Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Missfantasyaddict : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Dossiers fantômes, Tome 1 : Dossiers fantômes Dossiers fantômes, Tome 1 : Dossiers fantômes
Apryl Baker   
Soon to be a major motion picture!

Cherry blossom lipstick: check
Smokey eyes: check
Skinny jeans: check
Dead kid in the mirror: check

For sixteen year old Mattie Hathaway, this is her normal everyday routine. She’s been able to see ghosts since her mother tried to murder her when she was five years old. No way does she want anyone to know she can talk to spooks. Being a foster kid is hard enough without being labeled a freak too.

Normally, she just ignores the ghosts and they go away. That is until she see’s the ghost of her foster sister… Sally.

Everyone thinks Sally’s just another runaway, but Mattie knows the truth—she’s dead. Murdered. Mattie feels like she has to help Sally, but she can’t do it alone. Against her better judgment, she teams up with a young policeman, Officer Dan, and together they set out to discover the real truth behind Sally’s disappearance.

Only to find out she’s dealing with a much bigger problem, a serial killer, and she may be the next victim…

Will Mattie be able to find out the truth before the killer finds her

par Limagena
Les Yeux du diable Les Yeux du diable
Céline Mancellon   
J'ai été emportée de bout en bout par ce livre et je suis restée accroché à ma kindle comme un naufragé à son radeau. Céline Mancellon nous livre une histoire passionnante et passionnelle sur fond de Saintes Écritures (culotté de la part de l'auteure) où les anges ne sont pas aussi angéliques qu'il n'y paraît, à la fois (très) sensuelle, grave et pleine d'humour (big up to Urielle).

J'ai été tour à tour émue, agacée et attendrie par Gabriel, James et Samaël des personnages complexes et attachants. On apprend rapidement qui est Gabriel et on se questionne tout le long sur James et Samaël. Qui sont-ils vraiment? Quels sont leurs intentions envers Gabriel? Évidemment on sait qui est dans quel camp mais quand l'amour s'en mêle la frontière entre ce qui est bien et ce qui est mal se brouille...
J'ai adoré Gabriel mais, contre toute attente, c'est James qui m'a le plus touché dans sa détresse, son impuissance et son amour inconditionnel pour Gabriel. dont il est au final, la 1ère victime.

Une lecture douce-amère pour moi parce que c'est un livre que j'ai adoré de bout en bout tout en détestant certains passages (contradictoire? Oui, mais c'est pourtant bien le sentiment qui me reste à la fin). Et pour finir un beauté, comme la cerise sur le gâteau, vous trouverez de très belles illustrations à la fin du livre.
Les Ronces, Tome 1 : Le Maître des ronces Les Ronces, Tome 1 : Le Maître des ronces
Faith Kean   
Géniaaal !

A 24 ans, Rohan est envoyé en exil par le roi des Lycae, dans un sinistre manoir perdu au beau milieu des Highlands. La demeure est habitée par un homme sombre et solitaire, qui doit aider Rohan à maitriser son pouvoir de Ronce. Le jeune homme est à la fois effrayé et fasciné par l'homme et par la Bête qui sommeille en lui, d'autant plus que la Bête de Kieran ne tarde pas à lui faire comprendre qu'elle le veut...
Très belle surprise. Je me suis totalement laissée embarquer par ce duo improbable, la fougue et la fraicheur de Rohan, le côté "Dr Jekyll et Mr Hyde" de Kieran, et tout ça dans une ambiance sensuelle et ténébreuse digne de "La Belle et la Bête". Bref, j'ai adoré ce roman.

Or : 8,5/10
Les Liens du sang, Tome 1 : Un tempérament de feu Les Liens du sang, Tome 1 : Un tempérament de feu
Helen Harper   
Alors... Grosse déception pour ma part. J'en suis la première surprise car j'avais beaucoup apprécié d'autres séries de l'auteure. Ici rien à faire, je n'ai pas réussi à accrocher.
Premièrement, le début du livre a été pour moi assez laborieux, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le récit. Puis j'ai eu un regain d'intérêt qui a duré moins d'une centaine de pages. J'ai vu passer des avis qui comparaient ce tome à un Kate Daniels, or j'ai trouvé les 2 séries très différentes, que ce soit sur le plan de l'univers, du rythme ou des personnages.
D'ailleurs, je n'ai malheureusement pas réussi à m'attacher aux différents personnages qui manquaient profondément de nuances. Je peux comprendre que Mack soit impulsive et sanguine mais ça a surtout fini par me taper sur les nerfs. En outre, la grande révélation sur l'héroïne est largement prévisible avant même d'avoir atteint les 100 premières pages du livre. De plus, je n'ai ressenti aucune alchimie entre Mack et Corrigan.
Ajoutés à tout cela les très (trop) nombreuses incohérences du récit m'ont fortement agacée et m'ont empêchée d'apprécier ma lecture. En plus de tout ça, mon livre a un défaut d'impression et la quatrième de couverture est celle du second tome, merci pour le suspens...
J'ai plusieurs fois eu envie d'arrêter ma lecture mais j'ai continué car j'apprécie les autres œuvres d'Helen Haper. Je voulais même laisser sa chance au 2e tome pour me faire un avis définitif sur la série mais plus j'avançais dans ma lecture, moins j'avais envie de me replonger dans cet univers. Je ne sais donc pas si le lirai la suite.

par Fo0stine
Le Prince cruel Le Prince cruel
Holly Black   
The Cruel Prince va sortir au éditions Rageot au printemps 2020 !
Alicia Parker, Tome 1 : Agent tout terrain Alicia Parker, Tome 1 : Agent tout terrain
Gwendolyn Siobhan   
Je tiens à préciser avant de commencer à donner mon avis que je n’aime pas spécialement critiquer des livres car je sais qu’il y a un gros travail d’écriture derrière et que chaque œuvre a du mérite. Pour autant, je me dois de rester objective et d’écrire ce que je pense réellement de ma lecture.

« Alicia Parker » est malheureusement une grosse déception.

Je ne vous cache pas que je me suis lancée dans cette lecture en étant persuadée qu’elle allait me plaire. Les premiers avis étaient plus qu’engageants, alors je pensais sincèrement que l’histoire allait être passionnante.

Pourquoi je me suis ennuyée ?

1. Même si l’auteure a une très belle plume, je regrette qu’elle ne soit pas parfois allée à l’essentiel. J’ai su dès le premier chapitre que cela allait poser un problème, et cela n’a malheureusement pas raté. Nous avons beaucoup trop de description inutile, et donc une narration trop envahissante au point que j’avais juste envie de sauter les paragraphes pour lire uniquement les dialogues des personnages. C’est d’autant plus dommage car l’histoire avait tout pour nous embarquer dans son univers.

2. Beaucoup trop de personnages masculins pour finalement ne pas enclencher une véritable base de romance. Beaucoup de garçon, mais finalement je n’ai pour le moment pas vraiment réussi à m’attacher à l’un d’entre eux en particulier, et certainement à celui qui devrait avoir une part plus importante que les autres puisqu’il n’est pas assez présent. Caleb est beaucoup trop en retrait, vraiment dommage. Je ne demandais pas à ce qu’on enclenche la romance tout de suite, mais qu’on ait quand même un peu plus à se mettre sous les dents. Conséquence, aucun des garçons ne m’a assez séduite pour me donner envie de les retrouver dans la suite.

3. Deux enquêtes pas forcément aussi intéressante l’une que l’autre. En toute franchise, l’histoire avec les dryades ne m’a pas vraiment passionné. Beaucoup trop répétitive pour moi, j’aurais préféré qu’on s’intéresse seulement à l’affaire principale en l’étoffant un peu plus. Mais cette dernière était au moins assez sympathique.

C’est donc pour moi une déception en terme de lecture parce que je m’attendais à quelque chose de bien mieux. La lecture n’est pas fluide, et c’est mon principal regret. J’espère que l’auteure parviendra à corriger ce détail en particulier dans son deuxième tome. Je ne pense pas le lire, mais on verra bien. Ce livre m’a beaucoup fait penser à l’univers de « Kate Daniels » pour cette agence dont l’héroïne travaille afin de pouvoir assurer la sécurité des humains. Mais il en faudra beaucoup plus pour l’égaler...
Les Chroniques de l'érable et du cerisier, Tome 1 : Le Masque de no Les Chroniques de l'érable et du cerisier, Tome 1 : Le Masque de no
Camille Monceaux   
Japon, XVIIe siècle, début de l'ère Edo. Enfant abandonné, Ichirô est recueilli et élevé loin du monde par un ancien samouraï qui lui enseigne la voie du sabre. Quand des événements dramatiques bouleversent sa vie, le garçon se retrouve à quinze ans sur les routes qui le conduisent à Edo. Ichirô va devoir survivre seul dans une ville labyrinthique où l'attendent mille dangers. Une nuit, il découvre une mystérieuse jeune fille, au visage dissimulé, qui vit recluse dans un palais...

par Gkone
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
Library Jumpers, Tome 1 : La Voleuse de secrets Library Jumpers, Tome 1 : La Voleuse de secrets
Brenda Drake   
Une couverture, un titre et un résumé prometteur et aguichant... et pourtant, je suis un peu déçue.
En soi l'histoire est originale et sympathique, et les personnages appréciables.
Et pourtant, le plus gros défaut pour moi, c'est l'écriture : en effet, la narration se focalise beaucoup sur l'action et manque de détails sur les pensées/émotions/ressentis des personnages. De plus, les péripéties se multiplient très vite sans nous laisser le temps de respirer, d'analyser et comprendre bien tout ce qu'on a lu et de s'attacher aux personnages.
Du coup, toute l'histoire défile très rapidement et certains passages manquent de profondeur.

L'héroïne, Gia (entre autres), semble tout accepter très vite, les révélations la touche 5min et puis elle s'en est remise, elle apprend très vite à contrôler ses pouvoirs, tombe très vite amoureuse... et ce n'est pas la seule dans ce cas.

Les dialogues sont sympa mais sans plus, ils me semblent encore une fois pas assez poussés. Des questions sortent quand on ne les attends pas, des discussions trainent alors que la situation n'y est pas favorable, tous semblent tout comprendre très vite pour poser pile les bonnes questions et faire les bonnes déductions.

Au final, cette lecture ma laissé un sentiment de trop rapide, et d'un peu baclée.
Et pour du young adult, je trouve que ce livre ressemble plus à du jeunesse dans sa simplicité d'écriture.
Un + pour l'univers et les idées, mais un gros - sur l'écriture et les personnages.

Donc déçue, mais je pense quand même lire la suite.


par Kalenn
  • aller en page :
  • 1
  • 2