Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Minijy : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 1 : La Princesse de la Nuit The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 1 : La Princesse de la Nuit
Cassandra Clare   
Wahouuuuuuu. J'ai finis ma lecture hier soir, mais j'avais besoin d'une bonne nuit de sommeil pour mettre mes idées au clair. J'en ressort complètement chamboulée.
Je n'ai pas de mots pour décrire ma lecture. Pour moi, ce livre est un pur produit de Cassie Clare. La patte de l'auteure est totalement indéniable.

Déjà le livre est gros (tant mieux): il faut bien une petite vingtaine d’heures pour le lire. L’histoire se déroule comme une histoire type de Cassie Clare. Le début met du temps à démarrer: ce livre étant le premier tome d’une nouvelle série, l’auteure doit créer le décor avant de rentrer dans le vif: il faut le temps que l’intrigue et les personnages se mettent en place, que le lecteur s’imprègne de Los Angeles et de ses plages, si différent de New-York. J’ai mis une bonne centaines de pages avant de littéralement plonger dans le bouquin.
Puis, petit à petit, nos Chasseurs d'Ombre enquêtent, découvrent des indices les menant à différents endroits et sur différentes pistes. Ils ne comprennent pas toujours ce que ceci ou cela vient faire là, tandis que des histoires d’amour et de profondes amitiés se développent en parallèle. Et puis d'un coup, tout s'éclaire. Les indices s'assemblent tous ensemble et voilà que débarque le chapitre de « la bataille finale, la résolution, le pourquoi du comment, le ‘ahhh mais je comprend maintenant’ » , peut importe comment vous voulez l'appeler. Et après ça ? Cassie nous fait le plaisir de nous laisser encore une petite centaine de pages pour qu'on se remette de nos émotions et qu'on anticipe la suite. Elle termine son livre sur des ouvertures, de nouveaux indices éparpillés ça et là, des doutes et des questions, des moments qui nous déchirent le coeur et on adore la détester pour ça, parce que ce sentiment d'inachevé et d’incomplet fait que nous mettre l'eau à la bouche pour le prochain tome.

Je commencerait pas dire que ce qui m’a le plus dérangé dans ce livre est une impression de "déjà-vu":
Bien que les personnages, le décor et l'intrigue soient différents, on se retrouve plongés dans le monde des Chasseurs d'Ombres. Alors certes l’héroïne en fait partie depuis sa plus tendre enfance, et donc par conséquent on découvre des faces cachées de ce monde, mais au fil de ma lecture, j'ai retrouvé des scènes qui me faisait penser à d'autres: des conversations qui me rappelait certaines de TMI et TID; une scène où l'un des personnages est blessé et un autre reste a son chevet, comme Will & Jem l'ont fait si souvent; une scène de bal…
Cependant, cela ne m’a pas tant dérangé que ça, même si j’aurais aimé encore plus de nouveautés. (Ne vous inquiétez pas, il y en a plein!).

Le point fort du livre ? LES PERSONNAGES !!!
En lisant certaines critiques, j’ai vu que beaucoup disent que ce livre est différent des autres Chroniques, et dans un sens, c'est vrai. Les personnages n'ont rien à voir avec ceux de TMI & TID, et ils paraissent beaucoup plus mûrs et vieux. Ils ne sont pas choqués par le mot "sexe", possèdent leur permis de conduire, et ne sont pas naïfs face aux personnes et au danger autour. Ils sont suspicieux, n'hésitent pas à mal agir volontairement. Ils font des erreurs, gardent beaucoup de secret et ils mentent en toute connaissance de cause. Ils assument les conséquences de leur acte, et ne se demandent pas si et comment ils auraient pu faire autrement. Ils ont pris une décision et ne reviennent pas dessus. J'ai aimé cet aspect plus âgés des personnages.

Emma, tout d'abord, se distingue beaucoup de Tessa et de Clary. On a pas cette impression qu'elle est l'Élue, celle qu'on attend pour sauver le monde. C'est une Chasseuse d’Ombre comme les autres, bien qu'elle se démène pour devenir meilleure. Elle prend beaucoup de risques pour s’améliorer. Elle est badass, a une répartie mordante, est super drôle, mais pourtant elle n'a pas un coeur de pierre, un coeur de guerrière féroce. A certains moments, elle reste une adolescente comme les autres, un peu fifille sur les bords, et c'est ça qu'on aime.
J'ai mis du temps à cerner Julian. C'est un personnage très énigmatique. Il n'a rien a voir avec Will & Jace, qui sont plutôt sarcastiques et sûrs d'eux. Ils est beaucoup plus calme et responsable. Cependant, Julian possède aussi cet aspect "d'homme brisé" qu'émane de Will & Jace. Il ne faut surtout pas le sous-estimer, il est tout aussi féroce. Je me souviens de lui du haut de ses douze ans, tenant l'épée mortelle dans sa main, ou encore de son visage paniqué lors de sa cérémonie de parabatai avec Emma (dans The Shadowhunters Academy). Eh bien il a bien changé. Étant obligé de prendre soin de sa famille après la mort de ses parents, le pauvre doit porter le lourd fardeau de "papa" lorsqu’il a à peine douze ans. Je crois que c'est le personnage le plus humain que Cassie Clare ai créé. Il ne fait pas héros comme les autres, inaccessible, super-puissant ou quoi. Il fait beaucoup d'erreurs, doit prendre des décisions vraiment très difficiles et il nous rappelle constamment que l'humain n'est pas parfait.
Au début, je comprenais pas comment on pouvait l’imaginer meilleur ami avec Emma tant ils sont différents. La première fois qu'on les voit ensemble il est comme distant, garde des secrets. Pas du tout comme ça que je les avait imaginé. Cependant, vous inquiétez pas, ce sentiment s'est évaporé au fil des pages, et je suis devenue complètement gaga de Jules & Em.

La tribu des Blackthorn est juste géniale.
J'ai complètement craqué pour Mark, pour tout ce qui lui ai arrivé, pour la façon dont Cassie la transformé en autre chose, quelque chose d'attendrissant et de féroce.
J'adore les jumeaux: Ty est juste mon petit chouchou. J'aime l’idée que Cassie est décidé de créer un personnage décalé, pas facile à comprendre. Les réflexions de Ty sont pleines de bon sens, candides mais à la fois complètement réalistes. Ce personnage remet vraiment tout ce qu’on pense de l’être humain et la normalité en perspective et c’était comme une bouffée d’air frais.
Dru, Livvy & Tavvy sont cools aussi, mais encore un peu trop jeunes et en retrait pour vraiment se démarquer dans le livre.
Du coté des nouveaux personnages, j'ai adoré Kieran, Diego, et Cristina. Kieran est juste parfait, et son histoire et ce qui lui arrive m’a juste brisé le coeur. Diego, j'ai encore du mal à cerner sa personnalité et ce qu’il vient faire là, mais c'est un personnage intriguant qu'on a hâte de découvrir. Cristina est juste la meilleure amie parfaite pour Emma. J’ai aimé leur relation, car Emma n'est pas ce genre d’héroïne qui garde tout pour elle pour sois-disant protéger les autres. Elle confie ses secrets à Cristina et c'est juste ce qu'on voulait. Cristina est droite et respectable, et donne les meilleurs conseils du monde. Ce sont ses répliques que j’ai relu plusieurs fois tellement la vérité et la sagesse émanaient de ses paroles.
Comme d’habitude, tous les personnages sont liés entre eux. De belles amitiés naissent, et de belles histoires d’amour aussi. Cristina et Emma, Mark et Emma, Diego et Cristina, Kieran et Mark, Julian et Emma, Cristina et Mark, Ty et Mark et j’en passe ! Ils sont tous liés, et chaque relation est différente. Du Cassandra Clare tout craché!

Petite parenthèse, revoir les personnages de TMI et TID, c'était juste magique ! Magnus, Clary, Jace, Tessa, Jem... J'ai aimé les voir décrit par des personnes qui ne sont pas leurs amis proches. Ca donne une autre dimension à leur personnage. Ici, Jace & Clary sont des héros, leur histoire d'amour est la plus splendide de tout le monde des Chasseurs d'Ombre. "Les meilleurs Chasseurs d'Ombre de leur génération". Alors que pour nous ils sont juste... Jace et Clary. Jace, ce Chasseur d'Ombre brisé par son père qui pense qu'aimer c'est détruire, et Clary, cette petite rouquine maladroite prête à tout pour sauver sa mère. Quand on a été dans leur tête pendant 6 tomes, c'est difficile de les imaginer comme les grandes stars qu’ils sont.

Et la fin... Lors d'une interview Cassie avait lâcher la bombe de ce que serait la dernière phrase et en finissant le livre je me suis dit "Nannnn mais sérieux ??? MAIS QUELLE TORTURE! Pourquoi????!"
Je sais pas comment je vais faire pour attendre un an.

Au final, j'ai complètement adoré ce livre: les personnages sont juste magiques, l'intrigue aussi, et on sent que la suite promet d’être fabuleuse. A partir du milieu du livre, le rythme s'accélère, tout s'enchaine et c'est impossible de le lâcher. Cependant, je ne saurais vous dire si j'ai adoré le livre pour lui même, ou si c'est parce que j'était comblée de joie de replonger dans le monde des Chasseurs d'Ombre.

Ps: si vous comptez le lire en anglais, prenez un dictionnaire à coté, car le style de Cassie Clare est assez soutenu! ;)


Les Loups de Mercy Falls, Tome 3 : Fusion Les Loups de Mercy Falls, Tome 3 : Fusion
Maggie Stiefvater   
C'est grâce à des livres comme Fusion que je me dis que lire est vraiment une chose magnifique. Je plains sincèrement toutes les personnes qui ne lisent pas, et qui ne pourront jamais connaître les frissons, les larmes et les rires que peuvent nous transmettre les romans. Fusion m'a fait encore plus prendre conscience de cela.
J'aimerai remercier de tout coeur Maggie Stiefvater pour avoir écrit une si merveilleuse trilogie. Sa saga est magique et lyrique... On fond dans chaque mot, on est envoûté par chaque phrase, et l'intrigue est captivante. C'est un monde doux et à couper le souffle que l'on quitte, et rien qu'en prenant conscience de ce fait, j'ai les larmes aux yeux.
J'aimerai aussi lui dire merci car je suis maintenant en dépression post-Sam et Grace. J'espère ne jamais sortir de cette torpeur car c'est un sentiment vraiment exceptionnel à vivre. J'ai les mains qui tremblent en écrivant ces quelques lignes parce que je me rends compte que ça y est, le voyage est terminé. Il est temps de quitter le train et d'avancer.
Fusion prend place quelques mois après Fièvre. Grace est toujours une louve et Sam l'attend désespérément. On retrouve également les points de vue d'Isabel et de Cole, deux personnages que je me suis mis à adorer. Ces quatre protagonistes vont tous terriblement me manquer. Ils sont vrais, humains et attachants. J'ai l'impression qu'on vient de m'enlever des amis de longue date... C'est atroce et magnifique à ressentir.
Dès le début, on ne peut que s'ancrer dans le livre. L'auteure sait comment emprisonner notre coeur dans son récit et une fois que nous nous y sommes attacher, impossible de s'en séparer. Grace va redevenir humaine à cause de la chaleur. Mais sa situation est très compliquée car elle n'est pas stable. Sam, en apprenant la nouvelle, va vouloir la rejoindre à tous prix. Lors de leur "première" rencontre dans le roman, j'avais les larmes aux yeux. Ces deux-là m'ont ému au possible. Ils s'aiment à mourir... C'est juste époustouflant à lire.
Cole va prendre beaucoup d'épaisseur dans ce tome et devenir très important, tout comme Isabel. Ils vont être très utiles pour la suite des aventures de Sam et de Grace. Pourquoi ? Hé bien, sans vous spoiler, une chasse va être organisée pour tuer les loups de Mercy Falls. Tous, sans exception. Même Grace, s'il le fallait. C'est l'élément qui va tout faire basculer. Tout.
Sam va se lancer dans une bataille pour l'amour et ses sentiments pour Grace qui, elle, va tout faire pour rester en vie. Cole va se mettre à chercher un remède pour sauver les loups et Isabel, la fille de l'homme qui a déclenché cette horrible chasse, va faire tout ce qui en son pouvoir pour empêcher le désastre d'arriver. Quatre héros, quatre destins, quatre personnes qui se battent avec un rêve commun : que tout s'arrête pour être libre d'aimer.
Aimer... C'est la chose à laquelle je penserai en premier en parlant de cette saga. Fusion est un livre sur l'amour. Mais pas l'amour que l'on ressent pour un ami ou pour un membre de sa famille. L'amour, le vrai. Celui qui est capable de faire déplacer des montagnes et qui vous brûle les veines. Celui pour lequel vous seriez prêts à faire n'importe quoi. Celui qui détruit et ravage tout. L'amour qui provoque le chaos. Fusion est le livre qui vous fait prendre conscience qu'aimer est la clé du bonheur.
Et cet amour, c'est Sam et Grace qui nous le communiquent. Ils sont extraordinaires. Les perdre, c'est comme perdre une partie de moi-même. Aucun mot n'est assez puissant pour les décrire. C'est fascinant d'avoir pu lire leur fabuleuse histoire. Ils resteront très longtemps dans ma mémoire. Tant par leur courage que par leur romance. Je l'avoue, à la fin j'ai pleuré pour eux. Ce furent des larmes de joie et de tristesse. Je ne voulais pas les quitter. Mais ils seront toujours dans mon coeur, dans un petit coin bien secret.
Mais avant d'arriver à la fin, on traverse une intrigue beaucoup plus sombre et oppressante que celles des autres livres. On sent bien que le climat a changé depuis Frisson. Là, les enjeux sont plus importants et beaucoup plus dangereux. La chasse pose tout un tas de problèmes qui s'avèrent impossibles à contourner. Fusion est le livre des sacrifices, des choix et des au-revoirs. Tout est vibrant et intense. C'est la première fois de la trilogie que je ressens tout avec autant de violence. Ce roman nous consume et nous anéanti.
Cet avis est très dur à donner, car je n'arrive pas à faire passer tout ce que j'ai pu éprouver. En plus, j'ai mal au ventre en me disant que je l'ai presque terminé. Car oui, toutes les histoires ont une fin. Fusion possède la sienne, et elle me convient très bien. Elle est épique, et vient conclure cette saga extraordinaire avec succès. Les cent dernières pages sont très dures émotionnellement. On passe par une multitude de sensations destructrices. La fin arrive donc trop vite. On quitte le monde unique et inoubliable que Maggie a créée, et ça blesse. Frisson, Fièvre et Fusion forme une trilogie que tout le monde devrait lire. On se perd dans un monde fait de douceur et d'amour, le tout mêlé d'inquiétudes et de regrets dans un équilibre parfait.
Le temps est donc venu pour moi de dire adieu. Adieu Sam, adieu Grace, adieu Cole, adieu Isabel. Soyez heureux, pour moi. Continuez à aimer jusqu'à en avoir mal. N'hésitez pas à venir hanter mes rêves. Je vous souhaite d'être les personnes les plus heureuses du monde, vous le méritez grandement.

par Jordan
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Simone Elkeles   
Ce livre là est un des meilleurs que j'ai jamais lue. Toute personne qui aime les histoires d'amour se doit de le lire. En plus, un des sujets thème concerne les éthnies et apporte une bonne morale.

par stela15
Outlander, Tome 6 : La Neige et la Cendre Outlander, Tome 6 : La Neige et la Cendre
Diana Gabaldon   
http://truebloodaddict.net/2015/11/27/la-chronique-du-roman-outlander-t6la-neige-et-la-cendre-de-diana-gabaldon/

Quel plaisir de retrouver Jamie et Claire dans ce nouveau volet de la saga Outlander ! Impossible de ne pas passer à côté de cette nouvelle sortie. Car Diana Gabaldon a réussi à faire de sa série littéraire le nec plus ultra en matière de romance historique. C'est donc sans surprise que j'ai pris un immense plaisir à me replonger dans la suite des aventures de la famille Fraser aussi touchante qu'émouvante.

Encore une fois, l'auteur nous régale d'un contexte historique à nous couper le souffle. Très précise, elle arrive pourtant à intégrer, sans incohérence aucune, ses personnages pourtant fictifs. Et elle réussi ainsi à faire parler une période historique qui m'était quelque peu inconnue : les prémices de la guerre d'indépendance des Etats-Unis.

A vrai dire, en dehors du film Gangs of New-York, je n'en connaissais strictement rien. Mais Diana Gabaldon a su me prouver grâce aux précédents tomes qu'elle maitrisait, à chaque fois, parfaitement son sujet. Je me suis donc laissée emporter par les mille cinq cent et quelques pages qui composent ce gros pavé.

L'histoire nous maintient toujours autant en haleine. Entre retournements de situation, imprévus, épreuves et romance, on en prend plein les yeux. Et c'est tout aussi bien fait que lors des tomes précédents. Mais même si l'auteur construit ses livres sur les mêmes principes, elle arrive à faire en sorte que le lecteur ne s'ennuie à aucun moment. Bref, les pages, les chapitres et les parties défilent, et on ne s'en lasse toujours pas.

Quant à Jamie et Claire... Ils font toujours autant vibrer mon petit coeur qu'au premier tome. Ils sont toujours aussi parfaits et ont su me mettre plein de petites étoiles dans les yeux. A côté de cela, on retrouve également Brianna, leur fille, ainsi que Roger, son mari, qui sont tout aussi mignons et touchants. Deux couples qui, malgré les épreuves extrêmement difficiles qu'ils vont traverser, savent nous faire vibrer et nous émouvoir comme jamais ; c'est donc encore une fois un sans faute..

Pour conclure, La neige et la cendre s'inscrit dans la pure lignée des cinq tomes précédents, et c'est toujours autant un régal de retrouver ces personnages devenus si emblématiques. Quant à l'intrigue, Diana Gabaldon nous sert ce qu'elle sait faire de mieux : une histoire époustouflante qui nous entraine dans un siècle passé mais qui devient si réel.. J'adore toujours autant la facilité avec laquelle elle nous embarque de chapitre en chapitre, et c'est donc sans surprise que c'est une nouvelle fois un très beau coup de coeur pour la suite des aventures de Claire et Jamie...

par Kesciana
La Face cachée de Margo La Face cachée de Margo
John Green   
Avant tout, j'aimerais préciser que si je rencontre l'éditeur francais de ce bouquin je l'enterre. A cause du titre ABSOLUMENT DEBILE QUI NE COLLE PAS DU TOUT A L'HISTOIRE (alors que le titre original, "Paper Town", est tellement beau) et de la couverture immonde qui vous empêche de vous représenter Margo autrement que comme la fille sur la couverture, j'ai faillit ne jamais lire ce livre.

Je crois que sans rire c'est l'un des meilleurs livres que j'aie lu de ma vie. Peut-être parce que le sujet me touche car j'aimerais avoir le courage de Margo. Car l'écriture reste de l'écriture jeunesse, en restant objective ; mais c'est drole, c'est bien fait, c'est beau, ca fait réfléchir, et c'est génial. La plupart des commentaires que j'aie vu ne sont pas très enthousiastes mais je l'ai vraiment trouvé magnifique, personnellement, peut-être encore plus que nos etoiles contraires (mais la encore c'est peut etre parce que le sujet me touche et me correspond plus).

Et pour ceux qui ne parlent pas allemand, "Spiegel"(man) signifie miroir. Depuis le début, depuis toujours, Margo est un miroir dans lequel tout le monde ne voit que la Margo qu'il veut voir.

par Firefly
Les Clans Seekers, Tome 2 Les Clans Seekers, Tome 2
Arwen Elys Dayton   
http://bunnyem.blogspot.ca/2016/06/les-clans-seekers-tome-2-voyageur.html

Grâce à mon partenariat avec La Collection R Canada, j'ai pu découvrir ce second tome que j'attendais de pied ferme. Le tome 1 était très brouillon mais proposait les prémices d'un univers intéressant et des personnages pleins de potentiel, il me tardait donc de voir si l'auteure allait avoir corrigé ses erreurs et savoir où elle voulait en venir avec son histoire.

"Je me demande, John, s'il est toujours sage d'apprendre quelque chose seulement parce qu'on le peut."

-- Un univers maîtrisé --

Nous suivons l'histoire de Quin, Shinobu et John. Trois amis qui ont suivi une formation de Seeker ayant pour but de protéger la veuve et l'orphelin, du moins en théorie. Nous apprenions dans le tome 1 que bien des Seekers s'étaient éloigné de leur but premier, incluant les formateurs de nos trois protagonistes, pour des fins bien peu chevaleresques, à savoir pouvoir et domination des autres clans. L'univers mis en place par l'auteure est très complexe, on a du mal à situer une époque (on est dans les alentours des 1400) et on ajoute à cela des éléments à la limite de la science-fiction (portails dimensionnels) et du steam-punk. Si le tome 1 était très brouillon à ce niveau là et qu'on avait donc tendance à perdre le fil des évènements ou à ne pas pouvoir visualiser où étaient et ce que faisaient les personnages, j'ai trouvé que ce tome 2 était beaucoup plus structuré et mieux maîtrisé à ce niveau là. L'auteure ne se perd pas en détails inutiles et nous emmène là où elle veut nous emmener, sans nous perdre en route cette fois. Tous les éléments de son univers sont clairs, rien n'est plus lancé sans aucune explication, tout a un sens et surtout une justification. J'ai vraiment adoré l'univers que l'auteure a mis en place, je le trouve graphique et original.

"Parfois tu me rappelles Quin. Comme elle, tu es trop noble pour voir la réalité telle qu'elle est vraiment. Trop honorable pour savoir qu'il n'y a rien d'honorable dans ce monde."

-- Une histoire et des personnages attachants --

Si l'intrigue du premier tome était un peu brouillonne, l'auteure maîtrise ici son récit de la première à la dernière page. Grâce à la narration à multiple points de vue qu'elle utilisait déjà dans le tome 1, le rythme du récit est parfait et on ne se lasse jamais d'un personnage. On suit donc tour à tour Quin, Shinobu, John et toujours la Jeune Effraie Maud ainsi que deux nouveaux personnages que je vous laisse découvrir. L'un d'entre eux était très intéressant, puisqu'il se déroule dans le passé et nous propose donc d'en découvrir encore plus sur l'univers et sur les différents clans Seekers. J'ai adoré suivre tous les personnages de ce second tome. Quin a évolué mais garde son côté noble et très attachant, Shinobu a finit par se guérir de ses vieux travers mais va devoir surmonter de nouvelles épreuves et John reste mon petit préféré car il est complexe et possède une histoire très attachante. En bref, ce second tome est bien meilleur que le précédent et on ne s'ennuie pas une seconde malgré quelques chapitres un peu moins captivants que d'autres. Et au vu de la fin de ce tome, j'ai très hâte d'avoir la suite entre les mains.


"Il y avait quelque chose de si déterminé et si intrépide chez cette fille menue, Quin Kincaid, qu'elle lui semblait parfois issue d'un autre monde."

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Je conseille ce livre à tous les amateurs de romans d'aventure, d'univers qui nous sortent de notre quotidien, d'intrigues bien menées et de Fantasy en général.
Je déconseille ce livre à ceux qui se perdent dans les univers un peu complexes ou aux réfractaires de Fantasy.

par BunnyEm
Starters Starters
Lissa Price   
http://wandering-world.skyrock.com/3077664313-Starters-Tome-1-Starters.html

Je viens de terminer Starters et j'ai le coeur qui bat encore à cent à l'heure. Cette "étoile noire de la dystopie" mérite bien son adjectif. C'est un récit prenant et poignant, qui nous dépeint une société et un avenir aussi fascinants qu'horriblement inhumains. La première moitié du livre pose les bases et la structure de l'univers captivant de l'intrigue, alors que la seconde partie est un concentré d'action et de rebondissements à couper le souffle. Malgré quelques lenteurs, je suis complètement charmé par la fabuleuse histoire de Starters.
Au départ, nous rencontrons Callie ( l'héroïne principale ), son petit-frère Tyler, et Michael, un ami à elle. Ils vivent tous les trois dans un immeuble abandonné, où l'eau et l'électricité ne sont plus des éléments mis à dispositions en quelques gestes simples. En effet, suite à la Guerre Des Spores, toutes ces sources ont été coupées et sont seulement offertes aux Enders, des personnes âgées de soixante à deux cents ans ( voire plus ). La guerre a tué toutes les personnes ayant entre dix-huit et soixante ans. Résultats : les scientifiques ont réussi à trouver un moyen pour permettre aux Enders de louer les corps des Starters pour vivre une nouvelle jeunesse. Nous pénétrons donc dans un monde où les apparences priment, et où nos corps ne nous appartiennent même plus.
Callie, Tyler et Michael se cachent depuis des années, et, désormais, ils ont besoin d'argent pour continuer à survivre. De plus, Tyler est malade, et Callie est prête à tout pour éviter que cette petite infection n'entraîne sa mort. Faute de pouvoir faire autrement, elle va décider de se rendre à Prime Destinations. Lieu surnommé La Banque Des Corps par les Starters. C'est là-bas que les Enders choisissent quel corps ils vont s'approprier durant autant de jours qu'ils le désirent.
Elle va donc courageusement louer son corps à Helena, une Ender. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu... Voyez-vous, normalement, pendant la location, la personne qui offre son corps reste endormie pendant des jours. Sauf que Callie va se réveiller dans son corps. Et va entendre la voix d'Helena dans sa tête. Mais, le pire, c'est ce que cette dernière lui demande : elle doit exécuter le Sénateur à tout prix avant que des milliers de Starters ne perdent la vie.
Plutôt prenant, n'est-ce pas ?! Hé bien c'est le cas ! Malheureusement, seuls ces quelques évènement prennent place dans la première moitié du roman. Mises à part quelques rencontres, dont celle d'un mystérieux Blake qui va rapidement s'amouracher de Callie, rien d'autre ne se passe. Je n'irai pas jusqu'à dire que ceci m'a déçu, loin de moi cette idée. Mais c'est assez embêtant, car on en attend tellement du roman que les quelques longueurs sont vraiment regrettables.
Autre petit bémol : le manque de descriptions et d'informations sur certains points de l'intrigue. En effet, nous en savons au final très peu sur la Guerre Des Spores, ou bien même sur l'époque dans laquelle nous nous trouvons. A dix and de la nôtre ? Trente ans ? Un siècle ? Aucune réponse ne nous est malheureusement fournie.
Bon rassurez-vous, ces points noirs nous paraissent vraiment minuscules une fois que nous sommes plongés dans la seconde partie du livre. Là, ouaw... J'en suis encore sous le choc ! Les retournements de situations s'enchaînent à une vitesse folle, et, personnellement, je n'ai rien vu arriver ! L'auteure à un vrai don pour nous surprendre et nous ébranler ! Le suspense va crescendo au fil des pages, on se demande si les personnes autour de Callie ne lui mentent pas au sujet de Prime Destinations et des horreurs qui s'y passent.
Mensonges et coups montés se succèdent sans cesse et nous privent de moments de répit ! Quel bonheur de rester scotché à chaque chapitre du roman ! Notre lecture est hyper fluide, et on veut toujours en savoir plus ! Qui est qui ? Qui à fait quoi ? Peut-on croire cette personne ? Autant d'interrogations qui nous poussent à lire avec frénésie !
Surtout que niveau héroïne, nous ne sommes pas en reste ! Callie est un protagoniste éblouissant et merveilleux dans cet univers atroce. Elle est prête à tout pour sauver son petit-frère et pour renverser le pouvoir de La Banque Des Corps. Elle veut venger la mort de ses parents et de ceux des milliers de Starters sans toit ni famille. Un fabuleux récit pour l'amour, la justice et l'envie de se battre pour ses rêves. Surtout que Callie va se faire un allié de taille : Blake, le petit-fils du Sénateur. Je ne parlerai pas de lui, mais plutôt de l'histoire que Callie et lui vont vivre. La romance n'est vraiment pas au coeur de l'histoire, mais elle est tout même présente en petite quantité. Même si elle n'est pas transcendante, elle reste tendre et mignonne, et permet à Callie de ressentir d'autres sentiments que ceux de la colère et de la répulsion contre sa société.
La seconde partie du roman s'écoule donc très ( trop ) rapidement entre nos mains, et je dois bien avouer que j'aurais préféré être autant ébahi et surpris par l'histoire dès le départ. La conclusion du livre est aussi angoissante que passionnante, et promet un tome 2 haut en couleurs ! Je ne pouvais plus lâcher le roman une fois que j'avais atteint les dernières pages. Elles regorgent d'adrénaline et de révélations inquiétantes qui provoquent des palpitations à notre pauvre petit corps toujours bousculé après la lecture de ce récit gênant et subjuguant.
En définitif, Starters est une excellente dystopie. Malgré une première moitié trop lente à mon goût, la suite fait tout le contraire en nous permettant de vivre les montagnes russes. On panique, on se ronge les ongles, on suspecte tout le monde. Bref, c'est du plaisir à l'état pur. Callie et un personnage mémorable, et j'ai vraiment hâte de la retrouver dans la suite de ses aventures. Une histoire époustouflante qui pousse à la réflexion et qui mérite bien le succès qu'on lui attribue !

par Jordan
Blood of Eden, Tome 1 : Je Suis une Immortelle Blood of Eden, Tome 1 : Je Suis une Immortelle
Julie Kagawa   
Si j'avais adoré The Iron Fey avec son univers féérique et pourtant dangereux, je peux sans hésiter affirmer que je lui préfère pourtant The Immortal Rules.
Des histoires de vampires j'en ai lues et rerelues, et pour la plupart c'est toujours avec plaisir. Mais s'il y a bien une chose qui manquait à tous ces livres à crocs, c'est cette atmosphère particulièrement sombre et oppressante qu'a su exploiter à son maximum Julie Kagawa.
Ce livre est pour moi, comme Infinite Days avait pu l'être avant lui, un véritable souffle d'air frais. Encore que le mot est faible ! Ici, plus qu'une petite bise, c'est un vent violent que j'ai reçu en pleine figure.

Allie est une fille forte et courageuse, qui hait les vampires de son être, et qui fait son possible pour ne pas s'attacher trop aux gens, de peur d'être blessée. Et on la comprend ! Néanmoins, devenue vampire, force est de constater que les choses ne sont pas aussi simples qu'elles n'y paraissent et que la frontière entre le bien et le mal n'est pas si évidente à discerner.
Passée d'humaine à buveuse de sang, on voit Allie grandir, mûrir, et faire face à des choix parfois très difficiles. J'ai eu peur pour elle, j'ai eu mal pour elle. Il aurait été si facile de baisser les bras à plusieurs reprises, et pourtant. Allie n'a jamais cesser d'avancer malgré les obstacles, et c'est ce qui me plait tant chez elle.

Avec The Immortal Rules, Julie Kagawa nous offre une mythologie vampirique originale dans un monde en ruines. Ce premier tome est une vraie boule de tension, prête à exploser à chaque instant. La romance est là, très touchante et douce-amère à mon sens car Allie n'oublie jamais ce qu'elle est. Je ne peux que vous le conseiller, que ce soit en vo ou en vf lorsqu'il sortira !

par Jandh
Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux
Beth Fantaskey   
Attention tout le monde, ne pas commencer ce livre si vous n'avez pas de temps devant vous, car une fois entamé, on ne le lâche pas !
Je viens de finir ce deuxième tome et il fait bien honneur au premier mais dans un style assez différent. Jessica (alias Anastasia) doit devenir une reine et j'ai adoré son évolution au cours du tome.
Et on a une nouvelle narratrice : Mindy ! On en apprend beaucoup plus sur elle et je l'ai adoré, tout comme Raniero, ce crétin de vampire italien !
Bref à acheter, dévorer et relire !
Outlander, Tome 7.1 : L'Écho des cœurs lointains (I) Outlander, Tome 7.1 : L'Écho des cœurs lointains (I)
Diana Gabaldon   
Ça fait un sacré bout de temps que je n'avais pas mis la main sur cette suite car après les 13 bouquins ( oui 13 puisque j'ai l'ancienne édition dégoté en occase sur internet) puis la série TV avec un bel acteur dans le rôle de Jamie et une Claire pleine de talent je m'étais arrêtée là, et quel dommage car j'ai eu pas mal de plaisir à me retrouver dans cet univers qui m'avait tellement plu, on y suit bien évidemment Claire et Jamie mais aussi Brianna, Roger, William et Lord John mais pas que. ?.. car on n'est bien loin de la romance basique avec une histoire de coeur et de bienséance de l'époque, déjà j'ai apprécié dans les débuts en connaître plus sur les conflits entre écossais et anglais avec la bataille de Culloden et cette fois ci on se retrouve en pleine guerre d'indépendance des États Unis et c'est vraiment intéressant, mais pas que. ?.. on y découvre aussi la vie de tous les jours, les soins de l'époque et bien sur les moeurs qui ne sont pas édulcorés pour plaire à nos convictions modernes et vu que j'ai remis le pied à l'étrier sans aucun regret et même avec un plaisir évident je ne vais sûrement pas trop tarder pour me lancer dans cette suite entrecoupé par ma lecture sur Lord John, différente mais sympathique aussi.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4