Livres
472 557
Membres
445 314

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Missa sine Nomine



Description ajoutée par x-Key 2015-04-27T04:44:19+02:00

Résumé

Sur la croupe montagneuse dominant la forêt de Thuringe et le Vogelsberg, il y a une bergerie entre une maigre pinède et un marais : c'est le seul bien qui reste aux trois barons de Liljecrona après le règne du nazisme et sa défaite par les Alliés. Frères si unis qu'on les appelait le « triptyque », ils ont vécu chacun une épreuve différente. Dénoncé par son garde forestier pro-hitlérien, Amédée a connu la plus douloureuse ? quatre ans d'internement dans un camp de concentration. Il lui faudra du temps dans la solitude de l'alpage, loin même d'Erasmes et d'Aegide, pour guérir de toute l'horreur endurée. Son équilibre et sa sérénité retrouvés, Amédée sent que sa tâche, dans le monde bouleversé d'après-guerre, est d'apporter la paix et la justice aux autres : Aegide le laboureur, Erasme que rongent ses souvenirs d'exode, Barbara la fille du garde, vibrante de haine. Ce roman poétique riche de résonances profondes est l'avant-dernière oeuvre d'Ernst Wiechert, humaniste sincère.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par mademoisellejuliette9a 2018-02-02T23:43:52+01:00

On pendait les condamnés à ces crocs, par le menton. C’était une mort affreuse, peut-être la plus affreuse de toutes. Et c’est là que nous devions le mener. (…) Quand nous l'eûmes mené sous la poutre qui portait les crocs, je dis au bourreau de se retourner, Il se retourna aussi vite que si un serpent l’avait mordu au talon. Il vit le canon de mon revolver. (…) Il tomba à genoux et supplia qu’on lui fît grâce. (…) Le professeur intercéda pour lui, mais nous secouâmes la tête. Les autres voulaient le suspendre au crochet mais, avant qu’ils l’eussent saisi, je le tuai. J'aurais pu viser au cœur, mais je tirai en pleine figure. Peut-être pensais-je qu'il se remettrait d'un coup au cœur, car il n'avait rien à l'endroit où nous avons le cœur. Rien que le vide. Sa vie, c'était seulement cette face que nous avions vue sourire. Souvent, bien souvent. Et je tirai dans ce qui avait été ce sourire. Il tomba en avant. Mais pour moi il ne cessa pas de sourire. Vous comprenez ? Il ne cessa pas de sourire. On eût dit que son sourire était immortel. C'était le Mal immortel, et mille coups de feu ne l'auraient pas tué. C'était comme si j'avais tiré contre Sirius ou la voie lactée.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

Missa sine Nomine

  • France : 2007-10-18 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 0
Extraits 2
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode