Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MLucindaP : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Donne-moi ton cœur, Tome 1 Donne-moi ton cœur, Tome 1
Sara Wolf   
“I simply want your heart, my prince.”

Parfois, vous voyez un livre, vous voyez sa couverture, vous lisez son résumé et vous sentez, au fond de vous, que vous allez adorer. Ça a été le cas avec "Bring me their Hearts".

Zera est une Heartless (une sans-coeur?).
C'est la seconde Heartless de Nightsinger, une sorcière, et elle doit obéir aux ordres de sa maitresse pendant que son cœur reste enfermé dans un pot magique. Elle est envahie par une soif insatiable de sang, de chair, de viscères et de douleur, une faim qui lui murmure des actes terribles et l'invite à céder aux ténèbres. Chaque jour, elle supplie Nightsinger de lui rendre son cœur. Et Nightsinger finit par céder, à une condition; Zera doit infiltrer la cour du royaume de Cavanos en tant qu’épouse potentielle du prince héritier Lucien d’Malvane et lui voler son cœur. Littéralement.
Une guerre se prépare entre les fidèles du Vieux Dieu et du Nouveau, et les sorcières croient que Lucien est la solution pour l'éviter. Avec une noble déchue pour guide, Zera apprend les coutumes de la noblesse et se retrouve parmi les coups de poignard, les querelles et les faux-semblants. Entre essayer de rester discrète et séduire le prince pour atteindre ses objectifs, Zera découvre un lien avec son humanité qu’elle croyait perdue et s’intéresse aux gens qui ne devaient être qu’un moyen de parvenir à ses fins. Mais le jeu dangereux auquel elle joue ne peut avoir qu'un seul résultat: soit Lucien perd son cœur, soit c'est le sien qu'elle perd.

Bring me their Hearts est une histoire fantastique mêlant intrigues de cour, magie et bains de sang. C'est l'une de ces rares histoires où le prince charmant ne sauve pas la demoiselle du monstre. En fait, la demoiselle est le monstre, avec des griffes et des dents acérées, des morts sur les mains et une faim insatiable de sang. Mais la fille à l'intérieur continue de combattre le monstre, avec beaucoup d'efforts. Zera est une méchante, l'instrument de la mort et de la destruction, et c'est un changement rafraîchissant par rapport à tous ces personnages féminins qui dominent la fantaisie YA. Mais il y a aussi de la bonté en elle, un désir d'aider les personnes sans défenses. Sara Wolf fait un travail remarquable en décrivant ce déchirement entre le monstre et la fille. Même quand ses monologues intérieurs semblent longs et tendus, même quand elle ne peut pas apprivoiser la faim et même lorsque le monstre l'emporte, la narration de Zera est unique, empreinte de sarcasme, d'humour noir et de désir de s'en sortir.

“What's worse, Reginall - to be a monster, or to make monsters?”

Zera est un personnage sournois, avec un esprit cinglant et une tendance à dire des choses inappropriées qui ont attiré l'attention de son Altesse royale, le prince Lucien. La chimie qui les unit est vivante depuis le tout début, avec des défis et des plaisanteries, ils ont allumé une flamme qui les consume peu à peu. J'ai pris plaisir dans la tension et les échanges piquants, les contacts volés et les regards brûlants, et j'ai prié pour un résultat qui épargnerait la vie de Lucien et leur donnerait une chance d'être ensemble. Lucien est un personnage à plusieurs couches bien présenté, tout comme Lady Y'shennria. Tous deux ont fait naître chez Zera des émotions et des besoins différents, et être témoin de la faim qui lui murmurait qu'elle était indigne d'eux était douloureux.

Et cette FIN, mon dieu ! Je peux vous dire que j'attends le mois de juin avec impatience !
Veux-tu m'épouser 100 fois ? Veux-tu m'épouser 100 fois ?
Holly Martin   
J'ai été absolument charmé par ce livre. Un brin OK un peut plus qu'un brin de romance, de l'humour et même un peu de tristesse. Quoi demander de plus hé bien rien j'ai adorer ma lecture et la recommande sans hésiter les 100 demandes sont romantique plus une que les autres. De quoi nous faire rêve et avoir plein d'étoiles dans les yeux.

Ce que j'ai aimer: Tout absolument tout ma charmé dans ce livre je vais me lancer sur la suite sans hésiter.

Ce que j'ai détesté: Rien bien non en faite je n’ai pas aimé que Suzie ne prenne pas son courage et lui dit ses sentiments, mais sinon ça va.

* Moi j'ai dit oui après la 2 ou 3e demande en mariage, mais bon il fallait bien faire duré l'histoire un peu.
Animale, Tome 1 : La Malédiction de Boucle d'or Animale, Tome 1 : La Malédiction de Boucle d'or
Victor Dixen   
Wouah se livre est une vraie bombe! Il n'y aucun temps mort et nous sommes constamment ala recherche des bribes du passé de Blonde. Car même si nous suivons l'histoire de Blonde elle est étroitement lié a celle de sa mère qui devient elle aussi une héroïne à part du livre. [spoiler]Si bien que lorsque j'ai appris la mort de Gabrielle et Sven sa faisait un coup au cœur [/spoiler] En tout cas je regrette nullement cette lecture qui reprends a merveille mon conte préféré. La fin est parfaitement adapté au reste du livre, j'ai tout adoré du début à la fin. Je recommande fortement ce superbe livre!

par Louuise
Gardiens des cités perdues, Tome 1 Gardiens des cités perdues, Tome 1
Shannon Messenger   
OK, je rends les armes, je n'arrive même pas à exprimer une pensée cohérente sur ce livre. Oui, le côté école spéciale pour elfes fait penser à Harry Potter mais les ressemblances s'arrêtent là et c'est génial !
L'histoire est passionnante, complexe (mais pas trop, pour ne pas nous paumer au passage) et surtout très drôle. J'ai pas mal rigoler toute seule (oui, oui, ça fait très débile, je l'admets) tellement je trouvais les répliques ou les situations hilarantes.
J'adore les personnages, bien travaillés avec chacun leur personnalité bien à eux et leur manière d'être drôles. Même si c'est vrai que je n'aime pas les méchants (nooooon ? Vraiment ?)
Bref, cette série est super et... bah c'est tout en fait !

par LilaJune
American Royals American Royals
Katharine McGee   
Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2019/09/11/american-royals-katharine-mcgee

J’avoue que j’ai un petit faible pour les affaires royales dans la littératures. Que ce soit sur l’aspect historique, romance ou alors fiction complète. Ici, l’auteure fait le pari audacieux d’émettre une royauté Américaine et de changer le chronologie mondiale. J’étais donc très curieuse de commencer ce récit et de voir ce qu’il pouvait donner.

Ce que j’ai aimé c’est l’alternance des points de vue et le fait que l’on découvre cette histoire avec des femmes. Ici, on traite les coulisses et les rouages de la royauté mais vu de l’intérieur. Il y a Béatrice, la future monarque, celle sur qui repose toutes les responsabilités. Elle est aussi la première femme à accéder à ce titre prestigieux. Il y a Samantha, la cadette de cette dernière qui elle profite de son statut, c’est un personnage tout en excès, parfois très égocentrique qui montre une facette désagréable des gens de pouvoir. Vient ensuite Nina, la fille de la Chambelanne, une roturière qui se retrouve à intégrer les sphères de la royauté tout en sachant qu’elle n’appartiendra jamais à ce monde ; c’est il me semble l’héroïne qui est instantanément comprise par les lecteurs. Et enfin, il y a Daphné, celle qui veut obtenir le pouvoir par tous les moyens car on l’a éduqué ainsi.

Ce livre va raconter l’histoire des Jefferson et attendez-vous a être secoués. Nous allons évoluer sans réellement savoir où l’auteure nous emmène. Les choses vont se construire dès lors que Béatrice va découvrir certains faits, et je dois dire que j’ai adoré ce personnage. Elle est forte en apparence mais je vous assure que son rang n’est assurément pas le plus simple et encore moins le plus agréable. Au milieu de tout ça, il y a de la romance, car oui ce qu’on aime avec les familles royales c’est les histoires passionnées et passionnantes qu’ils vivent. Seul petit bémol c’est que j’ai parfois eu le sentiment que ces femmes devaient pour être fortes avoir un homme pour les soutenir. Alors j’ai un peu tiqué sur cet aspect mais ça n’entache en rien le plaisir de la lecture rassurez-vous.

Ces 4 portraits de femmes vont nous faire vivre beaucoup, certaines sont complémentaires, d’autres complètement opposées mais elles sont essentielles aux intrigues de ce récit. Les guerres de pouvoir sont stressantes et même si par moment on a envie de secouer les personnages, elles sont attachantes chacune à leur manière. Que dire du final, on termine à bout de souffle avec des interrogations et de la frustration mais c’est tout à fait en adéquation avec le thème.

Pour terminer je dirais que l’auteure sait mettre en scène des personnages divers, nuancés qui jouent leur rôle à merveille. Elle n’épargne pas ses personnages et elle les rend vrais, avec des défauts et des qualités ; des faiblesses et des forces. J’ai adoré Béatrice et sa détermination, Nina et son côté très humain, Daphné est une garce dans toute sa splendeur et Sam qui est parfois une enfant gâtée et capricieuse mais qui se révèle très intéressante.

Si en Europe nous avons l’habitude des vieilles monarchies cette version américaine est tout à fait moderne, et très rock’n roll à l’image de ce grand pays. Le style de l’auteure est très addictif et rythmé, elle sait insuffler l’énergie et les rebondissements nécessaires pour nous captiver. Un très bon moment de lecture et une suite que j’attends avec impatience.
Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi
Juliette Bonte   
Une très bonne comédie romantique qui tient ses promesses.
Juliette Bonte écrit avec humour une histoire idéale à lire l hiver bien calée au chaud : direction la Savoie, entre quiproquos et catastrophe sur catastrophe, Chloé nous embarque dans ses aventures rocambolesques. Chassés croisés de destins contraires et de caractères opposés, les situations cocasses s accumulent.
Si vous nourrissez une envie de revanche sur la vie, ce roman se dévore tout seul. On se reconnaît dans les personnages, même secondaires et on apprécie la normalité de Chloé qui n est ni un canon de la mode ni une ecervelé patentée. Elle a juste la poisse et c est difficile de ne pas s y retrouver.
Tous les codes de ce style de littérature sont respectés, on sait dans quoi on s embarque néanmoins ce fut une bonne surprise dans le genre pour le côté décalé.
Très bon moment avec Juliette Bonte.
Le Livre perdu des sortilèges Le Livre perdu des sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
La Maison de la Nuit, Tome 9: Destinée La Maison de la Nuit, Tome 9: Destinée
Kristin Cast    P.C. Cast   
http://wandering-world.skyrock.com/3156976680-La-Maison-De-La-Nuit-Tome-9-Destinee.html

DESTINÉE est un tome légèrement en-dessous des autres. Après trois excellents romans qui m'avaient laissé un très très bon souvenir ( à savoir les 6è, 7è et 8è livres ), ce neuvième opus s'avère être un peu plus décevant. J'ai eu la triste impression de faire quelques pas en arrière. Les personnages perdent de leur maturité, la romance est mise de côté, l'intrigue stagne et les longueurs restent encore marquées alors qu'elles étaient très atténuées dans les précédents romans grâce aux autres éléments de l'histoire. Ici, ces éléments m'ont manqué ou ont été moins bien maîtrisés qu'habituellement. La fin de ce tome rattrape un peu le tout en nous offrant de beaux rebondissements, mais je dois bien reconnaître que DESTINÉE n'est pas la suite que j'attendais. Malgré tout, je prends la défense des auteures en me disant qu'au bout de 9 romans, une baisse de régime est complètement normale.
Comme dit précédemment, niveau protagonistes, ce n'était vraiment pas ça. Alors que la romance bien menée entre Stark et Zoey s'était enfin mise à me plaire, tout va de travers avec ce livre. Tout d'abord, rares sont les instants que ces deux personnages passent ensemble. C'est vraiment dommage. Mais le pire, c'est que lorsqu'ils se retrouvent, ils se disputent pour des histoires futiles et sans aucun intérêt. Allô ?! Vous êtes censés être des âmes-sœurs et vous vous demandez encore si vous pouvez vous faire confiance ? N'importe quoi ! Ce jeu de questionnement m'a plus frustré qu'autre chose. Zoey et Stark ont perdu de leur maturité naissante, chose que j'adorais dans les derniers tomes. On les voyait grandir et devenir plus adultes. Sauf que là, on prend le chemin inverse, et c'est très agaçant.
En même temps, je crois que c'est un trait de caractère que les auteures ont attribué à tous leurs personnages. Absolument tout le monde a été infantilisé. Que ce soit Lucie, Aphrodite, Damien, Rephaïm, Neferet, Kalona, Dragon, Shaunee ou Erin, ils m'ont tous paru beaucoup moins touchants et malins que précédemment. Aphrodite reste toujours aussi drôle avec sa répartie, mais elle perd de son charme en "piquant" chaque héros avec moins d'intelligence. Damien est beaucoup trop mis en retrait, chose qui m'a gêné. Bon après, P.C. et Kristin Cast nous servent à nouveau les fameuses longueurs dont je parlais dans ma chronique du tome 8. Il se passe tellement de choses que chaque protagoniste est obligé de raconter aux autres ce qu'il a vécu. Du coup, on nous rabâche très souvent deux fois les mêmes choses. C'est long et ennuyeux. Surtout lorsque les personnages qui écoutent adoptent des réactions incohérentes et vraiment troublantes. Bref, les héros ne m'auront pas convaincu cette fois-ci, et c'est regrettable. J'espère vraiment les retrouver dans le tome 10 comme je les avais laissé après avoir refermé le tome 8, et que DESTINÉE n'est qu'un petit coup de mou les concernant.
Côté intrigue, j'ai noté, là aussi, un petit relâchement. Les rebondissements ne se succèdent pas au même rythme qu'habituellement. Les coups de théâtre sont d'une ampleur minime, dans le fond. L'intrigue générale stagne un peu dans ce récit. DESTINÉE n'est qu'un tome de transition, alors que la saga m'avait habitué à des opus vraiment saisissants et avec un vrai but. Fort heureusement, l'ambiance de ce neuvième volet rattrape tous ces aspects négatifs. L'atmosphère reste malgré tout très prenante et vraiment ensorcelante car la mort n'est jamais loin. Même si les surprises ne sont pas omniprésentes, on se sent oppressés. Depuis quelques tomes, l'ambiance s'est énormément transformée. Tout est bien plus noir, bien plus obsédant, bien plus lourd. Et j'adoooooore ça ! On sent bien que la fin s'approche de plus en plus, et que le chaos ne va pas tarder à se manifester.
Pour continuer avec les très bons côtés de l'histoire, parlons de la conclusion. De plus en plus avec cette saga, les fins de chaque roman nous réservent une montagne de révélations. DESTINÉE ne déroge pas à la règle. Les ultimes chapitres sont gorgés d'adrénaline et de suspense, le tout saupoudré d'énormes bouleversements que je n'avais pas vu arriver. Une fois de plus, les auteures nous laissent complètement haletants pour la suite, et parviennent à gommer une partie des défauts du roman grâce à un final inattendu et exaltant. J'ai tellement hâte de lire CACHÉE maintenant !!!
En résumé, DESTINÉE est un tome moins prenant et moins émouvant que ses prédécesseurs. Les personnages y sont pour beaucoup, vu qu'ils m'ont semblé immatures et plus brouillon qu'habituellement. Zoey redevient une tête à claque frustrante, et son histoire avec Stark m'a vraiment manqué. Tous les héros ont régressé, ce qui est vraiment énervant. L'intrigue est, elle aussi, moins intense et prenante que celles des précédents ouvrages. Heureusement, nous plongeons à nouveau dans une ambiance haletante et noire, symbolique de cette saga que j'apprécie beaucoup. La conclusion de DESTINÉE est renversante et riche en révélations, dont je suis terriblement impatient de connaître les conséquences dans la suite des aventures de Zoey. Une lecture moyenne et un tout petit peu décevante, qui n'a a pas été à la hauteur de mes espérances. Malgré tout, j'aime beaucoup trop cette série pour porter un jugement sur les prochains opus. DESTINÉE n'est qu'un tome mal conduit sur une saga vraiment superbe, donc je ne me fais pas trop de soucis quant à ce qui m'attend dans les trois derniers livres.

par Jordan
La Maison de la Nuit, Tome 11 : Révélée La Maison de la Nuit, Tome 11 : Révélée
P.C. Cast    Kristin Cast   
Heureusement qu'il ne reste plus qu'un tome ! Les auteures se moquent complètement des lecteurs, limite on dirait qu'elles ont écrit ce tome juste pour l'argent.
Ce tome était d'une inutilité à mon sens :
1. Pas d'actions réelles alors qu'on est quand même à un tome de la fin donc cela aurait déjà dut être mis en place, ou en tout cas on aurait dut sentir que les choses s'aggravent réellement. Un véritable ennui pendant presque 400 pages.
2. [spoiler]Je ne comprend pas pourquoi nous raconter la vie de Neferet d'un bloc dans un seul tome. Du coup elle ne fait rien, ne sert à rien. Personnellement j'ai fini par zapper ses passages car ca ne m'intéressait pas.[/spoiler]
3. On peut le dire quand même après 11 tomes : [spoiler]Zoey ne pense que par les hormones. À croire que la question de sa vie est de savoir avec combien de garçons elle va finir ! C'est vraiment agaçant d'avoir fait évoluer son caractère pour qu'elle redevienne comme au début. [/spoiler]
En terminant ce tome j'étais énervée, cette série tourne en rond. Et ces personnages malgré leur developement au fil des tomes je n'arrive vraiment pas à m'y attaché (excepté 2 ou 3. )
Je lirai le tome 12 car quand je commence une série même si j'aime pas je la finie mais La maison de la nuit restera une grande d'exception à mes yeux.

Contes des Royaumes, Tome 1 : Poison Contes des Royaumes, Tome 1 : Poison
Sarah Pinborough   
J'ai bien aimé cette réécriture originale du conte de fées.
J'ai particulièrement apprécié les personnages. Blanche-Neige, libre et intrépide, qui s'oppose à Lilith, sa belle-mère. Cette dernière n'est pas la marâtre que l'on connaît, elle est plus complexe : elle n'est pas tant jalouse de la beauté de Blanche-Neige que de sa capacité naturelle à se faire aimer et respecter.
La fin m'a cependant un peu laissée sur... ma faim, justement. J'ai trouvé que l'histoire se finissait trop vite et j'ai été un peu déçue par la tournure des événements.
Mais ce roman reste une très bonne découverte, notamment pour tous les amateurs de réécriture de contes.

par Artemisya