Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mimie-1 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Calendar Girl, Tome 1 : Janvier Calendar Girl, Tome 1 : Janvier
Audrey Carlan   
Très facile a lire. A la fin du 11e tome j'avais hâte de lire la suite

par Mimie-1
Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix
Joanne Kathleen Rowling   
j'ai adorer lire ce tome qui dévoile beaucoup plus de détails que les films ( que j'adore aussi mais je préfère largement lire)

par Mimie-1
After, Saison 2 : After We Collided After, Saison 2 : After We Collided
Anna Todd   
Autant, j'avais dévoré le premier tome, autant celui-ci je n'ai pas réussi à le finir. Pourquoi ? Parce que le livre se résume en une seule phrase : les disputes de Tessa et Hardin. Au départ, je trouvais ça mignon parce que cela permettait d'avoir des moments tendre entre eux ; qu'ils ouvrent un peu leur coeur l'un à l'autre. Mais là, franchement, je n'en peux plus. Il y a toujours quelque chose !
Tessa me fait l'effet d'une gamine puérile qui étouffe complètement son mec. Hardin, quant à lui, me donne la migraine avec toutes ses histoires et son côté violent. Ok, les filles, on aimerait toutes avoir un Bad Boy qui puisse nous défendre, mais là on entre plus dans le thème du Bad Boy, mais plutôt dans celui de la schizophrénie. Cet amour passionnel entre eux m'a vraiment laissé de marbre pour ce second tome. Franchement, j'ai eu l'impression d'avoir devant moi un One Woman Show avec des répliques très mauvaises. Au final, la relation entre les deux protagonistes n'évoluent pas. On assiste à des crises de larmes en tout genre, des disputes et des réconciliations à gogo avec des " C'est la dernière fois, laisse moi encore une chance" ou des " Je t'aime " vide de tout sentiment sincère.
Je ne pense pas lire la suite, pourtant c'est dommage parce que cette saga avait plutôt bien commencé. Mais ce deuxième tome reste pour moi un peu trop infantile, et la tournure de l'intrigue demeure trop constante. On stagne, trop à mon goût !

par Anaelmde
Les Mésaventures de Minty Malone Les Mésaventures de Minty Malone
Isabel Wolff   
Minty Malone plantée devant l'autel devra bien se résoudre à prendre sa vie en main ! Livre divertissant !
Nothing less, tome 2 : Between Nothing less, tome 2 : Between
Anna Todd   
J'ai préféré ce tome au premier parce qu'on en apprend clairement d'avantage sur les personnages...mais honnêtement, je pense que tout aurait largement pu tenir en un seul tome, surtout en supprimant la plupart des longueurs et des répétitions inutiles.
Autres reproches: il y a des points qui n'ont pas été éclaircis et des questions toujours sans réponses, [spoiler]comme par exemple: pourquoi les gens de la "famille" de Nora ont t-ils deux prénoms, Nora elle s'appelle Nora ou Sophia ? Son beau frère, c'est Ameen ou Todd ?[/spoiler] à un moment ça m'a un peu agacé.
Bon sinon, dans l'ensemble, c'était une lecture facile et sans prise de tête.
Je suis contente d'avoir enfin eu le fin mot de l'histoire de l'univers d'After/Landon.
Et curieusement je ne suis pas triste de quitter cette saga, je ne sais pas, je pense que l'ensemble de l’histoire ne valait pas tous ces tomes .... [spoiler]mais bon lorsqu'il est question de faire du fric... [/spoiler]

par Nolany
Pour tous les Vincent du monde : une histoire d'amour Pour tous les Vincent du monde : une histoire d'amour
Marie Humbert   
Après avoir lu le livre de Vincent jai voulu lire celui de sa mère... Cette histoire m'a profondément touchée et émue.

par Mimie-1
Une vie volée Une vie volée
Susanna Kaysen   
Initialement intitulé « La jeune fille interrompue », ce livre vous entraîne dans le passé de l'auteur, diagnostiquée « dépressive », « marginale », « désordre caractériel » ou encore « trouble de la délimitation personnelle », Susanna se retrouve victime d'une société qui ne tolère pas ceux qui dévient de la ligne traditionnelle édictée. Susanna n'a pas envie de faire des études, elle ne rêve pas d'un mariage et de nombreux enfants, elle est un peu trop rêveuse, un peu trop comme ça, pas assez « normale ». Donc Susanna investit un célèbre hôpital psychiatrique ou elle côtoient d'autres patientes toutes plus « spéciales » les unes que les autres. Entre Lisa l'ancienne junkie, Lisa cody qui se veut clone de la Lisa originale ou encore Daisy qui collectionne les carcasses de poulet, la vie n'est pas triste dans ce superbe établissement aux relents de Thorazine.

J'avoue avoir un peu décroché à certains moments. Non pas lors des passages aux aspects oniriques que nous offre Susanna quand elle parle de ses sensations, impressions ou réflexions, mais davantage lors des épisodes relatant la vie quotidienne de l'établissement médical. Il y a beaucoup mouvements dans le temps, d'aller et retour, si bien qu'il m'est arrivé d'être un peu perdu.

Outre les phases de délires oniriques de Susanna davantage dues au confinement de cet environnement surréaliste, j'ai beaucoup apprécié la vision assez actuelle de l'auteur. Susanna cohabite avec des personnalités atypiques, des membres du corps médical tantôt hypocrites, tantôt incompétents ou encore des règles de vie strictes, comme le fait de ne pas « s'extérioriser ». Une vision de plus de cette Amérique si particulière, vue de la fin des soixante, dans l'absurdité des codes d'une société rédigée par des conventions strictes plus désaxées que les patients qu'elle catalogue comme tel.

Susanna nous montre aussi ce souci de patriarcat ambiant, aussi responsable des préjugés existants de l'époque ( qui continuent d'ailleurs d'apporter de l'eau au moulin de beaucoup de clichés actuels). L'hystérie de la femme. Cette chose fragile est délicate, vouée à finir femme au foyer, ou bien étudiante accomplie, future pondeuse et encore épouse dévouée. Si la femme refuse « ce destin auquel elle est destiné », si elle est déprimée, aspire à d'autres chemins : Cette femme est malade. Susanna voulait vivre autre chose, la facture était salée.
http://lantreduconteur.blogspot.fr/2014/02/une-vie-volee-de-susanna-kaysen.html
Calendar Girl, Tome 10 : Octobre Calendar Girl, Tome 10 : Octobre
Audrey Carlan   
Jai bien aimer ce tome mais j'aurait aimé en savoir plus sur wes

par Mimie-1
La petite marchande de rêves La petite marchande de rêves
Maxence Fermine   
Un joli petit livre plaisant et pour tout âge très agréable et beau !
lecture facile ...
Marquise66
Vendues ! Vendues !
Zana Muhsen    Betty Mahmoody   
J’avais lu ce livre pendant mon adolescence, et j’avais gardé un souvenir fort.
Mais il arrive parfois qu’une relecture, à un âge différent, rend les choses encore plus concrètes.

Nadia et Zana, jeunes anglaises, se voient offrir l’occasion de partir 6 semaines au Yémen, dans la famille de leur père. Confiantes, elles s’envolent vers ce pays qu’elles n’ont jamais vu.
Mais la réalité est toute autre : elles ont été vendues par leur père, et mariées de force. Au bout des premiers jours, l’affabilité qu’on leur témoigne change et laisse place à des viols et de la violence.

Zana combat de toutes son âme ses pratiques, et en récolte de nombreux coups et humiliations. Sa sœur, plus jeune, se coule plus vite dans le moule qu’on lui demande d’incarner : une épouse yéménite soumise.

Pendant 8 ans, 8 longues années, Zana va tout essayer pour atteindre sa mère. Son courrier détourné, l’impossibilité d’avoir accès à un téléphone compliquent encore les choses.

J’ai été secouée par cette lecture. J’ai eu la gorge serrée de nombreuses, en lisant ce que ces deux jeunes filles vivaient, trahies par leur propre père. L’angoisse journalière qu’elles vivent m’ont fait venir les larmes aux yeux.

C’est surtout que leur histoire ne se termine pas bien. Si Zana, par sa force de caractère, arrive à sortir du Yémen et à revenir en Angleterre (abandonnant son fils au Yémen), sa sœur n’a pas autant de chance.

Mariée et mère de 3 enfants au moment du départ de Zana, elle ne l’a pas suivi, pensant que sa sœur pourrait, de leur pays natal, l’aider à son tour.

J’ai cherché des informations sur le net. J’ai été effondrée : Nadia est, à ce jour, apparemment mère de 6 enfants, et vit toujours au Yémen, disparaissant régulièrement dans des villages de plus en plus reculés. Zana continue à se battre pour la faire sortir du pays où elle vit, mais la cause semble perdue.

Je suis bouleversée par leur histoire, et je pense que je vais essayer de continuer à chercher des informations sur leurs vies.

par bebi