Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de minigossip : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Histoire de la Terre du Milieu : le premier livre des contes perdus Histoire de la Terre du Milieu : le premier livre des contes perdus
J. R. R. Tolkien   
Un très beau livre de Tolkien pour tout fan qui veulent en savoir un peu plus sur l'univers crée par celui ci. Les contes sont pour la plupart interessants et les notes a la fin sont les bienvenues ! Bref a lire !

par ludo
Psi-Changeling, Tome 2 : Visions torrides Psi-Changeling, Tome 2 : Visions torrides
Nalini Singh   
Un bon deuxième tome dans la lignée du premier.
Cette fois nous nous penchons sur Vaughn, une Sentinelle de la Meute des léopards, même si de son côté il est un jaguar.
Il est sans nul doute plus animal qu'humain, tant dans sa façon d'agir que dans sa manière de réfléchir.
C'est donc guidé par ses instincts primaires qu'il est attiré par un complexe au coeur de la forêt où réside - ou plutôt : vit en recluse - Faith, une Psi possédant un don de clairvoyance, une C-Psi.
Il est immédiatement fasciné par cette jeune femme, n'écoutant que ses sens et son jaguar intérieur, il pousse dès le départ Faith dans ses retranchements et ses limites, l'amenant inexorablement au bord de l'abîme - le vortex - qui pourrait lui couter la vie ou sa santé mentale.
Ce jaguar à la sensualité dévorante, initie Faith et se laisse consumer par ses désirs empreints d'un érotisme et d'une sauvagerie toute féline.
Une nouvelle enquête entre le monde des Changeling et des Psi, on en apprend davantage sur le Gardien du Net et nous retrouvons avec plaisir les personnages du premier volume.
Un univers toujours aussi intéressant et pour ma part, j'attends déjà le tome 3.

par ccmars
Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
James Clemens   
Je ne sais pas trop par où commencer.... Peut être devrais-je dire que malgré une connaissance de l'héroïque fantasy et dark fantasy par le biais d'animes et de mangas, "Les bannis et les proscrits, le feu de la sorcière" est mon premier roman de cette catégorie. C'est un genre que j'appréhendais fortement de peur d'un mauvais rythme de narration et d'un gros risque de rencontrer des personnages très stéréotypés, énervants et mal exploités. Heureusement pour moi aucun de ces défauts n'est présent dans ce roman.

J'ai été immergé dès le départ dans cette épopée fantastique et sombre nous menant inexorablement vers une issue incertaine, dure, tragique et hélas pas dépourvue de sacrifices... Le doute subsistant contenu dans la prophétie concernant le devenir du monde, sera t'il sauver par la sorcière ou annihiler par elle?

Les personnages sont vraiment très attachants et aussi bien décrits physiquement que psychologiquement. Chaque rencontre n'est pas anodine et les mène dans la même direction mais pour des raisons différentes. Les groupes formés se veulent de façon cohérentes, sans heurtes et tout naturellement. On a plaisir à faire la connaissance des protagonistes qu'ils soient d'origine humaine, nymphe, métamorphe, demi-ogre ou elphique. Les différents caractères et haines ancestrales mettra d'ailleurs du piment dans le groupe.
Les ennemis sont également très bien représentés car effrayants à souhait. Chacune de leur apparition m'a glacé le sang, que cela soit par leur présence physique répugnante et horrible ainsi que par leur sadisme et cruauté dans leur actes....

La lecture est vraiment très fluide et agréable, les chapitres se dévorent avec délectation nous poussant à tourner toujours plus les pages sans espoir de pouvoir s'arrêter.
On ressent que l'auteur dans ce tome d'introduction à bien pensé son histoire de A à Z.
Les scènes d'action sont bien décrites, au fur et à mesure de la lecture les images défilent et prennent vie comme par magie.

Sombrer comme moi dans cette histoire tragique, fantastique et mature. C'est pour moi un nouveau coup de cœur, une épopée palpitante, intrigante et effrayante que je me languis de continuer très vite.

par Luna05
La Nuit du Solstice : L'Intégrale La Nuit du Solstice : L'Intégrale
L.J. Smith   
http://wandering-world.skyrock.com/3101922245-La-Nuit-Du-Solstice-L-integrale.html

Le plus gros avantage de ce roman est devenu pour moi un énorme inconvénient : La Nuit Du Solstice regroupant deux opus en un seul, je me sentais obligé d'avaler les deux tomes en même temps. Mais, malheureusement, en terminant le tome 1, je dois me rendre à l'évidence : je n'accroche vraiment, mais alors vraiment, pas à l'histoire. Je déteste ne pas terminer un livre. C'est horriblement frustrant, mais c'est ainsi. Je peux au moins me dire que j'ai été au bout du premier tome, ce qui me déculpabilise un peu. Je suis d'autant plus gêné de ne pas arriver à la conclusion de La Nuit Du Solstice car les Édition Michel Lafon me l'ont très gentiment offert grâce à notre partenariat. Moi qui voulait tenter à nouveau du L.J. Smith, je dois bien avouer que je suis déçu. Explications.
Au départ, l'intrigue qui se met en place m'a très agréablement surpris. Les personnages principaux, à savoir Alys, Claudia, Charles et Janie, sont tous adorables. Comme ils sont frères et soeurs, on sent bien qu'il y a une vraie complicité et un véritable attachement entre eux. C'est vrai qu'au niveau des protagonistes, La Nuit Du Solstice ne m'a pas chagriné. Du moins, dans les premiers chapitres. Ils m'ont paru très profonds, pleins d'humanité et très protecteurs les uns envers les autres. Il est vrai que là, Lisa Jane Smith marque des points.
Malheureusement, très vite, plusieurs évènements vont se succéder. Et là... C'est la débandade. Dès le départ, j'ai trouvé que l'auteure utilisait beaucoup trop la facilité. Les réactions des personnages face à certaines situations m'ont semblé surfaites et peu travaillées. Trop simples, trop prévisibles, les surprises et les dénouements de ces dernières m'ont juste énormément déplu. J'ai eu l'impression que L.J. Smith optait, à chaque fois, pour le chemin le plus basique à prendre. Dommage, car j'aime lorsqu'une histoire me surprend et me coupe le souffle. Ici, je n'ai rien ressenti de cela.
Même si j'adore me casser la tête pour comprendre une énigme ou une histoire, il y a bien une chose que je déteste faire pour déchiffrer l'univers que l'auteur a voulu nous transmettre : relire sans cesse la même page pour tenter de digérer la mythologie qu'on veut nous offrir. Les descriptions de Lisa Jane Smith concernant Féerie m'ont juste complètement perdu. Je suis incapable de vous expliquer le fonctionnement de ce monde magique. Tout est confus, et j'ai eu l'impression, à plusieurs reprises, que nous découvrions des choses d'un seul coup au milieu de l'histoire, alors qu'elles auraient dû nous être expliquées auparavant. Soit on reçoit une tonne d'explications d'une traite, soit les non-dits se multiplient et on se perd totalement dans l'histoire. Pourtant, j'ai insisté, je vous assure !
Malgré tout, je dois bien avouer que l'atmosphère du roman rattrape un tout petit peu les bémols cités plus haut. Le cadre dans lequel se déroule l'histoire est tout de même agréable à découvrir. Dans le monde réel, plusieurs éléments rendent le climat prenant : vieille bâtisse sur la colline, nuit noire, pleine lune, forêt et histoires de sorcières. C'est sûrement grâce à cela que j'ai adhéré à l'histoire au départ. Il en va de même une fois plongés dans Féerie. Là, nous faisons la connaissance d'une myriade de personnages intrigants, mais pas assez développés à mes yeux. L'ambiance est fascinante également, car nous baignons dans un cadre enchanteur et littéralement ensorcelant.
On parvient à la conclusion du roman sans trop s'en apercevoir. Lisa Jane Smith tente de nous décrire une scène de bataille magique dans les dernières pages, mais ça n'a pas vraiment eu d'effet sur moi. J'ai peiné à y croire, voilà tout. Les réactions et les sentiments m'ont paru, une fois de plus, surjoués et trop simples. Le grand dénouement de l'histoire est lui aussi, pour moi, trop rapide et pas assez approfondi. La toute fin du premier tome est assez étrange et ne m'a pas convaincu. ( Je vais éviter les spoilers au maximum : ) Comment peuvent-ils laisser Janie avec elle sans verser une seule larme ? On dirait qu'il est normal "d'abandonner" un frère ou une soeur au bord de la route. Vraiment, cette fin est... Spéciale.
En conclusion, je pense que si "Solstice d'Hiver", le premier tome de La Nuit Du Solstice, était sorti sans sa suite, je n'aurai pas lu cette dernière. Et, malheureusement, c'est ce qu'il m'arrive aujourd'hui bien que le tome 2 soit déjà disponible dans le roman. Le premier opus n'a pas su me convaincre de m'engager pour les aventures à venir de Charles, Alys, Janie et Claudia. Malgré un début captivant et qui m'a beaucoup plu, La Nuit Du Solstice se révèle être une petite déception ( petite car je n'en attendais pas énormément de ce livre ). Trop confus, doté de trop de simplicités et d'émotions qui m'ont semblé fausses, ce roman n'a pas su me toucher. J'ai eu l'impression de rester trop longtemps en surface, sans pénétrer pleinement dans l'intrigue. J'aimerai insister sur une chose : ceci n'est que mon ressenti. J'ai de plus en plus de mal avec Lisa Jane Smith, mais ce n'est pas obligatoirement le cas de tout le monde. Si vous aimez cette auteure, vous aimerez sûrement cette histoire. Personnellement, je n'ai pas su apprécier l'univers qu'elle a voulu m'offrir à sa juste valeur. Il ne me correspondait pas, c'est aussi simple que cela.

par Jordan
Filles d'Irlande Filles d'Irlande
Nora Roberts   
Un double roman, le premier que j'ai lu de Nora Roberts, eh bien, franchement : il m'a remué.

Surtout la première histoire, avec Adelia et Travis. Adelia, après la mort de sa tante, part pour l'Amérique retrouver le dernier membre de sa famille.
Elle rencontre Travis et ressent d'emblée pour lui de l'antipathie. Ce dernier fera tout pour la séduire et l'apprivoiser.
Drôle, émouvant, féerique, épique.


La deuxième histoire, entre Susan et Burt, est dans le même contexte avec l'élevage des chevaux. Mais le récit est surtout plus terre à terre.
Burt, contrairement à Travis (qui est son ami), voit le monde équestre d'un point de vue plus calculateur.
Son passé lui donne un charme sombre qui, vraisemblablement, séduit Susan, une femme ambitieuse et sensuelle.


par inko
The betrayal of Natalie Hargrove The betrayal of Natalie Hargrove
Lauren Kate   
il a l'air bien ^^ mais il est pas en France non? en tout cas j'le vois nulle part sur les sites internet en français seulement en anglais, quelqu'un l'a? ou sinon quelqu'un peut dire quand il va sortir en France svp? mercii ;)

par fanofbook
Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster
Jamie McGuire   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/04/beautiful-disaster.html

J'ai commencé cette lecture sans être complètement convaincue par le résumé, et pour tout dire je ne pense pas que le résumé rende justice à l'histoire. Tout ce que je sais c'est qu'il m'a fallu à peine quelques chapitres pour être complètement accro à cette histoire, à lire sans pouvoir m'arrêter avant d'être arrivée à la fin des péripéties de Travis et Abby. Pour moi ça a été typiquement le genre de livre qu'à peine terminé j'ai déjà envie de relire. Je le conseille vraiment à tous ceux qui ont un niveau en anglais leur permettant de lire des livres dans la langue de Shakespeare.

par Althea
Le Retour des Highlanders, Tome 2 : Le Séducteur Le Retour des Highlanders, Tome 2 : Le Séducteur
Margaret Mallory   
Excellent : Ce 2ème tome est consacré à Alex, le séducteur de la bande qui s'est juré de ne jamais se marier. Pour aider Connor, son chef du clan, il est prêt à tout sacrifier sauf sa liberté en se mariant mais Connor a besoin de renforcer ses alliances. Lors d'une mission avec Duncan, il rencontre Glynis, la fille du chef du clan MacNeil, qui refroidie par un premier mariage catastrophique, a décidé de ne jamais se remarier mais son père en a décidé autrement et Glynis demande l'aide d'Alex et s'enfuit avec lui... Un tome captivant sans temps mort, dans une période trouble et instable, avec des personnages attachants, des légendes, de l'humour, des complots. Laissez-vous transporter dans les Highlands...

par Folize
Le Retour des Highlanders, Tome 3 : Le Guerrier Le Retour des Highlanders, Tome 3 : Le Guerrier
Margaret Mallory   
Excellent : Ce 3ème tome est consacré à Duncan, ami fidèle et capitaine des gardes de Connor, qui, il y a 7 ans, a du renoncer à Moira, la soeur de Connor pour aller combattre, sa naissance n'étant pas compatible avec celle d'une fille d'un chef de clan. Les années ont passé mais il ne l'a jamais oubliée même si elle est devenue une femme mariée et mère. Quand la vieille Teàrlag prédit que Moira est en danger, Duncan n'hésite pas une seule seconde... Encore une fois, ce tome nous transporte ailleurs avec son histoire captivante, ses rivalités entre clans et ses personnages attachants. On en redemande...vivement la suite!

par Folize
Rose morte, Tome 1 : La Floraison Rose morte, Tome 1 : La Floraison
Céline Landressie   
http://sanouplaiit.skyrock.com/3142576806-Rose-Morte-1-La-Floraison-Celine-Landressie.html

Rose Morte...
Que dire de ce livre? Je l'ai lu rapidement, en y regardant bien, et pourtant j'ai l'impression d'avoir trainé en longueur. Je sais très bien pourquoi, j'ai dû couper ma lecture et la reprendre pour parfois une centaine de pages, mais réellement, j'aurais aimé le lire plus vite.
Parce que ce livre est une pépite, une vraie.

C'est un petit coup de coeur. J'hésitais à le classer dans mes coups de coeur, mais je dois reconnaître beaucoup trop de qualités à ce livre qui m'a emportée pour ne pas le faire.

Rose Morte est un roman historique fantastique avec la plume qui va avec. Diantre, cette plume, mais... Elle est merveilleuse! J'ai eu la nette impression de lire un classique moderne. C'est déroutant et envoûtant, wouahou! La plume de Céline Landressie est en accord total avec l'époque dans laquelle se déroule l'histoire, avec néanmoins une petite touche propre à notre siècle. Quelque chose en somme, que Dumas et ses confrères n'auraient pas eu et qu'ils auraient été bien en peine d'avoir. Il m'a fallu deux trois paragraphes pour m'habituer, et puis ensuite, je me suis laissée emporter sans aucune protestation, découvrant ce monde ancien dont je connaissais deux trois petites choses de part mes lectures précédentes, découvrant parfois grâce au glossaire qui était loin de se présenter de trop des choses que j'ignorais.
Oui, Rose Morte fait partie de ces livres qui vous emportent et vous instruisent en même temps. Mais quelle merveille, non? Faire d'une pierre deux coups. Fabuleux.
Le vocabulaire, la manière de s'exprimer des personnages... Je ne doute pas que l'auteure a dû faire de nombreuses recherches pour donner de la vraisemblance à ses écrits, et je dois admettre que le travail est loin d'être celui d'un amateur. Tout ce que j'ai à dire, c'est bravo!

Quant à l'histoire en elle-même, elle ne manque pas de charme non plus. Je ne vous révèlerai rien de plus ou presque que ce que la quatrième de couverture ne dévoile, j'aurais trop peur de spoiler quoi que ce fût, et ce livre est bien trop sympathique pour que je m'y risque. Imaginez simplement des thèmes actuels avec cependant beaucoup moins de déraison et de... mmmmh... quel mot trouver... disons beaucoup plus de discrétion sur certaines choses. Les choses évoluent lentement, et comme le voulaient les moeurs de l'époque, non, une jeune femme ne se retrouve pas dans le lit de celui dont elle est amoureuse tout de suite. Loin de là! Le jeu était beaucoup plus intriguant à l'époque, et parfois l'on aboutissait à rien. Mais qu'est-ce que j'aime ces jeux où parfois un seul frôlement équivaut à beaucoup plus qu'autre chose!
Tout est développé à la bonne mesure, parfois en créant des tensions, parfois non... On suit le chemin et on s'émerveille. Ca a été mon cas, oh oui!

En plus de cela, Céline Landressie nous dresse des personnages uniques en leur genre. Forts de caractère, mystérieux parfois... Je les ai tous beaucoup appréciés (enfin, quand il le fallait, parce que pour détester les autres, c'est plus compliqué. Disons que l'antipathie a plutôt bien marché...), les trouvant très vrais, réels. Sans fioritures, non plus. Enfin, parlons surtout pour Rose, ou Eileen, qui a quand même un caractère bien trempé, il faut l'admettre. Cependant, Artus, en face, n'est pas non plus une pâte molle, loin de là, et son charme, son mystère, tout en lui, me donnent juste envie de faire "rrrrrrrr". Snif, pauvre fille que je suis. Les personnages secondaires du roman possèdent aussi des personnalités fort intéressantes, telles que celle de Charlotte, d'Adelphe, de lord Edmund, ou même encore de lady Mary. En quelques mots, parfois, Céline Landressie nous présente des personnages plus vrais que nature, et encore une fois, je ne saurai dire combien j'ai apprécié.
Je remarque juste que j'ai tendance à beaucoup parler, et ceci avec des manières qui ne sont guère de notre époque... Arg, cela me fait le même effet qu'après la lecture d'un classique normal! Mais ce n'est pas plus mal, après tout.

L'univers que Céline Landressie a construit, en dehors de l'époque historique que nous connaissons, est très riche et très intriguant. Il a parfois de quoi nous flanquer les jetons, tant il se mêle bien avec la réalité. C'est d'ailleurs pour ceci que le tome 1 de Rose Morte ne figure point dans mes coups de coeur. Parce que certains points m'ont... flanqué des frissons dans le dos. Moi qui vis dans un monde bisounours tout doux, j'ai été déroutée, sautant même quelques lignes pour soustraire mes yeux à des "vérités" (dans le livre, voyons), que je trouvais bien moins attrayantes que l'insouciance dans laquelle je me trouve. Cela n'est néanmoins apparut qu'une seule fois, puisque, comme Rose, j'ai eu soif de comprendre, et dès lors, je n'ai plus dérogé à la règle normale de lire toutes les lignes avec la plus grande attention.
Sauf lorsque l'horreur cédait le pas. Non, vous ne saurez pas ce qui a pu effrayer la pauvre jouvencelle que je suis. Diantre... Ca va de mal en pis. Bientôt, je vais faire des révérences pour saluer les gens. Il suffit, gredin de cerveau!

J'aurais envie de dire moult choses encore, mais de peur de spoiler, je vais poser ma plume ici, en précisant toutefois que j'attends la suite, non sans quelque impatience, puisqu'il me semble que des mystères doivent encore être levés, et que j'ai envie de retrouver Rose et Artus... (Cha, pauvre jouvencelle écervelée que tu es, amourachée d'un personnage fictif!)
Ce sera donc un 19.5/20, bien que j'avoue avoir eu du mal à poser une note sur un livre d'une telle qualité. Et je fais une révérence à Céline Landressie. J'aimerais un jour pouvoir écrire pareillement.