Livres
378 123
Comms
1 317 437
Membres
261 111

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

On s'accroche à nos conte de fées jusqu'à ce que le prix de ces croyances devienne trop exorbitant.

Afficher en entier

« C’est ainsi que je me suis convaincu, moi, Jacob Portman, victime de cauchemars, sujet aux terreurs nocturnes et aux hallucinations, de retourner dans cette maison abandonnée, probablement hantée, où une douzaine d’enfants avaient connu une fin tragique. »

Afficher en entier

"Si vous devez échouer, a-t-il dit avec emphase, échouez de façon spectaculaire !"

Afficher en entier

— Millard ! Qui est le Premier ministre ?

— Winston Churchill. Qu’est-ce qui te prend ? Tu as perdu la boule ?

— Quelle est la capitale de la Birmanie ?

— Ça alors, aucune idée ! Rangoon ?

— Bravo ! Et ta date d’anniversaire ?

— Tu veux bien arrêter de crier et me laisser saigner tranquille !

Afficher en entier

"- En tout cas, Grandpa savait garder un secret.

- Tu m'étonnes ! Ce type était une véritable forteresse."

Afficher en entier

"Abandonne l'espoir, toi qui pénètres en ce lieu."

Afficher en entier

Je me suis engouffré dans le cairn derrière elle et j'ai rampé jusqu'à la grotte, pour ressortir dans la brume. Sur le sentier, Emma a glissé les doigts entre les miens et m'a serré les mains, sans rien dire. Puis elle a fait demi-tour et elle est repartie. Le brouillard l'a avalée si vite qu'un bref instant, je me suis demandé si je ne l'avais pas rêvée.

Afficher en entier

Les enfants particuliers nés dans des familles ordinaires sont souvent négligés, voire maltraités. Il n'y a pas si longtemps, des parents se persuadaient que leur "véritable" petit avait été enlevé et remplacé par un changelin, un "enfant-fée", doté de pouvoirs magiques et malveillants. En des temps plus obscurs, ils abandonnaient les pauvres créatures, quand ils ne les tuaient pas sur-le-champ.

Afficher en entier

Ils prétendaient que voir du monde avait des vertus thérapeutiques. "Les électrochocs aussi." avais-je ironisé. En plus, ma mère ne manquait jamais une occasion de faire la fête. Un jour, elle avait convié des amis pour l'anniversaire de notre perruche!

Afficher en entier

" - Il ne t'intéressait pas ?

- Bien sûr que si. Au début. Puis il a cessé de m'intéresser.

J'ai persisté, même si la tournure de la conversation me mettait vaguement mal à l'aise:

- Pourquoi ?

- Quand quelqu'un refuse de t'ouvrir sa porte, au bout d'un moment tu arrêtes de frapper. Tu vois ce que je veux dire ? "

Afficher en entier