Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MlleViolette : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan
Attachement Attachement
Rainbow Rowell   
Le livre peut sembler rebutant sur certains point (le style narratif, le fait qu'il s'agisse du point de vu du héros etc.)
et il est resté longtemps sur ma PAL, mais finalement, une fois commencé, la lecture est fluide et très agréable.
Une histoire franchement agréable en faite mais peut être pas inoubliable non plus;

par anbowe
La Religieuse La Religieuse
Denis Diderot   
J'ai dû le lire pour l'université, et franchement, je l'ai trouvé époustouflant. Comme déjà dit précédemment, l'auteur a eu l'audace d'ouvrir les yeux de ses contemporains quant à la vie des couvents, à une époque où ils n'en étaient pas encore conscients puisque les institutions religieuses étaient si inhérentes à leur quotidien. Ceci dit, il ne faut pas tout prendre au premier degré. L'oeuvre est tout de même fortement romancée, les personnages assez invraisemblables surtout au niveau de leur psychologie.
Qui es-tu Alaska ? Qui es-tu Alaska ?
John Green   
Wow, le meilleur livre que j'Ai pu lire, il était prenant, les personnages étaient attachant et l'histoire drôle et touchante. Un mélange de réflexion, de rire et surtout de larmes (pour ma part!! :P) J'ai aimer exactement TOUT de ce livre. Une vrai quête de sens! Cette auteur est incroyable et tellement vrai!

par moonlight
La Reine Margot La Reine Margot
Alexandre Dumas   
Mon préféré reste le Comte de Monte-Cristo mais Dumas est bel et bien un auteur de talent ! J'aime beaucoup ses livres et celui-là n'y fait pas exception. En effet, les nombreux rebondissements offrent un suspense et un plaisir au lecteur, et le tout étant écrit par un maître, c'est un pur chef-d'oeuvre !
À un fil À un fil
Rainbow Rowell   
Je crois que je suis tombée amoureuse. Amoureuse de l'écriture de Rainbow Rowell ! Après Attachment, Eleanor & Park, Fangirl voici Landline ! Et je crois que c'est la première fois que j'aime et adore inconditionellement chaque livres d'un auteur.
J'ai lu certaines critiques à propos de ce livre, et beaucoup semblent déçu. Et bien personnellement ce bouquin, l'histoire et les personnes m'ont complétement emballé ! Bon meme si rien ne pourra égaler Eleanor & Park ( à part une suite d'Eleanor & Park ... ) puisque ce bouquin prends désormais une place prévilégié dans mon petit coeur de lectrice.
Donc Landline ! Tout est parfait ( oui bon sauf la fin parce que avec Rowell on est désormais habituées aux fins "rapides" alors qu'on en veux plus plus et toujours plus) mis à part la fin qui est quand meme pas si mal foutue, j'ai completement adoré !
J'adore tous les personnages de RR ! Qu'ils soient masculins ou féminins j'arrive toujours à m'identifier à eux, et ils sont tellement bien travailler, tellement humain et proches de la réalité. Et ici Georgie est tellement géniale ! Tellement touchante ! Et meme si l'histoire repose un peu sur la fait qu'elle se pose tous un tas de questions sur son marriage, sur le bonheur de son mari c'est jamais pénible à lire. Au contraire même. Et Neal ? A chaque fois je tombe complétement folle des personnages masculins de Rainbow et celui la ne déroge pas à la règle ! Après Lincoln, Levi et Park, Neal est le mari idéal meme si il parait grincheux, Georgie a réussi à le faire sortir de sa carapace, du moins avec elle, ça a fait de lui un papa formidable et un mari attentioné et son côté insociable/grincheux hobbit ne l'a rendu,du moins pour moi, que plus adorable.
J'ai lu se bouquin en une journée et je le recommande de tout coeur ! J'ai eu beaucoup de "awww" moments et j'ai beaucoup rie et franchement ce livre mérite un vrai coup d'oeil !
Ah et pour ceux qui ne seraient pas au courant Rainbow nous à laisser un petit bonus dans ce bouquin en nous donnant une info sur un couple de ses précedentes histoires ! ;D

par Meena
Le journal de mon père Le journal de mon père
Jiro Taniguchi   
Il se trouve que le fan de manga avec qui je partage ma vie a eu pour son anniversaire « Le journal de mon père ». Comme j'avais beaucoup aimé « Un ciel radieux » de Jirô Taniguchi, j'ai enchaîné avec ce manga qui est du même auteur. L'histoire m'a plu, elle aborde le thème du lien parent/enfant. On se replongera avec le héros dans la nostalgie des souvenirs d'enfance. On découvre à travers cet ouvrage le mode de vie d'une famille au Japon, car j'imagine que certains moments dans ce livre sont autobiographiques, car très crédibles. Jirô Taniguchi parle de ce fait historique qui est le grand incendie de Tottori qui a eu lieu en avril 1952 et qui est considéré comme le plus important d'après-guerre.
Il sera difficile d'être déçu par un auteur comme Jirô Taniguchi qui excelle dans les récits simples et intimistes.


par cab38
Grimoire de sorcières Grimoire de sorcières
Benjamin Lacombe   
Les magnifiques illustration de Benjamin Lacombe et le texte très bien écrit font un livre absolument incroyable, sombre et très très beau. Les sorcières présentées ont toutes une histoire absolument incroyable. J'ai adoré.

par Aramix
Esprit d'hiver Esprit d'hiver
Laura Kasischke   
Un coup de coeur pour moi aussi. Atmosphère pesante , écriture un peu difficile, mélangeant aller retour dans le passé et le présent , qu'en est-il du présent .On croit à un démon endormi enfoui dans la jeune fille..C'est un crescendo , bien des questionnements J'avoue avoir du relire plusieurs fois certains passages pour bien les cerner ainsi relire que les vingts dernières pages pour réaliser ..Troublant, on ne sort pas indemne de cette lecture.Merveilleuse façon d'écrire ..à vous d'essayer ce roman .Un beau gros coup de coeur

par KattyE
Le joyau Le joyau
Jacques Montfer   
Un petit mot de l'auteur.

Certains passages pourront choquer les lecteurs "bien pensants", lesquels d'ailleurs ne devraient pas être lecteurs, puisque bien pensants. Comme disait Brassens, ils n'auront qu'à relire Paul Claudel.
Cet oeuvre est dérisoire, je le sais, mais c'est l'une des miennes. Est-elle littéraire seulement ? Je suis persuadé que la plupart de mes lecteurs seront tout de même très excité en parcourant ces lignes. C'est bien là le principal !
Il est encore à noter que toutes les situations évoquées ici, jusqu'à celles qui pourraient sembler outrancière ou invraisemblables, sont pourtant du domaine du vécu.

Jacques Montfer.


source : amazon

par allissia