Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mimi123 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Anita Blake, Tome 25 : Mort écarlate Anita Blake, Tome 25 : Mort écarlate
Laurell K. Hamilton   
Comme d'habitude, énormément de détails, tellement que je me suis souvent perdue : une question et 15 pages plus loin la réponse (c'était quoi la question ?), une action se passe le matin et 15 pages plus loin on a l'impression d'avoir passé un mois et non on est toujours le même matin de la même journée...

Sinon, il y a Edward, qui dit Edward dit plus d'action, sauf dans ce tome en fait, c'est ballot.

Très contente de trouver un autre Nathaniel, mais pas du tout de Mika.

Toute l'action, l'apogée du livre se trouvent dans les 4 dernières pages. Ce n'est pas rapide, c'est au-delà et du coup invraisemblable, Damian arrive d'un coup, comment ? Idem avec Edward, Nolan et la Cie. Pourquoi faire un livre avec autant de pages, des descriptions à n'en plus finir pour ensuite tout boucler en 4 pages ? Dommage, surtout sachant que le dernier c'était fini de la même façon, doit-on lire que les dernières pages du livre dorénavant ?

Ce n'est pas le meilleur, pas le pire non plus.

(classé en or pour être avec la série)
Les Gardiens de l'Ombre, Tome 1 : Pleine lune Les Gardiens de l'Ombre, Tome 1 : Pleine lune
Rachel Hawthorne   
Histoire ayant pour thème les loups garous
Ce fut une bonne lecture avec une écriture fluide et agréable.
Un peu courte à mon goût.
Petit conseil: ne lisez pas le prologue au début du roman car ça gâche la surprise.

par Adèle
Chasseuse d'Aliens, Tome 5 : Sanglante Extase Chasseuse d'Aliens, Tome 5 : Sanglante Extase
Gena Showalter   
Je suis passée à côté

Je suis en général assez cliente de cette série aux personnages à fort caractère, et encore une fois j'ai été emballée par un début plutôt prometteur et des joutes verbales assez sympathiques. Le héros, McKell, annoncé comme un vampire sexy, psychopathe et cruel, promettait pourtant de belles soirées de lecture en sa compagnie (un héros portant un collier composé d'ossements humains, hum... miam miam, on ne me l'avait encore jamais faite celle-là ^^), mais bon... très vite le soufflé est retombé à la vitesse de l'éclair. Je me suis rapidement ennuyée avec un héros dont le ramage n'était pas à la hauteur du plumage, et personnellement j'ai fini par passer complètement à côté. Peut-être suis-je en léger surdosage de bit-lit.

Lu aussi : 4,5/10
Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli
Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3106475547-Phoenix-Tome-1-Les-Cendres-De-L-oubli.html

Ouaw. Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw. Je suis juste incapable de dire autre chose, là tout de suite. Quel roman ! Mais quel roman ! Phænix est un ouvrage ardent, saisissant, intense, palpitant, et diablement obsédant ! Je peux vous assurer que ce livre est un coup de coeur. Un énorme coup de coeur, même. Cela faisait des mois que je n'avais pas pensé à un roman de cette façon. Il me hantait littéralement. A table, avec des amis, en famille, les personnages et l'intrigue de Phænix me poursuivaient partout ! J'ai vécu tellement de merveilleuses choses durant cette lecture que toutes les coucher à l'écrit risque d'être une expérience compliquée !
Dès le départ, en pénétrant dans l'univers du roman, j'ai senti que le coup de coeur n'allait pas être très long à venir. On pénètre dans un monde enchanteur et envoûtant. Carina Rozenfeld possède réellement un don avec les mots. Chaque description est solaire, fascinante et ultra visuelle. On ne peine vraiment pas à plonger dans chaque paysage, chaque situation et chaque lieu où l'auteure a voulu nous embarquer. Dès que je mettais à lire, la réalité autour de moi disparaissait. Le monde fantastique de Phænix effaçait le temps autour de moi. Je me suis retrouvé à de très nombreuses reprises sur un nuage de coton, engourdi, comme lorsqu'on se réveille après une longue nuit. Cette merveilleuse lecture m'a permis une évasion totale, rare et vraiment, vraiment, addictive. Impossible de ne lire que des bribes du livre. Dès qu'on plonge dans l'intrigue, les pages sont comme animées d'une vie propre, et elles se mettent à défiler avec frénésie entre nos doigts.
Évidemment, cette histoire d'amour que j'ai vécu avec le roman a pu voir le jour grâce, avant tout, aux personnages que renferme l'histoire. Anaïa m'a totalement fait craquer. Pour commencer, j'adore son prénom ! Sincèrement, je le trouve magnifique ! Puis c'est juste un protagoniste fabuleux. Mature, déterminée, sûre d'elle, aimante, passionnée et toujours pleine de surprises, elle m'a complètement fait fondre. Ses petites manies m'ont permis de complètement m'identifier à elle. Sa timidité maladive en public, le fait qu'elle pince sa paille avec ses dents ou encore sa façon de s'exprimer m'ont vraiment fait penser à moi. Oui bon ok, elle boit du Coca-Cola et non pas de l'Ice-Tea, mais on ne va pas lui en vouloir ( ni à Carina qui, elle non plus, ne supporte pas cette boisson ! Si si, je vous assure, c'est elle-même qui me l'a dit ! ). Anaïa est douce, tendre, innocente. Elle m'a profondément touché. Je crois que l'auteure a su décrire à merveille mon style de fille. Merci madame Rozenfeld. Voilà que je tombe à mon tour amoureux d'un être chimérique. Mais quel être ! Haaaaaaaaa, Anaïa, je t'aime !
Le gros plus de ce roman réside aussi dans les protagonistes masculins qui s'y cachent. Nous avons Enry, le garçon touchant, drôle, et qui ne prend rien au sérieux. Puis nous avons Eidan ( j'adore ce prénom aussi ), personne à la fois torturée, mélancolique et mystérieuse. Ces deux caractères apportent une réelle richesse au roman. On confronte toujours leurs dualités, en passant par une multitude de sensations. De plus, Eidan et Enry vont véritablement en faire voir de toutes les couleurs à Anaïa qui va, elle, mener sa propre route. Hors de question de se laisser poser des bâtons dans les roues par des jeunes hommes. Ce triangle amoureux ( qui, au fond, n'en est pas vraiment un ) m'a conquis et subjugué ! Les moments durant lesquels Anaïa se retrouvait seule avec l'un ou l'autre de ces héros étaient exceptionnels ! Quel bonheur !
L'élément qui m'a rendu complètement accro à Phænix ( parce que, oui, j'en suis véritablement devenu drogué et dépendant ) est le fait que Carina Rozenfeld ait inséré des dizaines de musiques dans son chef-d'œuvre. En effet, ce roman est ultra moderne ! Facebook, Apple et chansons récentes y sont monnaie courante ! Et grâce à chaque chanson que l'auteure a choisi d'intégrer à son histoire, ma fascination pour cette dernière n'en a été que plus forte. Seigneur !!! Je n'avais pas vibré pour un roman de cette façon depuis des siècles ! Les scènes musicales sont énormément tactiles, charnelles, et font parti des moments les plus intenses que j'ai jamais vécu. J'étais véritablement en transe, absorbé entièrement par chaque page, chaque ligne, chaque mot. Franchement, j'attendais d'éprouver cela depuis tellement longtemps ! C'était... C'était si unique ! Ajouter à cela un climat troublant, noir, inquiétant et terriblement tentant à la fois, grisant et exaltant, et vous caressez à peine mes impressions. Il faut lire Phænix pour éprouver autant de plaisir. Quelle lecture !
Nous rencontrons également d'autres personnages, tels que Garance, Yvan et Vincent, qui apportent un vrai plus à l'intrigue. Garance m'a énormément plu ! Drôle, pragmatique et indépendante, son rôle dans l'histoire est très important, puisqu'elle va servir de point de repère à sa meilleure amie, Anaïa. De plus, le contexte dans lequel nous sommes plongés est dévastateur. Le sud de la France, sa beauté, l'été qui perdure, les fleurs, les oiseaux, le soleil... Tout cela était vraiment magique à découvrir. Surtout qu'arrivée à la moitié du livre, l'atmosphère n'est plus du tout aussi charmante. Elle devient épaisse, ténébreuse, sibylline, obscure, et pourtant tellement, tellement passionnante et addictive.
Les rebondissements sont juste à couper le souffle ! Les découvertes que va faire Anaïa à son sujet et à celui de ses amis m'ont juste laissé bouché bée. Les surprises sont saisissantes, et elles nous poussent à lâcher le roman et à souffler quelques instants avant de pouvoir replonger dans cet univers extraordinaire. Et, surtout, je connais désormais la vraie signification de cet étrange "æ" ! La clé du roman ! Je comprends maintenant pourquoi l'auteure tenait tant à l'écrire "æ" et non pas "ae". Les lettres doivent être unies. Tout est lié. Littéralement.
On erre donc au beau milieu d'un récit émouvant, transcendant et véritablement enivrant. Enivrant... Voilà le mot qui colle parfaitement au roman. Il nous possède. Nous enivre. La conclusion du livre m'a complètement achevé, et je suis terriblement impatience d'avoir la suite des aventures d'Anaïa entre les mains. En refermant Phænix, on se trouve dans un état inquiétant et étrangement agréable, comme perdus sur une plage de cendres. Tout est froid et insipide. On en redemande. On en veut encore. Plus, plus, plus.
Phænix est donc un magnifique roman et un coup de coeur. C'est un ouvrage ardent, qui nous consume et nous brûle de passion. L'ambiance est captivante, les protagonistes touchants au possible et gorgés de magnificence, et l'intrigue est juste époustouflante. Tout, à mes yeux, est parfait. J'ai été saisi par tous les éléments de l'intrigue. Une lecture dévastatrice, marquante et incandescente, tel un brasier enivrant, que je vous conseille fortement de découvrir.

par Jordan
Jessica McClain, Tome 1 : Sang nouveau Jessica McClain, Tome 1 : Sang nouveau
Amanda Carlson   
Un premier tome remarqué malgré le nombre d'ouvrages sur le marché portant sur le sujet des loups garous. Celui-ci tire son épingle du jeu.
Nous avons ici tout ce que j'aime : un scénario qui retient toute notre attention, un rythme qui ne nous permet pas un instant de nous ennuyer, une héroïne avec un franc parlé, qui ne se démonte pas et des personnages secondaires fascinants.
Le mystère entoure Jess, notre louve garou unique en son genre dans tous les sens du terme, l'auteur réussit à nous tenir en haleine jusqu'à la fin, en entretenant l'intrigue et en enchainant les rebondissements... Pour finalement nous laisser dans une totale frustration quand arrive la fin.
Tout cela laisse présager une suite des plus intéressante.
À DÉCOUVRIR

par ccmars
Gods & Monsters, Tome 1 : Le noir lui va si bien Gods & Monsters, Tome 1 : Le noir lui va si bien
Kelly Keaton   
Quel roman super !

Ca a failli être un coup de cœur ! Malheureusement, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le roman, ce qui m’empêche de mettre un 5/5. Mais à part cela, Le Noir lui va si Bien est un roman très original, avec une super histoire, et une écriture moderne et agréable à lire, c’est un roman à lire, vraiment ! C’est un livre sombre et angoissant, j’ai vraiment aimée !

Ari à 17 ans. Sa mère l’a abandonnée quand elle était petite et elle a passée sa vie de famille d’accueil en famille d’accueil. Depuis toujours, elle est différente, avec ses cheveux blancs et ses yeux étranges. Arrivée à l’adolescence, elle part à la Nouvelle-Orléans pour découvrir le passé de sa mère. Mais là-bas, elle va se heurter au Novem, le conseil créer par les familles qui dirigent la ville et dont aucune n’est humaine…

J’ai adorée Ari. C’est un personnage fort, courageuse, déterminée, elle n’a pas froid aux yeux et ne recule pas devant le danger. J’ai eu un énorme coup de cœur pour le personnage de Violet, cette fillette si étrange et si adorable. Quand à Sebastian, c’est un bon personnage, mais il ne m’a séduite plus que ça.

Dans ce livre, Kelly Keaton revisite le mythe grec de Méduse, qui s’est faite violer puis punir par Athéna. Dans la plupart des histoires, Méduse à toujours le mauvais rôle à cause des serpents qui lui sort de la tête, et Athéna le bon et dans ce livre, c’est inversé et j’ai trouvée ça très agréable. En plus de la mythologie grecque, l’auteur à également instaurer des vampires et des sorciers dans son histoire et cela rend le roman explosif ! Dommage que j’ai eu tant de mal à rentrer dans le roman, il aurait été un coup de cœur… Le roman met aussi bien en avant la sombre histoire de la mystérieuse ville de la Nouvelle-Orléans et c’est fascinant !

J’ai hâte de lire la suite !

L'Exécutrice, Tome 3 : Venin L'Exécutrice, Tome 3 : Venin
Jennifer Estep    Laurence Murphy   
Il est excellent, je m'attendais à quelque chose de bien après les deux premiers tome mais il est encore mieux. De l'action, de la "romance" à l'état brut sans pleurnicherie. bref tous les ingrédients qui nous font craquer dans ce genre de lecture.


par linda94
Alex Craft, Tome 3 : Amnésie Alex Craft, Tome 3 : Amnésie
Kalayna Price   
Il n'y a pas à dire, j'adore cette série... Au début du tome, Alex n'a pas trop le moral à cause de ses relations compliquées avec Falin et la Mort mais elle se retrouve vite accaparée par son enquête. Ici, notre héroïne s'immerge davantage dans la Faerie et on en apprend un peu plus sur la Mort.
Il n'y a pas de temps mort, les événements s’enchaînent et on ne s'ennui pas. On commence aussi à mieux cerner les personnages. Je trouve ce troisième tome meilleur que le second.
Bref, je suis totalement conquise par la série et j'attend la parution du prochain tome avec impatience (et il me semble qu'on va attendre un petit moment ^^')

par Fo0stine
La Meute Alpha, Tome 1 : Instinct Primal La Meute Alpha, Tome 1 : Instinct Primal
J.D Tyler   
Une nouvelle série, une nouvelle mythologie et encore ici on reste sur du terrain connu mais avec un mix de plein de choses pour avoir du contenu.

Le début m'a assez déplu, il est brouillon, il se passe beaucoup d'événement à la suite mais que j'ai eu du mal à comprendre. La présentation des personnages n'a pour moi jamais eu vraiment lieu, on nous parle d'un brun, d'un roux, d'un blond d'un châtain puis amusez vous à deviner lequel est lequel parce que les précision y'en a pas. Concernant le pourquoi du comment des métamorphes, terme bien précisé puisque dans le livres les hommes s’acharnent à contredire l'héroïne à chaque fois qu'elle parle de loup-garou, on revient à la bonne vieille morsure de loup-homme pour contaminer les autres, rien de nouveau donc. Alors on ajoute des pouvoirs magiques à tous les personnages, parce que c'est plus cool et on dit que se sont des dons pour expliquer que les sorciers existent aussi. Télékinésie, télépathie, conversation avec les morts, voyage dans le temps, rien de moins ! C'est un vrai enchevêtrement de fourre-tout pour mieux nous faire croire à la merveille sans grand succès. L'intrigue principale à du mal à se mettre en place, qui est vraiment le grand méchant de l'histoire ? Contre qui se battent-ils ? Qu'est ce qui va donner le fil conducteur ? Pour ne rien gâcher à votre plaisir je ne donnerai pas la réponse, mais elle est tellement bateau que ça ne rattrape pas le reste.
Dernier point qui pourrait sauver les meubles, la fameuse histoire d'amour centrale. Celle-ci est à mon sens en dent de scie, on avance très vite au début, on ralenti beaucoup ensuite, pour on fait un bon phénoménale, mais en fait non vaut mieux pas trop se dépêcher on doit tenir sur plus de pages... C'est l'impression générale qui me reste en tête. Les caractères sont très caricaturales, la relation l'est tout autant, le fameux j'ai été déçu-plus jamais ça fait son grand retour et les scènes chaudes sont des copies les unes des autres. Rien pour rattraper le reste.

Pourquoi une "si bonne note" me demanderiez vous ? Tout simplement parce que contrairement à des lectures du même genre un peu plus recherché, je n'ai à aucun moment sauté de passage pour finir ma lecture plus rapidement. Oui c'est bateau, oui il n'y a aucune surprise, mais oui aussi ça fait passer le temps de façon pas désagréable et c'est déjà pas mal.
Comme j'ai déjà la suite de la série avec moi, je vas enchaîner pour ne pas perdre mon engouement très relatif à la meute, mais une fois les tomes en ma possession lu, je ne pense pas que j'y retournai.

Au final, si vous avez l'occasion de le lire parce qu'on vous le prête, allez-y ; ça vous fera passer le temps.

par Tsukihime
La Confrérie des Ombres, Tome 1 : Le Chaos La Confrérie des Ombres, Tome 1 : Le Chaos
Belinda Bornsmith   
WAOUH! Voilà un livre FORT et PUISSANT!
Encore une série qui diffère de ce que l'on lit habituellement dans ce type de littérature.
L'histoire traite d'une nouvelle race pourtant très ancienne, sur un fond de scénario catastrophe et mélangez à cela, une rencontre entre deux êtres que tout sépare...
Oui, le résultat est réussi et les personnages sont très plaisants et attachants. Une histoire bien servie en action et rebondissements, des personnages étoffés, et une intrigue bien ficelée.
Les prémices d'une nouvelle série riches en promesses!
Merci à Anne7777 pour cette judicieuse recommandation.
A DECOUVRIR

par ccmars
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3