Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de minigossip : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Réflexion Réflexion
Disney Storybook Art Team (Illustrations)    Elizabeth Lim   
Ce livre est correct, divertissant, mais d'une certaine manière j'avais imaginé quelque chose de différent.
J'ai apprécié le personnage de Mulan et sa recherche de son identité, la mythologie chinoise, les nombreux clins d'oeil au conte original... Bien combinés, tous ces éléments auraient pu créer une histoire marquante. Mais j'avais contamment ce sentiment d'en vouloir plus.
L'écriture m'a un peu déçue, certains dialogues sonnaient faux et me rappelaient que peut-être ce livre était destiné à une audience plus jeune.
J'aurais aimé que Mushu soit plus présent. Là, on le voit à peine, alors qu'il était l'un des personnages les plus marquants et attachants du film de Disney.
Idem pour la relation entre Shang et Mulan, j'aurais aimé en voir plus, ça manquait de développement.

Au final, ce roman n'est pas plus que ce qu'il clamait être. C'est une aventure simple et drôle qui explore le personnage de Mulan plus que dans le film.
The Beautiful, tome 1 The Beautiful, tome 1
Renee Ahdieh   
J'ai adoré ce livre ! Seul bémol, on nous promet un livre sur les vampires mais on n'en rencontre quasiment pas ! On ne fait que les effleurer, deviner qu'ils sont là. Toutefois je pense qu'ils seront plus présents dans le tome 2 donc j'ai hâte de lire la suite.
Rise of the Empress, Tome 1: Forest of a Thousand Lanterns Rise of the Empress, Tome 1: Forest of a Thousand Lanterns
Julie C. Dao   
Ce n'était pas du coup ce à quoi je m'attendais et je vais dire : tant mieux. J'ai été agréablement surprise par ce livre qui se lit vraiment bien, j'ai trouvé le récit très fluide ce qui facilite la lecture. J'ai bien aimé les personnages et l'intrigue en général. Je lirai la suite avec plaisir.
Cendrillon et moi : La belle-mère parle enfin Cendrillon et moi : La belle-mère parle enfin
Danielle Teller   
Force est de constater que je suis une des rares lectrices à avoir préféré cette version réaliste de l'histoire de Cendrillon. D'ailleurs, c'est l'histoire de la BELLE-MÈRE, pas celle de Cendrillon, alors ne soyez pas surpris de commencer cette histoire avec Agnès!

Au contraire de la plupart des autres, le récit de Cendrillon version Disney est celui que j'ai le moins apprécié, puisque que tout ce que j'en ai retenu est que la plus belle fille fini toujours par gagner, même si elle est un peu stupide. C'est d'ailleurs un point soulevée dans ce récit: la beauté comme facteur de réussite sociale.

Ce roman mérite qu'on s'y attarde, car il remet en question bien des fondements du conte de Grimm. Ici, pas de marraine fée, de princesse un peu débile ou de belle-mère méchante juste pour le simple fait d'être méchante.

L'histoire prend place dans un moyen-âge bien senti et bien contextualisé. Une Église omniprésente, des gens analphabètes, des classes sociales très étanches, la suprématie mâle, la vie de fermier, les vêtements d'époque, la mortalité infantile et les fausses couches courantes...Vraiment, l'autrice a fait du très bon travail sur l'époque.

Observez les personnages avec attention, parce que vus constaterez que Ella (Cendrillon) est loin d'être standard. Au vue de son comportement et de sa manière de percevoir le monde, je pense qu'elle vit avec ce qu'on appelle le syndrome Asperger, un haut degré d'autisme. Ce qui explique comment Agnès peut avoir de la difficulté à vivre avec Ella. Imaginez une femme qui tente d'élevé une enfant autiste au Moyen-Âge, époque où l'on brûlait les épileptiques, démonisait les schizophrènes et déshumanisait la déficience intellectuelle. C'était une dure époque pour la neurodiversité.

Pour ceux et celles qui se demandent ce qui m'a mit la puce à l'oreille concernant cette théorie, voici mes explications:[spoiler][/spoiler] Ella fait de l'enlignement, qui consiste à classer, trier par ordre et couleurs de boutons et autres objets, et ce, durant des heures.Ella ne comprend pas les complexités de langages tels que les sarcasmes, l'ironie, les sous-entendus et les jeux de mots. Ella a des tendances solitaires très marquées. Ella est intelligente comme le sont la majorité des gens vivant avec le syndrome Asperger et comme la plupart, possède des intérêts fixes et une certaine douance dans un domaine ( Mode, dans ce cas-ci) Ella fait des "crises", qui ponctuent sa vie lorsqu'elle ne sait plus gérer ses émotions et peut réagir avec violence. Ella est peut porter sur les rapports sociaux autre que ces figures d'attachement, tels les membres de sa famille. Ella est lunatique, elle peut passer des heures à fixer le plafond et manque de réactivité faciale, manque cruellement de tact, car elle n'a pas filtre, pour ne nommer que ces constats.[spoiler][/spoiler]

Agnès a dû composer avec plusieurs personnages plus ou moins évident, notamment un mari alcoolique, un premier mari coureur de jupons, une maîtresse ayant des problèmes de santé mentale majeurs, un chambellan corrompu, une paysanne narcissique et une lingère tyrannique. On peut dire qu'elle ne l'a pas eu simple.

Les "vilaines belle-soeurs" ne sont pas méchantes, mais l'une est de peau plus foncée et l'autre est défigurée par les cicatrices de la petite vérole. Deux critères esthétiques grandement fuis chez la gente masculine. Comme le disait Agnès: "On ne pardonne pas à une femme d'être laide."

Vous serez étonnés de voir qu'Agnès est plus près du conte de Cendrillon qu'Ella, quand on y pense. Après tout, ici, Cendrillon est une noble de naissance qui a épousé un prince. Inusité, mais pas contre nature. Agnès est passé de domestique à maîtresse de manoir, ce qui constitue ni plus ni moins un changement de classe sociale, une aberration à l'époque, un acte contre-nature.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé cette version, car on constate que tout ce qui constitue la base de l'histoire de Cendrillon est purement basé sur des impressions, sur un seul point de vue, celui d'Ella, puis mélangé aux rumeurs de la cour. Le récit que nous fait Agnès est beaucoup plus réaliste et beaucoup plus HUMAIN. On ne peut nier qu'elle n'a pas toujours eu raison, mais au fond, et c'est un peu le fond de l'histoire, tout le monde a tort à un moment ou à un autre. Pour une fille sortie de la plèbe, je dois dire qu'Agnès a fait preuve de beaucoup de force, de résilience et d'intelligence.

Beau travail de la part de l'autrice, qui a su faire un roman intelligent avec tous les éléments du conte original, sans tomber dans le cliché , la romance débilitante ou l’imbuvable eau-de-rose. Merci aussi à elle pour les personnages avec des troubles de santé mentale, c'est très rares que j'en vois, surtout chez les femmes de la haute société. Merci de combattre les tabous de société et de mettre de l'avant les femmes.

Assurément à lire.

par Shaynning
Filles de la Walïlü Filles de la Walïlü
Cécile Roumiguière   
Présentation de l'éditeur (L'école des loisirs, Médium, 2020) :

Entre un océan glacé et la forêt immense, sur la presqu’île de Iurföll, les hommes partent pêcher dès qu’ils en ont l’âge. À terre, les femmes gouvernent, elles exercent tous les métiers, et sont libres de vivre toutes les amours qu’elles désirent. C’est dans cette société sereine et joyeuse qu’Albaan Blosseüm grandit. Sereine, peut-être pas tant que cela. Les rêves qui assaillent Albaan sont porteurs de noirs présages. Une malédiction planerait-elle sur elle ? Qui est cette femme au visage brûlé qui lui veut du mal et semble prête à lever tout le village contre elle ? Au nom de quelle vengeance ? Pendant ce temps, dans la forêt, rôde la Walïlü, fascinante créature des contes horrifiques de son enfance…

par dadotiste
Miroir, miroir Miroir, miroir
Collectif    Serena Valentino   
J'ai vraiment adoré ce livre!!!
Moi qui une suis une grande fan de disney j'attendais énormément de ce livre et je n'ai pas du tout été déçu <3
En plus la couverture est juste MAGNIFIQUE

[spoiler]Même si on connait tous l'histoire de Blanche-neige et de son horrible marâtre,on espère que l'histoire change pour une fois.
On découvre la reine sous un jour nouveau au début, une personne aimante, gentil et pleine vie. Mais vite son comportement tant bien connu reprend le dessus et on découvre les raisons de son égocentricité. La haine que lui porte son père à cause de la mort de sa mère et ensuite la mort de son roi la fait basculer vers une noirceur extrême. Mais jusqu'au bout on sait qu'elle aime sa fille plus que tout.[/spoiler]

Je conseil vraiment ce livre et j'ai vraiment hâte de lire le tome 2 sur la belle et la bête :)

par Alouille
The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters
Shea Ernshaw   
Je vais un peu faire ma rabat-joie aujourd’hui car même si j’ai bien aimé ma lecture, ce premier roman ne m’a pas vraiment conquise.

J’ai aimé l’atmosphère que Shea Ernshaw arrive a créer avec son île venteuse, l’océan tumultueux et une légende vieille de deux cents ans. Cela m’a fait penser au film Les Ensorceleuse que j’adore (oui, j’ai un peu honte et oui, je sais qu’il est un peu neuneu mais c’est un de mes pêchés mignons) : de la magie passée de génération en génération, une malédiction… ce sont là de bons éléments pour une histoire de sorcières !

J’ai beaucoup aimé le début. Lorsqu’on rencontre les personnages et qu’on fait la connaissance de Sparrow, de l’île Lumière et qu’on apprend comment fonctionne la malédiction. J’ai aimé l’arrivée de Bo, son mystère un peu séduisant (même si la scène de la fête sur la plage est sur-clichée).

Puis le rythme a ralenti et j’ai commencé à remarquer quelques défauts, surtout dans l’écriture. Il y a beaucoup de répétions d’idées (notamment à propos de la malédiction et des noyades), il y a aussi beaucoup de scènes qui reviennent comme les fêtes ou les soirées au cottage qui se passent toutes de la même façon. On pourrait y voir une forme cyclique, une métaphore de la vie des habitants de la ville coincés dans le passé et contraints de revivre chaque année les mêmes épreuves depuis deux cents ans… mais à lire, ce n’est juste pas très agréable.

Et je n’ai pas non plus aimé la structure narrative qu’a choisi l’autrice. On peut diviser ce roman en deux parties et la seconde est très plate. Ernshaw entrave ses personnages, les contraignant à ne plus faire grand chose, ils attendent que les jours passent, rien n’avance, et Ernshaw décide de nous cacher beaucoup de choses jusqu’au twist qui amorce la fin du récit. Twist qui ne m’a pas beaucoup surprise, je dois l’admettre. J’ai trouvé cette exécution assez maladroite même pour un premier roman.

Après, si vous avez envie d’un roman estivale plein de mystère et de magie, The Wicked Deep fait le job alors tentez-le si ça vous dit !

J’ai lu ce livre en V.O, il est assez court et le vocabulaire m’a semblé abordable.

par Keikana
Sorcières & chasseurs, Tome 1 : Convoitise Sorcières & chasseurs, Tome 1 : Convoitise
Charlotte Munich   
https://elodie-liseuse-lifestyle.blogspot.fr/2018/02/sorcieres-chasseurs-tome-1-convoitise.html

La sorcelleries, le fantastique sont des genres que j'adore lire, et j'ai été servi avec ce premier tome de sorcières et chasseurs, et je tiens à remercier Amazon Publishing et NetgalleyFrance pour cette découverte.

Nous sommes plongés dans un Paris contrôlé par une reine sorcières et un chef des chasseurs. Les sorcières reçoivent de leur mère des grimoires, telles que Convoitise pour Leila, grimoire rempli de magie noire, qu'elle doit utiliser ainsi que d'autres pour utiliser son quota de magie. Dans le cas où elle ne l'utilise pas, elle se retrouve remplie de grouille, des sortes de cafards rampent sous sa peau. Ce qui l'oblige à utiliser ses dons sur des innocents, pustules, cancer et autres maladies. La magie est donc noire et va plonger Leila dans des situations difficiles et à la limite du danger de mort.

Du côté des chasseurs nous découvrons des hommes cruels, qui cherchent à tout prix à détruire les sorcières, pour cela ils doivent faire recours à des rites et manger le foie des sorcières. Satie, chef de ce groupe prend en chasse Leila. Commence un jeu du chat et la souris.

En règle générale je suis happée par ce type de lecture, et dans ce cas, la plume de l'autrice était très inégale, ce qui m'a bloqué dans la lecture. Trop d'alternance entre des moments d'action où l'on se retrouve pris dans l'intrigue sans pouvoir le lâcher et des enchaînement de chapitres long et qui manque d'intérêt. Surtout sur les cent premières pages, bien que l'intrigue s’installe et que l'autrice nous explique son univers foisonnant et fortement intrigant, la sauce à eut beaucoup de mal à prendre. J'ai combattu m'on envie de l'abandonner et finalement je me suis retrouvé attaché à Leila vers le milieu du livre et j'ai donc pris "plaisir" à suivre ses aventures très sombres et anxiogènes.

Car la force de ce roman vient de ses personnages, tous ayant de fort caractères et c'est ce qui finalement m'a donné l'envie de continuer, j'ai été attacher dès les premières secondes à Dita jeune sorcières de sept ans qui se retrouve à la rue suite à la disparition de sa mère. Leila jeune femme cherchant à retrouver sa sœur prise en chasse part un chasseur qu'elle à aimé et Satie et Arthur tous les deux différents mais qui se retrouve appliqué dans la vie de l'héroïne principale.

Je laisserai donc avec plaisir une chance au tome 2, lors de sa sortie.
Sœurs de sang, Tome 1 : L'Envol du phénix Sœurs de sang, Tome 1 : L'Envol du phénix
Nicki Pau Preto   
Dans le temps les dresseurs de phénix protégeaient l'empire. Aujourd'hui toute forme de magie est interdite. Pourtant Veronyka et Val rêvent d'en chevaucher comme leurs parents dans le temps. Les deux jeunes femmes ont tout mis en œuvre afin de trouver les œufs de phénix qui sont en leurs possessions. Malheureusement, un seul éclos, un oiseau pour deux sœurs, laquelle choisira-t-il comme dresseuse ?
Entre magie noire, réincarnation, aventure, et liens familiaux cette saga a de quoi nous combler.

Ce livre m'a tout de suite attiré d'une part grâce à sa magnifique couverture, d'autre part parce que le phénix est mon animal mythologique préféré.

A travers une narration omnisciente Nicki Pau Preto nous embarque à tour de rôle dans les aventures des nombreux personnages qui composent l'histoire. Nous découvrons principalement trois des nombreux personnages du roman: Veronyka, Sev et Tristan.
La relation entre Veronyka et sa sœur Val est pour le moins particulière, suite à la naissance du phénix un climat de jalousie s'installe, celui-ci va en partie rythmer le récit. Val est froide et égoïste alors que Veronyka est chaleureuse et aimante. Si l’on s’attache immédiatement à Veronyka, Val attise notre curiosité et cela jusqu’à la fin du livre et plus encore.
Sev est un personnage complexe. Il renie tous ce qu'il est pour survivre. J'ai eu beaucoup de difficultés pour le cerner, je l’ai trouvé moins percutant et moins charismatique que les autres.
Tristan est un dresseur de phénix. Il est assez imbu de sa personne et un peu trop sûr de lui, mais il est attachant et j'ai beaucoup apprécié les chapitres qui lui sont dédiés, on apprend à le connaître et notre vision du personnage évolue rapidement.
La première partie du récit est un peu longue mais essentielle pour la mise en place de l'univers, la seconde partie est beaucoup plus rythmée suite à l'évolution des personnages et aux relations qu'ils entretiennent. Seuls les personnages sont intéressants mais ensembles ils sont captivants.

Le monde décrit par Nicki Pau Preto est complexe. Il est composé de phénix bien entendu, de diverses magies, d'animages, plusieurs langues anciennes sont référencées comme le Pyraéen, de nombreuses civilisations avec leurs divinités sont évoquées et certaines sont présumées disparues. Ce livre a vraiment toutes les caractéristiques qui en font une superbe œuvre de Fantasy.

Le lien décrit par l'auteure entre un phénix et son dresseur est intense, il exploite de nombreux sentiments tel que l'on arrive, nous aussi, à ressentir ce lien. Cet animal mythologique que j'affectionne particulièrement est mis en valeur grâce aux descriptions faites par l’auteure, mais également à travers son histoire, les mythes qui l'entourent et le culte.

Ce roman nous fait voyager, partir à l'aventure, il nous donne envie de toujours en savoir plus sur l'univers, les personnages et les créatures qui le composent. L'auteure nous fait passer également plusieurs messages dont deux particulièrement percutants: l'un concerne l'égalité homme femme et l'autre concerne le respect et la bientraitance animalière.

Comme vous l'aurez compris c'est un excellent roman de Fantasy que je conseille fortement ! Après ma lecture je me suis dit : " Ce livre est exceptionnel, cette histoire est magique!". Je n'ai qu'une hâte lire le tome 2 qui devrait sortir courant 2020!

par Jo-34
Faery Tales Faery Tales
Carol Ann Duffy   
Disappear to faraway lands of wicked witches, evil monsters and brave heroines in Poet Laureate Carol Ann Duffy's stunning collection of fairy tales. Including her beautiful and haunting retellings of the Grimm classics Hansel and Gretel, Snow White and the Pied Piper, as well as other tales from around the world, and new stories of her own, this book will make you think again about once upon a time...

par JuSE