Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par MlleViolette

Extraits de livres par MlleViolette

Commentaires de livres appréciés par MlleViolette

Extraits de livres appréciés par MlleViolette

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
J'en attendais trop de cette lecture, malheureusement. Je suis tout de même contente d'avoir lu ce roman, qui dénonce notre société, à travers une belle histoire d'amour.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-07
J'ai presque envie de rire de ma personne : et oui, j'ai fini par me lancer, lire "After" de Ana Todd, à la fois pour supporter la plateforme Wattpad que je chéris énormément mais également pour voir par moi-même ce qu'il en était.
L'été me semblait donc parfait pour lire cette romance de lycéenne. Attention, j'avais réellement ENVIE de lire ce roman, on ne m'y a pas forcée.
Dès le début, on tombe dans le cliché de ce genre d'histoire, mais on en avertis alors je ne considère pas tellement cela comme un reproche.
Ensuite, le rythme des chapitres peut vraiment dérouter je pense, si l'on ne connaît pas Wattpad. Étant une utilisatrice régulière de ce site, je ne fus pas dérangée par ces chapitres très courts, aux fins addictives et au rythme temporel étrange. C'est du Wattpad tout craché.
Honnêtement, en ce qui concerne les personnages, je m'étais préparée à avoir envie de les claquer à tout bout de champ et au final... Ce ne fut pas tellement le cas. J'ai plutot bien apprécié Tessa, avec Hardin ce fut un peu plus compliqué mais rien d'insurmontable. Et pour ce qui est du reste, aucun problème, ils m'ont tous plu, surtout Zed (mais j'avoue toujours avoir eu un crush sur Zayn).
Alors oui, effectivement, l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard mais, pour finir, ce n'est pas si terrible. C'est addictif et sans prises de tête, moi, j'adhère, et je lirai la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je me suis tout simplement laissée surprendre lors de la lecture de ce livre et je pense que c'était la meilleure des choses à faire.
Malgré des personnages principaux qui m'ont agacée, pour ce qui est des secondaires, nombreux sont ceux qui m'ont touchée, particulièrement
Spoiler(cliquez pour révéler)
l'histoire d'amour digne de Roméo et Juliette entre Shigeru et sa dame.

Le titre du livre correspond pour moi, à son contenu : poétique, délicat mais violent, mélodieux et fort.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce tome-ci, je crois bien l'avoir lu et relu une dizaine de fois ! Plus jeune, Hortense était ma Colombe préférée, mais en grandissant, je suis à présent agacée par sa passivité et jalousie. Il y a néanmoins une évolution remarquable dans son personnage tout au long de l'histoire, elle gagne en maturité et en courage. L'histoire de Simon et d'Hortense est tout de même assez improbable et ridicule (l'amour au premier regard). Cette saga reste tout de même idéale pour les plus jeunes en recherche d'univers historiques avec une écriture claire et belle.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-04
Ce livre, ou peut-être devrais-je parler d'oeuvre d'art, est si singulier que je comprenne qu'il puisse laisser perplexe. Nous embarquant dans une atmosphère psychédélique, sombre et pourtant colorée, à travers le personnage de Charlie, un adolescent complexe, parfois un peu gamin mais si attachant. Il arrive dans son lycée où il ne connaît personnage mais va rencontrer Sam et Patrick, qui sont tout aussi merveilleux protagonistes que lui. La plume de l'auteur se veut telle les pensées et réflexions de Charlie, parfois hésitante mais toujours captivante. On y découvre des musiques, des livres... C'est un roman épistolaire dont on ne découvrira jamais le destinataire, pourtant, cela ne pose pas tellement de problème, ajoutant un mystère à l'histoire, tout comme la fin dont on ne connaîtra pas la suite, mais on en a pas besoin. En parlant de cette fin, le dénoument qui nous explique le pourquoi du comment est horrifiant, au fil de la lecture nous nous en doutons, mais nous refusons d'y croire, alors les réponses apportées sont encore plus douloureuses à vivre. J'aurai pu m'ennuyer durant cette lecture. Je pense que dans n'importe quel autre roman, il en aurait été le cas, mais ici, j'étais tout bonnement absorbée. Lorsque j'ai dû reposer ce livre, une multitude d'émotions me traversaient. Il apporte des réflexions sur la mort, la sexualité, l’alcool, la drogue et porte des valeurs de respect, d'espoir, d'amour, d'amitié et de famille.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-04
Ce livre est maintenant devenu une légende de la littérature contemporaine, tout du moins c'est ce que promettait le buzz qu'il a accompli. J'ai donc constaté qu'il avait énormément plu, mais ma mère m'a suppliée de ne pas lire, m'assurant qu'il s'agissait d'une perte de temps. Pourtant, je ne laisse personne faire mes opinions à ma place et ai lu ce roman (qui avait déjà gagné un bon point grâce à sa couverture - oui, oui, fan de chat^^). Ma foi, ce fut un agréable moment ! Je ne fus pas déçue car je n'en attendais rien et ne connaissais pas le résumé. La seule chose dont j'avais connaissance était la promesse de fous rires, et sur ce point, je n'ai pas été rassasiée, malgré les pensées amusantes de Julie. L'histoire est simple, mais pas sans prise de tête, on en tire tout de même des leçons. L'atmosphère du petit village est confortable, on s'y sent à notre place, au milieu des nombreux personnes : je suis tombée amoureuse de Xavier, et ai beaucoup apprécié Géraldine, Sarah, Sophie et Steve (un peu moins Ric). Et bien évidemment, Julie est plus qu'attachante avec sa maladresse et ses entreprises tordues. Je la trouve admirable, plaquant d'un seul coup son job à la banque, pour une vie plus simple, chose que je n'oserai jamais entreprendre. Ce roman nous livre de beaux messages d'espoir et d'amour.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai déjà lu ce livre 3 fois, mais à chaque relecture, c'est un coup de cœur. A chaque nouvelle expérience, j'en apprends plus sur moi et sur les personnages. Ann Brashares ne parle pas pour ne rien dire, à travers son écriture simple mais splendide. Tout a une importance. Cette histoire est si addictive qu'elle m'a valu une nuit blanche (le finissant à 4 heures et demie du matin). L'univers reste chéri à mon coeur. A travers cette lecture, une palette d'émotions m'a traversée et je suis passée par des torrents de larmes. J'ai toujours du mal avec le personnage de Carmen, mais ce qui concerne Lena, Bailey et Brian, ils resteront à jamais mes chouchous ♥ Pourtant, tous les personnages ont leur rôle. Durant cette lecture, j'ai eu l'impression, moi aussi, de vivre un road trip.
Apporter un suite à cette saga n'était pas inutile ou commercial. Je pense que tout le monde a besoin de ce livre, à sa propre manière. Il est à présent temps de dire définitivement au revoir à nos quatre filles, amies, qui ne cesseront de vivre dans nos bibliothèques.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Quel plaisir de retrouver un véritable univers de fantasy !
Cette saga m'avait toujours énormément attirée et je ne regrette absolument pas de m'y être plongée ! La plume de l'auteur est juste magnifique et pleine d'émotions ! Il a su rendre ma lecture addictive, alors que ce livre est tout de même un sacré pavé, que j'ai lu très rapidement. Le style n'est néanmoins pas compliqué et ne s'encombre pas de détails inutiles, juste assez pour nous permettre de bien nous emporter dans l'univers et de nous faire découvrir les personnages. Il était très intéressant de découvrir les différents points de vue à la troisième personne, même si j'ai eu un peu plus de mal avec celui des ''loups''. C'est une histoire tout de même très sombre, que je déconseillerai aux plus jeunes, avec des passages de violences assez durs et peu ragoûtants, en dépit de la jeunesse du personnage principal. Il est d'ailleurs plaisant de voir la petite bande se former, le personnage du frère d'Elena m'a beaucoup plu. Il m'a cependant manqué une histoire d'amour et un peu plus de présence féminines. Cela ne m'empêche de vouloir savoir la suite et lire les volumes suivants !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je me souviendrais sans doute à jamais de l'atmosphère oppressante dégagée à la lecture de ce roman. Malheureusement pour moi, j'en connaissais déjà la fin, comme beaucoup d'entre nous. Découvrir cette étude de la nature humaine est très intéressant, Jekyll me révulsant avec ses pulsions. Le récit est trop court à mon goût et je n'en imaginais pas ainsi le déroulement. Ce qui est cependant indéniable est l'écriture de l'auteur, un vrai maître en la matière !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-04
Je garde un bon souvenir de ce livre ! L'écriture est amusante, changeant selon les différents chapitres. Pourtant, l’absence de dialogues m'a perturbée au départ. Il est amusant d'observer la maison se remplir petit à petit, découvrant sans cesse de nous personnages très attachants (même si j'avoue avoir eu une légère préférence pour les petits vieux^^). Néanmoins, il est dommage que jusqu'à la fin, nous peinons à avoir de l'action. Il s'agit ici plus d'un récit de vie, dont nous contemplons le déroulement. La fin est assez horrible, j'aurais aimé avoir plus d'explications.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 03-02
Ce livre m'a, dans son ensemble, bien plu. Je vais donner mon avis selon le fil de ma lecture.
Au début, j'étais perdue à cause du grand nombre de personnages, je ne savais plus où donner la tête. Pour ne rien arranger, les premiers chapitres étaient assez monotones et longs à lire, il me fallait rester concentrée. Pour résumer cela, j'avais vraiment du mal à rentrer dans le roman malgré les paroles au début de l'inspecteur qui nous promettaient une ambiance parfaite pour un policier.
Par la suite, le rythme s'est accéléré, pour ENFIN aboutir sur ce que je recherchais : le meurtre qui n'arrive qu'à la page 140. A partir de ce moment là, je me suis prise au jeu ; je formulais des hypothèses et imaginais les liens entre les personnages. En parlant, des protagonistes, je fus déçue de ne plus revoir de toute l'intrigue certains d'entre eux, découverts au début du roman. Je me suis beaucoup attachée à Kas Stranger et Ted Lannister, ils mont réellement captivée ! En revanche, le personnage de Neville m'a énormément déplu.
Le dénouement est plutôt tiré par les cheveux mais ça reste du Christie, donc je ne fus pas plus étonnée de ne pas avoir de précisions que je désirais, notamment sur la totalité des personnages.
Le point sur lequel je fus agréablement surprise fut l'ambiance beaucoup plus glauque que ce à quoi je m'attendais, notamment due à l'histoire sur l'enfant assassin qui teint le récit de démence.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Malgré une préférence pour le premier tome, j'ai tout de même adoré ce roman ! A tel point que je l'ai lu d'une traite, complètement captivée par l'ambiance du palais !
Nous retrouvons nos personnages chéris (ou pas). Pour ma part, je n'ai (pour le moment) pas trop de soucis avec America, qui reste très attachante en dépit de ses choix idiots et de ses caprices. Maxon, bien évidemment, me captive toujours autant, redoublant toujours d'attention envers sa dulcinée qui le lui rend assez maladroitement.
Le personnage de la reine que nous découvrons un peu plus m'a beaucoup plu également. Je commence même à m'attacher au palais, c'est pour vous dire ^^
Sinon, l'histoire me plait toujours autant et il me tarde de lire la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une très bonne nouvelle, nous faisant redécouvrir l'histoire à travers la relation de deux amis. Jusqu'où le nazisme pourra les pousser ?
La fin est assez percutante et nous amène à reconsidérer les personnages et les circonstances.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bon. Là, je m'attaque à un point plutôt sensible. Le fameux Harry Potter ! Le livre qui divise ! Je vous préviens dès à présent, je n'ai pas aimé. Honnêtement, j'aime ne pas l'aimer. Car si jamais je l'avais apprécié, je me serais sentie coupable, me rendant sûrement compte du grand nombre d'horribles clichés qu'il contient. J'en serre les dents à la simple pensée. Pourtant, de bonnes conditions étaient réunies pour que je passe un bon moment : le lire en ''avant-première'' (je l'ai juste lu en anglais, hein...), avec ma sœur, nous échangeant les répliques... Et bien, non. Etant grandes Potterhead toutes les deux, nous ne pouvions que nous faire remarquer les absurdités présentes. Et non, comme vous pouvez déjà vous en rendre compte, je ne prendrai pas de pincettes.

Nous reprenons la saga sur le quai de la gare, lors de l'émouvant échange entre Harry et son fils, Albus. Très vite nous allons suivre la nouvelle génération de Harry Potter à Poudlard. Albus, agacé d'être sans arrêt comparé à son père et d'être le mouton noir de la famille, décide de faire ses preuves...

RIEN QUE les premiers mots de cette chronique m'horripilent : ''Auteur : JK Rowling''. Aaaargh ! J'admire vraiment cette femme, son talent, ses valeurs, mais là, c'est trop. Non, ce n'est pas notre maman Rowling qui a écrit cette pièce de théâtre. Pas du tout ! Son nom écrit sur la couverture est purement et simplement une opération commerciale ! Je trouve vraiment dommage qu'elle ait ''vendu'' son nom de cette manière.

Je ne sais pas vraiment comment structurer cette chronique. Bon. L'histoire. A la vue de mon bref résumé j'imagine déjà les froncements de sourcils. J'admets qu'il n'est pas très bien rédigé, mais sincèrement, je n'en ai pas envie. J'ai détesté cette intrigue ! D'accord, la trame de base sur le mal-être d'Albus au sein de sa famille est intéressante mais le reste ! Le reste ! Personne ne peut faire du Rowling, à moins d'être Rowling. Et quand on s'y essaie, voilà ce que ça donne ! Une utilisation du Retourneur de Temps plus que maladroite. Je ne sais pas combien de temps Hermione l'a répété à Harry durant le tome 3, mais on ne joue pas avec le temps ! C'est une forme de magie dangereuse et complexe. Or, dans ce livre, on l'utilise beaucoup trop de fois, ce n'est juste pas crédible.

Ensuite, où est mon Poudlard ? Ma belle école de Poudlard ? On la voit à peine ! Cela m'a vraiment déçue, j'aurais aimé une bonne partie du récit se passant dans l'école, pendant les cours, dans les salles communes, voir un peu les changements... Et non, presque pas.

Attaquons le gros gros gros gros gros gros point noir. Les personnages. *se frappe la tête contre un mur* Où sont mes personnages préférés ? Quels sont ces imposteurs qui les remplacent ? Drago, mon Drago, ne peut pas être ce bisounours que j'ai vu porter son nom ! Hermione Granger n'est pas une femme insensible et cassante, surtout avec son mari ! En parlant de son mari, je n'ai jamais adoré Ron, mais au point de le faire passer pour un véritable boulet servant juste à faire de l'humour (nul) ! Mais le pire est à venir ! A un moment dans le livre, nous sommes amenés à retrouver certains des personnages passés de la saga. Par risque de spoiler, je ne dirai rien, mais il y a un caractère que j'affectionne particulièrement complètement décrédibilisé... Je vais verser ma larme...

Après, il y a la nouvelle génération, le sang neuf ! D'accord, d'accord, j'ai adoré Scorpius. C'est mon chouchou (enfin, pas que le mien à ce que j'ai cru comprendre...). Il est très attendrissant et plutôt innovant. En ce qui concerne Albus, le personnage ''principal'', il ne m'a fait ni chaud ni froid, une sorte de mini-Harry moins responsable et plutôt orgueilleux.
Mais le personnage qui m'aura le plus fait grincer les dents est Rose Weasley ! J'ai eu envie de la frapper (oui, c'est allé loin) ! C'est une vraie peste, égoïste, on se demande quelle éducation Hermione et Ron ont donné à leurs enfants...

SPOILER

J'admets un autre bon point au premier abord, rapidement assombri par la suite. Albus Severus Potter est envoyé à Serpentard. Donc, oui, c'est une bonne initiative, pour casser ce dédain envers la maison de Salazar Serpentard (la meilleure, évidemment) car, malheureusement, et j'en arrive au mauvais point, les idéaux du monde des sorciers n'ont presque pas changé depuis cette vingtaine d'années ! Toujours ce vieux cliché ''les méchants vont à Serpentard"... Mais non, voyons !

FIN DU SPOILER

J'ai oublié de préciser qu'il s'agissait ici d'une pièce de théâtre. Par conséquent, il faut s'attendre à un texte moins travaillé, bref, sans descriptions. C'est dommage car c'est vraiment ce qui fait le charme de la saga Harry Potter. Cependant, je ne peux pas présenter ça comme un véritable défaut. Je n'ai ressenti aucune émotion (après, je n'ai peut-être pas tout saisi, l'ayant lu en VO), me suis souvent ennuyée... C'est vraiment regrettable.

Cet ouvrage est vraiment une fanfiction. Dans le but de séduire les fans, de leur faire plaisir, je suppose. Cependant, nous ne sommes pas dupes. Pour satisfaire les fans de Dramione, on va relancer l'histoire sur leurs enfants... Balançons les citations mythiques dans tous les sens pour faire surgir des souvenirs... Ramenons les personnages décédés et chéris pour les consoler... Non, non et non. Cela nous offre des moments niais et insupportables, faisant lever les yeux au ciel.

Je ne parlerai même pas de la fin qui est pour moi, une véritable blague. Je tiens à rappeler que ceci reste mon avis, et que nombreux fans ont adoré cette pièce, tant mieux pour eux ! ♥ Pour ma part, je suis extrêmement déçue, je ne considère pas cela comme une suite d'une de mes sagas préférées... L'intrigue est tirée par les cheveux et part dans tous les sens. Néanmoins, libre à chacun de le lire et de se faire son propre avis. Est-ce que je regrette ma lecture ? Je ne pense pas. Au moins, je l'ai lu et me suis fait ma propre opinion.

http://little-watermelon.blogspot.fr/2016/11/chronique-harry-potter-et-lenfant-maudit.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-11-2016
Bon apparemment, les commentaires sont plutôt positif à propos de ce livre... Et bien, je vais venir un plomber l'ambiance.

Je trouve ce livre très ''gamin'', c'est relativement normal car il ne prétend pas être un livre pour adulte. Par conséquent, l'histoire m'a vite agacée, quoiqu'elle soit tout de même addictive-. Ensuite, ne parlons même pas des personnages qui, je trouve, donnent un mauvais exemple aux jeunes filles qui pourraient lire ce livre. Je pense plus particulièrement au personnage de Frankie, très narcissique et inconsciente ! Une vraie petite peste.
C'est dommage, car l'histoire pourrait être intéressante, la manière dont sont revisités les "monstres" est très innovante. Mais s'il a fait passer un bon moment à la majorité d'entre vous, je dis tant mieux !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 13-11-2016
Ah là là là, La Sélection ! Série connue et reconnue ! Cela faisait déjà un petit moment que je possédais le premier tome. Honnêtement, je ne sais pas trop ce que j'attendais pour le lire… Je lui tournais autour, indécise, sûrement freinée par le ''soit on aime, soit on déteste'' qui était souvent accordé à cette série. Et puis je l'ai lu. Attention, spoiler, j'ai adoré.^^

America, jeune fille de 17 ans, vit dans une Amérique reconstruite en une société de caste. Appartenant à la 5, celle des artistes, sa famille se sert la ceinture pour vivre. Cependant, arrive un événement qui va chambouler le pays : la Sélection. Programme de télé-réalité dans lequel le prince héritier du royaume Maxon, va devoir trouver sa future épouse, une fille du peuple. America est sélectionnée et la voilà partie au palais royal. Entre complots, trahisons, politique et amour, qui sait si America ne perdra pas la tête ?






D'accord, je l'admets volontiers, le contexte est bateau. Très semblable à d'autres dystopies telles que Hunger Games ou Le Joyau. Mais honnêtement, j'ai cessé de prendre ça en compte pour ce genre. Tout le monde crie au plagiat, mais on ne sait plus quel livre a été écrit avant l'autre… Oui, c'est vrai, les dystopies ont toutes tendance à se ressembler et à suivre le même schéma, mais à présent nous sommes prévenus.

Donc -par ce que je me suis bien égarée, il faut le dire- le contexte de La Sélection est quand même bien simpliste mais je l'ai tout de même trouvé sympa. Depuis toute petite, je joue aux princesses et au prince charmant, alors j'étais comblée !

Le plus gros point fort de cette histoire est, pour ma part, l'addiction. Je n'ai pas lu ce livre d'une traite, mais presque ! Par contre, pour le tome 2… Mais chut, je me tais vous verrez ma chronique plus tard ! Une fois rentré dans cet univers de luxe et de diamants, vous n'avez plus envie d'en sortir ! J'ai même souhaitée être à la place d'America, dans cette cage dorée. Les descriptions du palais sont tellement magiques, c'est tout bonnement ensorcelant.



Et en parlant d'ensorcellement, je suis littéralement tombée amoureuse de Maxon ! Le prince héritier, pourtant tellement attentionné avec les autres. J'ai vraiment l'impression d'être une pauvre groupie mais bon, c'était le risque à prendre de me lancer dans cette série, je suppose… Bref, vous l'avez compris, moi aussi, j'ai succombé à son charme. (Son seul défaut : il est blond).

Après, évidemment, il y a America, l'héroïne. Je ne sais pas trop quoi penser d'elle. A la fois je l'admire et d'un autre côté, elle m'agace ! Toujours incertaine et trop ''parfaite'' malheureusement. Mais bon, ça, je m'y attendais, c'est assez récurent dans ce genre de séries.

Au niveau des personnages secondaires, j'ai bien aimé Kriss mais je me suis particulièrement attachée à Marley. C'est un personnage très fort

Évidemment, il y a des moins dans ce livre. Comme l'écriture trop simple et banale de l'auteur. Mais vous savez quoi ? Je n'arrive même pas en tenir compte. C'est une expérience de lecture qui m'arrive de temps à autre : j'ai beau savoir qu'un livre est bourré de défauts, et les remarquer, en mon for intérieur, je m'en fiche ! C'est la sensation que me laissent généralement les coups de cœur…



J'avais également entendu parler de ce livre comme d'un roman à triangle amoureux insupportable. Et bien, étrangement, moi qui n'en suis pas du tout friande habituellement, cela ne m'a pas trop dérangée. Je n'ai pas trouvé qu'il prenait le dessus et qu'America passait la moitié du roman à se demander lequel était le bon, bla bla bla…

Je me suis déjà spoilé involontairement la fin de cette saga. Très honnêtement, on la devine dès ce premier tome. Si l'auteur essayait de maintenir un certain suspense, c'est raté, désolée pour elle.


Cette lecture fut donc un coup de cœur. Pas un coup de cœur phénoménal, non. C'est juste une lecture qui m'a libéré l'esprit et emportée avec elle, parfois, c'est tout ce dont on a besoin. Même si mon petit cœur en ressort chamboulé, je veux lire la suite -hum, hum, c'est déjà fait-. Par pour savoir la fin – vu que je la connais-, mais tout simplement pour rester un peu plus longtemps dans cet univers de Disney.

http://little-watermelon.blogspot.fr/2016/11/chronique-la-selection-t1.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-09-2016
Une histoire sympathique en anglais très accessible.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-09-2016
Ce livre a déjà fait sa place parmi les grands. Adapté en film et ayant reçu de nombreux prix, je n'ai sûrement plus à le présenter. Néanmoins, j'entretiens une histoire particulière avec lui, ayant entendu plus jeune la fin -qui est quand même assez poignante-, mais sans savoir de quelle oeuvre il s'agissait. Pourtant, plus tard, tombant sur ce roman, j'ai directement fait le lien avec cette fin. Cela ne m'a pour autant pas empêchée de vouloir le lire et je l'ai récemment emprunté à ma maman.

Deux histoires se déroulent en parallèles. D'un côté, Julia Jarmond, femme mariée et mère d'une fille, est journaliste. On la charge alors d'écrire un article pour rendre hommage à l'anniversaire du Vél d'Hiv. Intriguée, Julia se plonge alors dans les mystères de ce sombre passage de la Seconde Guerre Mondiale...
De l'autre, 60 ans plus tôt en 1642, Sarah, petite fille juive, est raflée avec ses parents et emmenée par les autorités françaises au Vélodrome d'Hiver. Sa seule pensée dès lors : retourner dans son petit appartement parisien pour aller libérer son frère, caché dans le placard. En effet, elle a eu le temps de l'y installer et de fourrer la petite clé dans sa poche, avant d'être emportée...

Elle s'appelait Sarah est mon premier roman de Tatiana de Rosnay. C'est une auteure très appréciée et je comprends à présent pourquoi. Son écriture est simple et compliquée à la fois, pleine de réflexion. Dès le début de ma lecture, je me suis sentie enveloppée, bordée dans une ambiance captivante. Malheureusement, je n'ai pas ressenti d'émotions particulières - non, je ne suis pas un monstre ^^ - malgré la beauté des mots.

Au niveau de l'intrigue, je ne vais pas vous mentir, connaître la fin de l'histoire de Sarah m'a plutôt gâché la lecture. Même si on s'en doute, il reste toujours de l'espoir chez un lecteur. Mais dans mon cas, pas de place pour le doute, je redoutais juste ce moment, comptais les pages avant son arrivée. Il arrive vers les 200 pages, l'histoire vécue par Sarah s'arrête un peu plus loin. C'est dommage mais des réponses nous sont ensuite apportées dans l'histoire de Julia...
Je ne saurai pas dire quel point de vue j'ai préféré, Tatiana de Rosnay les a tous deux très bien choisi : d'une part, Sarah, pour nous faire vivre en direct les événements, de l'autre, Julia, personnage qui tout comme la plupart des lecteurs, ignore ce passage de l'histoire et va nous emmener à sa découverte, avec plus de recul. J'ai trouvé cette initiative très bien faite, nous sommes dans la situation de Julia et vivons à travers Sarah.


Ce sont deux personnages forts et attachants. Au commencement, Julia me semblait tel un personnage intermédiaire, qui servait le récit plutôt que de le créer. Rapidement, je me suis rendue compte de mon erreur ; en réalité, son histoire est beaucoup plus importante que celle de la simple journaliste en quête d'informations historiques, non, avec Julia, nous allons faire face aux problèmes de famille, de couple, d'expatriation, du temps qui passe. C'est cet ensemble la rend attachante et humaine.
Puis, évidemment, il y a Sarah, dont le titre porte le prénom. Une enfant innocente, qui va vivre les pires horreurs, en sortant changée et marquée à jamais.


Le rythme est bon, malgré des fins de chapitres un peu précipitées. Certes, certaines facilités sont présentes dans l'histoire de Sarah, ce qui rend le tout assez prévisible, mais je les comprends, le récit pouvant difficilement avancer si elles ne sont pas là. Mais il y a des moments très durs, n'oublions pas que cette histoire parle de la Seconde Guerre Mondiale. Elle est encore plus dure à suivre du point de vue d'une enfant, qui doit, toute seule, comprendre pourquoi le monde est si cruel.
Evidemment, les deux histoires sont liées, la fin du récit de Julia nous donne les informations qui nous manquaient et la sensation étrange d'un visage de petite fille, aux yeux remplis de douleur incomprise...

Et voilà pour cette chronique, la première depuis ma longue pause ! Cette lecture date de juin -oui, je sais...- donc excusez-moi pour les passages un peu flous et le manque de concret. Ce fut donc une très bonne lecture, bien écrite et construite, malgré une petite déception au niveau de la plume et une fin gâchée...


http://little-watermelon.blogspot.fr/2016/09/chronique-elle-sappelait-sarah.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-09-2016
Une intrigue sympathique pour les jeunes enfants qui découvrent la lecture, dans un univers de cirque cachant un drôle de mystère...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08-2016
J'avais écrit toute une chronique au sujet de ce livre, mais malheureusement, tout s'est envolé !
Et connaissant ma flemme légendaire, je vais donc résumer en quelques lignes ce que j'avais dit en une dizaine de paragraphes.

Tout d'abord, j'avais grande impatience de lire ce livre, tout me tentait, surtout au niveau de l'univers féerique et malheureusement, j'ai été très déçue : celui-ci est très peu approfondi. On n'en apprend pas beaucoup sur toute la hiérarchie et les différentes ''castes'' d'elfes, et c'est vraiment dommage !
Ensuite, les personnages ne sont pas spécialement intéressants, un peu fades.
Néanmoins, le rythme est très addictif, les événements se succèdent à travers de courts et nombreux chapitres, se terminant à chaque fois par une action qui nous incite à découvrir la suite !
Je lirai la suite avec plaisir, même si je fus quelque peu déçue du premier tome.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les dessins de Jim Kay donnent encore plus de magie à cet univers enchanté. Un ouvrage magnifique, des mots aussi beaux que les illustrations.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une lecture mi-figue mi-raisin. Je me réjouissais de me plonger dans cet univers de conte de fées des années plus tard, étant une grande amatrice de ces derniers. Malheureusement, l'auteur ne s'y penche que très peu surtout au début mais après, c'est fini. Les personnages issus de contes de fées sont très attachants, surtout Jack-du-Haricot-Magique mais Dulcibelle m'a agacée. Je ne sais pas si l'auteur s'est dit ''Tiens, c'est une princesse, faisons la donc peureuse et sotte !'' en tout cas, ça m'a fait grincer des dents. Et James, ni plus, ni moins, ce n'est pas un héro très caractériel.
Mais pour moi, le gros défaut de ce livre c'est bien le manque d'action ! L'auteur s'exprime avec du vocabulaire barbant, endormant. Il ne se passe donc rien, même pas de quête comme je m'y attendais à la lecture du résumé ! Je ne comprenais pas bien ce que lisais, bref, excepté les personnages et l'univers magique, ce fut une petite déception.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 04-07-2016
Lu sur les conseils de ma mère, L'Âme du Monde est un livre comme je n'en avais jamais lu de tel avant. Cette chronique va être très courte et assez maladroite car ne faisant pas parti de mon genre de lecture, je vais avoir du mal à écrire un avis digne de ce nom. Mais bon, je m'y atèle quand même.

Sept sages, tous de religions et d'horizons différents se retrouvent suite à un signe, une apparition au même endroit : Toulanka, un monastère au Tibet. Ils ont été réunis en ce lieu de paix et de recueillement pour une bonne raison : apprendre les clés de la sagesse universelle au futur, à leur descendance à travers deux jeunes enfants : Tenzin et Natina. Ce livre va donc nous relater ces différents enseignements par l'intermédiaire de ces sept sages, de leurs témoignages, de leurs paraboles, de leurs mots.

Tout d'abord, je me dois de féliciter l'auteur pour son travail. Ce livre est tellement beau, tellement bien écrit écrit et si juste ! Frédéric Lenoir est à lui tout seul ces sept sages. Il a du faire preuve d'une grande sagesse et fournir tellement de travail dans cet ouvrage, petit en taille mais riche de ses enseignements. Chaque jour, ces enfants reçoivent une leçon, tout comme nous à chaque chapitre.

Cependant ce livre n'aura pas bouleversé ma vie. Peut-être (sûrement) suis-je trop jeune pour comprendre l'exacte portée des messages, peut-être n'étais-je pas en accord avec tous les enseignements. Mais j'en ressors très émue. Tout le monde peut lire ce livre. Même si vous n'avez pas de religion, si vous n'êtes pas de fervents pratiquants. A travers ce récit, l'auteur a réuni des sages de tous les horizons ; prêtre, chamane, rabbin... Ils parleront de L'Âme du Monde. Libre à chacun d'y voir ce qu'il veut. Et tout le monde en ressortira grandi. Peut-être de très peu, peut-être métamorphosé. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé la partie sur le regard des autres. Pleine de vérité.

Je pense que la lecture de ce livre est propre à chacun. Pour ma part, elle fut très longue, petit à petit, chapitre par chapitre. Déjà parce que ce n'est pas du tout mon genre de lecture et que tout lire d'un coup promettait une mauvaise digestion. De plus parce que c'est une lecture assez compliquée, du fait du vocabulaire et des enseignements. En effet, ces leçons ne sont pas données pour rien, elles sont là pour nous faire réfléchir. Il est donc nécessaire de prendre le temps de s'arrêter entre les chapitres et de songer aux mots lus précédemment. Tout du moins, c'est ainsi que j'ai vécu ma lecture.

Avant ma lecture, je pensais que ce livre serait un récit, une fiction où se passeraient de nombreux événements, des aventures aux travers desquels on tirerait des leçons. Ce ne fut pas le cas. Peut-être que pour moi, cela aurait été plus représentatif mais je suis sûre de trouver de nombreux livres qui m'enseigneront beaucoup à travers une histoire. Et puis, celui-ci n'en est pas totalement dépourvu. Parfois, on nous parle de la vie des personnages aux monastères, des liens qu'ils tissent ensemble, de leurs difficultés... La fin est même assez surprenante et m'a personnellement effrayée. Je suppose que c'était le but de l'auteur, de nous secouer pour tirer le meilleur de nous.

En conclusion, ce fut une très bonne lecture pleine de leçons et de passages à méditer. Même si je n'ai sûrement pas tout compris, j'en ressors la tête plus sereine et paisible. Tout le monde devrait avoir lu ce livre, ou du moins des extraits sur les Clés de la Sagesse Universelle qui conviendraient le mieux à chacun, peu importe votre nationalité, votre religion ou non, votre passé, présent ou futur.

http://little-watermelon.blogspot.fr/2016/07/chronique-lame-du-monde.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 04-07-2016
Une aventure très sympathique ! Un court roman idéal pour les plus jeunes, du fait de son intrigue vraiment bien construite, même moi, j'ai été étonnée à la découverte du coupable ! Je suis également très satisfaite que les personnages ne soient pas des clichés de récits jeunesses. Se lit rapidement et avec amusement !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
ATTENTION CETTE CHRONIQUE CONTIENT DES SPOILERS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS !

Et oui, à peine ai-je lu le tome précédent que je me lance sur celui d'après et pas n'importe lequel : le dernier. Je suis très triste d'avoir fini cette saga qui restera l'une de mes chouchoutes. Cela fait 3 ans que je la lis et c'est une grande page qui se tourne. Cependant, ce dernier tome ne m'aura pas déçue et me laissera une note, certes mélancolique, mais également pleine d'émotions de cette saga.

Dans ce dernier tome, Aurélie nous retrouve quelque peu débordée par les événements de sa vie personnelle. En effet, c'est sa dernière année au lycée et elle veut que ses résultats soient excellents. Il faut qu'elle choisisse sa prochaine école pour son futur métier, gérer la panique de sa mère enceinte et également se trouver un cavalier pour le bal de fin d'année ! Aurélie ne sait plus où donner de la tête ni comment gérer ses émotions...

Le résumé de ce huitième tome nous promettait des aventures croustillantes et ce fut le cas ! Une fois de plus, nous retrouvons Aurélie et ses amis dans des situations inédites, plus rocambolesques les unes que les autres ! Et c'est comme à chaque fois, à mourir de rire, je pense notamment à la période ''jumelle'' de notre héroïne, mais il ne faut pas trop vous en dévoiler...

Je ne vais pas me répéter sur le style d'India Desjardins que j'ai déjà assez élogié lors de ma dernière chronique sur le tome précédent. En quelques mots : léger, drôle, émouvant et captivant !

Dans ce livre, l'émotion est effectivement au rendez-vous. La relation que développe Aurélie et sa mère dans ce volume est très belle car Aurélie ne sait plus comment envisager sa place dans la famille. La ''friendship'' de Kate et de Jean-Félix m'a attendrie, alors que je ne m'y attendais pas du tout. Et la fin, les dernières paroles d'Aurélie sont très touchantes et matures.

Pour ce qui de l'intrigue, c'est vrai que le fait que la mère d'Aurélie soit enceinte est un cliché qui revient assez souvent dans les romans de Chick-Lit, après l'étape ''remariage''. Mais bon, j'admets que c'est quand même assez mignon. Cependant, au début de ma lecture, à la vue de la couverture, j'ai tout de suite relevé un spoiler juste en la regardant. Un spoiler qui ne m'a du tout dérangé, concernant l'histoire amoureuse d'Aurélie, héhé.

Ces livres seront toujours aussi accessibles, enrichis par la présence de leurs tests et de leurs allusions aux séries, aux groupes de musique, aux acteurs. Il y a, à ce propos, une scène en rapport avec Gossip Girl qui est à mourir de rire mais quelque peu anodine si vous n'avez pas regardé la série. Et puis, l'humour et la maladresse d'Aurélie ne peuvent que plaire.

Voilà donc la fin d'une superbe saga qui m'aura fait passer par une multitude d'émotions diamétralement opposées. Je pense que c'est ce qui fait sa force. Lorsque j'ai fermé cet ouvrage, j'avais comme une envie naturelle, un automatisme, de me diriger vers la suite. Malheureusement, cette fois-ci, il s'agit bien de la fin. Aurélie a grandi, ce personnage va me manquer ainsi et que tous les autres, amis, famille, ennemis. Je ne peux que chaudement vous recommander cette saga, certes jeunesse, mais tellement réconfortante.

http://little-watermelon.blogspot.fr/2016/06/chronique-le-journal-daurelie-laflamme_28.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une BD très sympathique, ambiancée par tout l'univers pop-rock qui la compose. Les personnages sont très attachants et il me tarde de lire la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0