Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mjmb69 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
À Fleur de Peau, Tome 2 : Fever À Fleur de Peau, Tome 2 : Fever
Maya Banks   
Une bonne suite avec des personnages sympathiques.
J'aurais aimé que l'auteur développe plus les sentiments et la relation entre Jace et Béthany.

par Adèle
À fleur de peau, Tome 3 : Fire À fleur de peau, Tome 3 : Fire
Maya Banks   
Après un deuxième tome qui ne m'avait pas spécialement plu, revoici nos héros dans un dernier tome qui pour moi conclut avec brio la série. On reste bien évidemment dans la veine de la série: dominant, sexé, amour, argent... Mais jodie est attachante, ash un homme beaucoup plus complexe qu'il paraissait, des amis amoureux et très présents et une famille détestable, un peu d'action sur la fin, le tout bien écrit et sans tiré dans le vulgaire. J'ai cru à un moment que l'auteur nous ouvrait sur un 4eme tome [spoiler] histoire de Tiffany et Kay[/spoiler], ca aurait été un plaisir de tous les retrouver une fois de plus...
mention spéciale aux soirée entre filles!

par Slovachki
À fleur de peau, Tome 1 : Rush À fleur de peau, Tome 1 : Rush
Maya Banks   
http://lune-et-plume.fr/a-fleur-de-peau-de-maya-banks/

Ces derniers temps j’ai l’impression de lire toujours le même livre ! Enfin non, le même mais de pire en pire. Si on retire le sexe de ce bouquin il en reste un tiers. Je vais finir par croire que Maya Banks est le pseudo de Marc Dorcel. Du cul et pas d’histoire( ou si peu et pas originale). Je sais que c’est le créneau porteur en ce moment mais il ne faut pas exagérer : cette fois, le héros refile sa nana à d’autres mecs, les personnages secondaires font ménage à trois et seront d’ailleurs les héros du tomes 2 «Fever».

Je ne désespère donc pas de voir un tome trois où l’on pourra les retrouver tous ensemble dans le même lit avec peut-être, si on a de la chance, un saint-bernard et un hamster pour pimenter les choses. Je suis exaspérée.
À Quoi Rêvent les Filles? À Quoi Rêvent les Filles?
Mindy Klasky   
J'avoue qu'à l'instant où je dois écrire ce commentaire, je suis un peu perplexe en pensant à ce que je vais dire. D'un côté l'histoire n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais en lisant la 4ème de couverture et j'ai été déçue, et d'un autre j'ai quand même bien ris par moment. De plus la fin est pas mal. En gros, quand vous aurez plus rien de super intéressant dans votre PAL lisez celui-là !

par lullaby02
Absolutely fantastic Absolutely fantastic
Tyne O'Connell   
L'un des mythes de ce business, c'est que le statut de people vous donne le pouvoir. C'est faux, il ne fait que répartir ce pouvoir entre une foule de gens. Et plus la célébrité vous gagne — je dis bien, vous gagne —, plus la peur prend le dessus. Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, vous prenez vos jambes à votre cou...

Du jour au lendemain, vous déléguez vos pouvoirs à tour de bras : à des gourous, qui sont généralement installés dans le pays depuis un mois maxi, et à des coaches qui prennent votre vie en main mais en savent moins sur vous que votre manucure. Sans oublier les nutritionnistes, les préparateurs physiques, les thérapeutes et les assistants. Ah, les assistants ! J'en ai plus qu'il n'y a d'heures dans la journée... La plupart sont des jeunes diplômés en quête d'un premier boulot et qui font ça pour rien. Si je les laissais faire, ils seraient prêts à payer pour travailler avec moi... Il est clair que pour eux, je suis la dernière des garces.

Il y a des moments où je ne sais plus qui j'emploie pour veiller sur moi, même si la plupart sont de jolies petites nénettes avec en poche un diplôme d'économie ou de droit de Harvard et des noms du genre « Sloane » ou « Cameron », ainsi qu'une poignée de jeunes gens répondant aux doux noms de « Brad » ou « Clarke », eux aussi fraîchement émoulus de Harvard. Ils prennent ma vie pour une sorte de terrain de jeux construit tout exprès pour eux. Tous voudraient bien — et d'ailleurs, ils en seraient capables — vendre mes petites culottes sur e-Bay.

Ma vie est devenue une industrie, et il devient de plus en plus hasardeux d'essayer d'en prendre le contrôle.

Comme la plupart des femmes connues, j'ai atteint la célébrité grâce à un savant mélange de chance et de calcul (ce qu'on appelle une optimisation des moyens.) Par « chance », entendez : faire la connaissance de/coucher avec/ou se débrouiller pour faire du chantage aux bonnes personnes... Oubliez le talent ! Dans cette ville, personne ne croit vraiment que le talent soit primordial pour réussir.
Amies pour la vie Amies pour la vie
Grace Carol   
Ce livre est tellement mal écrit que j'ai dû lire deux fois les deux premières pages pour les comprendre. Régulièrement, on ne saisit pas de quoi on parle et on doit revenir en arrière. Est-ce dû à l'auteur ou à une mauvaise traduction ? Je penche pour, au minimum, la seconde possibilité. Qu'importe, le résultat est identique : j'ai eu un mal de chien à arriver à la page 100. De plus, je n'ai pas eu l'impression que l'histoire avançait : on se perd dans les flashbacks et le quotidien des héroïnes n'avance pas. Qu'a fait Ronnie en 100 pages à part être un peu jalouse d'une collègue de son petit ami ? RIEN. Et Doris a juste donné un cours et rencontré 3 personnes. Moi, j'ai perdu mon temps et j'arrête ma lecture à la cent-et-unième page pour passer à quelque chose de meilleure qualité et de plus passionnant (ce qui ne sera pas difficile !).
Amour et Frappuccino à Manhattan Amour et Frappuccino à Manhattan
Erica Orloff   
Mon premier coup de coeur du mois !
J'ai adoré l'histoire. Surtout le thème avec une famille mafieuse hyper protectrice.
Un très bon roman.
Mon seul regret, que le livre soit si court et que l'histoire d'amour entre Mark et Teddi ne soit pas développé !

par Melou78
Bad Romance, Tome 2 : Cœurs indociles Bad Romance, Tome 2 : Cœurs indociles
Céline Mancellon   
J'ai beaucoup apprécié le premier tome de cette saga et je me suis dis pourquoi ne pas continuer avec celui-ci ?

Charlène, plus connu sous le prénom de Charlie est née au sein des Black Angels, un gang de bikers bien connu des forces de l'ordre et des autres habitants. Un caractère de chien, elle ne doit sa place qu'à ses poings qui savent donner des coups. Logan et Ray vont modifier son destin sans qu'elle ne le veuille réellement. Mystérieux, rancunier, arrogant, que des qualificatifs pour ces deux hommes. Et si tout cela n'était pas que le jeu du destin ?

Une histoire qui ne date pas d'hier. Charlie et Logan se connaissent depuis très longtemps, quasiment depuis l'enfance de la jeune femme (d'ailleurs je n'ai pas compris pourquoi dans la 4ème de couverture ils parlent de connaissance...) Bref, ces deux-là se tournent autour sans pour autant que l'un ou l'autre ne fasse un pas. Pourquoi ? Apparemment quelque chose du passé vient les tourmenter sans vraiment que cela ne soit dit clairement.

Elle est une dure à cuire avec un cœur immense. Elle adore ses deux frères étant entre les deux, et serait prête à tout pour les sauver de leur père, le chef du gang, quitte à "enlever" son petit frère et l'emmener avec elle dans un coin légèrement perdu afin d'intégrer une "école" de cascadeurs. Une vie non idyllique avec plus de problèmes que de bonheur. Ray est un homme qui semble la détester (en fait il ne peut vraiment pas la voir et on le sait dès le premier chapitre) Quant à Logan, il cache son jeu même si on découvre très rapidement ses instincts, ses désirs face à la jeune femme.

Attention, ce n'est pas un triangle amoureux, je le dis du départ, car le résumé semble prêter à confusion. Il y a bien ces trois personnages en premier plan, sans oublier le père de Logan, les soeurs de Ray, la famille d'une manière générale. L'histoire tourne autour d'eux tous avec en principaux ceux qui sont toujours en confrontation. Nous suivons le récit à deux voix, plus souvent celle des règles de Charlie que des résolutions de Logan, mais ce n'est pas plus mal, car certaines résolutions reprenaient des passages déjà lues dans les passages de la jeune femme.

Le passé est la clé de tout, mais CE passé n'est pas facile à décrire, ni même à comprendre. Il est bien là, présent dans les esprits de chacun des protagonistes sans pour autant se dévoiler aux lecteurs. Cela arrive par étape et nous laisse prendre le temps de mettre les pièces du puzzle en place.

Autant j'ai été transporté dans le premier tome de cette saga, autant ici, j'ai trouvé le rythme plus lent. J'ai eu plus de mal avec la lecture de ce second tome. Beaucoup de non-dits, de secrets, qui au final est un GROS secret. Je m'attendais à plus que cela. Certaines réactions de quelques personnages, comme Lem, ou Ray m'ont parus extrême. en vouloir à quelqu'un oui, mais jusqu'à ce point ? Je ne pense pas que j'aurais réagit de la même manière et surtout ne pas hérisser autant de murs et encore moins donner des interdictions, voire menacer.

Difficile de ne pas spoiler l'histoire, j'en resterais donc sur ce point où je n'ai pas compris ce qui se passait vraiment dans l'esprit de la plupart des personnages. Concernant Logan, il est celui que l'on suit bien plus facilement et qui même s'il s'interroge, arrive à surmonter ce manque, enfin à sa façon. Il est complexe. L'auteur a su travailler sur diverses facettes. Le côté gentil, protecteur, à la limite du grand frère. Le côté besoin primaire, quasi viscérale de l'avoir à ses côtés. Le côté bestial lorsqu'il se laisse emporter. Le côté quasi dépressif lorsqu'il passe un cap, ou qu'il se rend compte qu'il n'en a pas le droit. Un personnage qui n'est pas linéaire. J'ai beaucoup aimé toute la psychologie détaillée et sous-jacente que l'auteur laisse apparaître entre ses mots.

Je suis un peu déçue par la fin, surtout avec ce que Lem apprend à Charlie. Il y a comme un manque, pour ma part concernant cet état de fait. Après, il s'agit de la suite logique de tout ce qui se passe dans l'histoire et donc je ne voyais pas une autre fin.

En conclusion, une histoire plus légère au final que celui du premier. J'en attendais surement un peu trop de ce second tome, mais malgré tout, j'ai passé un agréable moment de lecture. Un peu plus de recherche au niveau de la mémoire, des souvenirs, un peu moins d'actions proprement dites, mais un personnage qui vaut le coup d'être découvert.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/bad-romance-tome-2-coeur-indocile-celine-mancellon-a130946580
Bad Romance, Tome 1 Bad Romance, Tome 1
Céline Mancellon   
J'ai eu une sale appréhension sur ce livre et au final, joli coup de coeur.
Chris est un bad boy au premier abord mais au final...quand on sait pourquoi il fait ce qu'il fait on ne peut que l'aimer.
Kate n'est pas un cliché sur patte. J'ai adoré ce personnage.
Il y a beaucoup d'humour, j'adore !
En ce qui concerne le langage, grosse surprise parce que, ok y'a un peu de vulgarité mais ce n'est jamais obscène, même lors des scènes de sexe, du coup c'est très agréable.
Attention ! Ce n'est pas nian-nian non plus !
C'est franchement un livre à lire car il détonne par rapport aux autres livres du même genre.

Bad Romance, Tome 3 : Cœurs imprudents Bad Romance, Tome 3 : Cœurs imprudents
Céline Mancellon   
C’est hyper mignon et très doux, étrangement on s’attend à tomber dans un truc sombre, crados, un truc à la Son of Anarchy comme on le voit dans l’ensemble des romances autour du thème des bikers. Il n’y a quasiment aucune histoire en dehors de ce schéma habituel où souvent on enchaine les scènes de sexe, les nanas ont le rôle de « pute » ou de « régulière » qui a un truc de différent, qui est sainte nitouche mais aussi hyper badass… Je n’exagère même pas. Ici, dans Coeurs Imprudents, ce n’est pas ça, ce n’est pas un copier/coller. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de trucs sombres, qu’il n’y a pas de truc facile ou que les bikers ne sont pas expliqués ou édulcorés. Oui ils font des trucs moches. Mais c’est aussi un autre regard sur les fraternités des Motorcycle Club, plus famille.

J’ai eu le smile avec cette lecture, on a le sourire pendant tout le long, et j’adore vraiment les joutes entre Don et Law. Il y a une vraie complicité entre les membres et le côté fraternité fait ressortir le caractère de chaque personnage secondaire. Ce qui fait qu’on voudrait un tome pour les autres. A quand un tome sur Law ou Catcher ? Et même l’énigmatique Amon ! Ce dernier m’a fait penser à Nassir dans BAD de Jay Crownover.

Juliette est réussie et c’était pas gagné. J’avais des a priori de fou. Là où je m’attendais à me faire chier avec la vierge effarouchée, elle semble avoir plus de choses à raconter. Elle rougie trop pour moi mais elle n’en abuse pas donc le dosage est bon et colle à son personnage. La bague est un élément important et pas juste un prétexte, on comprend que pour elle c’est comme une armure qu’elle porte pour éloigner les mecs.

Il y a un vrai sujet sur la virginité, surtout de nos jours comme elle l’évoque : surconsommation, apparence, superficialité… jusqu’à oublier certaines choses fondamentales. Ce qui n’est que plus vrai quand on voit l’abondance de romance érotique avec l’absence de sentiments mais juste un détail poussée de l’acte en lui-même. Je fais peut-être un peu une overdose du genre, j’ai l’impression. Alors, quand il y a autre chose et qu’on m’offre de jolis moments, c’est important de le souligner et d’en profiter. Pourquoi lisons-nous une histoire d’A ? Si ce n’est pas pour rêver.

*petit soupire* Don…

Don est quelqu’un de très attachant et de très câlin, il est vraiment difficile de ne pas s’attacher à lui. Je sais que le premier tome ne le montre pas des plus « gentil » mais dans le deuxième tome, on aperçoit quelque chose d’autre, quelque chose de plus touchant et qui promettait un personnage plus que son apparence. On apprend à le connaitre, qu’il est métisse et pourquoi il est entré dans les BAMCHA. C’est quelqu’un qui mérite d’être rencontré. En terminant ce roman, je me rends compte qu’il y a encore beaucoup de choses à apprendre de cet univers. Des portes sont laissées ouvertes.

par LLyza