Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mlles007 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Hurt Hurt
Tabitha Suzuma   
4,5/5

Je suis choqué. Choqué, brisé, anéanti, dévasté, à bout de souffle. Tabitha Suzuma, l'auteure de l'inoubliable et l'exceptionnel FORBIDDEN, m'a de nouveau renversé. Je ne pensais pas qu'elle pourrait aussi bien se réinventer. Je ne pensais pas qu'elle trouverait, une nouvelle fois, une manière si parfaite et si bouleversante d'aborder des thèmes tabous et très souvent mis de côté. Après avoir écrit une histoire d'amour juste magnifique et blessante entre un frère et une sœur, elle revient ici avec un sujet que jamais - JAMAIS - je n'aurais pensé découvrir dans un roman. Et, bien évidemment, je ne peux pas vous en parler, car c'est sur ce thème que repose toute l'histoire. Le résumé en dit vraiment assez : on comprend que l'ambiance va être noire et notre héros torturé, tout en nous donnant envie de comprendre le pourquoi de tout cela. Le pourquoi. BORDEL. Ce pourquoi m'a coupé le souffle. Je n'ai rien d'autre à dire. Je n'arrive pas à mettre de mots ce que je ressens. Je viens d'être pulvérisé et brisé. Malgré tout, HURT n'est pas un coup de cœur. Je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi, vu la fin juste parfaite et tragique au possible que le récit possède. Mais il y a deux ou trois bémols (pas très importants mais qui, ensemble m'ont empêché de rentrer au maximum dans l'histoire) sur lesquels j'aimerais revenir. Malgré cela, retenez juste que je suis choqué. HURT m'a achevé.
HURT, c'est avant tout l'histoire de Mathéo/Mattie. J'ai eu beau l'adorer, m'attacher à lui d'une manière puissante et intense, me lier à la moindre de ses réactions, au moindre de ses sentiments, j'ai mis beaucoup de temps à complètement m'habituer à sa personnalité. Il y a un énorme décalage dans ce que je suis en train de vous dire, mais pourtant c'était le cas. Je m'explique : j'ai été vraiment perturbé et ému par la plupart des émotions qu'il ressentait. A chaque fois qu'il souffrait, je souffrais aussi. A chaque fois qu'il paniquait, mon cœur s'affolait également. Mais, bizarrement, je me suis aussi senti, à plusieurs reprises, assez loin de lui. Cette sensation ne s'est estompée qu'à la toute fin de ma lecture. C'est un des bémols dont je vous ai parlé plus tôt. Mais il est directement rattaché à un second problème : les quelques longueurs que possède HURT. Si les passages dévastateurs le sont vraiment, il existe entre eux quelques moments inintéressants. Enfin, inintéressants, non. Mais plutôt moins prenants que ce à quoi on pourrait s'attendre. En même temps, ces longueurs sont clairement indispensables pour totalement s'imprégner de la personnalité de Mathéo et voir en quoi elle va être modifiée. Bref, une fois de plus, je suis complètement perdu. Malgré ces quelques points noirs, il faut que vous sachiez que Mattie m'a bouleversé. Il était là. Avec moi. Partout. Tout le temps. Mathéo, c'est un humain, un vrai, et pas seulement un être de papier. J'ai l'impression de vous parler d'un ami que je viens de quitter "dans la vraie vie". Mais vraiment. Vous comprenez ce que je suis en train de vous dire ? N'appelez pas l'hôpital psychiatrique avant de l'avoir rencontré. Mathéo, il est vivant. Il est avec nous. Il est réel. Tabitha Suzuma a juste un don merveilleux pour décrire ses héros. Mathéo quoi ♥
L'auteure ne s'arrête bien évidemment pas là, puisqu'elle nous dépeint une histoire d'amour juste parfaite. Mais vraiment, vraiment, vraiment, parfaite. Oh my god, Lola ♥ LOLA ♥ Je suis tombé amoureux d'elle. Je suis tombé amoureux de ce qu'elle forme avec Mathéo. Je suis tombé amoureux de leur histoire d'amour. Je suis tombé amoureux de leurs sentiments, de leur couple, de leur relation à vous couper le souffle. Ces deux-là, ils m'ont ébloui. Ils m'ont ébloui et ils m'ont profondément touché. Le personnage de Lola est époustouflant au possible. Au même titre que Mathéo, Lola est réelle. Elle est mature, renversante, drôle, fascinante, lumineuse et toujours pleine de projets pour l'avenir. Il y a quelque chose chez elle d'hypnotique et de séduisant. On comprend facilement pourquoi Mathéo est tombé sous son charme. Et on sent pertinemment qu'il se raccroche à elle comme à une bouée de sauvetage. Ce que j'ai adoré avec HURT, c'est que l'auteure ne laisse rien de côté. Qu'il s'agisse des moments de joie, de peine, de rage ou de bonheur, nous avons le droit à toutes les épreuves qu'un couple normal traverse. Ajoutez à cela quelques scènes osées carrément parfaites et décrites à merveille, et vous commencez à entrapercevoir la beauté de ce couple. Ils étaient là, avec moi. Et ils me manquent. Terriblement. J'ai adoré Mathéo. J'ai adoré Lola. J'ai adoré leur histoire d'amour. Tout était tellement lumineux, tellement émouvant, tellement profond... Halala ♥

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3187099119-HURT.html

par Jordan
Existence Trilogy, Tome 1 : Existence Existence Trilogy, Tome 1 : Existence
Abbi Glines   
Quelqu'un sait quand il sort en français?

par Manon2910
You Are Here You Are Here
Jennifer E. Smith   
J'espère qu'il sortira en france, j'adore cette auteure :O

par takiko
L'Étrange Cas de Juliette M., Tome 3 L'Étrange Cas de Juliette M., Tome 3
Megan Shepherd   
Ce livre est une merveille et une conclusion à couper le souffle à cette superbe trilogie qu'est "The Madman's daughter".

Au niveau des personnages :
[spoiler]Le fait de faire revenir Ajax était une très bonne idée :[/spoiler] cela créait un lien très fort avec le premier tome de la série et permettait également de redonner des explications sur le passé sans que cela ne paraisse lourd ou hors-sujet.
L'apparition de nombreux nouveaux personnages m'ont beaucoup plu.
De plus, [spoiler]l'humanisation de Balthazar[/spoiler] était très intéressante et montrait bien que l'auteure ne se résignait pas à peindre des personnages stéréotypés dans le bien et le mal mais choisissait bien de les faire évoluer de façon très intelligente.
[spoiler]La mort de Lucy m'a paru un peu rapide même si c'était bien évidemment le but ![/spoiler] Je dois dire que ce personnage m'a un peu déçu dans ce tome : j'avais l'impression qu'elle prenait TOUTES les mauvaises décisions ! Que ce soit le fait d'avoir [spoiler]détaché les chaînes d'Edward[/spoiler] ou encore d'avoir [spoiler]écrit une lettre à sa mère.[/spoiler] En revanche, j'ai beaucoup aimé son évolution de petite fille fragile à femme forte poussée par l'amour.
Enfin, Juliette. Une Juliette tourmentée par son passé et qui ne sait pas s'il faut qu'elle suive les pas noirs et fous de son père [spoiler]qui en réalité ne l'est pas !!![/spoiler] ou bien ceux généreux de sa mère (qui en fait n'était pas si sage que ça !), ou encore ceux d'Elizabeth. Un combat intérieur très bien mené et particulièrement agréable à lire !
Le personnage de Montgomery m'a un peu ennuyé même s'il était le plus sage d'entre eux.
Et Edward ? Que dire ? [spoiler]Sa résurrection semblait évidente et sa deuxième mort également malheureusement.[/spoiler]

Au niveau du rythme de l'histoire :
De nombreux rebondissements et renversements de situation permettaient d'accélérer l'action et de faire avancer l'intrigue. il faut néanmoins savoir que ce tome est encore plus dark que les précédents !

Au niveau de la référence aux oeuvres d'origine :
Si vous ne le saviez pas, sachez que "L'étrange cas de Juliette M" se présente dès le premier tome comme une réécriture du mythique "L'île du Docteur Moreau" d'HG Wells.
J'ai trouvé que ce dernier tome faisait un super boulot à ce niveau-là puisqu'il exploite, en plus de l'oeuvre d'origine, le mythe de Frankenstein (Mary Shelley).

Au niveau de la morale :
Enfin, j'ai trouvé le message de ce livre admirable et bien représenté par tous les personnages : soyez ce que vous voulez être et non pas ce que l'on attend de vous par hérédité.


A propos de l'anglais :
Malheureusement, je pense que ce dernier tome ne sera pas traduit en français puisque sa sortie VO date d'il y a plus d'un an et demi et que la maison d'édition Macadam n'a pas donné de nouvelles à propos de ce projet. C'est bien dommage car ce tome est de loin mon préféré dans cette magnifique série.
Je vous encourage néanmoins à le lire en VO si vous avez aimé les deux premiers tomes de cette série. Je dirai qu'il faut un bon B1 pour réussir à l'apprécier à sa juste valeur.

Pour résumer, A Cold Legacy est un livre vraiment unique qui arrive à la fois sur des réalités historiques et historiques ainsi que sur des classiques du fantastique anglophone ce qui témoigne d'un gros travail de recherche au préalable.

Je le recommanderai, bien sûr, aux fans de réécritures de classiques mais aussi à ceux qui cherchent une oeuvre pas comme les autres et un mélange très spécial (et bien mené) entre historique, thriller, fantastique et romance.
Deadly Little Lessons Deadly Little Lessons
Laurie Faria Stolarz   
Camelia, une lycéenne, pensait que ses pouvoirs de psychométrie ne lui permettaient de ressentir l'avenir que par le toucher. Mais maintenant, elle a commencé à entendre des voix. Voix moyennes. La réprimandant, lui disant à quel point elle est laide et qu'elle ferait mieux de mourir. C'est un développement troublant qui a effrayé Camelia pour sa stabilité mentale, d'autant plus que sa tante dérangée avec une histoire suicidaire vient d'emménager dans la maison familiale. Plus torturant, l'ex-petit ami Ben, qui a des capacités psychométriques similaires, a passé plus de temps avec leur camarade de classe Alejandra, même si ses propres sentiments pour Adam se renforcent. Pourtant, le lien entre Camelia et Ben est palpable.

La première année de lycée de Camelia Hammond est enfin terminée ... mais ses ennuis ne le sont pas. Après avoir découvert une douloureuse vérité sur sa famille, elle s'échappe pour suivre un programme d'été dans le Rhode Island. Déterminée à mettre le drame de sa famille - et de son petit ami - derrière elle, elle se lance dans son œuvre.

À l'école des arts, elle se retrouve prise dans le cas de Sasha Beckerman, une fille du coin qui est portée disparue. Même si tous les signes suggèrent que l'adolescent s'est enfui, Camelia sent le contraire. Désireuse d'aider la fille, elle lance sa propre enquête. Elle trouve un blog par une personne nommée Neal Moche, un psychométrique qui pourrait avoir des indices sur l'endroit où se trouve Sasha. Neal a quelque chose de familier, et Camelia se rend compte à quel point Ben lui manque, malgré son engagement envers Adam.

Mais le temps presse pour Sasha, et Camelia devra faire confiance à ses pouvoirs si elle veut la sauver. Les leçons que Camelia a apprises dans le passé lui donneront-elles la force de le faire?

par Sonia-16
The pledge, Tome 1 The pledge, Tome 1
Kimberly Derting   
http://wandering-world.skyrock.com/3060094787-The-Pledge-Tome-1-The-Pledge.html

Roman dystopique. Wandering-World. Le lien est vite fait, non ? Je ne vous le dis plus, je suis un grand, un énorme, un gigantesque fan de dystopies. Une fois de plus, ce genre a su me charmer et m'envoûter. The Pledge est une lecture très sympathique, qui nous fait vivre beaucoup de sensations tout en nous livrant un monde vraiment captivant. Fans de ce genre de romans ? Si vous lisez en anglais, n'hésitez pas à vous jeter dessus !
Personnellement, ce n'était pas mon premier roman de Kimberly Derting, et retrouver le style de l'auteure a été un vrai bonheur ! On ne se prend pas la tête, et même avec ça, le roman est passionnant. Habituellement, les romans légers sont assez moyens. Là, pas du tout ! Chez Kimberly Derting, lecture plaisir et adrénaline ne font qu'un... Pour notre plus grande joie !
Nous suivons l'histoire derrière les yeux de Charlaina, surnommée Charlie. Cette dernière vit dans la ville de Ludania avec sa petite sœur, Angelina, ses parents, et ses deux meilleurs amis, Aron et Brooklyn. Nous sommes directement happés par l'histoire après un prologue sensationnel ! Impossible de ne pas vouloir découvrir ce qui attend Charlie et de nous laisser happer par l'univers dystopique qui s'étend devant nous.
Ce que j'aime dans la dystopie, c'est le fait de pouvoir sans cesse trouver de nouvelles choses à raconter. Le genre a su m'impressionner une nouvelle fois en me faisant entrer dans un monde où chaque classe d'habitant possède sa propre langue. Si une personne croise le regard de quelqu'un en train de parler dans sa langue, elle doit être immédiatement punie. Cette loi a été imposée par la Reine Sabara, gouvernante du royaume depuis des décennies. Mais celle-ci est mourante, et il faut absolument qu'elle trouve une jeune femme pour hériter de son pouvoir... Aussi bien politique que magique.
C'est ainsi que Charlie va se retrouver au coeur d'une aventure à laquelle elle n'était pas du tout préparée. Car Charlie possède un secret. Un qu'elle doit cacher à tous prix. Elle comprend toutes les langues. Toutes. Même celle que vont lui parler Max et Xander, deux jeunes hommes rencontrés dans un lieu souterrain où les lois n'existent pas et dans lequel Brooklyn l'aura forcée à l'accompagner. Sauf que Charlaina n'a jamais écouté cette langue. Pourquoi ? Car c'est la Langue Royale. Mais d'où provient sa faculté à la comprendre ? C'est tout ce que je vous souhaite de découvrir...
Suite à cela, tout s'accélère. Ce qui est vraiment super dans les romans de Kimberly Derting, c'est que l'action ne nous quitte jamais. A la moindre seconde où on pense enfin avoir un peu de répit, le manège repart, et nos coeurs vivent les montagnes russes. L'atmosphère lourde du roman est extrêmement plaisante. On a peur, on panique au moindre bruit, on se demande à quel moment tout va s'effondrer dans ce monde où la guerre menace d'éclater si on ne trouve pas rapidement une héritière au trône.
D'ailleurs, je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais le sujet du pouvoir des femmes est omniprésent. J'ai trouvé cela très intéressant. En fait, dans The Pledge, les femmes sont considérées comme essentielles à la société et à sa résistance. Je me suis demandé si derrière cet aspect dystopique dû à la barrière des langues, Kimberly Derting ne nous exposait pas également l'image d'un monde où le féminisme serait poussé à l'extrême. Bon, peut-être que j'extrapole légèrement. Mais bon, comme vous devez l'avoir compris, j'adore quand mes romans me poussent à me questionner sur leur signification et leur message. Du coup, c'est un plaisir d'avoir à me poser des questions !
Concernant les personnages, je les adore tous ! Charlaina est adorable. dès le départ, on ne peut qu'être ému et attendri par elle. A la fois douce, intelligente, et forte, elle représente le genre d'héroïnes que j'aime énormément. Côté héros, Max et Xander sont également des garçons attachants. Ils vont tous deux faire connaître à Charlaine une foultitude de sentiments contraires. Mais c'est surtout Max qui va réussir à faire chavirer le coeur de notre petite Charlie. Mais attention, Xander n'est jamais très loin.
Par contre, je pense que j'ai sérieusement un problème avec les petites filles des romans. Après Rue dans Hunger Games, je suis tombé amoureux de Angelina, la sœur de Charlie. Elle a su me toucher en plein coeur par sa tendresse, sa complicité avec son aînée, son amour pour sa famille et le fait qu'elle n'ait jamais parlé de sa vie. Du haut de ses quatre ans, elle aurait déjà dû s'exprimer. Mais non. Seule sa grande sœur sait d'ailleurs pourquoi elle ne parle pas. Car, elle aussi, cache un secret inavouable.
Le seul petit moins que je pourrai attribuer au roman est le fait que j'ai vu pas mal de choses arriver. Certains détails qui échappent à Charlie nous guident un peu trop à mon goût. Mais tout ce qui se passe derrière permet d'oublier ce léger faux pas. Les descriptions sont merveilleuses, le côté dystopique est saisissant, et les protagonistes sont tous extraordinaires. Que demander de plus ?
En conclusion, on plonge dans une histoire fascinante. The Pledge m'a subjugué de la première à la dernière page. Malgré le fait que l'intrigue nous soit pas mal exposée, la façon d'écrire de Kimberly Derting est prenante et magique. On a aucun mal à se laisser entraîner corps et âme dans ce récit noir et à l'atmosphère délicieusement oppressante. Les rebondissements s'enchaînent, et on ressort complément conquis de notre lecture. Encore une dystopie qui a su combler totalement mes attentes !

par Jordan
Deadly Little Games Deadly Little Games
Laurie Faria Stolarz   
J,ai encore une fois beaucoup aimer la suite, même si parfois j'en ai assé qu'il ne vive pas une belle histoire d'amour du début a la fin.
Nocturne Nocturne
Syrie James   
Ce livre est il sortit ?? J'adore Syrie James alors ça m'interesse mais....
Quelqu'un pourrai traduire le résumé car l'anglais et mooi ...
The Locket The Locket
Stacey Jay   
est-ce que quelqu'un peut me dire si il est sorti en francais ou pas encore. Merci d'avance

par gera
Deadly Little Voices Deadly Little Voices
Laurie Faria Stolarz   
Camelia, une lycéenne, pensait que ses pouvoirs de psychométrie ne lui permettaient de ressentir l'avenir que par le toucher. Mais maintenant, elle a commencé à entendre des voix. Voix moyennes. La réprimandant, lui disant à quel point elle est laide et qu'elle ferait mieux de mourir. C'est un développement troublant qui a effrayé Camelia pour sa stabilité mentale, d'autant plus que sa tante dérangée avec une histoire suicidaire vient d'emménager dans la maison familiale. Plus torturant, l'ex-petit ami Ben, qui a des capacités psychométriques similaires, a passé plus de temps avec leur camarade de classe Alejandra, même si ses propres sentiments pour Adam se renforcent. Pourtant, le lien entre Camelia et Ben est palpable.

Avec la ligne entre l'effilochage du bien et du mal, Camelia se tourne vers la poterie pour saisir ses émotions. Elle commence à sculpter une belle patineuse artistique, seulement pour recevoir des pressentiments effrayants que quelqu'un est en danger. Mais qui est la victime? Et comment Camelia peut-elle les aider alors qu'elle est sur le point de perdre sa raison?

par Sonia-16