Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Miney : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Kate Daniels, Tome 7 : Rupture magique Kate Daniels, Tome 7 : Rupture magique
Ilona Andrews   
Je commencerai en disant ceci, Kate Daniels est une série où les auteurs ont su garder la même excellence à tous les niveaux depuis le premier tome. C’est vraiment dommage que la publication se soit arrêtée en France, et en plus, juste au moment où la relation Kate/Curran commençait enfin à se développer. Avis à tous ceux qui veulent poursuivre la série, lire en anglais prend du temps au début, mais on s’y fait rapidement, et de toute manière, quand on veut, on peut ! ^-^

Concernant ce tome en particulier, l’histoire est comme d’habitude bien construite et cohérente. Seul point un peu décevant, la trahison à l’intérieur du Pack est extrêmement prévisible, pour ne pas dire qu’on la voit arriver depuis plusieurs tomes. On retrouve l’humour des auteurs et les personnages attachants de la série (les échanges entre Derek et Ascanio valent particulièrement le détour). Pour ma part, étant une grande romantique, les petits moments entre Kate et Curran sont aussi un atout majeur !
Je ne m’étendrai pas sur l’originalité de l’univers qui a fait ses preuves depuis le premier tome et qui reste l’un des plus originaux, je trouve, des livres que j’ai pu lire dans le domaine. Enfin, pour ce qui est de l’écriture, en tout cas en anglais, elle est très claire et plutôt élégante, ce qui n’a rien d’inhabituel avec ce couple d’auteurs.

Ce tome se concentre principalement sur Kate, Curran étant absent pendant une bonne moitié du livre. Laissée seule à gérer le Pack face à Hugh d’Ambray qui vient jouer dans ce tome le rôle de grand méchant, elle doit protéger tout le monde (ou en tout cas le plus de monde possible). Si l’on se souvient des premiers tomes qui se concentrent principalement sur Kate, on remarque bien l’évolution du personnage qui s’est attaché à beaucoup de monde.
On apprend à mieux connaitre certains personnages qui jusque-là étaient restés en arrière-plan, comme le couple d’Alphas du clan des rats ou Ghastek. Et on assiste au retour de personnages qui n‘étaient apparus que brièvement dans certains tomes. On rencontre enfin le père de Kate, qui est jusque-là resté en arrière-plan, un peu comme un boss final. Pour ma part, je n’ai absolument pas été déçue par ce personnage dont on parle depuis le premier tome. La dernière page m’a d’ailleurs bien fait rire !

Il est vrai que la fin peut prêter à confusion, et l’on pourrait croire que la série touche à son terme, mais les auteurs ont confirmé que ce n’était pas la fin des aventures de Kate et Curran!