Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MisterMistake : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Au lit, petit monstre ! Au lit, petit monstre !
Mario Ramos   
Un livre sympathique lorsque l'on apprend à lire, je le conseille à tous les petits monstres !
= )

par loana585
Au pays de la mémoire blanche Au pays de la mémoire blanche
Stéphane Poulain    Carl Norac   
Je suis sorti de cette BD en me disant que cette histoire me faisait malheureusement beaucoup penser a certains pans de la notre. Cette BD est magnifique, émouvante et je trouve dommage que si peu de personnes ne l'ai lu.

par louise-R
Avec toi Avec toi
Keiko Nishi   
https://lapommequirougit.com/2019/11/15/avec-toi-%e2%80%a2-keiko-nishi/

Je remercie les éditions Akata pour cette lecture. J’étais sincèrement, pas loin du coup de cœur pour ce petit one-shot tout mignon. Une histoire touchante qui a su m’atteindre en plein cœur ! Touché, coulé, je suis à terre !

On va, pendant tout le manga, suivre une famille. Le père, la mère, Mami la grande sœur et Wataru le petit frère. Pendant toute l’histoire, ce sera Mami qui nous parlera de sa famille au fil des années qui passent.

Tout commence quand son petit frère à 5 ans. Alors qu’il était au parc, il a vu un petit chat abandonné. Il décide de le ramener à la maison. Malheureusement pour lui, son père déteste les chats et lui ordonne de le ramener au parc le lendemain. Une famille finira bien par l’adopter.

Sauf que ce n’est pas le cas et finalement le petit chat revient retrouver Wataru. Face à l’attache de son fils pour ce chat et vice versa, le père finira par céder. Et ainsi de suite, les années passent, le petit chat vieillis et on suit les histoires de cette famille.

En soi, ce que j’ai vraiment trouvé très touchant dans cette histoire, est l’évolution de cette famille. On voit que rien n’est parfait, que rien n’est facile et chaque personnage à sa propre personnalité, qui les rend chacun, attachant à leur manière.

De plus, Shiro (le chat qui a été recueilli), n’est pas mis de côté. Il est associé comme un membre à part entière de cette famille. Je trouve ça génial de montrer ça. Car on le sait tous, nous, propriétaire de chats, de chiens ou d’autre animaux de compagnie. Les petites bêtes qui partagent nos vies, sont souvent comme nos bébés, comme nos enfants, ils font partie de la famille.

J’ai vraiment aimé lire ce one-shot, car j’y ai retrouvé une douceur et une pureté vraiment exceptionnelle. Je ne peux pas expliquer pourquoi réellement j’ai ce ressentis, mais c’est le sentiment que j’avais lors de ma lecture !

En bref, c’est vraiment une douce histoire qu’on suit avec ce one-shot. Shiro n’est qu’un élément déclencheur, afin de nous permettre de suivre cette famille sur plusieurs années. On y découvre leur rêve, leur peur, leur crainte, leur souffrance. Cette famille m’a touchée en plein cœur et je suis ravie d’avoir fait ce bout de chemin avec eux, à travers ces quelques pages ! ❤
Ayanashi, Tome 3 Ayanashi, Tome 3
Yukihiro Kajimoto   
Un tome excellent, où on commence enfin à apprendre des choses sur ce fameux "borgne". Une histoire très intéressante racontée du point de vue du défunt frère de Holo!

par galkimera
Ayanashi, Tome 2 Ayanashi, Tome 2
Yukihiro Kajimoto   
La suite est vraiment très captivante il faut l'admettre. L'univers se complexifie un brin sans "trop" toutefois. Je m'attache de plus en plus à Holo. Hugo apporte une touche "choupi" à ce manga sombre.
La suite promet encore de nombreuses surprises et des rebondissements et visiblement, on en apprendra un peu plus sur l'histoire d'Holo et de son frère.

par Syracuse
Ayanashi, Tome 1 Ayanashi, Tome 1
Yukihiro Kajimoto   
Un univers qui réunit tout ce que j'aime : des monstres, un jeune héros que l'on adore détester avec ses manières, son regard, son attitude qui donne tout du mauvais garçon et pourtant...
Cet univers apocalyptique avec des villes souterraines, un monde "du dessus" inhabitable" ou presque, mais où les combats à mains nues, de mêlés à mêlés sont légions. Pas une seule page de tranquillité dans un scénario très bien monté et rythme, où on découvre le jeune héros au fil de son chemin, semblant évoluer lui aussi à chaque pas qu'il fait. Je reste captivée par les tourments du jeune héros, celui qui déteste le monde... du moins qui semble le détester mais pourtant... il se découvre "prévenant" ?
L'histoire de ces créatures et des Ayanashi, ces protecteurs qui semblent tout aussi monstrueux que les montres qu'ils tuent, promet encore bien des surprises à l'issue de ce premier volume déjà riche en promesses et en suspens.

par Syracuse
Ayanashi, Tome 4 Ayanashi, Tome 4
Yukihiro Kajimoto   
Sachant que c'est le dernier tome avant d'avoir commencé à le lire, eh bien... on s'attend bien sûr à un final fermé.
L'auteur nous offre cependant un final ouvert, qui nous laisse la possibilité d'imaginer nous-même la suite. Cependant, la fin est bâclée... j'avoue ne pas avoir tout compris. Du coup, c'est dommage d'avoir une fin bâclée car, malgré tout, je continue à saluer la qualité du scénario et de la plume de l'auteur. J'ai pris du plaisir à lire ce dernier tome. Aussi, je me suis attachée encore plus à Holo. On assiste à son évolution, petit à petit.

par Syracuse
Bad Girls Don't Die Bad Girls Don't Die
Katie Alender   
http://book6ters.joomla.com/index.php/reviews/livre/7-bad-girls-don-t-die-tome-1-bad-girls-don-t-die

BOOK6TER-M :
Soyons honnête, la première chose qui m'a donné envie de lire ce livre, c'est la couverture ! Je la trouve juste fantastique : creepy tout en étant jolie ! Oui, bien sûre, peut être que vous, elle vous plait moyen, mais comme on dit les goûts et les couleurs... La deuxième chose qui m'a donné envie de lire ce livre c'est que nous sommes en pleine période d'HALLOWEEN et comme je suis une bonne cliente, je succombe au marketing de la saison : vive la couleur orange, les soupes au potiron, les plaids et les films/séries/livres un peu creepy voir flippants (mais pas trop non plus... je suis une âme sensible). C'était donc le bon moment pour me procurer ce livre qui me faisait envie depuis longtemps.

Passons peut être à ce qui vous intéresse le plus maintenant, mon avis pur et dur... Et bien, j'ai passé un bon moment en lisant ce livre et ça faisait longtemps que je cherchais une bonne histoire de fantôme. Les personnages sont attachants et pas trop niant niant. J'ai aussi trouvé que les réactions des personnages (en particulier celle d'Alexis) étaient plutôt vraies dans l'ensemble. Si mon petit frère commençait à avoir le comportement de la petite soeur d'Alexis, je me demanderais d'abord s'il est malade ou si c'est moi qui deviens folle avant de penser à une possession ou à un fantôme, comme l'a fait Alexis.

Autre bon point de ce livre : la facilité que le lecteur a à visualiser les décors et les scènes. Personnellement, j'explique ça par 2 facteurs :

Le vocabulaire anglais est assez basique pour que les descriptions soient faciles à comprendre.
On a tous en tête une représentation de ce à quoi ressemble une maison hantée (et même chose pour les lycées américains), donc même si ce que l'on se représente ne correspond pas parfaitement à la description que l'auteure nous fait, ça ne nous gène pas dans notre compréhension/visualisation.
Tout ça, ça permet de se plonger rapidement dans le livre et de le lire sans jamais s'ennuyer.

Il y a cependant un mauvais point. Parce qu'il en faut bien un nan? Je trouve que l'on devine trop facilement l'histoire du fantôme et qu'Alexis est un peu lente à deviner ce que le lecteur, lui, a déjà compris. Mais si l'on devine si facilement c'est parce qu'en fin de compte, les codes des histoires d'horreur mettant en scène une poupée possédée sont respectés et donc on comprend rapidement l'intrigue. De plus, si l'on ajoute à cela les indices laissés par l'auteure et bien c'est bon, on a tout compris.

CONCLUSION
Si vous êtes dans ce mood typique d'Halloween où vous voulez des histoires de fantôme, de petites filles qui font peur et qu'en plus vous aimez la YA et bien vous êtes servis. Ce n'est peut être pas le livre du siècle, ou l'histoire la plus originale qui soit (dans le thème de l'épouvante j'entend... parce que oui, ce n'est pas très courant de rencontrer ce genre d'histoire dans les livres YA) mais au moins on passe un très bon moment.

3,5/5

par BOOK6TERS
Le baiser Le baiser
Mathilde Chèvre   
De Mane à Marseille, le père Albert se lance dans un long périple. Maintes fois, il croit reconnaître son poisson rouge, mais c’est toujours un leurre. Feuille d’automne, pomme rouge, bonbon cerise ou soleil couchant, le père Albert en perd la boule et son errance dure longtemps, jusqu’à ce qu’il se résolve à entamer le chemin du retour.
Tandis que l’illustration représente ce qui est imaginé par le père Albert, le texte joue sur les mots et se moque de ses hallucinations. Lorsque le père Albert renonce à sa quête chimérique, l’album change de sens de lecture : l’aller du voyage se lit dans le sens français et le retour dans le sens arabe, d’autant qu’à l’arrivée une surprise renversante attend Albert.
Bakuman, Tome 16 Bakuman, Tome 16
Tsugumi Ōba    Takeshi Obata   
Non mais honnêtement je ne sais pas comment font les auteurs pour qu'à chaque tome la même émotion nous prenne aux tripes ! je suis toujours aussi excitée qu'au premier tome !! beaucoup de suspense et toujours aucune lassitude des personnages. D'autant que les auteurs font tout pour les mettre en compétition (loyale et amicale) et leur trouver des rivaux de plus en plus ingénieux. D'habitude, il y a toujours un moment où on se dit, ouais bon c'est toujours un peu le même genre de méchant, ça serait bien que les auteurs se renouvellent mais dans Bakuman, ça n'arrive jamais.
Bref, on attend le 17