Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MissChokola : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Deborah, la femme adultère Deborah, la femme adultère
Régine Deforges   
Quand la jeune et belle Deborah, fille de scribe, cultivée, mais mariée contre son gré à un vieillard impuissant, est surprise endormie auprès de son cousin, elle doit être lapidée pour adultère.
Seul Jésus s’élève contre la vindicte populaire : « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. » Dans la Palestine occupée par les Romains, le peuple juif est divisé : les nantis penchent pour la collaboration avec l’occupant, tandis que les Zélotes le combattent. De leur côté, les prêtres tentent de préserver leurs privilèges. Jésus, lui, prêche l’amour du prochain et chasse violemment les marchands du Temple… Au coeur de ces conflits, que va devenir Deborah après avoir échappé à la mort ? Dans ce bouleversant roman, Régine Deforges réinvente la vie de ceux et de celles qui suivirent un homme nommé Jésus, entre doute et foi, entre fidélité et trahison.
La voyageuse des îles La voyageuse des îles
Marie-Odile Ascher   
C'est une fresque passionnante que nous livre ce roman, écrit avec justesse et simplicité et prompt à nous faire voyager dans les belles îles mauriciennes.

Au côté de Sita, on découvre la vie rude des coolies, ces émigrés indiens venus travailler à Maurice, au courant du XIXe siècle. Avec la jeune fille, on partage ses déboires, ses peines, ses batailles et ses joies, mais aussi la violence des maîtres blancs dans les plantations ...

C'est vraiment une belle histoire et j'ai d'autant plus aimé qu'elle soit inspirée de véritables personnages. C'est une lecture qui donne de l'espoir à ceux qui pensent ne jamais pouvoir se sortir de la condition que la société leur a imposé.

Bref, je recommande chaudement !

par Nelouchou
Un grand amour peut en cacher un autre Un grand amour peut en cacher un autre
Kristan Higgins   
je suis très ennuyée par rapport à ce livre.
j aime beaucoup kristan higgins, je les ai tous lu. on retrouve tous ces codes, l humour, les descriptions,....mais pour celui là j avoue que je me suis ennuyée une grosse partie du livre. l action n est pas des plus palpitantes au début.
un autre reproche que je lui ferais aussi et surtt qd on la lit souvent c est qu on devine directement ce que sera la fin dans 90% de ces livres, dc il ns reste plus qu à se laisser surprendre par le reste.
il n en reste pas moins, qu il est agréable à lire

par sissou83
La Nuit des temps La Nuit des temps
René Barjavel   
Un livre fantastique ! Dès la première page, on se trouve entraîné dans l'histoire et on s'attache aux personnages. Une magnifique histoire d'amour, mais aussi de découverte et d'exploration. Le récit nous tient en haleine tout du long, et ne nous déçoit pas à la fin. Superbe !
Un jour Un jour
David Nicholls   
Un livre magnifique!! Je vous le conseille, et puis j'ai aussi été voir le film et l'adaptation cinématographique vaut vraiment le détour... Aujourd'hui, il est assez rare de voir des films aussi excellent que le livre ET SURTOUT qui reste fidèle à l'histoire principale et au message que ce bouquin fait passer ;)

par Melanyy
L'Échange des princesses L'Échange des princesses
Chantal Thomas   
Je rejoins la majorité des commentaires qui m'ont précédé : l'intrigue en soit est très intéressante. Le choix de l'évènement historique à traiter est parfait. C'est original, ce n'est pas une histoire qu'on a déjà vue 500 fois, comme la vie de Marie Antoinette par exemple. En même temps, on n'est pas non plus tombé dans les méandres de l'histoire française, tout le monde arrivant à situer l'après Louis XIV. Plus largement, les thèmes qui sont évoqués sont assez universels, comme la politique, voire étrangement d'actualité, comme la condition féminine. On peut facilement se projeter et se sentir concerné par les évènements. C'est une histoire qui d'une certaine façon prend aux tripes, on est touché par ce qui arrive à ces gamins, complètement manipulés par leurs ainés.

Mais pourquoi raconter cette histoire avec autant de lourdeur et de distance ???! Ça gâche absolument tout !

On nous jette immédiatement dans l'intrigue sans même en présenter les personnages. On se perd dans les trop nombreuses références à divers ducs, dames ou messieurs de la Cour. La construction sous la forme d'un chapitre en France et d'un chapitre en Espagne ne se justifie pas, créer des trous énormes dans l'intrigue et empêche l'émergence d'un héros auquel on s'attache. Et surtout, la façon dont l'auteur case des citations d'époque au milieu du texte narratif est totalement artificielle, voire ridicule.

Au final, ce qui aurait pu être un texte à la fois hyper intéressant et touchant devient un texte lourd, lassant et dans lequel je n'ai définitivement pas pris plaisir à plonger.
La Princesse des glaces La Princesse des glaces
Camilla Läckberg   
On suit les histoires d'amis d'enfance qui après avoir vécu sur des chemins séparés, se retrouvent autour du cadavre de l'un des leurs... Qui a fait ça ? Pourquoi ? Erica Falk va tenter de comprendre qui est devenue sa meilleure amie et avec qui elle l'est devenue. Entre suicide et meurtre où est la vérité ?

L'auteure nous plonge dans un décor suédois neigeux, correspondant parfaitement à cette terrible histoire. Décor dans lequel je me suis prise d'affection pour "l'héroïne", Erica Falk qui été vraiment touchante et vraie. J'avais envie de plonger dans l'écrit pour l'aider ou la réconforter. Et l'intrigue, mon dieu cette intrigue, juste fabuleuse, aucun ennui à aucun moment. Elle a été particulièrement bien construite et pour une fois, je me suis contenté de suivre l'histoire sans essayer de trouver l'assassin (de toute manière, j'étais à mille lieux de pouvoir le découvrir). Et quelle fin !!

[spoiler]Elle nous livre dans cet ouvrage, une estimation du ressentiment de viol avec une telle force que l'on détournerait presque les yeux du livre, s'attendant à voir surgir une quelconque illustration de notre esprit.
On voit également la cupidité de l'être humain qui même face à une atrocité est capable de fermer les yeux, mais aussi la souffrance causée par le silence des êtres qui ne veulent qu'oublier ce dont ils ont été témoins. Chaque souffrance est différente, mais toutes sont insupportables...[/spoiler]


Le Prédicateur Le Prédicateur
Camilla Läckberg   
Lien de la Chronique: http://theshadowbooks.blogspot.fr/2013/12/le-predicateur-camilla-lackberg.html

Longtemps après ma lecture du tome 1 de la saga d’Erica Falck, il m'a fallu un petit temps d’adaptation pour me rappeler comment et où j’avais laissé nos personnages au cours du premier volume.

C’est donc en plein été, presque 8 mois après que l’on retrouve Erica et Patrick qui vivent maintenant ensemble, et attendent un enfant. Malgré la chaleur, et les vacances de Patrick, ce dernier est appelé au poste de police pour gérer une affaire de meurtre. Une jeune femme a été retrouvée morte et nue dans une grotte de la ville, avec des ossements. Personne n’a signalé de disparition dans la région, et deux corps sont présents, mais à qui appartiennent les os ? Qui est la personne retrouvée morte ? Pourquoi est-elle en présence d’ossements ? Est-ce un tueur en série qui rôde dans la ville touristique de Fjällbacka ? L’été ne va pas être de tout repos pour la police.

Contrairement au premier tome, cette fois Erica n’apporte pas autant son aide à l’enquête de police et c’est donc un livre avec deux points de vue totalement différents que l’on retrouve. On suit principalement l’enquête menée par Patrick qui cherche à résoudre coûte que coûte cette histoire de meurtre qui règne dans la ville. Quand à Erica, elle est cloîtrée chez elle, enceinte et étouffée par la chaleur de l’été. Elle doit aussi gérée tous les visiteurs qui ont la bonne idée de venir chez eux dans la ville touristique, en vacances, ce qui n’est pas pour plaire à la future mère.

Ce deuxième tome m’a bien plus accroché que le premier volume, et j’ai été complètement à fond dans la recherche d’éléments pour essayer de devancer l’histoire et chercher les pistes pour deviner le coupable, ce qui a malheureusement échoué lamentablement. J'ai été bien plus investi et plongé dans l’histoire que lors du tome un. Peut-être est-ce dû au fait que je connaissais déjà l’univers.

Point négatif pour ma part (qui n’en ai pas vraiment en fait), c’est la mise en page de la version poche où parfois le « vide » laissé entrer deux paragraphes qui montre un changement de personnage n'est pas visible, si bien que l'on tourne la page, avec la sensation de trouver la suite du personnage, alors que l'on se situe sur un autre point de vue. Un détail assez déroutant quand il se déroule, mais cela est juste dû à la mise en page et non au livre. Autre détail inutile, c’est que je ne sais absolument pas comment on peut prononcer les noms des villes qu’il y a dans l’ouvrage (comme c’est du suédois), et du coup, je me demande si je suis le seul couillon à me retrouver à essayer de prononcer des mots comme « Fjällbacka ».

Comme vous pouvez le voir, les seuls défauts que j’ai trouvé ne relevaient même pas du livre en lui-même, donc cela doit montrer que j’ai réellement apprécié cette lecture. Je pense donc que je mettrais moins de temps avant de commencer le troisième tome. Donc si vous aimez les histoires policières, cette série est faite pour vous !
Quitter le monde Quitter le monde
Douglas Kennedy   
C ' etait le premier Douglas Kennedy que je m'achetais et cette histoire est bien triste du début a la fin mais on peut tous se relevés du malheur il suffit de vraiment le vouloir ! Je l'ai fait :)

par Nounours
Maudit karma Maudit karma
David Safier   
Moi je l'ai lu en un après-midi tellement j'y étais accrochée... Pour quelqu'un qui, comme moi, croit dur comme fer à la réincarnation, ce livre est du pain béni. Tellement qu'ensuite, on regarde son steak dans son assiette et on demande "Eh, si c'était Papy?"... ^^