Livres
436 571
Membres
362 114

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Misery



Description ajoutée par Noone 2015-08-27T13:59:12+02:00

Résumé

Annie Wilkes est cinglée, mais Paul Sheldon, l’auteur à succès des aventures de Misery Chastain, a besoin d’elle depuis son accident de voiture. Car Annie l’a ramassé sur le bord de la route, puis séquestré et mutilé. Une occasion inespérée pour elle de manipuler son écrivain fétiche à sa guise. Ressusciter Misery qu’il a fait mourir dans un épisode précédent, ou être exécuté par sa geôlière : voilà à quel dilemme Paul est désormais confronté.

Mais ce n’est pas tout. S’il redonne trop vite corps à son héroïne préférée, Annie sera tentée de se débarrasser de lui dés qu’il aura achevé le manuscrit. Et s’il fait traîner l’intrigue, de rage, elle pourrait le supprimer ! Un huis clos insoutenable ou l’imagination, la folie et l’absurde cohabitent à merveille.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 203 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2016-02-27T11:04:59+01:00

Tout ce qui PEUT aller de travers IRA de travers.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par Mystix
Diamant

Sans doute le plus éprouvant des huis-clos qui existent, ecrit en prime par le maitre de l'horreur. On soutient Paul dans cet enfer, on souffre avec lui ! On se demande quand ce calvaire s'arrêtera, au fond on n'est pas vraiment certain qu'il cesse. C'est une horreur et, en même temps, c'est un chef d'œuvre. Magnifique.

Et un petit plus pour le premier chapitre de ce roman. Une prouesse d'écriture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nasta
Argent

Un roman qui sombre dans la folie humaine : Annie est tellement fan de Paul qu'elle va aller jusqu'à le séquestrer, le mutiler, pour qu'il écrive une suite qui lui convient à sa saga. On souffre en même temps que Paul tellement les descriptions sont réalistes, on a envie de pleurer de frustration lorsqu'il est presque parvenu à s'échapper, on a envie de frapper Annie tellement elle est abjecte, chose dont elle ne se rend pas compte dans sa folie.

Encore un chef d'oeuvre de la part du maître du suspens.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par MoonlightReads 2018-11-15T17:36:58+01:00
Or

Une petite ferme au milieu de nulle part. Deux personnages. Et c’est tout. Il n’en faut pas plus à King pour pondre un excellent roman, un huis clos haletant, terrifiant, où la tension ne redescend jamais.

Tout d’abord, il y a Paul, l’écrivain. Personnage plutôt banal, il peut même sembler antipathique au début, mais on ne peut rester de marbre devant les supplices qu’il endure, la force et la débrouillardise dont il fait preuve pour ce sortir de cet enfer. Même s’il a parfois des moments de faiblesse – avec deux jambes explosées c’est plutôt normal – et qu’il songe de brefs instants à renoncer, on ne peut que compatir à sa douleur, sans le juger, parce qu’après tout, qu’est-ce qu’on aurait fait à sa place ? (Qui est la question qui, si on se la pose – et on se la pose forcément à un moment – rajoute un degré d’horreur à l’histoire.)

Au final on ressent un profond sentiment d’empathie pour lui, on veut le voir réussir, on l’encourage tout bas, dans notre tête, et on ne se trouve plus dans notre chambre, notre bureau ou notre bus, on n’est plus en train de lire un roman : on est avec Paul, dans ses pensées, dans une petite ferme paumée, loin de tout… Le roman nous happe, nous fait oublier l’extérieur, le monde réel, et on contemple, impuissant, les tentatives de l’écrivain pour s’échapper, ce qui est loin d’être facile, et semble parfois même impossible…

Parce qu’en face de lui, il y a Annie. Annie Wilkes, l’ancienne infirmière, la plus grande fan, le « Dragon femelle », celle qui n’a pas peur de tuer. Eh, ça ne serait pas sa première fois. Loin de là.

King a très bien géré l’écriture de ce personnage, faisant de cette simple bonne femme l’une de ses créatures les plus cauchemardesques. (Alors qu’il a tout de même à son palmarès un hôtel hanté, un alien mangeur d’enfants, un sorcier maléfiques ou encore des vampires.)

Et savez-vous ce qui la rend aussi effrayante ? Son imprévisibilité.

Souffrant VISIBLEMENT de troubles mentaux, couplés à quelques phases de dépression, elle est capable de vous cuisiner votre plat préféré avec amour pour, quelques minutes plus tard, VOUS PRIVER IRRÉMÉDIABLEMENT D’UNE PARTIE DE VOTRE CORPS PAR EXEMPLE. Tout ça parce que vous avez dit un mot de travers – sûrement une grossièreté, Annie déteste les mots grossiers. (Je ne dis pas que c’est ce qu’elle fait dans le roman, ce n’est qu’un exemple pour vous montrer qu’elle peut littéralement passer d’un extrême à l’autre.)

Ce qui rend également Annie aussi redoutable, c’est qu’au premier abord, et comme Paul Sheldon, on la sous-estime. Cette femme, qui n’est pas jolie, vieillissante, qui vit presque seule dans sa ferme (avec pour seule compagnie ses quelques animaux dont sa truie adorée) et qui passe son temps à dévorer des romans à l’eau de rose un peu niais… Elle n’est pas si dangereuse que ça, si ? Bon, elle nous démontre vite le contraire, mais tout de même, elle est un peu idiote non ? Paul réussira forcément à l’amadouer, elle qui l’adore ? Et c’est la deuxième erreur. Malgré les préjugés qu’on peut avoir sur elle, elle est loin, très loin d’être bête. Quand on pense l’avoir comprise, voire même déjouée, on se rend compte qu’elle a au final deux tours d’avance sur nous. Folle, mais pas idiote.

Un autre aspect intéressant du livre – et souvent abordé dans la biographie de King – est la relation entre l’écrivain et son oeuvre. (Mais je ne peux pas trop développer là-dessus pour ne pas spoiler l’intrigue.)

Au début du livre, Paul déteste Misery : il souhaitait absolument s’en débarrasser et c’est ce qu’il a fait en la tuant dans son dernier tome. Cependant, elle sera, avec l’écriture, l’un des seuls éléments permettant à l’auteur de ne pas totalement perdre la tête, de ne pas abandonner et renoncer à la vie. Et ça c’est BEAU.

« Misery » a donc été pour moi une excellente lecture que je recommande à tous ! (Bon en même temps c’est un des « classiques » de King, l’avoir autant aimé ne m’a franchement pas étonnée.)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Epaulie 2018-11-14T15:55:25+01:00
PAL

L'un de mes Stephen King préféré. Un huit-clos intente et angoissant du début à la fin.

Je vous le recommande fortement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SamuelSpiralli 2018-11-03T23:10:58+01:00
Or

Un huis-clôt intense et bourré de suspens qui tient en haleine jusqu'à la fin. Ce huis clos mené d'une main de maitre, devient terrifiant et extraordinaire, Stephen King fait montre de tout son talent pour nous tenir en haleine dans un style percutant et saisissant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sarahowl 2018-10-29T13:20:45+01:00
Diamant

Un bon Stephen King, un de ses romans le plus connu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BecaLestrange 2018-10-05T20:25:43+02:00
Bronze

Un huit-clos plutôt prenant, avec un bon suspens, même si j'ai eu parfois du mal à me plonger dedans. Les passages qui détaillent les scènes du roman de Paul ne me paraissent pas vraiment indispensables.

Annie est une "méchante" crédible, on a peur d'elle à travers les pages, on se demande jusqu'où peut-elle aller. Mais d'un côté on peut la trouver attachante lorsqu'elle ne part pas dans ses crises.

Malgré le fait que j'ai eu parfois du mal à rester accrocher à la lecture à cause de moments qui ralentissent, la fin de l'aventure prend une accélération qui nous colle au livre.

Une bonne lecture dans l'ensemble.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marykel 2018-09-26T09:13:32+02:00
Argent

L'auteur décrit à merveille ce huit clos insoutenable. Les personnages sont complémentaire malgré la situation, on se demande à chaque moment comment va bien pouvoir se terminer cette histoire. N'hésitez pas à voir le film pour une fois je trouve qu'il rend bien hommage au livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LSGI 2018-09-13T17:33:10+02:00
Or

Certes j'ai préféré d'autres livres de Stephen King mais celui-ci m'aura vraiment marquée. Il est plein de suspens et de frustration. J'aurais bien voulu tuer Annie moi-même...

Les personnages sont très convaincants et la folie d'Annie semble réellement pouvoir atteindre notre voisin (c'est d'ailleurs pour cela qu je trouve ce livre plus effrayant que d'autres. Ici la folie est d'ordre réel, il ne s'agit pas de science-fiction ou de monstre).

Les tortures sont extrêmement bien décrites et l'enfer que vit l'auteur est totalement compréhensible. (J'ai d'ailleurs adoré la fin et sa petite vengeance...)

Spoiler(cliquez pour révéler)Après il faut quand même dire que bien que le prisonnier s'en sorte il sera quelque part toujours coincé dans cet enfer : il est traumatisé et aucun médicament ne pourra lui faire oublier les atrocités qu'il a subit. Je me demande donc - tout comme Paul à un moment - s'il n'aurait pas été préférable pour lui de mourir chez sa tortionnaire.

Bref. Un excellent livre que je recommande chaudement aux amateurs de frissons glaçants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2018-09-06T19:12:04+02:00
Or

Un chef d'oeuvre tout simplement. Il n'y a pas d'autres mots pour le décrire. Tout au long du livre, on se demande quand est-ce que le calvaire que vit Paul s'arrêtera et au fond je ne suis pas vraiment certaine qu'il cesse.On sombre dans ce qu'est la folie humaine, ce qu'elle est réellement...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CamilleBlocklet 2018-09-05T10:40:56+02:00
Diamant

Certainement mon meilleur Stephen King ! J'étais pressée de le terminer tellement il m'angoissait ahah ! Amateurs d'horreur, je vous recommande 100 fois ce bouquin

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Myrajane 2018-08-12T00:18:53+02:00
Diamant

Je n'étais pas super chaude à l'idée de lire ce livre mais depuis le temps qu'il traînait dans ma PAL...

Ce huis-clos m'a paru assez haletant, c'est toujours très délicat d'écrire ce genre de livre et de tenir le lecteur dans le suspens jusqu'au bout. Pour ma part, la mayonnaise a pris mais sans grande surprise non plus.

Je trouve que la grande force de ce livre reste la psychologie de l'infirmière Wilkes et sa complexité ainsi que la façon dont Paul vit sa captivité et son évolution au fil du récit. Les scènes "médicales" sont aussi très réalistes (beurk!!).

Afficher en entier

Dates de sortie

Misery

  • France : 1999-01-04 - Poche (Français)
  • Canada : 1991-04-02 (Français)
  • Canada : 1991-11-01 - Poche (Français)
  • USA : 1987-06-08 (English)

Activité récente

Cash le place en liste or
2018-10-22T12:46:27+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 2203
Commentaires 255
Extraits 35
Evaluations 411
Note globale 8.34 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Misery - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode