Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de mlles007 : Ma PAL(pile à lire)

La Misère du sud, Tome 1 : Beauté La Misère du sud, Tome 1 : Beauté
Teresa Mummert   
Waouh...
Je ne serais d'écrire ce livre autrement que par ce mot. Ce livre nous emporte dans cette univers miséreux où vit Cass. Entre un petit ami violent et drogué et une mère junkie, Cass survit comme elle peut. Elle travaille en tant que serveuse dans un restaurant qui lui permet de payer les factures puisqu'elle est la seule à ramener de l'argent. Et c'est ainsi qu'elle rencontre Tucker.
Tucker connait cette misère. Il l'a vécu, lui aussi.
Mensonge après mensonge, Cass joue avec le feu de deux relations. Entre Tucker qui souhaite la protéger et Jax qui ne se contrôle plus.
Ce livre est magnifique, touchant et bouleversant qui nous emporte dans un endroit étrangement calme où chaque porte semble retenir un ouragan. La drogue fait de nombreux dégâts. Et parfois, elle semble être une issue facile aux démons qui nous envahissent l'esprit et à la misère qui nous entoure et nous étouffe. Pourtant, elle dévaste le peu d'humanité qui reste en nous. Jax était le prince charmant dont rêvé Cass. Et il s'est transformé en diable. On se retrouve déchiré entre l'ancien Jax et le nouveau. Ce livre a le don de nous remettre les pieds sur terre tout en nous faisant rêver de sa douce romance.
[spoiler]La fin était prévisible ; à force de mensonge on s'attendait à voir la colère de Jax exploser. Et j'ai vraiment apprécié tout ce déroulement. Pourtant, je ne m'attendais pas a voir Jax tuer de sang-froid la mère de Cass, ni Jax mourir. Ainsi que le bébé de Cass. C'était une fin amer, sinistre. Mais à nouveau, une fin réelle qui nous sors de notre rêverie. [/spoiler]
Pour conclure, ce livre est doux-amer, il nous emporte et nous rattrape pour garder les pieds sur terre. Il nous envoi à la figure la réalité de la vie.
Je vous conseille donc de le lire si ce n'est pas déjà fait.

Ps : Musique qui pourrait correspondre "Pretty when you cry" de Lana Del Rey

par Kiiwako
Company of Killers, Tome 1 : À la recherche de Sarai Company of Killers, Tome 1 : À la recherche de Sarai
J.A. Redmerski   
Je suis un peu déçue, je dois dire.
Pas que ce livre soit mauvais, bien au contraire.

C'est juste que ça avait tellement bien commencé, et sur le long, mon attention a flanché.
Parce que le thème est absolument extra : une fille qui a été séquestrée par un type douteux pendant des années, qui est "sauvée" par un tueur à gages, le genre d'histoires que j'adore. Et le début est vraiment bien, accompagné d'un style plutôt simple et addictif. J'avais accroché aux premières pages, et à ce niveau de l'histoire, j'avais du mal à reposer le livre.

C'était plutôt bien fichu, je dois dire. On s'y croirait presque. A l'arrivée de Victor, ça a pris un autre tournant, et là encore, j'ai prise dedans. Sauf que ça a fini par s'affadir.

Déjà le personnage de Victor ne m'a pas convaincue. Au début si, bien sûr. Il fait bien le tueur à gages froid et insensible. Normal, pourtant, il perd de son caractère par la suite. Alors d'accord, il reste humain, malgré son job, et c'est normal qu'il ne soit pas seulement un psychopathe de façade sans rien derrière. Cela n'aurait pas tenu debout, bien sûr. Mais pour le coup, c'est beaucoup trop, et il est devenu beaucoup trop fleur bleu à mon goût. Alors que bon, le contexte aurait selon moi dû l'endurcir. Qu'il se prenne aussi vite d'affection pour une gamine, mouais, j'y crois pas trop, personnellement.

Et il n'est pas le seul. Sarai n'est pas franchement mieux. Et son caractère devient même franchement ridicule lorsqu'elle s'attache à lui comme une sangsue, alors qu'elle a enfin retrouvé la liberté, tout ce qu'elle veut, c'est rester avec un tueur ? Encore une fois, je reste sceptique.

Alors oui, l'histoire aurait pu être géniale, mais le potentiel a été gâché par cette histoire d'amour. Une romance entre eux deux était attendue, et même si ce n'est franchement pas ce qui m'intéresse, ça aurait pu passer si cette partie n'avait pas pris une part aussi importante. Parce que l'histoire se perd à cause de ça. Une grosse partie est consacrée uniquement à leurs sentiments et leur histoire d'amour, et ça, je dois dire que ça m'a ennuyée profondément.



par Jenna95
Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44 Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44
Anne Robillard   
Je viens juste de le lire et j'ai que trop aimé!!! En fait j'ai plutôt ADORÉ!!! Les personnages sont pleins de mystères et si attachants! J'attends la suite avec impatience! :)(N'hésité surtout pas à le lire, c'est trop bon!)



par CInnCI
Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates
Anne Bishop   
It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute bit-lit actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

{avis pour Fantasy-Gate.fr}

par LLyza
Si proche de lui Si proche de lui
Stéphane Soutoul   
Prenez un plaid, un chocolat chaud et installez-vous, laissez-vous tenter par cette douce histoire d’A.

Je l’ai terminé dans la nuit, je dois vous avouer que je n’ai pas réussi à le lâcher, je n’avais pas envie de quitter Sonia et Benjamin. C’est un livre qu’on peut lire et relire à n’importe quel moment avec le même plaisir, c’est un livre doudou. Je ne lui ai trouvé aucun défaut, et pourtant, j’ai pour habitude de toujours nuancer ce que je lis mais comment résister à cette magie des mots. Certains le rapprochent à un jeunesse et c’est à tord, j’avais même peur que ce soit trop fleur bleue et ce n’est absolument pas le cas. Le traitement des émotions et des sentiments est bien loin de ce genre, c’est même bien plus travaillé que certaines romances actuelles dites adultes. Si Proche de Lui prend la forme d’un Young Adult de par ses personnages jeunes et même du haut de mes 25 ans (ça va !… c’est juste la quatrième fois que je les fête), j’ai pu apprécier cette rencontre qui n’aurait jamais dû avoir lieu et qui pourtant va bouleverser la vie de nos deux héros.

Stéphane Soutoul nous échange donc une Syldia contre une Sonia, initialement ce créneau d’Octobre était prévu pour le quatrième tome des Anges d’Apocalypse, une série d’Urban Fantasy à découvrir si ce n’est pas déjà fait qui reviendra pour le Salon du Livre de Paris. Sonia va vers ses 17 ans, on la rencontre pour la première fois alors qu’elle est en train de se faire larguer. C’est sur les chapeaux de roues que commence cette journée où tout va basculer. Cette héroïne au caractère franc et aux remarques vives, nous offre régulièrement des références et des moments d’humour qui font qu’on sourit tout au long de ce roman. Il n’y a qu’à lire les extraits, il y a des phrases mémorables.

À aucun moment, je ne me suis ennuyée car le dosage des aventures de Sonia Moonstar & Benjamin Rivenord dans la petite ville de Salem est bien dosé, entre une action simple certes, mais efficace, et les confidences des sentiments. Elle croyait échapper à ses ennuis en se transformant en chat, elle se retrouva plutôt en mauvaise posture et sans Benjamin pour s’en occuper, les choses auraient pu très mal tourner. Elle est donc obligée de cohabiter avec le bad boy du lycée le temps de récupérer de ses blessures, elle apprendra à le connaître malgré elle en plongeant dans son quotidien. Qui aurait cru que le garçon qui traine autant de rumeurs derrière lui se révèlerait être un jeune homme doux et attentionné, qui pense aux autres avant son propre bien. Lui voit en cette chatte maniérée une confidente à qui il peut avouer ses états d’âme sans savoir une seule seconde de qui il s’agit en réalité. Évidemment, tout comme Sonia, nous ne résisterons pas au charme ravageur de celui-ci, nous assistons avec bonheur à la naissance de leur histoire.

L’ambiance est à la magie, elle est tout le temps présente par de toutes petites touches très subtiles, limite entre le fantastique et la fantasy, entre le non expliqué et l’accepté. Tout l’intérêt de ce roman repose avant tout sur l’évolution de notre héroïne au contact de Benjamin et de sa prise de conscience sur son héritage familial, c’est avant tout un message de tolérance et d’amour. Stéphane Soutoul manie les mots avec aisance, sa plume est fluide et soignée, il nous amène jusqu’à la dernière page sans une seule fausse note. Je ne devrais plus être surprise mais je ne peux m’empêcher d’être impressionnée à chaque fois par cette sensibilité qu’il parvient à donner à ses personnages féminins. L’histoire est dynamique grâce à une Sonia pétillante qu’importe sa forme, un Benjamin tout en nuance (fort et fragile à la fois), une intrigue qui tient bien la longueur et qui changera le cours de leur vie. Si Proche de Lui est la lecture idéale pour nous mettre du baume au coeur avec une déferlante d’émotions.

{ Avis sur Fantasy-Gate }

par LLyza
Prémonitions, Tome 1 : Étranges Pouvoirs Prémonitions, Tome 1 : Étranges Pouvoirs
L.J. Smith   
On rentre dans l'un des nouveaux monde crée par LJ Smith, et on ne regrettte pas, les personnges sont attachant, j'avoue même avoir une petite préférence pour Gabriel.

par Eowyn
Prémonitions, Tome 2 : Possédés Prémonitions, Tome 2 : Possédés
L.J. Smith   
Le deuxième tome est bien à la hauteur du premier!
La relation entre kait et gabriel se développe de plus en plus et la fuite continue!
Prémonitions, Tome 3 : Passion Prémonitions, Tome 3 : Passion
L.J. Smith   
Le meilleur de toute la trilogie :D J'ai vraiment beaucoup aimé ! Plus que tout les autres xD
Les Soupirs de Londres, Tome 1 : Le Manoir des Immortels Les Soupirs de Londres, Tome 1 : Le Manoir des Immortels
Ambre Dubois   
Très bonne histoire avec une excellente intrigue et de bons personnages.

par hemera
Starcrossed, Tome 1 Starcrossed, Tome 1
Josephine Angelini   
Haaaa cette lecture... Quel plaisir ! Ça fait énormément de bien de trouver un livre comme Starcrossed... On ne se prend pas la tête, l'écriture est fluide, l'atmosphère est parfaite et les personnages sont vraiment attachants, bref, c'est génial !
Dès le début, j'ai su que j'allais adorer l'histoire. Rien que le fait qu'elle se déroule sur l'île de Nantucket ( un lieu qu'encore aucune de mes lectures ne m'avait fait découvrir ), un endroit paradisiaque, gorgé de soleil et bordé par l'océan, m'avait déjà conquis ! En effet, le cadre est vraiment sublime. Les décors sont superbes, on s'y croirait presque ! On a l'impression qu'en insistant un peu, on pourrait sentir le sable sur nos pieds. Rien qu'avec ça, j'adorais déjà l'intrigue... Mais avec les personnages, elle est devenue un pur délice !
Helen, une lycéenne de seize ans, vit sur l'île depuis sa plus tendre enfance. Son seule problème est qu'elle est très grande pour son âge. A cause de ça, beaucoup de gens ont la fâcheuse tendance à la fixer. Tous ces regards tournés vers elle la font souffrir physiquement. En effet, elle est tellement timide que lorsque l'attention est portée sur elle, ça la blesse. Mais ce problème, elle aurait pu s'en accommoder cette année, comme elle l'a fait auparavant. C'était bien sûr sans compter sur l'apparition de la famille Delos à Nantucket, et surtout l'arrivée de Lucas dans le lycée d'Helen à la rentrée.
Au moment où cette dernière le voit dans les couloirs le premier jour de cours, une haine intense et une colère profonde s'emparent d'elle. C'est ainsi qu'ils vont se mettre à se battre, devant tout le monde... Rien que d'y repenser, j'ai envie de relire ce livre ! La relation entre Helen et Lucas est vraiment géniale à découvrir ! On change complètement de style. Ici, les deux protagonistes se détestent. Pourquoi ? Hé bien ( sans vous spoiler ) ils sont destinés à être maudits. En effet, une ancienne malédiction les poussent à se haïr.
Et là, on arrive à ce que j'ai le plus aimé dans le roman : cette fameuse malédiction ! Je ne vous en parlerai pas plus en détails, mais elle remonte à la Guerre de Troie. On apprend que durant cette sanglante bataille, les dieux eux-mêmes avaient participé à la tuerie. Des dieux comme Zeus, Aphrodite et Athena. Ca ne vous rappelle rien ? Les mythes grecs !
Cette partie du livre est vraiment impressionnante, prenante et saisissante. J'ai adoré pouvoir découvrir la mythologie grecque. Ce fût vraiment un énorme plaisir. On revisite le passé et ses secrets. L'auteure arrive à nous faire remonter le temps sans aucune contrainte. J'ai été happé par le fait qu'elle ait réussie à moderniser les vieilles légendes et qu'elle puisse ainsi nous faire découvrir une histoire sensationnelle !
De plus, l'écriture de Josephine Angelini est très fluide. On ne se perd pas dans les descriptions, le cadre de Starcrossed est très bien décrit et l'histoire d'amour ( oups, en aurais-je trop dis ? ) entre Helen et Lucas est juste splendide. Je pense que je vais regretter cette romance d'ailleurs ! Ce mélange de haine et de passion m'a énormément plu. Mais bien sûr, que serait une histoire sans sa dose de méchants ?
Ici, les ennemis des Delos sont nombreux. Creon, un ennemi de la famille, est prêt à tout pour tuer Helen. Pourquoi ? Vous le découvrirez en lisant le roman ! Mais sachez d'ores et déjà qu'il y a des morts et de grosses trahisons dans ce livre. D'ailleurs à la fin, les masques tombent, les mystères s'éclaircissent finalement et toute la pression accumulée au cours de notre lecture peut enfin redescendre... Un peu.
Pour conclure, je ne peux que vous conseiller ce roman ! A la fois innovant et fascinant, cette association entre mythologie grecque et histoire d'amour maudite ne pourra que vous toucher. Helen et Lucas sont également deux héros que j'adore. Comme vous l'aurez compris, Starcrossed est une lecture très rafraîchissante. Son décor, son ambiance et son cadre sont merveilleux. Une lecture qui procure beaucoup de plaisir à la découvrir.

par Jordan

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode