Livres
458 631
Membres
412 277

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:11:11+01:00

L'homme est une ordure. Et quand il n'est pas une ordure, c'est un lâche.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:11:00+01:00

Mais il y aura toujours les apôtres de la bonne conscience. L'immense armée de ceux qui ne font rien et jugent toujours. Sans offrir la moindre solution.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:10:49+01:00

C'est cette nuit qu'on découvre lorsqu'on regarde un homme dans les yeux - on plonge son regard dans une nuit qui devient effroyable...

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:10:38+01:00

Chaque acte, chaque décision qu'il prendrait désormais serait pour son fils. Chaque respiration, chaque pensée serait dédiée au petit bonhomme. Et comme définie par lui. Comme tous les pères, il était maintenant l'enfant de son propre fils.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:10:21+01:00

Pour le commun des mortels, l’univers de l’héroïne est un outre-monde hanté par des zombies aux cernes noirs, ponctué d'overdoses tragiques et de mauvais payeurs assassinés dans des poubelles. La vérité est plus banale. Le monde de la drogue, c'est surtout des coups de téléphone, des attentes, des allées et venues dans des escaliers. Et puis, chez le dealer, des conversations qui ne riment à rien, des disparitions interminables dans les toilettes, des réflexes sociaux, des attitudes décalées, visant toujours à donner le change, à imiter les gens normaux - ceux qui ne sont pas malades.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:10:06+01:00

Il était dans la peau du sprinter qui vient de franchir la ligne d'arrivée, encore emporté par son élan. Il courait, charriant avec lui sa vie révolue, ses anciens repères, ses sentiments familiers. Puis, soudain, il butait contre le présent - le vide du présent - et c'était comme si on le tirait en arrière pour lui faire passer la ligne d'arrivée, encore et encore.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:09:53+01:00

J'ai compris à quel point la vie appartient à la mort, à quel point elle n'est qu'une brève parenthèse. Un sursis dans un océan de néant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:09:42+01:00

Nous sommes tous des morts en devenir...

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:09:23+01:00

Un enfant n'a pas de repères. Il n'est que le résultat d'une éducation.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-04T23:09:12+01:00

Le vrai tourment commence quand il n'y a pas de limite, excepté la volonté de ton bourreau.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode