Livres
524 076
Membres
542 135

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Mais je préférais croire que, pour la première fois depuis près d'un siècle, les particuliers n'étaient plus contraints de rester cachés dans leurs boucles. Le pire était passé ; ils y avaient survécu, et il leur restait beaucoup à faire : ils avaient un monde à reconstruire. Et ils pouvaient le rendre meilleur.

Afficher en entier

Le passé est beaucoup moins terrifiant que le futur, nous a-t-il expliqué. Même l'époque la plus terrible du passé a l'avantage d'être connue. On peut l'étudier. Le monde y a survécu. Alors qu'au présent, il y a toujours le risque que la fin du monde arrive brutalement.

Afficher en entier

Mon cerveau, comme toujours, était une machine à fabriquer de l'espoir.

Afficher en entier

Nos liens de sang ne résistent pas souvent à la vérité.

Afficher en entier

Je n'étais plus fatigué, juste énervé et profondément troublé. J'avais grandi dans le Sud américain - dans sa version tropicale, pleine de gens venus d'autres parties du pays, mais le Sud quand même - et je ne m'étais jamais vraiment intéressé à son passé odieux. Je n'y avais pas été confronté :j'étais un enfant blanc riche dans une ville majoritairement blanche. Mais ce n'était pas une excuse. J'avais honte de n'y avoir jamais réfléchi, de n'avoir jamais imaginé combien un simple voyage dans mon État avait pu être éprouvant pour quelqu'un qui ne me ressemblait pas. Et pas seulement dans le passé. Ce n'était pas parce que les lois Jim Crow sur la ségrégation avaient été symboliquement enterrées que le racisme n'existait plus. Dans certaines régions du pays, elles figuraient encore officiellement dans les livres.

Afficher en entier

- J'ai toujours pensé que je ne comprenais rien aux garçons, a dit Bronwyn en secouant la tête. Mais en fait, j'ai compris: ils sont tous stupides!

Afficher en entier

- Le décalage de boucle n'est pas à prendre à la légère, monsieur Portman. Des gens en sont morts. Oh, des biscuits !

Afficher en entier

J'avais dit que je ne voulais pas avoir la vie de mon grand-père et c'était vrai. Je voulais la mienne. Mais je voulais aussi que les gens éprouvent pour moi ce qu'ils éprouvaient pour lui. Après avoir mis un nom sur ce sentiment, j'ai compris à quel point j'étais pitoyable. Seulement, abandonner et faire demi-tour maintenant aurait été encore plus nul. Le seul choix qu'il me restait était de réussir si brillamment que je briserais le moule. Je gagnerais la confiance de tous. Je quitterais une bonne fois pour toutes l'ombre de mon grand-père, et je conquerrais le cœur d'Emma. Les sentiments que je lui inspirerais seraient puissants et authentiques. Ils ne seraient plus le pâle écho de ceux qu'elle avait éprouvés pour Abe.

Afficher en entier

Elle était à la fois dure et tendre, aigre et douce, vieille et jeune. Cette aptitude à contenir autant de choses, c'était ce que j'aimais le plus chez elle. Son âme était sans fond.

Afficher en entier

Il a de nouveau reniflé. Puis il a sorti un mouchoir de son sac et s'est frotté le nez.

- Excusez-moi.

Il s'est détourné, a pressé un doigt contre une narine et, avec une expiration brusque, a expulsé une roquette de morve noire sur le sol, où elle s'est mise à fumer, creusant un petit cratère dans le trottoir.

J'ai entendu Emma hoqueter de surprise.

- Waouh ! a soufflé Enoch à côté de moi.

- C'est une vilaine habitude, Darryl ! l'a réprimandé Jackson.

Emma a fait un pas vers les deux hommes, suivie par Bronwyn.

- Alors, ton copain a des mucosités nucléaires, a-t-elle dit au petit. Et toi, c'est quoi ta particularité ? D'être le plus gros trou du cul de la planète ?

Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 4 : La Carte des jours

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode