Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Miss-Charley : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Le Collier rouge Le Collier rouge
Jean-Christophe Rufin   
Il fait chaud, lourd, une chaleur presque caniculaire. Et ce chien qui n'arrête pas d'aboyer, ce qui a le don d'agacer Dujeux, geôlier dans une prison du Berry.
1919, la guerre est finie, Hugues Lantier du Grez est le jeune juge militaire chargé d'interroger Morlac, prisonnier décoré de la Légion d'honneur. Lors de son entretien, le juge essaie de comprendre ce qui a poussé Morlac à cet acte incompréhensible : "Mes actes, j'en suis responsable et je ne vois aucune raison de m'en excuser", sera la réponse de Morlac.

C'est un livre que je n'aurais sans doute jamais acheté si je n'avais pas été attirée par le bandeau en noir et blanc sur la couverture, et le contraste avec la couleur rouge du collier du chien. Et je me serais privée d'un émouvant moment de lecture.
"Le Collier rouge" est un livre sur la bêtise de la guerre, les combats, le front, les tranchées, les armes qui ne sont faites que pour tuer. C'est un long interrogatoire à l'issue duquel un juge devra dresser un procès verbal, rendre son verdict. Un interrogatoire qui petit à petit se muera en une conversation, presque un échange arrondissant les angles, équilibrant les forces entre les deux hommes. Car ce juge sait aussi être un homme à l'écoute, avec un réel souci d'objectivité, tout en sachant donner des leçons, mais en essayant de comprendre le pourquoi du comment.

C'est également l'histoire d'une rencontre, d'un amour entre un homme et une femme, une femme qui lit Zola et Rousseau. Un amour aussi fragile que fort.

C'est un beau roman parce qu'il est écrit simplement avec des mots justes, des mots qui touchent, un roman dans lequel l'auteur ne s'éternise pas en détails inutiles, va à l'essentiel, sait nous faire languir, par des procédés habiles, la fin de l'histoire. De ce fameux jour où tout a basculé, il en est question du début à la fin, mais il faudra attendre les huit dernières pages pour qu'enfin l'on soit mis au courant de l'outrage.

C'est enfin un roman sur la fidélité, fidélité d'un homme à une femme, d'un juge à son prisonnier, d'un chien à son maître, d'un être humain à un chien, d'un auteur à l'histoire. Et si j'ai choisi de parler de cette fidélité entre humain et animal, à la fin, ce n'est pas parce que ce "détail" n'a que peu d'importance... bien au contraire, c'est un bel hommage. C'est en tout cas ce qui m'a le plus touchée et émue de même que le dénouement que petit à petit l'on voit se dessiner, en tout cas espérer.

Comme quoi, le bandeau sur le livre, c'est super important.

par SuperNova
Wings, Tome 2 : Sortilèges Wings, Tome 2 : Sortilèges
Aprilynne Pike   
Super comme suite on en apprend un peu plus sur le monde de Laurel ainsi que sur le rôle qu'elle a à jouer dans le monde des humains. Maintenant ils nous reste juste à attendre le troisième tome, car on reste sur une nouvelle intrigue à la fin du livre,comme si l'histoire étais inachevé. En gros cette série laisse une impression rafraichissante, bien que légère, cela reste une série très agréable à lire. J'ai hâte que le tome trois soit publié pour retrouver Laurel et c'est amis dans de nouvelle aventure.
Wings, Tome 1 : Ailes Wings, Tome 1 : Ailes
Aprilynne Pike   
Avant tout, je dois vous informer que ce n'était pas la première fois que je lisais le roman. En effet, l'année dernière, j'avais pu lire Ailes en version québécoise. J'avais par la suite posté un premier avis sur le blog. Ce n'est qu'en apprenant cette année que Wings allait sortir chez nous que je me suis rendu-compte que j'avais complètement oublié de quoi parlait l'histoire et que mon avis était... Comment dire... Vraiment moyen.
Du coup, quand j'ai vu que Pocket Jeunesse organisait un concours pour gagner le roman, j'ai participé. Au pire, si je ne remportais pas le livre, j'avais toujours ma version chez moi. Mais coup de chance, je l'ai gagné ! Voilà pourquoi je reviens aujourd'hui avec un second avis. Mais pour tout vous dire, c'est exactement comme si j'en publiais un pour la première fois, comme j'avais tout oublié. Enfin, tout cela pour vous dire que oui, je l'ai bien lu une première fois, mais que j'ai totalement laissé m'échapper cette lecture.
Pour en venir à mon avis, je retiendrai de Wings une magnifique petite histoire, très douce et très fluide, qui se dévore. Le roman est un concentré de tendresse, qui nous permet de passer un excellent moment en compagnie de protagonistes touchants et adorables. L'auteure, Aprilynne Pike, a un style d'écriture très léger et très poétique, ce qui rend notre lecture agréable et captivante. J'ai vraiment passé d'excellents moments en lisant cet ouvrage magique.
L'intrigue est en apparence simple, mais elle n'en est pas moins prenante. On découvre Laurel, une adolescente âgée de quinze ans et demi, qui va vivre sa première année au lycée... Et de scolarité. En effet, depuis son enfance, elle n'a connu que les cours à domicile. Lors du jour de la rentrée, elle va faire la rencontre de David, un très charmant jeune homme, ainsi que de Chelsea. Très rapidement, ils vont se lier d'amitié. Tous trois vont d'ailleurs former un groupe que j'adore. Ils sont vraiment tous attendrissants.
Au fur et à mesure que David apprend à connaître Laurel, il nous permet de découvrir toutes les habitudes de vie de celle-ci. Elle semble être une jeune fille normale, mais elle possède certaines manies assez étranges. En effet, elle ne mange et ne boit que des produits à base de légumes, de fruits et d'eau. Pas question pour elle de se nourrir d'aliments salés, de boissons sucrées ou de repas servis à la cafétéria du lycée. Ce n'est pas tout, Laurel a la peau d'une blancheur unique, ses cheveux sont soyeux alors qu'elle ne les shampooine jamais et elle est incapable de se souvenir de la dernière fois qu'elle a saigné.
Mais ce n'est pas le pire, loin de là. Un beau jour, Laurel va s'apercevoir qu'un bouton a poussé dans son dos, entre ses omoplates. A première vue, cela est normal. Bien que Laurel n'est jamais eu de boutons d'acné, elle pense que la puberté l'a enfin touchée. Mais il n'en est rien. Plus les jours passent et plus cette grosseur va s'agrandir et s'étendre. Au bout d'un certain temps, elle disparaît... Remplacée par des pétales. Des pétales, oui. Une énorme fleur s'épanouit dans le dos de Laurel.
Suite à cette découverte, Laurel va rencontrer Tamani. Dès qu'elle va le croiser, Laurel va succomber à son charme, bien qu'il soit sur le point de lui offrir des révélations qui vont la laisser sous le choc. En effet, Tamani lui apprend qu'elle est la plus haute mutation de plante du monde, ce qui revient à dire... Qu'elle est une fée. Cette nouvelle va lui ouvrir les portes à un tout nouveau monde, et à un tas de nouveaux problèmes.
Je m'arrête là en ce qui concerne l'intrigue, mais il faut savoir qu'elle est menée à la perfection. Les rebondissements et les secrets s'entremêlent sans cesse, ce qui nous permet d'être ancrés dans l'histoire et de ne pas réussir à la quitter.
Mais ce n'est pas tout. Bien que les personnages soient innocents et passionnants, ils n'en restent pas moins dotés de sentiments forts et pleins d'affection. On assiste dans ce roman à la naissance d'un véritable triangle amoureux qui plaira à tous les inconditionnels de romance. Laurel, David et Tamani forment un vrai trio qui nous fait vivre des instants fabuleux et enflammés. Qui de Tamani ou David Lauren va-t-elle choisir ? C'est la question que tout le monde se pose, même elle.
Derrière toute cette histoire fantastique, je dois bien avouer que j'ai très souvent souri... Bon d'accord, j'ai ri à des moments où il n'y avait aucune raison de le faire, mais quand même, quand Tamani parle sans cesse de "la fleur" de Laurel, comment se retenir ? Je veux bien avoir l'esprit un peu mal placé, mais j'ai tout de même eu l'impression de lire des allusions étranges aux pétales dans son dos.
Pour conclure, je ne peux que vous conseiller de lire Wings. J'ai vraiment adoré ce roman. Les personnages sont étonnants, l'histoire est féérique et la conception des fées que nous dévoile Aprilynne Pike est très plaisante. L'écriture, le fil conducteur et les évènements inattendus que renferme cet ouvrage nous permettent de succomber à son histoire, et de vraiment être plongés dans un univers fascinant. En bref, Wings est une très belle lecture, qui procure un réel plaisir à la lire.

http://wandering-world.skyrock.com/3042944443-Wings-Tome-1-Ailes.html

par Jordan
Le Gone du Chaâba Le Gone du Chaâba
Azouz Begag   
Ce livre est une vrai confrontation à la réalité. Il m'a ouvert les yeux sur la vie dans les bidonvilles et sans me faire de la peine ça m'a émue. Ça ne m'a pas fait de la peine car je me rend compte que même s'ils ne vivent pas dans le luxe - et loin de là- ils sont heureux mais c'est tout de même émouvant de voir que des gens si démuni peuvent vivre de rien et se débrouiller seul sans se plaindre alors que d'autres qui ont tout peuvent râler du soir au matin.
Le petit Azouz m'est apparu comme un petit ange tout innocent et je me suis très vite attachée à lui.
J'ai adoré le suivre durant sa croissance, et voire de quelles façon il avançait.
Une vérité, voilà ce qu'est ce livre au delà d'être, bien sûr, une merveille de la littérature.
Il va de soit qu'il faut lire ce livre sinon vous ne connaîtrez pas ce parfait petit garçon qu'est Azouz, le Gone du Chaâba.
Multiversum, Tome 1 : Multiversum Multiversum, Tome 1 : Multiversum
Leonardo Patrignani   
Un livre très prenant et addictif.
Nous démarrons le livre sur une part de suspens qui m'a poussé à le continuer. J'avais tout de même peur de me retrouver face à une banalité, alors j'ai pris mes gardes.
Et non, ça reste inventif et original. Avec ce livre l'auteur n'a pas percé la nouveauté d'un grand coup de couteau mais il a tout de même presque trouvé l'outil pour le faire.
Le roman est pleins de mystères peut-être même un peu trop. À chaque pages un nouveau trait de l'histoire apparaît : malheureusement il n’apparaît guère avec ses réponses et ses certitudes... Mais bon...
Plus j'avançais dans le livre, plus je m'attachais à la personnalité de chaque personnage que ce soit Alex, Jenny, Marco...
Mais j'ai trouvé la réaction de Alex et Jenny -face à ce qu'il leur arrivait- un peu légère. Ok, au début ils ne peuvent y croire, mais quelques arguments bien placés plus tard c'est devenu la chose la plus normal qu'il ne leur soit jamais arrivé. Et quand Alex s'embrouille avec ses parents il ne s'inquiète même pas une seconde de leur sort... Mais mis à part ces quelques défauts et la fin que j'ai trouvé un peu brouillon et mal expliqué et les quelques événements pour lequel l'auteur nous laisse complet dans le flou, j'ai trouvé tout le concept des univers parallèles des voyage des personnages dans ces derniers, très bien et je ne regrette pas une seconde ma lecture.
L'auteur est maitre dans le sujet de placer une ambiance au livre : il arrive -par l’intermédiaire des mots et des phrases- à nous placer entièrement dans le contexte. Quand il faut avoir peur, les descriptions deviennent noir, froide et quand il faut être heureux un "léger vent agréable soufflait sur leur visage qui affichaient un grand sourire" (c'était un exemple). Bref un grand bravo pour ça, car grâce l'auteur, je suis passé du rire au larme comme si j’étais une marionnette qu'il contrôlait.
Je conseille donc ce premier tome pour petit et grand, moyen et géant ! Et je félicite l'auteur Leonardo Patrignani pour ce beau livre de science fiction et de fantastique.
Et petit point bonus pour la MAGNIFIQUE couverture offerte avec le lot !
You don't know my name Tome 1 You don't know my name Tome 1
Kristen Orlando   
https://revesurpapier.blog4ever.com/you-don-t-know-my-name-de

Reagan est destinée à intégrer les Black Angels, comme ses parents. Depuis toute petite, elle a été entraînée pour devenir un agent secret exceptionnel, redoutable au combat. Après une attaque à leur domicile, Reagan et sa famille déménage une énième fois. Cette fois-ci, elle débarque à New Albany, s'y fait des amis, rencontre Luke. Pourtant, Reagan n'y est toujours pas en sécurité ...




J'ai très vite accroché avec Reagan, ce petit soldat parfaitement entraîné qui aurait aimé être une adolescente normale. Tiraillée entre la fierté et la résignation face à l'avenir qui l'attend, Reagan ne semble pas heureuse. On découvre que cette vie secrète lui pèse beaucoup. Elle ne peut se confier à personne. Reagan est habituée à mentir sur son identité et à se faire passer pour cette ado ordinaire qu'elle rêve d'être. Derrière cette image de jeune fille insouciante se cache en réalité une jeune fille anxieuse, toujours sur ses gardes, parée au moindre danger.



La sensibilité du personnage central est particulièrement soignée dans la première partie du roman et j'ai aimé y découvrir une héroïne qui a aussi des faiblesses, des angoisses, des incertitudes. Son point de vue n'en est que plus crédible et touchant. Reagan est face à un dilemme quant à son avenir, son choix de vie. On sent que c'est une décision difficile à prendre. D'autant plus qu'il y a désormais Luke. Doit-elle aussi renoncer à lui?



Si la première partie nous plonge dans le quotidien d'une ado peu ordinaire, la deuxième partie se veut plus rythmée, plus intense, plus entraînante. C'est dans cette partie que nous découvrons tout le potentiel de l'héroïne. Reagan se lance dans une opération musclée et l'action est au rendez-vous. La pression monte. Le danger est bien présent. Il est alors très difficile de lâcher le roman avant de l'avoir terminé. Roman qui se termine d'ailleurs en beauté. L'issue de cette première aventure surprendra plus d'un lecteur et annonce également une suite palpitante.





En bref, You don't know my name est un roman pour ados qui offre un bon compromis entre la romance, l'action et le suspense. Kristen Orlando nous présente une jeune espionne qui fait preuve de sang froid face aux plus terribles des situations, mais Reagan est aussi une jeune héroïne sensible agréable à suivre. J'ai passé un bon moment avec ce premier tome et lirai la suite avec plaisir.
You don't know my name, tome 2 : l'académie secrète You don't know my name, tome 2 : l'académie secrète
Kristen Orlando   
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/you-don-t-know-my-name-tome-2-l-academie-secrete-kristen-orlando.html

Lorsque j'ai découvert le premier tome de You don't know my name, l'année passée, j'ai eu une vraie révélation. Je n'avais encore jamais lu de roman d'espionnage que ce soit en adulte ou en YA. Une découverte qui m'a vraiment beaucoup plu et marqué car je ne cessais de penser à ce second tome dont nous n'avions - à l'époque - pas d'information. Alors quand j'ai appris que cette suite allait arrivée, je comptais les jours pour pouvoir découvrir ce second tome de You don't know my name.

Amis lecteurs, si vous n'avez pas lu le premier tome, je vous invite à vous arrêter ici car je vais parler d'éléments cruciaux du premier tome. Pour les intéressés, rendez-vous sur ma chronique du tome 1 ici.

La fin du premier tome, m'avait totalement surprise et beaucoup étonnée. Il est vrai que l'auteure, Kristen Orlando, n'y va pas de main morte et a fait le choix audacieux de faire disparaître l'un des personnages importants, la mère de Reagan. Une disparition qui marquera fortement notre héroïne comme on s'y attend. Une perte qui sera difficile à surmonter.

Dans l'académie secrète, les choses sont un peu différente du premier tome. Ici, exit la fuite de Reagan et bonjour la compétition et les efforts pour intégrer l'élite. Reagan se doit de faire face à ses actes et passer devant le tribunal des Black Angels. Une épreuve psychologique qui bouleversera tout dans la vie de Reagan. J'ai apprécié la façon dont cela était traité.

Dans ce second tome de You don't know my name, c'est aussi l'occasion pour nous d'en savoir plus sur cette organisation et notamment la préparation de ses potentiels futurs agents. Des épreuves de qualifications, des exercices physiques mais aussi stratégiques. Nos recrues vont devoir prouver leurs capacités et redoubler d'efforts.

Côté personnages, je dois dire que j'ai apprécié faire la rencontre de nouveaux mais retrouver ceux du premier tome. Un équilibre qui permet à nous lecteur de ne pas être totalement largué et d'avoir son lot de nouveauté. Globalement, j'ai apprécié tout le monde si ce n'est l'héroine. Souvenez-vous, Reagan était l'élément fort du premier tome. J'aimais sa façon d'être, d'agir... ici, le décès de sa mère et surtout sa volonté de se venger l'emportera sur tout. Si au départ, cette évolution est logique et normale, j'avoue qu'elle partait dans les extrêmes à vouloir la jouer solo, ne prendre rien en considération et vouloir sans arrêt avoir raison. Autant le dire, elle m'a assez tapé sur le système pendant une bonne partie de l'académie secrète

Quelque part, cette volonté de vouloir s'éloigner des autres, repousser les aides extérieurs est révélateur de son ressenti. Elle souffre énormément de la perte de sa mère et la culpabilité la ronge de l'intérieur. Finalement, avec le recul je me dis que cette évolution de son personnage la rend d'autant plus fragile et amène le lecteur à s’interroger sur les raisons de ce changement.

Dans l'ensemble, je dirais que j'ai préféré le premier tome. Je suis extrêmement exigeante et ceux qui me suivent un peu le savent. Un second tome remporte rarement les lauriers avec moi. Cependant, je tiens à préciser que cette suite n'est absolument pas sur le même rythme que le premier. Ici on est vraiment dans l'apprentissage et moins dans l'action. Mais le dernier tiers du roman nous replonge dans ce que j'aime le plus et nous laisse sur le carreau, littéralement.

L'auteure, Kristen Orlando, ne lésine pas sur les moyens et nous offre comme pour le premier tome, une fin à s'en décrocher la mâchoire. Oui, j'aime les expressions un peu farfelues pour illustrer mon ressenti ! Ce second tome de You don't know my name, nous plonge au coeur des Black Angels et continue de me surprendre. J'ai encore plus hâte d'avoir la suite qui je n'en doute pas me plaira tout autant.

par Carole94P
Le Réveil des Créatures, Tome 1 : Le Réveil des Créatures Le Réveil des Créatures, Tome 1 : Le Réveil des Créatures
Carole E. Barrowman    John Barrowman   
Un livre vraiment assez bien.
Le thème de ce livre m'a tout de suite emballé j'ai trouvé que tout changeait des autres livres parce qu'on ne voit pas souvent des gens qui ont le pouvoir de donné vie a leurs dessin et encore moins d'avoir des jumeaux comme héros. Ces deux derniers sont mignons et le lien fort qui les unis (en dehors du fait qu'il soit jumeaux) fait qu'ils sont toujours complices dans toutes leur cachoteries. Et ils en font ! Mais je trouvais qu'ils prenaient un peu trop de Grandes décisions seuls. Et la plume de l'auteur n'est pas ouffissime...
En résumé c'est un bon livre, mignon et addictif, mais loin d'être parfait et aussi un peu trop enfantin.
Je veux vivre Je veux vivre
Jenny Downham   
Dire que ce livre ne m'a pas ému serait mentir, il est juste exceptionnel ! J'ai véritablement eut du mal à le terminer vu que ma lecture était ponctuée de sanglots. Je me suis vraiment remise en question après avoir lu ce livre, qui m'a énormément aidé à faire le deuil d'une personne proche. J'ai encore des frissons rien que d'y repenser. En tout cas, je ne dis pas ça souvent, mais Merci Jenny Downham, merci de m'avoir aidée à franchir un cap que je pensais insurmontable.

par vagabonde
Absences Absences
Lauren Oliver   
Ce livre est une franchement bonne découverte d'autant plus que je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre de ce livre au résumé peu accrocheur. J'ai eu vraiment l'impression en le lisant que la personne, qui disait "Si vous ne comprenez pas c'est que vous n'avez sans doute pas eu de sœur..." faisait totalement rageuse surtout que il y a des sœurs qui ne s'entendent pas parfaitement, donc sa ma vraiment donné une mauvaise image de ce livre, et j'étais très sceptique quant au scénario. Mais finalement voilà que je me m'est à apprécier Nick, Dara et Parker, j'ai vraiment aimé le fait qu'il y est pleins de souvenirs, d'anecdotes, ce qui rendait les personnages plus réalistes. J'ai trouvé l'histoire touchante et je comprenais parfaitement Nick de son malheur quant au fait que sa sœur ne lui parle plus. Mais je trouvais le caractère de Dara tellement extrême, que j'avais vraiment hâte de voir ce que l'auteure allait pouvoir nous inventer comme fin. Bien sûr je n'est pas du tout été déçu, mais l'écrivaine m'a un peu trop laissé dans le flou, elle n'explique pas assez.
J'ai noté d'autres points négatif notamment le fait que dans chaque souvenirs, Dara m'apparait comme une vrai gamine par rapport à sa sœur alors qu'elles n'ont toute les deux qu'un an d'écart et il y a aussi des incohérences...
Mais ce livre est vraiment touchant l’atmosphère est vraiment addictive.. Un livre que je conseil de tout cœur !