Livres
546 265
Membres
582 224

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Missouri 1627



Description ajoutée par Magavo 2020-04-08T10:02:22+02:00

Résumé

À 17 ans, Veronica a un avenir prometteur. Élève populaire et brillante, elle vient d'être admise dans une prestigieuse université et sa vie semble toute tracée. Pourtant, le jour où elle découvre qu'elle est enceinte, son monde s'écroule et toutes ses certitudes s'envolent. Elle n'est pas prête.

Parfois, dans la vie, il y a des tests qu'on préfèrerait rater...

Sa seule solution : se rendre dans une clinique à 1 627 kilomètres de chez elle.

Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, la seule à qui elle peut demander de l'aide.

Commence alors un périple à mille à l'heure sur les routes des États-Unis.

Ces deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main.

Des rebondissements en pagaille, un lexique de gros mots très créatif, une amitié mise à l'épreuve, un vent de liberté et bien plus encore...

Afficher en entier

Classement en biblio - 19 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2021-04-07T14:06:38+02:00

J'efface son texto avec des doigts tremblants, puis je bloque son numéro. Bailey lorgne l'écran.

— Laisse-moi deviner. Tu as peur qu'il te largue s'il découvre le pot aux roses ?

— Ouais. C'est con, hein ?

— Moins con que de sortir avec lui.

— Tu le détestes parce qu'il est populaire.

— Tu délires.

— Je ne délire pas ! Il m'aime. En seconde, il m'a proposé de sortir avec lui tous les jours pendant un mois avant que j'accepte. Il m'envoyait des petits mots adorables. Un soir, il est carrément venu sous ma fenêtre.

— ça s'appelle du harcèlement.

— C'était hyper romantique !

Je ne sais pas pourquoi je défends Kevin, alors que j'ai toujours envie de l'enfermer dans la chambre froide du restaurant. Probablement à cause de l'air suffisant de Bailey.

— Pour moi, ton Roméo devrait faire l'objet d'une injonction restrictive, insiste-t-elle..

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2021-04-07T14:05:48+02:00
Or

Je remercie la maison d'éditions Bayard ainsi que Babelio pour la lecture de ce titre.

J'avais envie de légèreté, oui cela m'arrive et lorsque Babelio a proposé cette lecture, je me suis dis que c'était l'occasion d'aller voir ailleurs. Lorsqu'il est arrivé, j'ai eu le sourire rien qu'avec la couverture. Comment ne pas remarquer d'emblée l'utérus avec cette voiture qui doit décider de quel côté aller ? Missouri 1627 est un récit où Veronica fait un teste de grossesse à 17 ans dans les toilettes de son lycée alors qu'elle a une semaine et quelque de retard. La hantise pour tout un tas de raisons. Elle a un avenir dans une très belle université loin de chez elle, c'est quasiment la meilleure du lycée, populaire, gentille, ne créant pas d'histoires. Et un petit ami Kevin qui n'ira pas dans la même université, mais ce n'est pas grave, ils pourront toujours se voir les weekends, jusqu'à ce que leur amour s'étiole tout naturellement. Trois minutes où la hantise prend aux tripes Veronica et où elle ne veut le dire à personne. Sauf que tout ne se passe pas comme elle le voudrait. Le bâtonnet file entre ses doigts et tombe entre les mains de son ancienne meilleure amie : Bailey. Cette dernière est l'opposé de Veronica, fumant de l'herbe, adorant avoir des ragots sur elle, pourtant tout n'est pas forcément vrai.

Veronica et Bailey, tous les oppose depuis 4 ans, pourtant Veronica va se tourner vers elle, une fois qu'elle aura appris ce qu'à fait Kevin. Elle veut avorter sans que qui que ce soit ne soit au courant et pour cela, il faut trouver un lieu qui accepte les non majeurs sans parents. 1627... c'est le nombre de kilomètres qui séparent la clinique de la jeune femme. 1627 kms qu'il va falloir parcourir, sans voiture ? Non, Bailey en a une et par chance les deux filles vont réussir à s'entendre le temps d'un weekend. D'accord, il va falloir un paiement pour faire bouger les fesses de Bailey et pas mal de petites choses, comme certaines promesses. Le road trip peut donc démarrer sur des faits qui sont à la fois joyeux et tristes.

Le récit a énormément de choses à raconter. L'avortement qui est tabou dans une société où l'enfant même non désiré est roi, surtout pour les parents de Veronica. D'ailleurs nous en avons un aperçu avec la grande soeur. L'avortement où la société est encore contre cette idée. Il s'agit pourtant du corps de la femme, c'est elle qui décide si elle se sent capable, si elle veut tout simplement un enfant. La société n'a rien à dire, pourtant elle le fait encore de nos jours. Militants pacifiques ou non, les deux "héroïnes" vont devoir faire avec ou plutôt vont devoir affronter un ensemble de personnages durant ce voyage. Si le début est drôle, avec une Bailey défoncée, un Kevin qui ne cesse de se retrouver aux mêmes endroits qu'elles afin de l'empêcher de détruire ce qu'il considère comme sa future famille, la suite prend plus d'ampleur. Le rire est très présent, mais les décisions prises sont travaillées. Des situations cocasses, comme cette rencontre avec un homme très bizarre en pleine nuit où elles doivent fuir dans un champ où dorment des vaches, ou encore l'entrée dans un strip en plein jour.

L'humour présent dédramatise la situation qui reste complexe pour les deux anciennes amies. Vol de voiture, regards de travers, prises de stupéfiants pouvant amener bon nombre de situations encore plus étranges... Bailey est un véritable cas, mais plus le récit défile plus nous apprenons ce qui s'est passé durant ces quatre années où elle s'est retrouvée seule. Tandis que Veronica l'apprend en même temps que nous, les échanges sont plus forts entre elles. Et puis il y a LE boulet qui intervient sans que nous en comprenions comment il fait jusqu'à l'explication. Ah les téléphones sont impitoyables et surtout tout ce que nous pouvons oublier, comme le traçage et ce n'est que le haut de l'iceberg. Veronica est à la fois drôle et pathétique : vouloir à tout prix rester dans le paraitre. CE road trip va lui montrer l'essentiel et c'est ça le plus beau. En plus de l'humour, la religion est ancrée dans le récit avec les personnages telle Saphir. Une pure contradiction entre ce qu'elle dit et ce qu'elle fait comme la plupart des protagonistes.

Alors le boulet de Kevin, que dire de lui ? Ce qu'il a fait n'est pas nommable, par contre je peux comprendre son envie de famille, d'enfants, pour les mauvaises raisons bien entendu. Il ne s'en rend pas compte et je reprendrais les mots de Bailey : c'est un psychopathe ! Sérieux, il l'a suit encore et encore. Il est complètement paumé et est tellement convaincu de son bien-fondé qu'il en fait pas attention à ce qu'elle désire réellement. La relation entre les deux est celle du couple phare : le meilleur en sport, la plus populaire, mais les apparences prennent un coup de fouet en pleine tête. La révélation qu'aura Veronica lui fera prendre conscience que ce qu'elle croyait n'est pas forcément la vraie vie. Elle connaît ses parents, elle connaît leur décision s'ils étaient au courant de sa grossesse, elle sait qu'elle doit faire face seule ou presque. Ses parents justement sont d'une ancienne génération, de croyance différente, resté sur la famille, l'enfant, le fait que les envies de leurs propres enfants passent avant eux et il en sera ainsi pour leurs propres enfants.

Et puis il y a les amies de Veronica qui travaillent dures, jalousent également la relation que la jeune femme a avec Kevin le plus beau, le plus fort, le meilleur en sorte. Des relations uniquement dans le paraitre, même si elles s'apprécient, probablement parce qu'elles se ressemblent, qu'elles ne montrent que le meilleur. Lorsqu'il y a un ennui chez l'une ou l'autre ? Cela n'existe pas, tout doit être parfait, tout doit être contrôlé. Le type même de relation que nous pouvons retrouver dans n'importe quel établissement de ce type, pas toujours toxiques, mais cela risque de le devenir à la longue, sauf si nous nous en rendons compte à temps.

Ce n'est pas un parcours simple, si vous lisez le livre, la page 229 vous donnera tout dans les grandes lignes, ce que les deux femmes vont vivre. Une aventure qui va leur montrer qui elles sont devenues. Une aventure riche en rebondissements et où nous nous disons qu'elles ont vraiment une poisse d'enfer ! Destruction de véhicules, course-poursuite, rencontre de personnages haut en couleurs qui vont tenter de les faire changer d'avis... Veronica chute de son piédestal avec bonheur, car elle sait ce qu'elle veut. Le fait de dédramatiser l'avortement et tout ce qui l'entoure apporte un vent nouveau à ce thème. Personnellement même si je n'ai qu'un fils, il peut me parler de tout et il le sait, vu qu'il le fait déjà. Il n'y a pas de tabou, mais pour ceux et celles qui n'ont pas cette chance, la fin du livre leur montrera qu'il n'y a rien de mauvais en soit. Le choix leur appartient, il faut juste des gens autour pour les soutenir dans leur choix et pas les pensées.

L'histoire si lit vite, en moins d'une après-midi je l'ai lu. J'ai eu cette impression de voir un "Very Bad Trip" version filles sans retour en arrière, juste avec les éléments les uns après les autres. Pas de tigre (ou lion pour le coup j'ai un doute) par contre un furet ! Qui a autant de poisses possibles ? Bailey et Veronica. La première a un rêve qui va s'effondrer encore plus, tandis que la seconde va peut-être parvenir à son but. Dans tous les cas, toutes deux vont vivre une sacrée aventure hors des sentiers battus. En conclusion, une histoire qui se lit vite, apportant de la légèreté à un sujet important.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/missouri-1627-ted-caplan-et-jennifer-hendriks-a207329488

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2021-03-18T14:56:54+01:00
Or

✔Que je suis heureuse de vous parler aujourd'hui d'un livre qui a été une merveilleuse lecture et une belle découverte pour moi. Je l'ai lu dans le cadre d'une masse critique privilège sur le site Babelio ♥, en toute honnêteté, je serais certainement passée à côté de ce roman jeunesse s'il ne m'avait pas été offert.

✔J'ai fait la connaissance de Veronica, une ado de 17 ans qui apprend dans les premiers chapitres qu'elle est enceinte de quelques semaines. Pas question pour elle de garder cet enfant qui est arrivé accidentellement, elle a d'autres projets, elle est ambitieuse et souhaite prolonger ses études entre autres choses...

Ne pouvant révéler la vérité à ses parents, elle décide de partir à 1627 kilomètres de chez elle afin de procéder à un avortement.

Son plan du début : demander à son petit ami de l'accompagner.

Mais la jeune fille va comprendre que ce dernier l'a piégée et qu'elle ne peut pas compter sur lui. Elle se tourne donc vers son ancienne meilleure amie, une gothique extravertie à l'humour décapant ! Les deux jeunes filles vont partir le temps d'un week-end dans un road trip dont elles vont se souvenir toute leur vie.

J'ai beaucoup aimé l'histoire de Veronica, une histoire forte et touchante qui remue, qui chamboule, qui émeut. J'avais peur d'être déçue par l'évolution, peur que les auteurs ne prennent pas de risques, c'est quand même un roman jeunesse, mais en fait pas du tout, j'ai été sous le charme du début à la fin, de la première à la dernière ligne !

Le point fort de ce roman : les personnages

Veronica représente bien les ados d'aujourd'hui, j'ai adoré ce qu'elle dégage, ce qu'elle est.

Bailey, quant à elle, est une ado qui s'est forgé une belle carapace pour se protéger, mais elle a un petit cœur de beurre et un humour à vous faire décrocher les mâchoires.

On ne s'ennuie pas avec ces deux filles, on les suit, on les aime et on n'a vraiment pas envie de les quitter !

Pour finir, un petit mot sur les deux auteurs, la seule chose à dire, c'est qu'ils ont deux plumes qui se marient super bien. Bravo !

Missouri 1627 est un roman pour tous, il est à mettre entre toutes les mains, vous allez l'adorer !

✔Missouri 1627 publié aux Éditions Bayard est un roman jeunesse (dès 14 ans) à découvrir au plus vite ! Il vous fera rire, il vous touchera, il vous fera voyager... C'est un road trip renversant qui traite d'un sujet difficile avec humour et délicatesse.

Maintenant que vous m'avez lue, je vous invite à regarder la couverture de plus près, à la décortiquer, elle est juste géniale, elle colle parfaitement au livre, c'est extraordinaire.

Je vous souhaite une très bonne lecture !

Je remercie les Éditions Bayard ainsi que le site Babelio pour leur confiance

Mon blog : www.leslecturesdelily.com

Lien direct vers mon billet : http://www.leslecturesdelily.com/2021/03/missouri-1627-12-ecrit-par-jenni.html#more

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuCioLe79 2021-03-13T12:17:35+01:00
Or

Je tiens tout d’abord à remercier Bayard Jeunesse et Babelio pour l’envoi de ce roman dans le cadre d’une masse critique. Tout d’abord je voudrais souligner la couverture qui est pour le moins originale et qui résume parfaitement l’histoire de ce roman, je la trouve vraiment géniale. L’histoire se passe aux Etats-Unis et comme tout le monde le fait les américains sont extrêmement croyants, la participation à l’église sont nombreuses et les familles sont élevés en ce sens. Du coup, quand Veronica découvre qu’elle est enceinte c’est la grosse panique, encore pire quand son ancienne meilleure amie le découvre elle a peur que cela se sache. En effet, c’est une élève modèle, elle sera surement première de sa promo, elle est vouée à un brillant avenir en intégrant l’université brown et en plus tout le monde l’admire, ses amies en premier. Bref, c’est la cata surtout qu’elle ne peut pas en parler à ses parents vu qu’elle a vouée rester vierge jusqu’au mariage. Il faut qu’elle se passe avorter mais sans avoir l’autorisation de ses parents elle est obligée d’aller dans un autre état. Elle profite alors de son dernier week-end de révision avec ses amies dans un cottage pour monter un plan et y aller. Elle fait alors croire qu’elle passe son week-end avec son petit ami Kevin.

Elle ouvre alors les yeux quand elle arrive enfin à lui dire, que ce dernier veut qu’elle se marie avec lui parce qu’il se doute de ce qu’elle va lui annoncer. Pourquoi ? Il l’a fait exprès ! Mon dieu quel enf**** !!! J’ai été choquée !!! Il avait peur qu’elle s’en aille et qu’elle le laisse tout seul ! Mais sérieux c’est possible de faire ce genre de chose ? Bien entendu Veronica n’a pas du tout apprécié ses aveux, lui qui lui a gâcher sa jeunesse et qui lui gâche son futur, en plus, il crois sérieusement qu’elle va être heureuse de sa proposition. Elle trouve alors une alternative, elle demande à Bailey, celle qui a découvert qu’elle était enceinte, son aide. Commence alors leur road trip pour aller à Albuquerque et pour qu’elle puisse se faire avorter. Au début, on ne peut pas dire que l’ambiance soit là mais très vite au fur de leur multiples péripéties, elles deviennent de plus en plus proches. Même si les choses s’enveniment, les différents rebondissements leur permet de se rapprocher. Veronica se rend compte au fur et à mesure qu’elle est sure de faire ce pourquoi elle va à la clinique. Elle se rend compte qu’elle se ment sur beaucoup de choses, qu’elle adore être au premier plan et qu’elle n’hésite pas à faire des traits sur certaines choses pour paraître toujours la meilleure. Retrouver Bailey lui ouvre les yeux. Bailey, elle, c’est la fille qui se retrouve pointée du doigt et qui souffre de l’absence de son père, elle a peur que l’on apprenne qu’elle aime les filles et le fait d’avoir perdu de vue Veronica, a fait qu’elle a été mise de côté et elle n’a pas eu des années de lycée qu’elle aurait espéré. Au fur et à mesure de leur road trip, on y retrouve Kevin qui veut à tout prix faire changer d’avis Veronica. Une chose est sure il est collant ! Il leur arrive tout sorte d’aventures pas vraiment prévues, le pire c’est quand elle tombe avec ceux contre l’avortement. Un passage vraiment tendu ! On se rend compte que ces personnes ne sont pas tolérantes là-dessus. J’avoue que le courage de Veronica est exemplaire mais cela peut se comprendre vu comment les choses ont été faites mais surtout j’aime la fin ! L’humour est omniprésent, le ton est léger et le thème de l’avortement est bien expliqué et appuyé avec les personnes contre et pour. On y voit les différents regards des personnes sur le sujet.

En résumé, Missouri 1627 est une petite pépite ! Je l’ai dévoré en un rien de temps tellement c’est un page turner détonnant. C’est drôle, tantôt léger, tantôt sérieux, les thèmes abordés le sont en toute légèreté mais le message est clair et il passe très bien. Ce road trip est pour Veronica et Bailey un voyage initiatique, les retrouvailles qui les a grandit en un week-end. Deux héroïnes touchantes, une amitié qui renait, la prise de conscience de beaucoup de choses. Je pense que ce roman saura trouver son public, du moins je l’espère, parce qu’il mérite clairement beaucoup de lecteurs. J’ai vraiment adoré et je ne peux que vous le conseiller !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par revesurpapier 2021-03-10T07:14:34+01:00
Argent

https://revesurpapier.blog4ever.com/missouri-1627-de-jenni-hendriks-et-ted-caplan

Veronica a de bonnes notes, a été accepté à l'université et sa seule inquiétude est de réussir ses examens. Elle sera peut-être même major de sa promo. Tout bascule quand elle fait un test de grossesse dans les toilettes du lycée. Test qui se révèle positif. Cette grossesse n'est pas tout à fait au programme et Veronica choisit de se rendre dans une clinique à 1627 km, avec pour seul soutien une ex-meilleure amie ...

Cette lecture aborde un sujet important et pas si facile à aborder. Pourtant, on suit les péripéties des deux jeunes filles avec le sourire. Les deux auteurs ont choisi de nous plonger dans des scènes souvent comiques et une certaine fraîcheur se dégage du récit. Ils dédramatisent une situation sérieuse et angoissante et nous embarquent en quelques pages. Nous voilà parti pour un petit road-trip qui se transforme en vraie galère !

J'ai particulièrement apprécié le personnage de Bailey, cette jeune fille directe, audacieuse, ce soutien inattendu. Elle m'a fait rire et ce n'est pas pour autant qu'on en oublie la décision qui attend Veronica. Cette décision qui changera d'une manière ou d'une autre la personne qu'elle est, qu'elle pensait être. Ça reste un roman tout léger et agréable à lire. Un roman dans lequel on parle d'amitié, du jugement des autres, de l'image qu'on renvoie ou qu'on aimerait renvoyer, de nos convictions profondes, lorsqu'on met de côté celle des autres. Et c'est très chouette à découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ninis47 2021-03-08T11:08:55+01:00
Or

Cela fait vraiment très longtemps que je n'ai pas lu de YA, lorsque l'on m'a proposé celui ci, les avis étaient tellement bons que je n'ai pas résisté. Et j'ai bien fait car ce livre se dévore et ça a été une excellente lecture.

Veronica est une jeune fille en terminale destinée à un avenir prometteur. Elle sort avec le garçon le plus populaire du lycée, elle est major de sa promo, est acceptée dans une fac de la Ivy League, bref tout lui sourit ! Jusqu'à ce qu'elle découvre qu'elle est enceinte. Dans son état, l'avortement n'était pas possible sans l'autorisation parentale, elle va devoir parcourir quelques 1600 km pour aller dans une clinique. Elle se tourne alors vers la seule personne à qui elle peut demander de l'accompagner, son ancienne meilleure amie, Bailey, à qui elle ne parle plus depuis des années...

J'ai apprécié que ce roman aborde un thème très peu traité dans les romans YA, l'avortement chez les adolescents. C'est un sujet évidemment pas évident, mais dont il faut parler car cela arrive, il ne faut pas se voiler la face. Malgré le sérieux du thème, les auteurs ont su l'aborder sans que ce soit lourd ou trop solennel.

Veronica et Bailey sont deux personnages que j'ai trouvés très attachants. Elles sont très différentes mais elles apportent chacune un petit plus à l'histoire.

Veronica, le jeune fille bien sous tous rapports, n'a pas le profil de la jeune fille à tomber enceinte sans le vouloir. On la sent tellement perdue face à cette situation, elle qui a un plan tout tracé pour son avenir, et avoir un bébé si jeune n'en fait pas partie. J'ai trouvé son personnage très intéressant car c'est un personnage que l'on attend pas dans cette situation, je pense que c'est extrêmement bien pensé de la part des auteurs.

Bailey est tout le contraire de Veronica. Elle a les cheveux bleus, c'est un peu la paria du lycée, celle que tout le monde craint, et dont tout le monde se moque. Elle n'est plus amie avec Veronica depuis l'entrée au lycée, les deux jeunes filles étant trop différentes l'une de l'autre. Et c'est justement ce qui va les rapprocher durant se road-trip. Elles vont pouvoir se dévoiler, parler avec beaucoup de sincérité, et être qui elles sont vraiment, sans faux semblants. Elle m'a vraiment touchée car sous ses apparences très sûre d'elle, défiant l'autorité, elle a besoin d'être soutenue et elle se sent très seule.

Ce road-trip va être un révélateur pour les deux jeunes filles. ça va les amener à se poser les bonnes questions, sur ce qu'elles sont devenues, ce à quoi elles aspirent dans la vie... Le roman est ponctué de moments drôles, elles se retrouvent dans des situations très loufoques, et à d'autres, c'est très touchant et émouvant, sur le ton des confidences.

Le tout est porté par un style très dynamique et addictif, les pages défilent sans que l'on s'en rende compte.

C'est un roman que je vous encourage à lire, car il aborde des thèmes très importants pour des ados, l'avortement bien sûr, mais aussi les choix que l'on fait et qui déterminent qui nous sommes, où nous voulons aller et qui nous voulons être. Il parle de l'adolescence, mais surtout de la vie. Quelque soit l'âge ou la vie que l'on ait, ce roman aura une résonnance et une interprétation différente, donc lisez-le.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lisly 2021-02-26T09:09:54+01:00
Bronze

https://lislysworld.fr/missouri-1627-feel-good-et-sujet-difficile/

Merci à Page Turners pour l’envoi de ce roman

Un roman feel good

Je dois dire que je n’étais pas entièrement convaincue par le résumé de ce roman. Je l’ai pris en me disant « pourquoi pas ? » mais sans réelles attentes, en espérant que le ton ne soit pas moralisateur comme c’est malheureusement souvent le cas avec un tel sujet.

Après il a un peu trainé dans ma pile à lire, mais les avis extrêmement positifs des copines sur bookstagram m’ont poussée à l’ouvrir rapidement.

Et j’ai pris une claque ! L’humour est là, les rires sont là et c’est définitivement un roman qui fait du bien à lire malgré son sujet difficile. J’ai vraiment tout adoré, des personnages à l’intrigue complètement dingue en passant par les passages plus sérieux, et c’était d’autant plus génial que je ne m’y attendais pas. Une vraie pépite !

Des émotions en pagaille

Un autre point que j’ai trouvé vraiment réussi dans Missouri 1627, c’est la façon dont les auteurs nous font ressentir les émotions de Véronica. On vit toute cette aventure de dingue avec Bailey et elle mais aussi à travers elle et pour ce genre de texte, c’est indispensable de pouvoir se projeter dans le personnage.

Malgré l’histoire fantasque des deux amies, les auteurs proposent aussi des temps de réflexion internes pour Veronica, qui sont nécessaire au vu de ce qu’elle vit. La plume reste fluide mais se charge de questions existentielles et j’ai aimé cet aspect du récit tout autant que sa part plus légère.

Petit aparté sur la partie sérieuse que je ne pourrai pas beaucoup détailler pour ne pas spoiler. Dans Missouri 1627, on rencontre aussi Kevin, le petit ami de Veronica. Au-delà du fait qu’on ne puisse que le détester et admirer la force dont fait preuve notre héroïne face à lui, il est question dans ce roman d’une relation toxique et je trouve que cela apporte encore une puissance émotionnelle supplémentaire au récit.

Un road-trip déjanté

Je ne sais pas où les auteurs sont allés chercher toutes ces idées de rebondissements mais certaines sont complètement dingues. C’est d’ailleurs aussi ce qui fait le charme du récit : l’impulsivité de Bailey, l’improvisation qui est souvent nécessaire et des aventures comme l’escalade de statues géantes ou faire un bout de route en limousine.

Une amitié contrariée

Si Bailey et Veronica se connaissent et ont même été amies à une période, ce n’est plus le cas au moment où le roman commence. L’histoire de leur amitié, de leurs retrouvailles, disputes et aventures dans ce road trip sonne terriblement juste.

On voit Ronnie se questionner sur leur amitié, sur la façon dont elle s’est terminée et sur le reste de son entourage, puisqu’elle a préféré se tourner vers Bailey plutôt que vers ses amies du lycée. Il y a aussi une réflexion de fond sur ce qu’est l’amitié et sur l’importance du paraître durant l’adolescence qui je pense trouvera facilement écho chez chaque lecteur.

En conclusion

Un coup de cœur tout à fait inattendu pour ce roman drôle, juste et plein de questions (et même de réponses !). Une chose est sûre, je n’ai pas fini de parler de Missouri 1627 à mon entourage car il mériterait amplement d’être connu !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MadameRatou 2021-02-18T20:14:27+01:00
Or

Aux yeux de tous, Veronica Clarke a une vie parfaite. Ses notes sont excellentes, il y a une chance pour qu’elle finisse major de sa promo, elle vient d’être acceptée dans une prestigieuse université, elle a une joyeuse bande de copines et depuis trois ans déjà, elle sort avec l’un des garçons les plus populaires de son lycée. Pourtant, le jour où deux barres roses s’affichent sur le test qu’elle vient de faire, son monde s’écroule. L’évidence s’impose alors : elle doit absolument se rendre dans une clinique et avorter — de préférence, sans avertir son père et sa mère (croyants jusqu’au bout des doigts) ou ses camarades parce que ça pourrait nuire à sa réputation de jeune fille modèle. Malheureusement, si elle veut interrompre sa grossesse dans son État, il lui faut une autorisation parentale. Elle n’a donc plus le choix : elle va devoir demander à Bailey Butler, son ancienne meilleure amie, de l’emmener jusqu’à Albuquerque avec sa voiture.

Ce livre est une pépite et c’est tout ce que vous avez besoin de savoir. Honnêtement, avant de plonger dedans, j’ai eu quelques doutes. Les thèmes abordés sont loin d’être faciles et j’ai eu peur que ce soit mal traité. Je le rappelle, on parle de grossesse non désirée et du choix d’avorter ou non ! Après, tout n’est pas parfait et chacun aura son avis là-dessus (peut-être même que certains auront des choses à redire) mais dans l’ensemble, j’ai trouvé que c’était bien réalisé. La preuve, j’ai lu presque 200 pages d’un coup (je me suis calmée quand j’ai vu qu’il était 01h30 du matin) et j’ai dévoré le reste dans la journée. Je ne sais pas comment les auteurs ont fait pour se répartir le travail, néanmoins, j’ai beaucoup aimé la/les plume(s). C’était fluide, entraînant et cruellement addictif. Les jeunes filles, également, étaient très attachantes, et j’ai aimé leur relation qui évoluait au fil des chapitres, au fil des kilomètres parcourus. Veronica m’a charmée, pourtant j’ai préféré Bailey, qui m’a émue et fait rire à de nombreuses reprises.

Missouri 1627 est loin d’être une histoire comme les autres et divers sujets sont abordés : les apparences, la religion, le divorce, la drogue, le sexe, la misogynie, l’orientation sexuelle d’une personne, la pression que l’on se met pour donner une certaine image de soi aux autres, le jugement, le droit des femmes, l’avortement (bien entendu) et l’amitié. Enfin, le tout est porté par une touche d’humour bien venue qui apporte de la légèreté au roman. Je comprends pourquoi cette œuvre a marqué l’équipe de Bayard.. Merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée. ♥

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2021-02-14T13:26:30+01:00
Or

http://lire-une-passion.weebly.com/contemporain/missouri-1627-jenni-hendriks-ted-caplan

"​En résumé, une histoire touchante et drôle à la fois. Certes, les auteurs traitent de l'avortement, mais sans jamais manquer de respect. Ils ont plutôt décidé cette diabolisation autour de ce sujet mal vu par certains. Ils essayent, à travers leurs mots, de faire passer des messages forts et utiles. D'essayer de faire comprendre aux gens extérieurs que ce choix est réfléchi, que c'est LE choix de la personne en question et non pas celui des autres. Pour moi, c'est le genre de roman à mettre dans le maximum de mains."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par othilie307 2021-02-11T12:06:33+01:00
Lu aussi

J'ai eu envie de lire ce roman pour le sujet abordé. L'avortement est quelque chose de très peu écrit surtout en roman ado alors j'ai été curieuse.

C'est un road trip plus qu'un roman parlant d'avortement ce qui m'a un peu déçu.

L'avortement est le point sur lequel s'appuie la maison éditions pour vendre ce livre pourtant il n'est pas vraiment abordé dans le texte. C'est survolé. Alors même si on en parle dans le livre, je trouve que ce n'est pas assez.

Au delà de ça : c'est une road trip drôle et déjanter. Parfois un peu tiré par les cheveux mais c'est ce qui fait aussi l'humour du roman.

Les deux héroïnes sont attachantes et j'ai aimer la fin !

Un roman en demi teinte pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lapommequirougit 2021-02-04T10:45:31+01:00
Or

https://lapommequirougit.com/2021/02/02/missouri-1627-ted-caplan-et-jennifer-hendriks/

Je remercie Pageturners pour l’envoi de cette lecture. C’est ma toute première lecture en tant que partenaire 2021 pour Pageturners et je peux vous dire que l’année commence bien ! Une lecture tout en douceur et remplis de bonnes ondes !

Veronica est une ado de 17 ans qui réussit tout ! Bonne élève, major de sa promotion, petit ami parfait, acceptée dans une prestigieuse université, rien ne vient entacher cela… Sauf peut-être une chose.

En effet, elle découvre qu’elle est enceinte. Alors, elle décide d’avorter, le problème, c’est que dans le Missouri, un mineur ne peut le faire sans l’autorisation de ses parents. C’est alors qu’on lui apprend qu’il y a un centre qui ne demande pas d’autorisation à 1627 kilomètres d’ici.

C’est ainsi qu’elle finit par trouver un moyen, un week-end, sans que personne ne le sache, d’y aller. Pour faire ce voyage, elle ne sera pas accompagnée de n’importe qui. Sa conductrice sera Bailey, qui n’est qu’autre que son ex-meilleure amie… Le voyage risque d’être très intéressant.

La première chose qui m’a marqué lors de ma lecture, c’est le style d’écriture des auteurs. Il était instantanément addictif, je ne pouvais me défaire le nez du bouquin, j’avais besoin de lire, encore et encore.

Ensuite, j’ai adoré le fait qu’on aborde un sujet qu’on a certes, déjà vu et revue dans énormément de film/série/livre adolescent, mais avec cette fois-ci, un nouveau point de vue. On y parle d’avortement et je trouve ça très important. Le fait de montrer aux adolescents que ce choix existe et qu’il n’est pas honteux pour autant, est nécessaire. Souvent, quand on parle de ce sujet, la fille finit par garder l’enfant, ce qui peut à force donner l’impression que c’est le choix le plus moral à faire, alors que l’important est de penser aussi à soi et son avenir !

Il aborde également un sujet que je trouve intéressant, même si cela est mis en avant indirectement. Le fait qu’un mineur ne puisse pas avorter sans l’autorisation de ses parents dans certains États. Je trouve cela important, car c’est avant tout l’avenir de l’adolescente qui est en jeu.

De plus, on pourrait avoir peur vu le sujet abordé, que l’histoire soit de ce fait, un peu lourde, parfois difficile à lire, mais que nenni ! L’histoire est bien menée, on y mélange sujet sérieux, mais aussi amitié. Bailey est l’ex-meilleure amie de Veronica, de ce fait, elles en ont des choses à se dire et éventuellement à renouer.

Les personnages sont vraiment touchants et j’ai limite préférée Bailey à Veronica, tellement son personnage est tout aussi touchant.

En bref, c’est un roman qui m’a marqué et que je trouve aussi intéressant, distrayant qu’important ! Le style d’écriture est addictif et l’histoire l’est tout autant, une histoire qui je l’espère, vous marquera autant que moi !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Missouri 1627" est sorti 2021-02-24T18:37:14+01:00
background Layer 1 24 Février

Date de sortie

Missouri 1627

  • France : 2021-02-24 (Français)

Activité récente

Ninis47 l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-08T11:08:10+01:00

Titres alternatifs

  • Unpregnant - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 19
Commentaires 10
extraits 2
Evaluations 10
Note globale 8.3 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode