jamais sombrer dans le voyeurisme et les détails horribles, voilà un roman policier whodunit mais sans qu’on ne doive rassembler tout le monde dans le salon pour proclamer que c’était le colonel Moutarde le coupable.

Une chose est sûre, si Macha et Andreï reviennent pour une nouvelle enquête, je les suivrai volontiers dans les rues de Moscou et sur tous les sites sur lesquels ils me mèneront.
L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène
Pierre Bottero   
J'adore comment Pierre Bottero est arrive a reunir toutes ces histoires en un seul univers, Quand les personnages des differentes histoires se croisent, cela cree un choc de tonnerre!!!

par Roxye
Time Riders, Tome 1 Time Riders, Tome 1
Alex Scarrow   
j'ai beaucoup aimé ce livre. Alex Scarrow à fait preuve d'une grande ingénueusité avec ces modifications de l'histoire même si je trouve qu'il est allé un peu loin avec un New York sous les décombre avec des mutants comme seul survivant de la bombe de Kramer. Mais dans l'ensemble, c'est un bon livre. Vivement l'arriver en France des quatre prochains tome.

par kera
La guerre des Elfes, L'intégrale La guerre des Elfes, L'intégrale
Herbie Brennan   
Ouf je viens de le finir c'était assez long,mais bref!! J'ai trouver que c'était une superbe histoire,rempli de moment assez inattendu. J'ai carrément adoré!! Au début je me suis dit pourquoi on parle d'humain là dedans?? Et bien la réponse est simple mais pour ça vous devrez lire le livre(ce n'est pas si gros qu'il ne parait)...
L'histoire est passionnante et attachante les 100 dernières pages je n'ai pas pu relever les yeux!!
C'est un livre que je recommande vraiment!!
[spoiler]Mais j'ai toujours une question en suspend,je ne vois c'est qui sur la couverture...[/spoiler]

par Jenna
Cordelia Vorkosigan Cordelia Vorkosigan
Lois McMaster Bujold   
Le début (chronologiquement, pour l'ordre de parution je ne suis pas sûre) de la saga Vorkosigan, et l'un de mes préférés de la série, avec "La Danse du Miroir".

Au moins dans un premier temps, on n'en mène pas large dans les bottes de Cordélia lorsqu'elle se retrouve, dans des circonstances plutôt sanglantes qui plus est, avec un individu précédé d'une réputation à faire frémir. Une héroïne attachante, qui a du cran sans être surhumaine.

par Aude
L'apprentissage du guerrier L'apprentissage du guerrier
Lois McMaster Bujold   
Enfin! Premier contact avec Miles Vorkosigan, le héro de la saga!
Doté d'un physique peu engageant et méprisé sur son monde, Miles compense sa petite taille et sa fragilité par une intelligence aigüe, une verve surprenante, un aplomb, un charisme et un courage hors du commun.
C'est un jeune homme porté par la compassion qui va se fourrer dans une situation épineuse et s'aggravant à la suite de ses décisions pleine de panache et à quelques malentendus...
Nous découvrons, hormis le héro de Bujold, un monde complexe, tiraillé par divers affrontement et loin d'être paisible. Un monde à visage humain, finalement.
Ici, point de petits bonshommes tout vert, que des Hommes ayant évolué vers différents civilisations.
C'est un roman très riche, plein de surprise, de rebondissement et d'humour. Les personnages sont attachants, profonds et cohérents.
Bref, un immense plaisir à lire.

par lutin82
Les Délices de Tokyo Les Délices de Tokyo
Durian Sukegawa   
Il y a des livres qui vous touchent, qui vous marquent, qui changent votre vie de lecteur à tout jamais.
Celui-ci en fait partie.

Dans « Les délices de Tokyo », nous allons faire la connaissance de Sentarô, un homme qui tient une boutique de dorayaki, ces fameux pancakes fourrés à la pâte de haricots rouges.
Alors que son travail ne le passionne pas et qu'il mène une vie de dépravé, son quotidien va être rapidement chamboulé par l'arrivée de Tokue, une vieille femme qui lui propose de travailler pour lui. Selon ses dires, elle sait parler aux haricots rouges et fait la meilleure pâte de haricots qu'il n'ait jamais gouté.
Tokue, d'abord réticent, va finir par accepter. Cependant, il va vite se rendre compte que cette vieille femme lui cache quelque chose.. Et ce ne sont pas ses mains déformées qui lui prouvent le contraire.

Au vu de la couverture et du titre du livre, je pensais entrer dans un univers léger.
Bien que l'on ressent un sentiment de bien-être en lisant cette histoire, de lourds sujets sont abordés.

Notamment les sanatoriums dans lesquels étaient enfermés les personnes lépreuses au Japon.
On apprend un peu leur quotidien, leur condition de vie, mais aussi que ce n'est que depuis la fin du vingtième siècle qu'ils ont pu sortir de ce lieu. En effet, toute personne contaminée était envoyée dans ces enceintes.. Pour ne jamais en ressortir, qu’elle soit malade ou guérie.
En plus de cela, nous apprenons aussi comment les Japonais ont accueilli ces personnes lorsqu'elles ont enfin pu sortir des sanatoriums. Pas du tout accueillants pour un sou, ils ont érigé une nouvelle barrière entre eux, les emprisonnant de nouveau dans une nouvelle cage.
C'est dur et triste. C'est inhumain et nous ne voulons que crier face à cette injustice. Mais à l'image de nos personnages, crier ne sert à rien car nous n'avons aucune oreille qui nous écoute. Nous ne pouvons donc que compatir et pleurer.

Ayant déjà eu la chance d'être allée au Japon, j'ai retrouvé à chacune des pages ce pays qui m'avait séduite. Haricots rouges, bienséance, uniformes d'écolières et cerisiers. À chaque phrase, nous en prenons plein les yeux et avons presque l'impression de faire parti de cette histoire.
Et que dire de tous ces passages où nos personnages cuisinent ce fameux ‘an’, cette pâte de haricots rouges. J'avais presque l'impression de la sentir, d'avoir moi aussi mon nez au-dessus du chaudron bouillant.

L'écrire de Durian SUKEGAWA est un délice. Nous goûtons chacun de ses mots, savourant chaque phrase. Il se contente de la simplicité du minimum, typique de la culture japonaise, mais c'est incroyablement beau et parfait.

Je me suis énormément attachée à Tokue. Cette vieille femme qui nous paraît sereine et pleine de joie de vivre n'a absolument pas été épargnée par la vie. Sa rencontre avec Sentarô va lui permettre de s'évader de son quotidien, de lui permettre d'être enfin ‘utile’ à la société, comme elle le souhaitait.

La fin est déchirante.
C'est l'apothéose de cette histoire. Bien que triste, nous ne pouvons qu'être émerveillé par tous les beaux messages qui sont véhiculés.
Sortez vos mouchoirs et munissez-vous de vos pâtisseries favorites avant de lire ce livre. Émotions fortes garanties.


En conclusion, « Les délices de Tokyo » est un livre qui va vous faire voyager au pays du soleil levant. Durian SUKEGAWA nous émeut, nous bouleverse, nous fait découvrir une facette de l'histoire de son pays qui est loin d'être tendre.
Un énorme coup de cœur.


Un livre à lire.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/03/les-delices-de-tokyo-durian-sukegawa.html )
Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois
Maxime Chattam   
J’ai adoré ce livre, je l’ai dévoré en 2 jours. Tout est prenant, l’histoire, les personnages, l’intrigue. L’auteur par cette histoire, nous invite à prendre conscience du poison que nous sommes pour la planète. Il y a tous se que doit contenir un livre, pour moi : suspens, action, aventure, amitié, amour, morale.
Je connaissais déjà l’auteur et cette trilogie est dans le même genre que son 1er best-seller « Le5ème règne ».

Les Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet Les Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet
Marissa Meyer   
Oh mon DIEU!!
Dire que j'ai adoré le premier tome, que je ne pensais pas qu'on pourrait faire mieux!
L'auteure a fait mieux!
Cette suite est... époustouflante!! Abominablement addictive et pleine de surprises.
Je me suis terriblement attachée à Loup.
Il est rare qu'un personnage m'atteigne aussi profondément.
Scarlet est géniale, je l'ai adoré dès le début, même si j'ai une petite préférence pour Cinder.
Et Thorne, ah! Thorne! Au début je me suis dit "quel boulet!", mais finalement je l'adore et je me suis pris d'une véritable affection pour ce personnage drôle et burlesque.
Quant à Kai, nous ne le voyons pas beaucoup dans cette suite, j'attends de voir la tournure que prennent les événements.
Et Loup... Aarrg! Je préfère vous laisser lire parce que je ne saurais pas exprimer mes sentiments à leurs justes valeurs.
C'est en tout cas un personnage d'une férocité et d'une violence surprenantes, et qui fait toutefois preuve d'une tendresse et d'une douceur adorable en présence de Scar.
C'est hallucinant.
Des révélations, des surprises, des déceptions et beaucoup de frayeurs.
Cette suite est largement à la hauteur du précédent, peut-être mieux à mes yeux.
Merveilleux.
Je le recommande de la même façon que le premier!
Les Âmes englouties Les Âmes englouties
Susanne Jansson   
Un nouveau polar nordique fascinant et envoûtant !

Nathalie est biologiste. Pour les besoins de sa thèse, elle loue une petite maison non loin d'une tourbière, appelée autrefois la Tourbière des Sacrifices. Il s'agit pour elle d'un retour aux sources après quinze ans d'absence. On pressent un mystère, un drame. Dix ans auparavant, le cadavre momifié d'une jeune fille, datant de 300 ans avant Jésus-Christ a été découvert dans cette même tourbière. Malgré sa misanthropie, Nathalie s'est liée d'amitié avec un étudiant en art, Johannes qui, quel que soit le temps, fait un footing. Lors d'une sortie, il se fait agresser dans la tourbière et est sauvé par Nathalie qui le retrouve grièvement blessé. Alors que la police enquête, un nouveau cadavre est découvert et d'autres vont suivre. Nathalie va retrouver un ancien voisin, Göran Dahlberg qui a beaucoup compté dans son enfance et qui lui dit que beaucoup de personnes ont disparu. Pour lui la tourbière est un lieu où les revenants abondent. Elle va aussi croiser le chemin de Maya, une photographe de police. Tous trois vont enquêter et faire revivre le passé.

Je remercie Babelio Masse Critique ainsi que les Éditions Presses de la Cité pour l'envoi de ce service presse. J'ai ainsi découvert une nouvelle auteure, Susanne Jansson. Ce qui m'a frappée d'emblée, c'est la poésie qui imprègne tout le texte. L'auteure a un don pour nous faire ressentir physiquement l'atmosphère, les paysages. La tourbière est un personnage à part entière, elle est même LE personnage principal ce qui donne une atmosphère étrange, envoûtante à tout le récit. J'ai eu l'impression de me trouver en dehors du temps. Le contraste est grand entre Nathalie et ses recherches scientifiques où tout est mesuré et mesurable et la tourbière avec tous ses mystères : lieu de sacrifices autrefois, lieu qui conserve les corps, lieu de légendes et de superstitions, « un océan d'esprits damnés » et pour Göran le lieu où les fantômes « sont à la recherche du corps et de l'âme qui leur manquent ».

Vous l'aurez compris, avec « Les Âmes englouties » Susanne Jansson nous offre un thriller intense, surprenant avec une touche de fantastique. Sa plume délicate et poétique est d'une précision clinique pour brosser la psychologie de ses personnages. Elle nous embarque dans un monde où les crimes du passé et du présent se rejoignent, où science et superstitions se mêlent. Un magnifique premier roman !

par Goewin