Livres
461 574
Membres
418 051

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Il est devenu trop facile de t'imaginer à mon côté, comme compagne. Mais je ne peux pas t'offrir cela. Je ne peux pas te demander de risquer ta vie en entrant dans mon monde. Les gens meurent autour de moi. Je ne peux pas me permettre d'être responsable de la vie de quelqu'un d'autre - de la tienne. Ne le comprends-tu pas ?

- Si, je crois que je comprends enfin. (Cette prise de conscience s'impose à elle avec une grande limpidité, mais aussi de la colère.) Tu ne fais pas du tout ce choix par inquiétude pour moi, tu le fais parce que tu as peur. Je pensais que tu agissais noblement en te refusant un lien du sang depuis tout ce temps. Je croyais que c'était par honneur que tu refusais de laisser entrer une autre femme dans ton cœur - et je crois que je n'en éprouvais que plus d'amour pour toi. Mais j'était complètement à côté de la plaque, pas vrai ? Tu me rejettes maintenant parce que tu as la trouille. Tu fuis une relation qui pourrait être extraordinaire parce que tu es terrifié à l'idée de ressentir de nouveau une quelconque douleur. La seule personne dont tu te soucies finalement, c'est toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par tekyla 2018-03-04T13:42:15+01:00

Le vieil homme eut un petit rire amusé et contempla Melena Walsh avec des petits yeux brillants. Tous deux se lancèrent aussitôt dans une joyeuse conversation sur l’Italie et les nombreux domaines dans lesquels ce pays surpassait la France. Même si Lazaro ne voulait pas se laisser impressionner par l’intruse, il lui était impossible de nier ses talents linguistiques – ou son charme. Paolo Turati n’était pas du genre à se laisser embobiner et pourtant il avait suffi d’une minute à la jeune beauté pour que le vieux bouc lui mange dans la main.

Mais il ne s’agissait pas d’une visite de courtoisie ; ils avaient des affaires sérieuses à traiter. Lazaro se racla la gorge afin d’interrompre cette distraction malvenue.

— Nous apprécions votre offre de servir d’interprète, mademoiselle Walsh…

— Appelez-moi Melena, l’interrompit-elle.

— Mais ce ne sera pas nécessaire, poursuivit-il sans relever sa remarque. Étant donné le caractère confidentiel de cette rencontre et les enjeux de sécurité mondiale qui en dépendent, je me chargerai personnellement de tout ce qui a trait à la traduction. J’espère que vous comprenez.

Elle glissa un petit coup d’œil nerveux à son père.

— Je serais beaucoup plus tranquille avec Mel à mon côté, intervint Walsh. Comme tu l’as dit, Lazaro, les enjeux sont énormes et je m’en voudrais de transmettre une vision erronée de ma pensée à cause de mes paroles maladroites. De la même manière, avant de repartir ce soir, j’aimerais m’assurer d’avoir compris tout ce que Paolo voudrait me faire savoir.

— Tu me crois incapable de te garantir l’un comme l’autre ?

— Melena a fait tout ce voyage pour m’assister, Lazaro.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode