Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MlleViolette : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Violette Violette
Jacqueline Wilson   
Que dire de ce livre...Il est bien dans l'ensemble général avec une héroïne très attachante il faut l'admettre 5avec son monde des fées et son admiration pour l'auteur du livre des fées)
Après ce qui m'a dégoûté (oui je dis bien dégoûté) c'est le comportement de Will !!! Non mais franchement il est horrible avec Violette même si il n'est pas vraiment son frère il pourrait au moins la respecter un peu et qu'il arrête de se moquer d'elle
Je sais pas comment l'héroïne fait pour l'aimer alors que ce n'est qu'un sale mec en pleine crise d'adolescence .
Ensuite sa soi disant copine Jasmine est une véritable garce (alors qu'elle devrait avoir quoi 12 ans ça commence vite dis donc ... garce un jour garce toujours )
Et le passage ou violette surprend Will en train de rouler un pelle à Jasmine (dans sa chambre en plus) et de se moquer de ses fées avec la "garce " (désolée je peux pas l'appeler autrement ) ça m'a fendu le cœur pour Violette et le pire c'est que deux ces deux ordures n'ont même pas eu l'air de culpabiliser bien au contraire il se sont faits passer pour des victimes et ça m'a trop énervé (j'ai cru que j'allais faire un massacre)

Franchement les deux personnages que j'ai vraiment aimé ce sont Violette et l'auteur du livre de fées ils sont vraiment trop mignons tous les deux et je suis contente que Violette a pu se consoler ( de sa douleur causée par Will) grâce à sa rencontre avec son auteur préféré ;D

par ingaelisa
Le silence de Mélodie Le silence de Mélodie
Sharon M. Draper   

Ce roman m'a fait trembler de peur, de rage, de bonheur, de tout les sentiments possibles et inimaginables. Il est tout simplement magnifique, et malgré moi, il m'a fait beaucoup réfléchir.
Au travers des pages, on en apprends toujours un peu plus sur la vie de Mélodie. Elle n'est pas facile. Il y a des hauts et des bas, et c'est encore bien plus difficile pour elle parce qu'elle ne peut pas exprimer ce qu'elle ressent.
Pourtant, on sait qu'elle est entourée d'amour. Et c'est ça le principal.

Ce livre est un beau "témoignages" de la part de Sharon. M. Draper. Après, je pense qu'il ne faut pas attendre de lire ce roman, ou un autre pour ouvrir les yeux sur les difficultés et les conséquences de l'handicap chez les autres. Mais "Le silence de Mélodie" résume un peu tout, et c'est ça que j'aime beaucoup.
De l'autre côté du mur De l'autre côté du mur
Agnès Marot   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2016/04/de-lautre-cote-du-mur-agnes-marot.html

Je ne sais même plus depuis combien de temps j'ai ce livre dans ma PAL (honte à moi), et je regrette de ne pas l'avoir sorti avant, vu comme j'ai aimé cette lecture ! Mais je dois avouer que je ne m'attendais pas du tout à ce genre de roman. Je voyais clairement autre chose, quant à savoir quoi... (oui, je suis un peu compliquée, hein?). Toujours est-il que j'ai tout simplement dévoré ce roman et qu'il était dur pour moi d'attendre ma partenaire de lecture Galléane pour qu'on soit à peu près au même endroit (et j'ai complètement raté, d'ailleurs!). Je crois bien que je ne m'attendais pas à le lire d'une traite !

Sibel vit dans un lieu reculé de tout, en compagnie des Mères et de jeunes filles possédant le même don qu'elle. Elle vit sa passion de la danse H24, et pour elle, vivre sans ce don est impossible et inimaginable. Imaginez un peu : vous avez une passion, vous la vivez à fond, et le jour où une personne vous touche, vous ne pouvez plus la vivre. Horrible, non ? Eh bien c'est ce qui lui arrive, le jour où l'une de ses sœurs la touche « malencontreusement ». Plus de don, plus de lien avec la nature. Elle se sent vide, triste et démunie. Elle est vite mise de côté, recluse, avec aucune possibilité de parler avec ses sœurs. Elle est vue comme une paria, ses sœurs qui la respectaient la voient comme une inconnue qui ne mérite même pas leurs regards. Et pourtant, pourtant... Qu'est-ce qu'il se cache derrière ce mur ? Qui est ce garçon intriguant qui semble s'intéresser à elle et la connaître, alors qu'elle, n'a aucune idée de qui il est ? Quelles découvertes va-t-elle faire et que vont changer ces dernières sur sa vie ?

Autant dire : j'ai été embarquée dans cet univers dès le début du premier chapitre. Je ne sais pas comment fait Agnès Marot mais... je me suis sentie directement alpaguée par tout ce qui se dégage de cet univers. Le don de Sibel est hors-norme. Elle communique entièrement avec la nature, son don est en elle et lui fait découvrir des choses que nous sommes incapables de deviner ou ressentir. Cela ne m'étonnerait pas que l'auteure, durant l'écriture, ait été en transe, tant c'est croulant de réalisme. Je ne sais pas très bien comment vous expliquer comment j'ai ressenti la chose, mais j'avais l'impression bizarre d'être Sibel, de communiquer pleinement avec la nature, d'avoir moi-même ce don pour la danse, de le sentir vibrer en moi. Et pour être autant dans le roman, faut vraiment que l'auteur y aille fort. Et c'est bien ce qu'elle a réussi avec moi, à tel point que j'ai littéralement dévoré le roman et que je ressens un manque, maintenant qu'il est terminé.

Pour ce qui est de l'intrigue, je m'imaginais autre chose. Je ne vous dirai pas quoi, sinon, ça gâcherait un peu la découverte, mais je m'attendais à autre chose de l'autre côté du mur... Et pourtant, c'est bien loin de tout ce que j'imaginais, et son idée est vraiment très bien amenée, même s'il est vrai que j'aurais aimé que les explications soient un peu plus poussées (oui, j'aime avoir des tonnes d'explications, sans pour autant en être abrutie). Mais je peux vous dire que nous ne suivons pas une Sibel a qui tout réussit, qui parvient à faire les choses du premier coup. Non, non. Elle souffre, pleure, est en colère, choquée des révélations. Et pourtant, elle reste forte malgré tout ce qu'elle apprend, et c'est sans aucun doute pour cela que je l'ai autant appréciée. Elle veut comprendre, au risque de se mettre continuellement en danger. Ce qui rend son personnage très réaliste et nous fait nous attacher à elle.

Quant au garçon qu'elle rencontre... je n'ai pas envie de vous dire son prénom, garder une part de mystère pour que vous le découvriez par vous-mêmes ! Tout ce que je peux dire, c'est qu'il est à la fois agaçant, sûr de lui, mais hyper touchant. Il se dévoile peu à peu et change de comportement vis à vis de Sibel, ce qui est très appréciable. Lui n'a qu'une seule envie : s'enfuir, et il est prêt à tout pour ça, aussi. Quant à Aylin, la meilleure amie de Sibel (et sa seule amie, en réalité), j'ai eu un peu de mal avec elle au début, je ne savais pas sur quel pied danser avec elle, elle me paraissait assez bizarre. Puis... On apprend à la connaître, à savoir qui elle est vraiment, et elle en devient touchante. Quant à la Mère Leilan, même si j'ai deviné son secret dès le départ (y'a des signes qui ne trompent pas!), ça ne m'a pas empêchée de m'attacher à elle, bien au contraire. Le fait d'avoir su dès le départ qui elle était, permet aussi ce côté compréhension vis à vis de ses gestes et paroles.

Quant à la fin... eh bien j'ai pleuré, oui. Elle est tellement triste ! Mais quand on prend du recul, on se rend compte que c'était cette fin-là qu'il fallait, pour rendre l'histoire encore plus réaliste qu'elle ne l'est déjà. Parce que... c'était logique, après tout ! Mais qu'est-ce que ça fait mal au cœur, je vous le dis ! J'ai eu du mal à terminer ce roman, parce que mes larmes me cachaient les yeux, et c'est assez gênant ! Cependant, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur cette fin, comment ils s'en sortent tous. Mais après tout, c'est à nous de nous faire notre propre idée !

En résumé, j'aurais encore tant d'autres choses à vous dire sur ce roman ! J'ai l'impression de ne pas avoir réussi à vous expliquer comment j'ai ressenti cette histoire, qui m'a énormément touchée. L'univers est loin d'être basique, ce don en communion avec la nature était tellement bien décrit et amené, que j'avais vraiment l'impression d'être Sibel et de ressentir le souffle du vent, d'entendre ce dernier dans les feuilles, de sentir mon corps faire des pas de danse... En bref, c'est un roman qui m'a un peu retournée, et auquel je ne m'attendais absolument pas ! L'auteure a vraiment une plume poétique qui transporte dès les premières phrases. Alors, qu'est-ce que vous attendez pour vous jeter à l'eau ?

Justine P.

par just2iine
Quand le ciel descend sur la Terre, tome 1 Quand le ciel descend sur la Terre, tome 1
Maud Cordier   
Alors pour commencer je déteste l'auteure... Je déteste comment elle a terminé le livre, JE LA DÉTESTE.....
J'adore ce livre, je l'ai terminer hier soir, et alors là j'étais.. Non, non non ça peut pas se terminer comme ça.........
Je veux dire, c'est un livre passionnant, plein d'amour, d'amitié, d'aventure amoureuse... Je suis tomber sous le charme de ce livre. Je remercie l'auteur, pour m'avoir fait passer des moments vraiment exceptionnel, et extraordinaire.
Je trouve que c'est un livre qui vaut la peine d'être lu. Par moment l'écriture est un peu trop lourde, mais y'a plein de détail et j'adore les détails.
Bref pour conclure, un livre vraiment magnifique et magique, je le conseil à tous les amoureux de lecture.
Et vu comment ça c'est terminé, j'espère vraiment qu'il y aura une suite..
Ah au fait, je blaguais au début, j'adore l'auteure :-D
World War Z World War Z
Max Brooks   
World War Z est à mon avis un livre unique. Tout d'abord, le thème n'est pas encore très exploité et il y a encore beaucoup à dire sur ce sujet. Ensuite, je tire mon chapeau à Max Brooks pour sa créativité. Il a réussi à créer un univers différent tout en s'appuyant sur le présent. Bref, il est parti de rien pour faire ce livre à mon avis vraiment réussi. Il nous a transporté au fil des témoignages dans différentes situations dans différents pays, ce qui a dû lui demander un véritable boulot et effort pour rassembler tous les détails qu'il nous fournit. C'est vraiment un travail titanesque pour une œuvre aussi accomplie. Tous les témoignages se différencient mais se rejoignent, on peut mettre en relation beaucoup d'éléments bien que les histoires de chacun n'ont rien voir. L'auteur nous dépeint un monde changé où rien n'est plus pareil et où tout réside en Madame Chance. J'ai bien aimé ce livre et si j'étais une fan inconditionnelle de ce genre, je le mettrais tout de suite dans mon top 10.
Seul petit bémol, à la fin, on se sait plus qui est qui (car il a beaucoup de témoignages) et quelle est son histoire.
Les témoignages ne manquent pas de pep's. Les personnages ne manquent pas d'audace, jurent et quelques fois, font ressortir leur véritable visage. A la fin de chaque interview, l'auteur place deux-trois petites phrases qui donnent plus de suspens encore. Vraiment un livre à lire.
Tout simplement sublime et l'auteur est un expert !
Silhouette Silhouette
Jean-Claude Mourlevat   
Mes nouvelle préférées restent de loin: "Case départ" et "L'escroc".
L'humour noir de la première est machiavélique, la fin tombe si bien que je ne m'y attendais absolument pas! Pauvre Guillaume...
Quant à la seconde, c'est l'originalité qui m'a séduite et cette nouvelle m'a fait réfléchir toute la journée sur son véritable sens.

Pour le livre en général, je ne suis absolument pas déçue, l'écriture de J-C Mourlevat est toujours excellente et il a une imagination folle à laquelle il donne libre cours à travers des écrits divers.

Dans l'attente de son prochain roman.

par Jay117
La Part de l'autre La Part de l'autre
Éric-Emmanuel Schmitt   
Ce livre ammène une question que l'on ne s'est pas assez posé : Et si Hitler avait été différent ? Si la vie l'avait rendu différent ?

L'auteur nous emmène dans un récit incroyable, car si les deux Hitler sont identiques au départ, ils s'éloignent, il se séparent. Le constraste devient à la fin total. Ils n'ont plus qu'en commun que le nom.

Ce qui est incroyable, c'est l'imagination et l'appui historique de l'auteur qui a su nous inventer un 20ème siècle sans le Hitler que nous connaissons.

On peut trouver dérangeant de ressentir les sentiments d'Hitler à toutes les périodes de sa vie. Puisque l'auteur décrit à merveille les sentiments. Le roman en lui même est assez choc. Les scènes de guerre sont parfois d'une violence presque intolérables. beaucoup d'allusions sexuelles aussi.

Chapeau très bas à l'auteur, avec un roman qui fait réffléchir.


par Altanais
Pardonne-lui Pardonne-lui
Jodi Picoult   
Un livre magnifiquement écrit. On peut voir que l'auteur a fait beaucoup de recherches. Dans ce roman on peut ressentir pleins d'émotions contradictoires. Une fin surprenante et époustouflante. Un très bon livre que j'ai dévoré.
Je m'appelle Budo Je m'appelle Budo
Matthew Dicks   
Ce livre est donc l'histoire de Max, un petit garçon, narrée par Budo, son ami imaginaire. J'ai trouvé le choix de ce narrateur très astucieux. Ce concept rend l'histoire un peu étrange mais a le mérite d'être original. J'ai beaucoup aimé les 150 premières pages. Il ne se passe pas grand chose mais la vie de Budo m'a intéressée. Cependant, une fois ce cap passé, j'ai commencé à m'ennuyer, j'avais moins de plaisir à continuer ma lecture. J'ai trouvé ce livre de plus en plus étrange...

Je m'explique : Budo est un personnage bizarre mais agréable. Seulement, je n'ai pas trop aimé les passages où il se trouve en compagnie d'autres amis imaginaires aux apparences plus loufoques les unes que les autres. Tandis que Budo a une apparence humaine, beaucoup d'entre eux s'apparentent presque à des créatures fantastiques ! Par exemple, l'un d'entre eux est une cuillère ! Tout ça participe à la non-crédibilité de l'histoire et m'a... dérangé.

De plus, l'intrigue aussi devenait de plus en plus tordue et de même, le réalisme en prend un coup. J'adore l'idée de l'ami imaginaire mais j'ai eu du mal à croire à certains passages. J'étais donc contente d'arriver enfin au dénouement lors des 50 dernières pages. A ce moment là, l'histoire est devenue plus immersive et j'ai retrouvé le plaisir de lire que j'avais eu au début. En effet, la fin est riche en rebondissement. - Attention spoïler si vous surlignez : [spoiler]mais j'aurai aimé plus d'explication de la part de Mme Patterson : pourquoi a t elle kidnappé Max et pas n'importe quel petit garçon ? Je n'ai pas trouvé ça très clair...[/spoiler] Fin du spoïler - Résumé : je n'ai pas compris les motivations d'un protagoniste de l'histoire et j'aurai donc aimé plus d'explications de la part de l'auteur.

Le cadre de l'histoire est centré sur l'enfance de Max. Ses jeux, sa maîtresse, ses problèmes à l'école... Au bout de 400 pages, ces sujets ont vite perdu de l'intérêt à mes yeux. Habituellement, j'adore la magie et l'insouciance de cette période de la vie (la plus belle, sans doute) mais j'attendais avec ce livre quelque chose de plus. Heureusement, Matthew Dicks m'a quand même conquise avec son approche de l'autisme qui touche Max. Jamais mentionné explicitement, l'auteur a su expliquer ce sujet tout en justesse et simplicité.

Je m'appelle Budo fut donc une lecture en demi-teinte pour moi. J'ai aimé le début et la fin, j'ai moins apprécié le milieu du livre... Le souci de crédibilité de l'histoire m'a parfois déçue mais l'autisme est un thème admirablement bien abordé par l'auteur. Je m'appelle Budo est le genre de roman qui peut être mis entre toutes les mains, quelque soit l'âge du lecteur. Une expérience unique, à faire soi-même. Beaucoup ont adoré, ce n'est pas mon cas mais je ne regrette pas cette lecture.

par happyzett
Enfants de la paranoïa Enfants de la paranoïa
Trevor Shane   
C’est un coup de cœur total, une lecture oppressante, qui secoue, je n’ai pas pu arrêter les larmes et même après avoir fermé le livre, le sommeil fût dur à trouver. Il ne peut que rester gravé dans notre esprit pour sa différence et par le fait que l’on est touché, bouleversé.

On est complètement immergé dans cette histoire, on est avec Joseph, on a peur de ce qu’il arrive mais on garde espoir. A chaque moment on espère ! La fin nous laisse pantelante, rempli de frissons. On ne sort pas indemne de la lecture mais qu’es que ça a été un régal ! J’avoue que là, je n’ai envie de rien lire, je suis encore trop imprégnée de cette lecture.

Un grand bravo à l’auteur pour cette histoire, ses idées, son thème créé et tous ces sentiments qui nous traversent immanquablement et avec tant de puissance.


Lisez- le absolument, vous ne pourrez pas en sortir indemne !

par Candyshy