Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de miss-ange : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Une chance de marquer, Tome 2 : Save of the Game Une chance de marquer, Tome 2 : Save of the Game
Avon Gale   
J’avais eu un coup de coeur pour le 1, et j’ai autant (voire plus) aimé le second.

Le côté sport est toujours aussi présent, toujours aussi complexe mais pourtant étonnamment facile d’accès. Ce qui permet de vibrer avec nos héros dans leur quête du trophée qui leur a échappé dans le tome 1, et dans leurs réflexions sur leur avenir.

Mais j’ai également eu un coup de cœur pour nos héros, le posé et sérieux Riley, le fou-fou Ethan. Ils sont tellement bien assortis tous les deux. Et il faut dire qu’ils ne savent pas du tout ce qu’ils font et qu’ils réservent quelques scènes cocasses. Ça change des hétéros qui deviennent gays et expérimentés en sexe gay en 5 min.

Comme dans le tome 1, l’histoire se déroule sur plusieurs mois, ce qui nous fait vivre beaucoup de jolies scènes quotidiennes, peut-être pas palpitantes, mais remplies d’émotions entre la famille d’Ethan et les autres Hockeyeurs (avec toujours l’impayable Lane qu’il en faut pas appeler pour conseils). J’ai surtout adoré le cheminement d’Ethan dans ce tome, dans sa découverte d’un vrai objectif, et dans sa réalisation que demander de l’aide pour une bonne raison n’est pas un mal.

Bref un très bon moment de lecture et vivement le 3. En plus les couvertures sont superbes.

par Oxanes
Le ranch des McCoy, Tome 5 : Badass Le ranch des McCoy, Tome 5 : Badass
Sable Hunter   
Quand une version française ?

par Leegre
Balles en jeu, tome 2 : Major Love Balles en jeu, tome 2 : Major Love
Kate Stewart   
Le premier roman de cette saga fut une pépite d'humour et de romance, celui-ci reste dans la même lignée, différent mais très plaisant.

Entre Alice partie, la rencontre avec son ex Tyler, April est en manque d'amour et seule. Elle fait la connaissance du témoin au mariage d'Alice, Andy. Après un flirt et proposition de sa part, elle se fait rejeter, mais lorsque son amie Alice s'inquiété pour Andy, April part le secourir.
Depuis le départ de Kristina et sa destruction avec ses adieux, Andy est triste, pas dans son assiette. À la soirée organisée pour Alice et Rafe, il est présenté à la demoiselle d'honneur, Alice. Après l'avoir repoussé, il ne cesse de la rechercher des yeux et de continuer à boire.
Ce fût une sacrée soirée pour les deux, et un début très prometteur pour une amitié et plus...

April Turner, 33 ans, travaille comme opératrice aux standard du 911. Elle a perdue son meilleur ami, le mari de sa sœur jumelle McKenna lors d'un contrôle de police. Quatre amis, Kurt, Tyler, Rowdy et elle, il ne lui reste plus que Rowdy, et bien sûr ces neuf neveux et nièces. Élevée par son père, elle adore la pêche, la chasse, c'es une femme forte et courageuse.
Andrew Pracht, 31 ans, est un ancien receveur en ligue mineure, patron d'un bar et maintenant coach. Il a énormément souffert de la perte de sa mère, quatre ans plutôt.
amoureux d'une femme ne voulant pas de lui sa peur de l'iconnu

La narration est en alternance entre le point de vue d'April et de Andy. À chaque début de chapitre, le prénom du narrateur est accompagné d'illustrations, très belles, c'est un palmier et une casquette. S'ajoutent à cela par moment un message de joueurs de base-ball célèbres.
Le début est légèrement pompeux, puis arrive l'humour, la comédie et la romance. Et là c'est magique, le lecteur sourit, souffle, grimace,... enfin bref j'adore. Quelques difficultés dans certaines tournures ou traductions de phrases, cela rend la lecture légèrement pénible. La plume et fluide et très facile à lire, sans compter l'humour adorable.
Les personnages sont intéressants, leur histoire et leur personnalité sont complètes et attachants.
April attend l'homme parfait pour elle, elle ne veut plus être déçue comme avec son ex et perdre son temps. Lui ne veut plus tomber amoureux d'une femme qui n'est pas sûre de l'aimer et de vouloir fonder une famille avec lui. Un quiproquo, et leur histoire va être difficile, et de la tenir à distance quand l'attirance est intense. Il suffit de se concentrer sur sa vie, sur ce que l'on veut vraiment.

Une sacrée comédie romantique comme nous les aimons, c'est léger sans prise de tête, un véritable moment de détente, drôle, sensuelle et émouvant. Seule la fin reste faible face à toute cette histoire.

Je remercie Juno Publishing et à Netgalley pour cette découverte et ce service-presse !!

par Matoline
Opération : Noël connecté Opération : Noël connecté
V. D. Prin   
Ahhh une nouvelle de Noël à lire !! C'est tout à fait la bonne période. Et puis VD Prin, je n'ai jamais de doute quant au sujet ou même si je vais aimer ou pas, je n'ai jamais été déçue.

C'est Gérémy qui vient nous faire découvrir le village du Père Noël, incarné ici par le beau Noël et oui wink
Il vit donc dans un village magique niché au cœur des nuages et toute l'année est consacrée à la préparation de cette journée si spéciale : Noël. Gérémy est chargé de la mise à jour des fichiers des enfants, les sages et les moins sages, ceux qui croient encore à l'existence du Père Noël, les nouveaux venus (les bébés).... bref un très gros travail... et il aimerait se faciliter la vie en informatisant le village.... Grosse opération à mettre en œuvre !

Il va être aider de Valérien, l'arrière petit fils de Nilan... Qui est Nilan, lisez cette jolie nouvelle pour le savoir, ça vaut le coup ! sourie
Donc Gérém est obligé de quitter pour un temps son beau village et son frère jumeaux Elno pour aller apprendre l'informatique chez les humains et chez Valérien.

Gérém est un personnage fort sympathique avec une langue bien pendue et une lucidité impressionnante.... sauf peut-être sur lui-même. J'ai adoré ses échanges avec Germain et Valérien... Ils m'ont mise en joie.
Bien sûr avec VD ont sait que tout finit toujours bien mais j'ai eut, tout de même, une petite frayeur à un moment donné.

Voila donc une gentille petite nouvelle rafraîchissante sur le thème de Noël dans l'univers de VD Prin qui une fois de plus a su créer un monde bien à elle qui m'a emporté dans l'histoire. Je vous la recommande sincèrement.

par mman
La meute d'Atherton, tome 1 : Liam La meute d'Atherton, tome 1 : Liam
Toni Griffin   
Déçue. Cette nouvelle est d’une déconvenue : c’est creux, trop rapide, bâclé. Dommage, le résumé donnait envie.

par Floreen
Les Saisons, Tome 1 : Coup d'envoi Les Saisons, Tome 1 : Coup d'envoi
Amy Lane   
Rien n'est glamour chez Richie et Skip, deux mecs normaux qui ne ressemble en rien à Ronaldo et compagnie. Leur boulot n’est pas des plus transcendant, ils ne sont pas franchement à tomber par terre ,pas d'abdominaux a vous faire rougir et ruiner vos sous vêtements, pas de compte en banque à faire inviter votre banquier un vendredi soir et taper la discute.....et c'est ça qui fait que l’histoire est agréable à lire.
Passons au sujet qui fâche, la traduction !! Le thé à la menthe pendant le travail , j’ai envie de dire ça se boit !! Cela ne se fume PAS !! Hein, parce que bonjour le truc quoi !! ( Ce sera mon dernier mots dessus ) même si l’histoire se laisse lire j’aimerai évité de prendre un dico pour essayer de comprendre certains mots…. Passons, cela gâche un peu le tout . Je conseille l’histoire tout de même ne vous précipitez pas non plus ou alors mettez le livre dans un coin de votre pile à lire .
Sinon, attendons de voir ce que donne le second tome !! Allez à plus !!

par astonDB9
Fucking Love, Tome 1 : For Play Fucking Love, Tome 1 : For Play
Amélie C. Astier   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/01/fucking-love-1-for-play-amheliie/

Écrire un MM dans le milieu pornographique était déjà osé. Y ajouter un acteur hétéro aux idées bien arrêtées plutôt risquées, mais c’est un défi qu’Amheliie a relevé avec brio mêlant érotisme et intensité.

Fucking Love… Tout un programme pour un livre au premier abord provocant, mais qui se révèle être tellement plus que ça. En lisant le résumé, on peut se dire que voilà du porno gay, on tombe dans la facilité et c’est bien là tout le talent de l’autrice qui en a fait un roman bouleversant, mais surtout terriblement addictif.

Bien sûr les scènes osées sont présentes, il ne saurait en être autrement vu le sujet abordé, mais elles sont évoquées avec tellement de naturel, tellement de normalité qu’on se laisse guider à travers les pages au rythme de l’alchimie incroyable qui se dégage de notre duo. Cette histoire est totalement différente de ce à quoi je m’attendais : à la fois torride à souhait et d’une tendresse inouïe. J’ai ressenti des sensations et des émotions incroyables durant cette lecture. Il faut absolument découvrir cette romance.

J’ai adoré suivre l’évolution de la relation entre Jax et Dereck au fil des mois. Entre excitation, incompréhension, complicité et envie, on apprend à connaître ces deux hommes que tout oppose ou presque. Plus les chapitres défilent plus la tension devient palpable entre eux. Leurs échanges sont fluides, simples presque évident, mais il se développe un vrai besoin viscéral de l’autre qui fait que l’on retient son souffle minute après minute. On dit que les contraires s’attirent et je peux vous garantir que ces deux-là s’emboitent à la perfection.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’est bien mal connaitre Amheliie qui a su exploiter son texte de fond en comble. Elle n’hésite pas à évoquer tous les aspects de l’univers pornographique du plus respectueux au plus extrême, du plus passionné au plus trash. Elle provoque, attise, dévaste en insérant à son récit une suite d’éléments sombres qui menace de tout faire voler en éclat. Je n’ai pu que m’accrocher à mon livre et me laisser porter par les révélations et les multiples rebondissements.

Enfin, je finirai en vous disant que Fucking Love n’est pas un simple MM, c’est une très belle leçon de vie. Aimer quelqu’un ce n’est pas aimer un genre. On aime une personne pour ce qu’elle est et non ce qu’elle représente. L’amour, le vrai ne se définit pas, il se vit.

Vous dire qu’attendre le prochain tome est dur serait un euphémisme tant il me tarde de savoir ce qu’il advient de notre couple. Il faut cependant rester forte et prendre son mal en patience.
Infinite ∞ Love, Tome 4 : Nos infinies insomnies Infinite ∞ Love, Tome 4 : Nos infinies insomnies
Alfreda Enwy   
MAGNIFIQUE!! J'adore cette auteure, toutes ces histoires ont de l'émotion, de superbes personnages (féminins et masculins), les personnages secondaires aussi sont géniaux! Whaou j'ai vraiment adoré ma lecture, j'avais adoré les tomes précédents mais celui-ci fait parti de mes préférés de la saga!
Points forts : la forte personnalité du personnage masculin et je dirais également du personnage féminin malgré ce qu'ils ont vécu tous les deux. Les émotions sont superbement bien décrites, on est happé par l'histoire du début à la fin! On ne s'ennuie jamais, l'idée de la liste est toute mignonne. L'épilogue de la fin avec le point de vue de Delsin est le point finale qu'il fallait c'était magique!
Poinst faible : et ba il n'y en a pas!
Pour tous ceux qui aiment les romances et le new adult et ba n'hésitez pas! Ce livre vaut le coup! Ainsi que toute la saga, cette auteure a une façon de conter les choses avec brio!

par xuxu
Fallen Crest, Tome 1 : High Fallen Crest, Tome 1 : High
Tijan   
http://www.lmedml.fr/2018/01/09/fallen-crest-1-tijan/

Déception quand tu nous tiens !

Comme vous pouvez le constater j’ai décidé de ne pas attribuer de note à ce roman, comment en attribuer une alors que je ressors profondément déçue pendant que d’autres lectrices vont totalement adhérer à l’univers de cette série.

Je vais essayer, dans la mesure du possible, d’être la plus objective possible dans mon avis. Le but n’est jamais de dissuader les lecteurs de découvrir un roman, mais bien de faire part de son ressenti. C’est d’autant plus difficile lorsque l’on ressort complètement mitigée à la fin de la lecture.

Avec [Fallen Crest], je m’attendais à une guerre ouverte entre deux établissements scolaires, je m’attendais à des personnages plein de charisme et a une intrigue punchy sans être pour autant totalement dans le dur… Mais hélas, rien ne me préparait à ce que j’ai découvert dans ce premier opus… La déception est d’autant plus grande car j’avais bien aimé [Toi + Moi + Lui], le précédent roman new adult de Tijan.

En terminant ce livre, j’étais légèrement déconnectée de la réalité me persuadant que ce genre d’histoire n’arrive jamais dans la « vraie » vie, tout au long j’ai essayé de me rappeler qu’il s’agissait là d’une fiction, d’un monde créé de toute pièce par l’auteure… Mais cela n’a pas suffit à me convaincre que je pouvais cautionner ce qui se jouait sous mes yeux. Je suis consciente que cette histoire ravira de nombreuses lectrices, l’univers est particulier et je pense qu’il faut absolument le prendre au second degré… Tromperie, mensonge, trahison et méchanceté au rendez-vous de cette new romance.

Revenons un peu sur l’histoire, du moins sur le commencement de celle-ci ! La vie de Samantha bascule le jour où elle rentre chez elle et trouve sa mère en train de faire ses cartons, en effet Ann-Lise quitte le père de Sam pour s’installer chez son nouveau compagnon, qui n’est autre que James Kade, le père de Logan et Mason Kade. Il n’y a pas plus populaires qu’eux et Samantha va devoir cohabiter dans leur manoir. Dès d’emménagement les incohérences sont survenues à mes yeux… Aucune présentation en bonne et due forme, réactions incompréhensibles de la part de tous les personnages concernés par ce renouveau. Qu’à cela ne tienne, je n’en est fait cas qu’après coup ! Nous voilà donc à suivre Sam dans sa nouvelle vie, une vie bien mouvementée, rythmée par les tromperies, les vacheries et autre joyeusetés.

J’ai commencé par bloquer avec la relation de Sam et sa mère, elles entretiennent des relations toxiques. J’ai halluciné à chaque fois qu’elles s’adressaient la parole. Sam voit son univers s’effondrer, et ne ménage pas son entourage, elle rend coup pour coup avec des joutes verbales assassines et des réactions parfois démesurées motivées par la colère, cet aspect n’était pas dénué d’intérêt.

« -Tu as raison, maman. Tu as tout vu. Les tricheurs savent toujours reconnaître un autre tricheur. Félicitations, tu fais partie de ce club. »

Dès le début, j’ai ressenti une sorte de malaise, vis à vis des personnages mais aussi de ce qui se passait dans l’histoire. Il faut savoir qu’il y a énormément de personnages qui interviennent dans ce premier opus, je ne vais pas faire étalage de mon avis sur chacun d’entre eux, car il est sensiblement le même pour tous, je ne les ai pas aimé. Je vais me contenter de vous parler de Sam dans un premier temps. Notre héroïne avait du potentiel, malgré son manque de charisme, j’ai espéré une rébellion cohérente de sa part, hélas ses choix m’ont paru absurdes, j’ai trouvé qu’elle s’enfonçait toujours un peu plus dans les ennuis… A croire que finalement elle était prédestinée à une vie jonchée de relations malsaines… Que ce soit amicales ou amoureuses. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher à elle, ni à ressentir un quelconque intérêt pour son personnage. Je veux dire c’était sensé être une héroïne et à mes yeux elle n’a pas su tenir ce rôle. Logan et Mason Kade… Ils sont tellement populaires qu’à priori ça leur donne tous les droits et étant donné qu’ils n’ont personne pour leur serrer la vis (comme on dit), et bien ils sont no-limites ! L’enchaînement de fêtes, de coucheries et de manipulations a eu un peu raison de moi, à cause de ce qu’il s’y déroulait. Je veux dire faire la fête c’est plutôt classe et j’aime ça mais dans [Fallen Crest] cela n’a pas vraiment le même sens… J’ai néanmoins été intriguée par les deux frères, enfin surtout par Mason qui devient notre héros bien sûr, hélas mon intérêt pour lui a été gâché par sa relation douteuse avec son meilleur ami Nate ! Un personnage que j’ai détesté, rien n’est venu améliorer mon avis sur ces personnages. Ajoutez à cela une multitude de protagonistes tous plus détestables les uns que les autres et vous aurez votre casting parfait pour une télé-novelas tout ce qu’il y a de plus étrange. Comment ne pas douter de tout et de tout le monde, habituellement cela me plaît d’avoir ce genre de contradictions, mais dans ce roman s’est allé trop loin.

L’intrigue aurait pu me plaire car tout au long j’ai attendu que la lumière perce dans cet univers sombre et malveillant, en vain je n’ai jamais trouvé la lumière au bout du tunnel. J’ai trouvé que le récit était gangrené par trop de mauvaises intentions, je veux dire j’adore les histoires où il y a un peu de manipulation, il peut même y avoir de la compétition, de la haine et un coté un peu malsain du moment qu’il y a d’autres choses pour contrebalancer l’aspect négatif des actions des personnages. Ici, plus j’avançais dans le livre et plus mes yeux s’écarquillaient, j’avais du mal à garder le cap car j’ai envie de croire qu’à notre époque ce genre de choses ne devraient plus exister. Les thèmes abordés par Tijan sont intéressants, les relations familiales, amicales et amoureuses. La complexité des sentiments, les problématiques que rencontrent les jeunes adultes, mais dans cet univers où la jeunesse dorée de Fallen Crest est reine et bien il n’y avait plus rien de crédible et plus rien d’acceptable pour moi.

Avec [Fallen Crest] j’ai eu l’impression d’être dans une autre dimension, un monde où le harcèlement ne serait plus considéré comme un fléau de notre société, un monde où l’infidélité serait une vertus et qu’elle serait encouragée dès le plus jeune âge. J’ai essayé de comprendre cette jeunesse dorée avide de débauche, pro du mensonge et de la tromperie… en vain ! Il n’y avait rien à comprendre c’était surréaliste. J’ai aussi eu un regard plus mâture sur ce roman, je suis maman et j’ai été triste d’assister aux interactions entre enfants et parents, alors oui quand on est jeune il y a forcément un petit rapport de force, de l’opposition mais ici on dirait que les adultes ne savaient pas se positionner face à leurs progénitures… Avaient-ils seulement envie d’assumer leur rôle de parents ? J’en doute vraiment…

Le bon côté de ce livre c’est que je n’ai pas eu de mal à le lire, même si le style de Tijan ne correspond en rien à son précédent roman, l’addictivité était tout de même au rendez-vous, malgré une écriture trop simpliste et des dialogues à s’arracher les cheveux. Il règne une tension permanente dans ce roman, ce qui m’a plongé dans un profond malaise, il faut savoir que je suis une femme exclusive en amour, un brin jalouse et possessive (je sais ce n’est pas une qualité mais j’assume^^), alors le fait que les personnages aient le feu aux fesses m’a profondément dérangée, car j’avais envie de découvrir une autre facette d’eux, entrevoir leurs rêves au-delà de leur envie de coucher à droite à gauche. Et si je vous parle des rebondissements… j’ai assistée impuissante à ce qui s’est tramé dans ce premier opus, avec l’espoir infime d’adhérer au dénouement, j’ai été obligée de m’avouer vaincue. Il y a plein de choses que j’aimerais développer dans cet avis, mais il y a trop de risque de spoiler du coup, j’ai préféré rester vague sur les rebondissements qui m’ont dérangées et sur certaines situations que j’ai trouvé vraiment peu convaincantes.

Ce roman est une grosse déception, je suis déçue d’avoir fait ce choix de lecture car le pitch avait tout pour me plaire. Quand bien même je l’aurais voulu, je n’ai pas été capable de faire taire mes émotions, j’étais trop choquée et déroutée par la teneur de ce récit. Alors oui l’écriture n’est pas mauvaise, l’ensemble est moderne mais comment considère-t-on que l’on outrepasse les limites du supportable ? L’aventure Fallen Crest s’arrête là pour moi, j’ai essayé mais cette saga n’était pas faite pour moi, pas avec mon sens moral et mes aspirations de vie.
Zombie Wonderland Zombie Wonderland
Piper Vaughn   
C’est une histoire de noël totalement atypique est magique... parce que deux cœurs solitaires sont réunis le soir de noël, au milieu des débuts d’une apocalypse zombie d’origine inconnue.

J’ai beaucoup apprécié la mise en situation, quand les personnages ne comprennent pas ou ne veulent accepter ce qu’ils ont devant les yeux, et qui pourtant savent qu ils vont devoir se battre pour survivre.
Tous les codes d’un début d’infection massive sont réunis.

De plus l’histoire entre les deux n’est que la suite logique d’une longue attirance mutuelle et silencieuse donc ça aussi c’est cool,

Mais... j’en veux plus ! Je veux savoir ce qui va leur arriver, comment vont ils survivre ? Je suis trop gourmande en matière de zombies surtout quand c’est bien amené !

par mounsch