Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Miney

Extraits de livres par Miney

Commentaires de livres appréciés par Miney

Extraits de livres appréciés par Miney

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 12-01
Désormais, j'étais condamné à ce monde-là : une jungle où le gros dévore le petit, où les hommes se comportent comme des animaux. Je m'étais engagé dans un chemin du côté le plus sombre de la vie... Au milieu duquel je marche encore.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 12-01
J'aime imaginer un monde juste, où même les puissants paieraient leurs fautes. Dans le fond, je suis un ingénu.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-01
Dans cette époque sans frontières, les hommes, qui ont perdu tout lieu d'ancrage, sont toujours plus délaissés. Ce lieu d'ancrage se trouve dans le passé, dans l'histoire. Je crois vraiment que les hommes sans histoire, qui oublient leur passé, sont condamnés à disparaître telles des ombres évanescentes, ou à pondre sans cesse des œufs jusqu'à se faire dévorer.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-01
J'ai envie de faire de ce film l'occasion pour toutes les petites filles de dix ans de se trouver elles-mêmes et de découvrir leurs propres rêves.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 14-12-2018
L'amour est un beau coussin sur lequel se reposer, mais il n'y a que la haine qui puisse faire de vous quelqu'un de meilleur.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Winter s'offusqua, littéralement. Je ne savais pas que les gens s'offusquaient encore à notre époque. Sa petite onomatopée de mépris choqué datait du siècle dernier.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
[…] Il cueillit une dent de lion cachée derrière son oreille et la montra à tout le monde.
- Seigneur Garu, tu n'oserais pas te comparer à une mauvaise herbe ! gronda Cogo Yelu.
- Ce n'est pas une herbe comme les autres, Cogzy. La dent de lion est une fleur solide mais malheureusement incomprise.
Au souvenir du jour où il courtisait Jia, Kuni sentit un voile de chaleur dans ses yeux.
- Elle est invincible. Le jardinier croit s'en débarrasser en l'éradiquant de sa pelouse, et à la première rosée, voilà le grand retour de ses fleurons jaunes ! Pourtant, elle n'a rien d'arrogant : sa couleur et son parfum n'iront jamais faire pâlir ceux d'une autre. Ses vertus ne sont plus à prouver : des feuilles exquises et médicinales, une racine capable de détendre une terre trop dense et de la préparer à d'autres fleurs plus délicates. Mais par-dessus tout, malgré son pied bien ancré dans le sol, elle rêve d'évasion. Lorsque le vent emporte ses akènes gris dans le ciel, ceux-ci voyagent loin et voient bien plus de paysages que toutes les tulipes, toutes les roses et tous les soucis bichonnés dans leur carré d'herbes réunis.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Maintenant que j'ai vu le monde, je souhaite le changer. Un désir que j'ai en commun avec Mata. Seulement, où il aimerait rendre au monde une forme qu'il n'a jamais connue, je désire au contraire lui en donner une qui n'a pas encore existé.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 19-11-2018
Mon téléphone ne sonne pas souvent, je sursaute quand ça arrive et, la plupart du temps, ce sont des gens qui me demandent si j'ai souscrit une assurance crédit protection. Je murmure : « Je sais où vous habitez », et je raccroche très très délicatement.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 19-11-2018
J'en avais bu la moitié quand je me suis aperçue que c'était de l'eau. J'ai eut un haut-le-coeur, la sentant glouglouter et cascader dans mon estomac. Un autre mauvais signe. Quelqu'un avait changé ma vodka en eau. Ce n'était pas mon genre de miracle préféré.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Donne plutôt un baiser à un cobra qu'un secret à une femme. Proverbe lankmarien.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 01-11-2018
"On te dit que tu as les lèvres de ta grand-mère et les yeux de ton grand-père. Tu es une partie de quelque chose. Tu le sais parce que tu as leurs mains, leurs yeux, leurs lèvres, leurs cheveux... même un petit défaut dans la manière de parler te dira que tu es l'une des leurs." Mercurio s'arrêta un instant. "Moi, je n'ai jamais su si j'avais les mains de mon père ou de ma mère. C'est peut-être pour cette raison-là que je ne comprends pas pourquoi c'est important d'être juif ou chrétien... Parce que moi, je ne fais partie de rien. Je te demande pardon."
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 20-10-2018
La libération des femmes est arrivée trop tard pour moi. J'étais déjà mariée avec deux enfants quand j'ai découvert que je n'étais pas obligée de fonder une famille. Je pensais que c'était mon devoir. Qu'est-ce que j'en savais ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 20-10-2018
Elle était restée vierge de peur qu'on ne la traite de putain ; elle s'était mariée par crainte de l'appellation « vieille fille » ; elle avait feint l'orgasme, redoutant de passer pour frigide ; elle avait eu des enfants pour ne pas être accusée de stérilité ; elle n'avait pas été féministe pour éviter l'épithète de lesbienne...
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 12-10-2018
- T'es à ma table. Tu dois payer la taxe. Envoie, ou tout ce que je trouve, je l'garde.
- ...
SPIT !
- C'est tout ce que j'ai. Garde la monnaie.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 07-10-2018
Vous ne pouvez pas avouer aux gens que vous allez passer des accords avec les monstres qu'ils redoutent afin de les protéger de ceux qui leur ressemblent.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 05-10-2018
- […] Tu devrais mâcher de l'herbe avant de retourner au bureau de liaison. Ton haleine sent la chair humaine.
Ce qui signifiait qu'il devait en être de même pour la sienne. Par chance, les humains ne possédaient pas un odorat suffisamment développé pour le remarquer. Meg non plus, toujours est-il qu'il ne paraissait pas très poli de lui souffler au visage après avoir boulotté un membre de son espèce.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 18-09-2018
C'est parce que l'idée que nous, les femmes, on se fait de notre propre valeur, repose entièrement sur notre physique, dit Jane. Voilà pourquoi. Nous vivons dans une société obsédée par la beauté, un monde qui considère que le plus important pour une femme, c'est de faire en sorte d'être séduisante pour les hommes.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Je ne peux pas envoyer mon chœur se ridiculiser sur le plateau avec des phallus de trente centimètres. Le public va les huer, les chasser de la scène. Je serai couvert de honte. Vous avez vu la taille de ceux d'Eupolis l'année dernière ? Quand son chœur s'est retourné, ils ont pratiquement décapité le premier rang.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 26-08-2018
Le Roi ne bougea plus ni ne changea. Il se figea en cet instant dans lequel il avait trouvé le contentement et étendit son influence à tous ses dominions pour le bien et le salut du Royaume Enchanté. Car il avait trouvé ce que notre monde, avec tous ses changements, cherche toujours, trouve si rarement et doit rejeter aussitôt. Il avait trouvé le bonheur.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
AIDAN : JE SUIS AIDAN. À VOUS.
BOLL, S., CAP. : Jésus-Christ...
AIDAN : NÉGATIF. MAIS MERCI POUR LE COMPLIMENT. À VOUS.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 05-08-2018
- [...] C'est quoi, ton histoire ?
- Il n'y a rien à raconter. Je ne suis qu'un tatoueur sorti pisser.
- Magnifique ! Il faudra l'inscrire sur ta pierre tombale, afin que ça devienne une source d'inspiration pour les générations futures.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 17-06-2018
Pour comprendre ce monde-ci, il faut peut-être le regarder depuis un autre.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 15-06-2018
Je crois avoir peut-être causé beaucoup de mal au monde de la fantasy. Je ne me suis jamais franchement penché sur mon travail, mais quantité de gens pondent des mémoires et des thèses dessus. Je suis donc, apparemment, un auteur de fantasy post-moderne. Parce que j'ai ouvert une usine de préservatifs à Ankh-Morpork, d'après moi. Il faut reconnaître, le troll chargé de l'emballage se demande de quoi les femmes peuvent bien rire quand il emballe les modèles extralarges. Mais on n'imagine pas un distributeur de préservatifs dans la Terre du Milieu. Eh bien, moi, si, malheureusement. On n'en imagine sûrement pas non plus à Narnia, et il ne vaut mieux pas.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 15-06-2018
Personne ne m'a jamais appris à écrire. Personne ne m'a jamais dit ce que je faisais de travers. Mon premier roman a été publié par le premier éditeur à qui je l'ai envoyé. J'ai donc appris au fur et à mesure, et je me sens aujourd'hui gêné quand des lecteurs qui se lancent dans la série du Disque-Monde commencent par La Huitième Couleur et Le Huitième sortilège, qui ne sont pas à mon avis les meilleurs choix pour ça. C'est l'auteur qui vous le dit, mesdames et messieurs. Ne commencez pas le Disque-Monde par le début.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06-2018
Nous vivions dans les régions reculées, au fond des forêts, dans les montagnes désolées, là où personne n'allait. Parce que personne ne connaissait ces pays. Des pays perdus. Qui ne figuraient sur aucune carte. Et... c'était ce qu'il nous fallait. Nous ne pouvons pas survivre là où règne la certitude, où tout est connu, cartographié, commenté, divisé en colonnes. La certitude nous empoisonne.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0