Livres
455 213
Membres
404 549

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par tekyla 2017-02-20T22:20:02+01:00

Cela faisait des milliers d’années qu’Ekizael parcourait la planète, sans jamais perdre de vue l’effet que son corps musclé et son visage ciselé, bronzé et éternellement jeune produisaient auprès de la gent féminine. Ses traits d’Atlante sans le moindre défaut et sa sensualité surnaturelle avaient toujours fait partie de son charme.

En tout cas, c’était ce qu’il n’avait jamais cessé de croire… jusqu’à ce qu’il croise Brynne Kirkland.

Comme lors de leur première rencontre quelques jours auparavant à Washington, cette femelle de la Lignée splendide mais malheureusement très collet monté ne semblait pas le moins du monde sous son charme.

Elle lui lança un regard noir tandis qu’il se glissait sur le tabouret à côté d’elle, dont il avait chassé le précédent occupant quelques instants plus tôt d’un ordre mental.

— Qu’est-ce que vous buvez, ma belle ?

Elle ne répondit pas et il comprit que sa familiarité la dérangeait tout autant que sa présence. Elle fixa ses yeux d’un vert profond sur lui tandis qu’il s’emparait de son verre vide. Il huma l’odeur de fumée et de tourbe du whisky de qualité supérieure qu’elle venait de s’enfiler comme d’autres s’enfilent des verres de tequila.

— Vous savez, le vrai plaisir du single malt réside dans ses nuances. Comme pour beaucoup d’autres plaisirs, si vous vous précipitez, vous renoncez au meilleur. (Il sourit.) Personne ne vous a jamais dit ça ?

Elle fronça les sourcils, lui prit le verre des mains et le posa sur le comptoir devant elle.

— Je préfère agir à ma guise.

Zael gloussa.

— C’est ce que je vois. Et c’est pour ça que vous restez dans votre coin à descendre verre sur verre et à rendre fous tous les mâles au sang chaud de ce bar ?

Il en savait quelque chose : il était l’un d’entre eux. Il lui avait fallu faire un effort de volonté considérable pour s’empêcher jusque-là de venir la revendiquer, même si elle s’y serait certainement opposée. Brynne aurait pu choisir n’importe quel homme à son goût, même s’il n’était pas certain qu’elle en soit consciente. Et lors de leur conversation à Washington, elle avait mis un point d’honneur à lui faire comprendre qu’il ne serait jamais dans la course.

Zael n’en était que plus déterminé à en découvrir la raison.

Elle laissa échapper un petit grognement d’indignation tout en se retournant sur son tabouret pour lui faire face.

— Je ne reste pas dans mon coin. En fait, j’essayais de prendre du bon temps… jusqu’à ce que vous vous pointiez. Ça fait combien de temps que vous êtes là ?

— Assez longtemps pour vous avoir vue faire preuve d’un manque de jugeote deux fois de suite.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celine-65 2018-06-18T12:56:21+02:00

Il n'y a pas de loi assez puissante pour interdire l'amour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Audrey-30 2018-05-12T20:04:04+02:00

comme tous les membres de la Lignée, Rafe était né avec un don unique transmis par sa mère Compagne de sang. En l'occurrence, il avait hérité du toucher guérissant de Tess. Il était capable de faire se refermer de plaies et de soigner des cancers. Peu de temps auparavant, après qu'un ancien guerrier, Kellan Archer, avait été mortellement blessé par balles, Rafe et Tess avaient même réussi ensemble une résurrection.

_ Tu vois? C'est ton problème, mec. Ce don est une malédiction. Il ne manque pourtant jamais de femmes pour s'intéresser à toi où que nous allions. Putain, il y en a même plus qui s'intéressent à toi qu'à moi, c'est pour dire!

_ Jaloux? plaisanta Rafe.

_ Et comment! C'est tout juste si les femmes ne jettent pas leur culotte à tes pieds, et pourtant tu te contente de toucher avec les yeux. (Aric laissa échapper un petit soupir.) Je te jure... Tu es persuadé de devoir sauver tout le monde. Mais descend de ta croix de temps à temps et profite de la vie!

Afficher en entier
Extrait ajouté par jessika01 2017-03-25T04:43:20+01:00

— Vous savez, le vrai plaisir du single malt réside dans ses nuances. Comme pour beaucoup d’autres plaisirs, si vous vous précipitez, vous renoncez au meilleur. (Il sourit.) Personne ne vous a jamais dit ça ?

Elle fronça les sourcils, lui prit le verre des mains et le posa sur le comptoir devant elle.

— Je préfère agir à ma guise.

Zael gloussa.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode