Livres
387 967
Comms
1 360 268
Membres
276 219

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Misery ajouté par Nelly-Kumiko 2016-03-28T00:37:41+02:00

Ecrire n'engendre pas la misère, écrire naît de la misère.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par x-Key 2011-03-03T19:48:38+01:00

Il y eut un bizarre moment de silence, et Paul fut effrayé par ce qu'il vit sur son visage - ou plutôt par ce qu'il n'y avait pas : un visage vide, le néant d'une crevasse cachée dans les plis d'une prairie de montagne, des ténèbres où ne poussait aucune fleur et dans lesquelles une chute pourrait durer longtemps. Le visage d'une femme qui venait de larguer momentanément tous ses ancrages vitaux, tous ses points de repères, une femme qui non seulement avait oublié le souvenir qu'elle était en train de raconter, mais toute mémoire.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Nelly-Kumiko 2016-03-28T00:38:32+02:00

Dans l'obscurité, ce qui est rationnel devient stupide et la logique se réduit à un rêve.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Nelly-Kumiko 2016-03-28T00:38:21+02:00

Il s'appelait Paul Sheldon et écrivait deux sortes de romans : ceux qui étaient bons et ceux qui se vendaient bien.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Nelly-Kumiko 2016-03-28T00:38:05+02:00

L'art c'est la persistance de la mémoire.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Alias-Rosiel 2016-02-27T11:04:59+01:00

Tout ce qui PEUT aller de travers IRA de travers.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Alias-Rosiel 2016-02-25T22:03:09+01:00

La vérité ! Qu'est-ce que tu sais au juste de la putain de vérité ?

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Alias-Rosiel 2016-02-25T19:50:25+01:00

L'idée était assez folle pour tenir debout.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Philipon 2014-02-28T02:21:02+01:00

Tandis que sonnaient les talons de ses bottes, tandis que la clé cliquetait dans la serrure, il pensa : Elle est venue pour me tuer. Et cette réflexion n'engendra qu'une seule émotion, un soulagement épuisé.

Afficher en entier
Extrait de Misery ajouté par Philipon 2014-02-28T02:16:01+01:00

Il ne cessait de penser à Vache à Lait numéro 1, qui n'avait cessé de meugler jusqu'à ce que la mort la fît taire et un autre de ces grands axiomes de la Vie dans les Hauteurs lui parut s'imposer : Les vaches mortes ne meuglent pas.

Afficher en entier