Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de minigossip : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Fées du phénix, Tome 1 : La Tempête de Ceithir Les Fées du phénix, Tome 1 : La Tempête de Ceithir
Isabelle Roy   
Un livre plein d'imagination. fées, magie, sorciers et plus! Isabelle Roy nous a construit un monde fantastique incroyable. J'ai bien aimé son style d'écriture et la progression de l'histoire qui me laissait incapable de fermer le livre. Je crois que je suis en amour! xD
*[spoiler]SATREO POUR TOUJOURS!!![/spoiler]*

Dommage que peu de gens connaissent cette belle série.

par Lizlite
Les contes de Brocéliande - Intégrale Les contes de Brocéliande - Intégrale
Marc-Antoine Boidin   
Contes bretons que je ne pouvais pas ne pas lire (origines obligent !).

par horselove
Les Hérauts de Valdemar : Intégrale Les Hérauts de Valdemar : Intégrale
Mercedes Lackey   
Vous pouvez retrouver ma chronique sur mon blog :

https://lemondeenchantedesespritsdulivre.wordpress.com/2019/08/11/les-herauts-de-valdemar-de-mercedes-lackey/

Points positifs de l’histoire :

L’histoire :

Nous sommes transportés au cœur de Valdemar. Nous savourons chaque minute en compagnie de Talia. L’histoire est parfaitement construite. La découverte des différents dons et le lien entre le Compagnon et l’Élu sont bien menés. Elle a su élaborer son propre univers. Bien que le livre fut écrit dans les années 90, son récit est moderne et plaira dans notre société actuelle. Elle y aborde des valeurs essentielles comme regarder au delà des apparences, apprendre à se faire confiance, demander de l’aide et accepter l’identité sexuelle des autres. Il n’y a aucune incohérence, l’écriture est fluide. L’univers a certes, peu d’actions et de rebondissements mais il n’en a pas besoin. L’atmosphère mis en place par l’auteure est agréable. Les lieux, aussi bien le Collegia que les paysages sont plaisants à découvrir. Nous voyageons à travers Valdemar, dans un monde où la magie semble être présente un peu partout. En explorant le Collegia, nous avons envie de devenir un héraut, d’accomplir des missions et de ressentir cette ambiance chaleureuse. Sentiment étrange lorsque l’on sait que les hérauts mettent sans cesse leur vie en danger. Le livre ouvert, nous ne voulons plus quitter Valdemar, les Compagnons et les protagonistes. Il est vrai que l’action n’est pas le thème le plus visible, excepté dans le tome 3. Néanmoins, cela ne paraît pas nécessaire, puisque le titre Les Hérauts de Valdemar donne très vite une indication sur l’histoire. Nous découvrirons ce qu’être un héraut, sa vie, ses obligations à travers un personnage. Le pari est réussi. Nous abordons leur apprentissage dans le premier volume, leur année de probation dans le second tome et leurs missions une fois devenus héraut à part entière. La fin est belle mais triste. L’émotion nous submerge. Nous ne voulons pas arrêter notre lecture, nous voudrions continuer à en apprendre plus. Il est vrai, néanmoins, qu’il y a une différence de qualité entre les tomes. Lu séparément et à des intervalles de plusieurs mois entre tous, le tome 2 peut ne pas être apprécié. Toutefois, lu intégralement cela ne pose aucun problème au contraire. Dans les deux premiers volumes, il est agréable de constater qu’il y a peu de violences.

Les personnages :

Les personnages sont les points forts de cette trilogie. Sans leur présence, le récit serait fade et monotone. Ils sont très attachants. Nous nous prenons vite d’affection pour chacun d’entre eux. La plume de Mercedes Lackey nous permet même de chérir un figurant visible durant deux pages, notamment Levris ou Tedric. Nous sentons que l’écrivain apprécie et n’exclue aucune de ses créations, ils sont tous importants. Nous voulons les connaître et devenir proche avec eux. Leur diversité est très intéressante. Toute personne pourra se retrouver dans l’un des protagonistes. Si certains auteurs nous présente un univers riche en personnages mais n’approfondissent pas leur caractère ou les liens, ce n’est pas le cas ici. Chacun est parfaitement travaillé. L’auteure a su établir un caractère bien spécifique à tous. Leur amitié est vrai et durable. Ils s’aiment véritablement et malgré les disputes, ils se réconcilient. Les valeurs de l’amitié y sont parfaitement transmis. Nous les aimons tous, excepté les « méchants ». Le lien pour la vie est une excellente idée et trouve sa place. L’histoire d’amour principale est un bonheur à lire. Elle est compliquée et semée d’embûches mais si sincère. Nous sommes touchés par ces deux êtres blessés. Il est intéressant de suivre Talia. À l’instar des autres personnages, nous nous attachons rapidement à cette petite fille de treize ans meurtrie par la vie. Malgré son jeune âge dans le tome 1, elle fait preuve d’une grande maturité par les épreuves de la vie. Cette maturité rend accessible la série à tous les âges. De pages en pages, de volumes en volumes, nous la voyons grandir, évoluer. Certes, elle a du mal à se faire confiance et baisse souvent les bras, mais elle a du caractère et prend de l’assurance.

Points négatifs :

L’histoire :

À mon sens, les points négatifs sont surtout visibles dans le dernier volume. Un ennemi est tué mais nous ne savons pas ce qu’il advint des autres. Nous comprenons qu’ils fuient après leur défaite cuisante, toutefois cela m’a paru trop facile. D’autant plus vis-à-vis d’un personnage ayant fui durant le premier tome, il réussi à nouveau à s’échapper. À la dernière page, il me manquait quelque choses. Nous nous demandons alors s’il y a une suite. Effectivement, il y en a une. Peut-être y-a-t-il donc des réponses à ces questions ?

Bien que cela permet de rendre la fin émouvante, j’ai été attristée de la mort de l’un des protagonistes principaux.

S’il y a peu de violence habituellement, le tome 3 recèle plusieurs scènes pouvant choquer un public jeune ou sensible.

Les personnages :

Ce n’est pas un point négatif à proprement parler mais Mercedes Lackey et moi-même n’avons pas la même manière d’appréhender le terme « meilleur ami ». Il m’a paru étrange que deux personnages principaux aient plusieurs fois des relations sexuelles, lorsqu’ils prétendent être seulement des « meilleurs amis » tel un frère et une sœur. Ceci m’a semblé plutôt ambigu pour de simples relations fraternelles.

Mon avis concernant le tome 1 :

Un excellent roman d’introduction à se procurer sans retenue. Nous sommes transportés et émerveillés au côté de Talia dans un univers empreint de magie, d’amitié et de découvertes.

Mon avis concernant le tome 2 :

Une très bonne suite mettant bien plus en valeurs les dons de Talia. Nous voyageons un peu plus dans le nord de Valdemar, tandis que les doutes assaillent et rongent notre héroïne, apportant une tension palpable à l’univers.

Mon avis concernant le tome 3 :

Une fin amplement réussie, malgré quelques petits aspects. L’action et le suspense sont au rendez-vous. Nous savourons chaque minute en compagnie des personnages, espérant que cela ne s’arrête jamais.

Conclusion :

Une excellente trilogie à découvrir sans hésitation. Des personnages attachants, un univers empreint de magie et une plume agréable à lire. Un intégral se lisant facilement. Une fois ouvert, nous ne voulons pas que l’aventure s’arrête. Amateur de Fantasy, vous serez comblé.

par Rosabella
Le Trône de fer, Intégrale 4 Le Trône de fer, Intégrale 4
George R. R. Martin   
Tout juste terminé, donc première réaction a chaud: ce livre est très bon, malgré une légère baisse de régime. En effet je trouve que ce tome est moins riche en intrigues et rebondissements que les autres, surtout par rapport au troisième tome. Cela est du je pense qu'une bonne moitié du bouquin sert plus de conclusion au précédent tome qu'il ne fait avancer réellement l'histoire. Il faut donc patienter une bonne moitié du livre sans de réels rebondissements.

Par contre, une fois l'intrigue lancée, on prend un grand plaisir à suivre les aventures des personnages qu'on aime ou qu'on déteste. Du coup, quand l'histoire se termine sur une série de cliffhangers, on se dit que l'attente de la prochaine intégrale sera très longue, voire trop longue, et que je vais peut-être céder à la vénalité des éditeurs et acheter trois livres au lieu d'un seul pour A Dance With Dragons



par hohis
La Rose écarlate, tome 2 : Mission Venise (Roman) La Rose écarlate, tome 2 : Mission Venise (Roman)
Sarah Cohen-Scali   
elles travaille ensemble... mais je pense que c'est la version de sarsh k

par Shimmy
La Dernière Terre, Tome 1 : L'Enfant Merehdian La Dernière Terre, Tome 1 : L'Enfant Merehdian
Magali Villeneuve   
Je ne m’imaginai pas connaitre un tel engouement pour une saga avant de commencer ce petit chef d’œuvre. Comment dire… je n’ai pas lu L.D.T, je l’ai littéralement englouti !

Comprenez bien que ce roman est le premier tome d’une saga qui doit compter six volumes, les deux premiers sont d’ores et déjà publiés et le troisième est prévu pour courant 2015. Ce qui est le plus difficile quand on apprécie autant une saga c’est l’attente entre les tomes ! Pour ma part je n’ai pas encore ce problème car le tome 2 m’attend bien sagement dans ma PAL, mais pour la suite ça risque d’être plus compliqué o_O

Tout d’abord je voudrais mettre l’accent sur l’univers, j’ai eu la chance de me procurer l’un des exemplaires vendu avec son livret et j’avoue que les illustrations à elles toutes seules m’ont déjà sérieusement donné envie de plonger dans le livre ! Du coup, je suis allée fouiner sur le net et j’adooore tout particulièrement le coup de crayon de Magali Villeneuve, il se dégage quelque chose de profondément humain de ses personnages. Leurs expressions, le regard, l’attitude, la finesse des traits (quasi photographique) est absolument magique. J’ai tellement aimé contempler les personnages que je me suis attachée à eux avant même d’entamer le premier chapitre, c’est pour dire !!

À l’instar de nombreux autres premier tome, cet opus est avant tout introductif, il nous permet de prendre le temps de nous familiariser avec ce nouvel univers. En gros : Ce monde est constitué de cinq territoires, les Endérines, les plaines de Tilh, et les plateaux des Gamarides et d’Agrevin qui sont tous les quatre ceinturés par une immense muraille (la Cuirasse) surveillée nuit et jour par les Arpenteurs. Derrière cette Cuirasse, s’étend le cinquième territoire : Le pays Giddire.
Mais pourquoi ce pays est-il seul derrière ces remparts ?
Et de quoi les Arpenteurs protègent-ils si ardemment leur contrée ? Même eux semblent l’ignorer.
Et pourquoi les quatre autres terres méprisent-ils tant le peuple Giddire qui vit au-delà de la Cuirasse ? Que craignent-ils ?

L’univers crée par l’auteure est tout bonnement addictif ! Il fourmille d’éléments, de détails, tout est construit, structuré, très complexe également, et qu’est-ce-que j’ai aimé m’y plonger ! L’action se déroule principalement à Tileh Agrevina là où sont formés les Arpenteurs. L’on comprend également que ces derniers ont un rôle très important au sein de cette civilisation. Tout tourne autour de cette corporation de militaire. Ces arpenteurs novices ou aguerris qui se sont engagés pour protéger les quatre territoires encerclés par la Cuirasse. D’ailleurs, à plusieurs degrés hiérarchiques, la plupart des personnages de ce premier opus sont des Arpenteurs.

L’action n’est pas omniprésente, loin de là. Et l’intrigue met un peu de temps à apparaître et même après (une fois que LE truc est arrivé), l’on sent plus une espèce de menace latente qu’une série d’action au sens propre du terme. Nous sentons qu’il se passe quelque chose d’anormal, et qu’il faudrait prendre peur, mais de quoi exactement ?! Pour ma part, j’ai été bien plus préoccupée par le sort de certains personnages plutôt que par LA chose qui a provoqué LE truc !!! (D’accord vous n’y comprenez rien, mais vous savez ce qu’il vous reste à faire, hein !!)

Donc vous l’aurez compris, l’auteure prend le temps de nous présenter ses personnages et son univers. Mais c’est aussi ce que j’ai aimé ; prendre le temps… Et nous prenons plaisir à faire connaissance avec les différents individus qui peuplent cette saga. Chaque personnage est brillamment dépeint, on apprend à les aimer ou à les détester, d’autre nous font découvrir des facettes insoupçonnées et se dévoilent brusquement. Mais si je devais nommer LE personnage de ce roman, pour moi ce serait Cahir. Ce jeune homme auquel je me suis attachée dès les premières lignes, l’effronterie dont il use à volonté, son intelligence, sa solitude, sa bravoure, l’hostilité dont il est la victime de part ses origines et son physique… et plus nous nous enfonçons dans cette histoire et plus nous nous lions à ce personnage qui derrière son audace, est pourvu d’une fragilité désarmante. J’aime son humour, même lorsqu’il est sur le point de tout perdre, sa force et sa volonté, sa manière de paraitre détaché de tout alors qu’en faite le moindre regard malveillant le trouble. Cahir m’a énormément ému et sa relation avec Melgar n’en est pas en reste… (Mais c’est qui Melgar ?! Ah !! Pour le savoir, encore une fois vous savez ce qu’il vous reste à faire…)

S’il vous fallait parler d’un deuxième personnage ce serait Ghent Ildorne. Ghent, parfait modèle Agrevin, guère loquace, droit, peu démonstratif, et destiné à suivre les traces de son père (le Haut Capitaine). Et pourtant, il est aussi le seul Agrevin qui se prend d’amitié avec le Giddire et ce, malgré ce que pense les autres. Si je l’ai aimé les trois quart du roman, je dois aussi avouer que la fin m’a assez chamboulé, j’ai eu envie de lui tordre le cou et de le secouer férocement !!!!

Quant à la plume de l’auteure…. soutenue, riche, poétique… bref je me suis laissée porter par les mots qui sans conteste sont d’une qualité exceptionnelle !

En bref : Vous appréciez la dark fantasy ? Vous adorez les univers foisonnant de détails, complexes et addictifs ? Vous êtes sensible aux intrigues bien construites ? Vous chérissez les histoires où les personnages sont si beaux, profonds, tout en relief et si bien décrits qu’il vous poursuivent jusque dans vos rêves ? Vous aimez les illustrations ? Alors, vous kifferez La Dernière Terre !

Euh ?! Vous attendez quoi pour le lire ???

par alucine
La Maîtresse de Rome La Maîtresse de Rome
Kate Quinn   
Un auteur féru de la Rome antique et qui nous entraine avec elle dans cette période de l'An 1 au gré des us et mœurs de l'époque.
Aux vues de la quatrième de couverture je m'attendais à un autre livre, Kate Quinn nous raconte cette époque avec pudeur, nous épargnant les détails sordides mais en étant tout aussi efficace. Bien que soit de notoriété publique le libertinage de ces temps anciens, aucune scène intime n'est décrite et c'est très bien ainsi.
Nous suivons Théa, jeune esclave juive, Lepida sa maitresse, Arius le gladiateur et d'autres protagonistes qui ont marqué l'histoire. Nous nous rendons compte rapidement que les vraies putains n'étaient pas ces esclaves dont on disposait comme de simples morceaux de chair mais bel et bien certaines femmes de la haute société, imbues d'elles même qui collectionnaient les amants, trompaient leur époux et ne toléraient aucune concurrence.
Lepida en est l'exemple vivant, une femme vile et malfaisante qui réveille en nous des instincts violents et nous font espérer sa chute. Un personnage d'envergure cependant remarquable au regard de la position des femmes dans la société romaine, une manipulatrice hors pair et une adversaire redoutable, dénuée de morale et de considération pour autrui.
Thea est une survivante, il sera difficile pour le lecteur de ne pas ressentir d'empathie à son égard, cette enfant, cette jeune fille puis cette femme a subi plus d'épreuves qu'il soit humainement possible d'endurer.
Elle reste pourtant debout face à l'adversité, non résignée mais attendant son heure.

par ccmars
Aquatilia, Tome 1 : Le secret de Thelma Aquatilia, Tome 1 : Le secret de Thelma
Bérangère Tosello   
Chronique -> http://april-the-seven.weebly.com/14/post/2014/02/aquatilia-tome-1-le-secret-de-thelma-brangre-tosello.html

Une histoire sympathique qui m'aura permis d'appréhender un nouveau monde, celui créé par Bérangère. J'ai apprécié sa richesse, malgré des longueurs qui auraient pu être évitées. Même si je n'ai pas trop apprécié le personnage principal, j'ai aimé la suivre dans ses péripéties. Je suis curieuse de savoir ce que l'auteur nous réserve après ce cliffhanger bien frustrant
Les Anges de l'Ombre Les Anges de l'Ombre
Malaïka Macumi   
Ce roman est un recueil de nouvelle où dès les premières pages, nous plongeons dans un monde fantastique, où se côtoie les vampires, les fantômes, les loups-garous. Ce fut un bonheur de lire pareil ouvrage, l'auteur a une écriture légère, simple, fluide et addictive. Elle nous transporte dans les différentes époques que l'on peut rencontrer lors de notre lecture, et nous évoluons aussi en même temps que les personnages. J'ai beaucoup apprécié certaines références mythologiques qui ajoutent un charme supplémentaire au livre, comme le fait de retrouver à plusieurs reprises Vlad Tepes ou plus connu Vlad l'empaleur (Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à aller faire un tour sur Wikipédia. ^^), et bien d'autre encore.

par Elena62
L'Héritage des Syrénas, tome 1 : Poséidon L'Héritage des Syrénas, tome 1 : Poséidon
Anna Banks   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/08/the-syrena-legacy-tome-1-of-poseidon.html

Ce qui m'a tout de suite attirée vers ce roman est définitivement la mythologie et les créatures qu'a choisi de développer Anna Banks. En effet rares sont les romans qui s'intéressent aux sirènes, et encore plus rares sont ceux où c'est le protagoniste masculin qui s'avère être un sirène de rang royal. Parce que bizarrement lorsqu'on parle sirène on a forcément l'image d'une créature féminine à la chevelure de rêve (je blâme La Petite Sirène de Disney pour ce cliché), or dans Of Poseidon le mythe de cette créature est définitivement dépoussiéré et modernisé d'une bien belle et originale manière.

Si côté protagonistes on reste dans une configuration très habituelle des romans Young Adult, les personnages savent nous être tout de même sympathiques. Emma est une héroïne plutôt débrouillarde qui prend les révélations sur ses particularités avec une certaine philosophie. Elle ne fait jamais l'autruche et prend les problèmes à bras le corps, bien décidée à aller au fond des choses. Sa relation avec Galen, notre prince Syrena, se base quasi exclusivement sur des secrets et des non-dits ce qui peut parfois la rendre exaspérante malgré son côté mignon. Les deux jeunes gens ne cessent de faire un pas en avant puis deux en arrière, alors que Galen en rajoute en se culpabilisant sur l'éventualité que Emma soit héritière du pouvoir de Poseidon et donc par la loi Syrena promise à son frère aîné Grom (bonjour les réunions de famille après ça !). Cette problématique semble donc toujours se nourrir de nouveaux éléments et, sous prétexte de forts tempéraments propres aux Syrena, les personnages tombent alors dans des attitudes parfois extrêmes. Personnellement cela m'a somme toute un peu choquée (ou alors c'est tout à fait normal de balancer quelqu'un à travers une baie vitrée) et sûrement pas fait rire, or je crois que l'humour qui nous était promis reposait grandement sur ces supposés comiques de situation... Ou alors j'ai raté les dialogues censés être hilarants. Allez savoir. Toujours est-il que je ne qualifierais pas ce récit de drôle (pas que ce soit gênant en soi, mais autant le clarifier puisque c'est ce qu'on nous vend en quatrième de couverture).

Néanmoins tout ces petits défauts sont bien vite oubliés et mis de côté face à la mythologie proposée par l'auteure. Si les personnages sont un peu clichés et que l'intrigue ne renferme pas de gros secrets à cause d'indices tout sauf discrets, on peut tout de même souligner que Anna Banks a mis le paquet sur l'originalité de son univers. On est complètement entraînés dans ce monde inconnu qu'on découvre avec plaisir et pour lequel nous sommes insatiables. Personnellement je me suis réjouie de chaque détail qui nous été présenté et une fois le roman terminé j'avais déjà hâte de lire la suite pour en découvrir toujours plus. Le fait est que puisque Galen passe énormément de temps à s'occuper d'Anna en surface, on voit peu le royaume Syrena et on reste donc à espérer le découvrir plus en profondeur par la suite. Puisqu'il s'agit d'un tome 1 cela ne m'a pas gênée car il faut tout de même être réaliste sur le nombre d'informations de base à déjà présenter. On ne connait pas les personnages, il faut donc leur donner vie et leur créer des liens un minimum solides, tout en intégrant l’élément surnaturel qui ici nous laisse peu de points de comparaisons avec d'autres romans existants. Ainsi la partie fantasy du récit est distillée de manière assez juste afin que nous soyons intrigués et prêts à revenir pour la suite avec grand plaisir.

Ainsi Of Poseidon est un premier tome de trilogie satisfaisant et intrigant. Si les personnages ne sont pas particulièrement innovants ils ont le mérite d'être sympathiques, et si il y a peu de suspens cela passe au second plan face à l'originalité de la mythologie proposée. Le monde des Syrena promet d'être passionnant et il est clair que The Syrena Legacy s'annonce comme une trilogie montant en puissance au fil des tomes !

par Althea