Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mmichmmich : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Alpha, Tome 2 : Beta Alpha, Tome 2 : Beta
Jasinda Wilder   
Roth et moi sommes sur un tour ouvert du monde. Roth étant Roth, cela signifie missionnaire au Maroc, cowgirl à Calcutta, se pencha sur la proue d'un bateau-maison à Hanoi, lent et somnolent sur St. John inverse. Partout et partout, dans toutes les positions imaginables, et certains que je ne connaissais pas était possible.

La vie était assez incroyable.

Jusqu'à ce que je me suis réveillé dans son château en France, seul. Sur le lit à côté de moi était une note. Il n'y avait que quatre mots:

Il est à moi.
Alpha, Tome 1 Alpha, Tome 1
Jasinda Wilder   
Il sort quand en vf ? Svp

par Froggy95
Alpha, Tome 3 : Omega Alpha, Tome 3 : Omega
Jasinda Wilder   
When you make an enemy of a man like Vitaly Karahalios, there is nowhere on earth you can go to escape his wrath. He'll find you. He found me, he found Roth. He found Layla.

He found us, and now the unthinkable has happened. Someone I love has been kidnapped.

Again.

This isn't a fairy tale.

Not everyone will get a happily ever after.

Sometimes we can't just walk away from the past.

Love doesn't always save the day.

The beast won't always get his beauty.

But maybe, just maybe we can get our happy ending
Annex, Tome 2 : Emergent Annex, Tome 2 : Emergent
Rachel Cohn   
La réponse de la collection R au sujet de l'édition de ce livre :

" Effectivement, la second tome de "Version Beta" est paru en anglais. Malheureusement, suite à des problèmes avec l'édition originale, nous sommes dans l'incapacité à ce jour de publier la version française. Ce dont nous sommes vraiment désolés car notre objectif a toujours été de publier l'intégralité de nos séries. On ne manquera pas de vous tenir au courant si les choses se débloquent et qu'une traduction est prévue ! :) "

Croisons les doigts pour que ce livre finisse par paraître en français :/

par nanna
Anomaly, Tome 1 : Shades of Treason Anomaly, Tome 1 : Shades of Treason
Sandy Williams   
Bonjour,

Est-ce que quelqu'un sait si une sortie en France est prévue?
Merci et bon dimanche.
Across the Universe, Tome 0,5 : As They Slip Away Across the Universe, Tome 0,5 : As They Slip Away
Beth Revis   
C'est une histoire intermédiaire qui m'a pris à la gorge, vraiment pris à la gorge.
D'abord parce qu'on sait avant même de commencer l'histoire que, sur les sept personnages qui entourent cette histoire (et que nous connaissons déjà tous plus ou moins de près), un seul est encore en vie.
C'est une histoire dramatique, triste, mélancolique.
Bourrée d'émotion.
J'avais arrêté de pleuré après Shades of Earth, mais voilà que je recommence.
Bouleversant.
Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth
Beth Revis   
http://wandering-world.skyrock.com/3140696752-Across-The-Universe-Tome-3-Shades-Of-Earth.html

Bon ok, 4,75/5, c'est vraiment une note à la mords-moi-le-nœud. J'essaie le moins possible de noter les romans avec des 0.25 ou des 0.75, mais Shades Of Earth est tellement parfait tout en possédant de minuscules ( mais vraiment minuscules ) points de noir que je ne voyais pas comment ne pas lui attribuer cette note. Bref, à part mon explication ennuyante, j'ai, genre, un milliard de trucs à vous dire. Shades Of Earth m'a brisé. Je ressors de ma lecture avec des millions d'étoiles dans les yeux, les muscles bandés, le cerveau comateux et le corps en état de choc. Ce livre, c'est une bombe. C'est le genre de romans qui vous poussent à lire jusqu'à une heure du matin alors que vous avez cours quelques heures plus tard. Une histoire comme celle-là, elle arrive très rarement entre vos mains. La conclusion de la trilogie Across The Universe est excitante, vibrante, puissante et sensationnelle.
Ce n'est plus un secret pour personne : j'attendais de connaître la fin de cette saga depuis des semaines. Across The Universe est véritablement une trilogie coup de cœur qui, je l'espère, paraîtra très prochainement en France. Avant toute chose, j'aimerais vous parler des personnages principaux, Elder et Amy. OH. MY. GOD. J'avais oublié à quel point nos deux héros étaient touchants, émouvants, adorables, fascinants et le pouvoir qu'ils avaient de nous consumer. L'alternance de leurs points de vue est bien évidemment présente dans ce troisième opus et il m'a semblé, ici, qu'elle était plus justifiée que jamais. Amy et Elder prennent un peu plus leurs distances dans ce tome, et on voit alors apparaître deux intrigues différentes mais toutes aussi renversantes. Les sentiments que ressentent alors Amy et Elder m'ont juste tué. On vit complètement l'histoire au travers de leurs émotions. Tout est justifié et logique. On ne peine pas une seule seconde à croire à leurs doutes, leurs peines, leurs élans de passion et leurs ressentis. Bien évidemment, Amy et Elder n'oublient pas de passer de nombreux instants ensemble, et de nous en faire voir de toutes les couleurs.
En effet, la romance qui bourgeonnait entre eux ne fait qu'exploser et s'enflammer dans ce récit. Purée, qu'ils m'ont fait rêver !!! On fond dans chaque parole prononcée, on brûle dans chaque caresse, et on se laisse submerger par un torrent dévastateur à chaque baiser. Sincèrement, leur histoire est une des plus douces, des plus touchantes, des plus romantiques et des plus poétiques qu'il m'ait jamais été donné de lire. On sent qu'ils s'aiment, et qu'une passion invisible et pourtant tellement palpable les unit. Juste ouaw ♥.
D'ailleurs, en parlant de poésie, je pense soudainement à l'écriture de Beth Revis. Et là, juste ouaw ♥ ( bis ). Je ne me souvenais pas que son style était à la fois si enchanteur et si enivrant. Les analogies et les comparaisons qu'elle fait dans son récit m'ont carrément mis les larmes aux yeux. C'est magique, c'est attendrissant, c'est aussi beau que c'est déchirant. L'auteure ne se gêne absolument pas pour nous tuer de l'intérieur, et pour nous couper le souffle à de multiples reprises.
En effet, avec Shades Of Earth, IMPOSSIBLE de lâcher le roman. Après tous les évènements horribles et violents qu'ont vécus Amy et Elder, ils parviennent enfin à atteindre la planète qu'ils convoitent depuis toujours. Sauf que cette nouvelles contrées, nommée Centauri, est un lieu peuplé d'étranges monstres et dans lequel d'étranges phénomènes voient le jour. Comment ne pas décéder avec une telle atmosphère ? De la première à la dernière page, on se pose sans cesse des questions. Quelle horreur va arriver ensuite ? Qui va devenir fou ? Qui va mourir ? Car, oui, Beth Revis joue la carte ( que j'aime énormément ) de l'insensibilité en tuant un nombre incalculable de personnages ! Et, bien évidemment, en sadique reconnu que je suis, j'ai adoré ça. Ça, et le fait d'avoir le cœur en mille morceaux pendant toute ma lecture. Il y a tellement de choses à dire sur les rebondissements que comporte ce récit... Tout, ABSOLUMENT TOUT, niveau action, est PARFAIT. Le climat inquiétant, les coups de théâtre totalement imprévus, les indices qui nous mènent sur des fausses pistes, et les révélations juste ahurissantes qui nous sont offertes dans les ultimes chapitres. Tout est vraiment extrêmement bien mené. A de très nombreuses reprises, j'ai dû lâcher le roman et reprendre mon souffle. Il y a tant de choses aussi bouleversantes que palpitantes qui nous arrivent en même temps en pleine tête qu'il est véritablement nécessaire d'avoir le cœur bien accroché, et d'être bien préparé psychologiquement à entamer cette lecture. Ouaw. Ouaw, ouaw, ouaw.
Pour revenir à ce que je disais dans mon introduction, Shades Of Earth possède tout de même de minuscules défauts, qui ne m'ont absolument pas gêné en eux-mêmes mais qui, ajouté les uns aux autres, causent du tort au récit. Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux nombreux personnages secondaires qui nous sont présentés ici. Par exemple, j'ai détesté le père d'Amy, alors qu'il est présent de manière récurrente dans l'histoire. Par ailleurs, je n'ai absolument pas compris pourquoi l'auteure avait essayé de mettre en place une sorte de triangle amoureux dans le dernier tome de sa trilogie. Ce n'est pas les sentiments du troisième héros qui me gênent, mais plutôt le fait que Beth Revis ait pu songer à intégrer une telle relation maintenant, à ce moment fatidique de l'histoire. Finalement, la fin, pourtant parfaite, ne nous livre pas toutes les réponses à nos questions. Mais comme ce sont des interrogations minimes et sans aucune importance, ce n'est si grave que ça. Malgré tout, Shades Of Earth possède tellement d'excellents points que ces quelques bémols ne changent rien à mon sentiment sur cette série. Même si elle aurait pu être encore plus parfaite, elle n'en reste pas moins affreusement poignante et magnifique.
En résumé, Shades Of Earth est une lecture envoûtante et fascinante, qui nous livre un tout nouvel univers en dehors des murs du Godspeed, tout en nous permettant quand même de garder la tête dans les étoiles. Amy et Elder sont des créateurs de rêves et de frissons, c'est aussi simple que ça. Leurs personnalités, leurs caractères, leurs émotions, toutes les épreuves qu'ils ont traversé et leur merveilleuse histoire d'amour m'ont permis de m'attacher à eux de manière intense et puissante. Je les adore, et ils me manquent déjà terriblement. Ce roman nous met également le cœur en miettes, de par ses rebondissements impressionnants et son climat hautement oppressant. Les ultimes chapitres m'ont vraiment laissé sur les fesses, et j'ai vécu plusieurs morts intérieures à répétition. En les lisant, le monde pourtant bien réel qui m'entourait m'a semblé devenir flou, avant de partir en fumée. La conclusion de cette brillante trilogie est explosive. C'est une baffe, une bombe, une perle. Croisons les doigts pour que ce chef-d'œuvre soit rapidement publié chez nous, car il serait véritablement regrettable que les lecteurs français ne puissent pas embarquer à bord du Godspeed. Une lecture éblouissante et étincelante, telle une étoile dans un ciel de nuit, qui me hantera encore longtemps.

par Jordan
Blood Song : Le Mal par le mal Blood Song : Le Mal par le mal
Anthony Ryan   
Même si l'histoire en elle même est intéressante, le style d'écriture est trop 'ampoulé' et rend la lecture plus laborieuse.

par pusul
Blood Song, Tome 1.5 : Le Haut Percepteur Blood Song, Tome 1.5 : Le Haut Percepteur
Anthony Ryan   
À la tête de sa compagnie d’Octroyeurs, Jehrid Al Bera se voit chargé par le Seigneur de la Tour du Sud de collaborer avec le frère Sollis du Sixième Ordre et deux missionnaires du Deuxième Ordre. Leur mission : retrouver la passagère d’un vaisseau naufragé un mois plus tôt. Mais Jehrid vise un tout autre objectif… la vengeance.


Description VO :
Author's Note - The following story takes place in the same world as my novel Blood Song, the first volume in the Raven’s Shadow trilogy. I wrote it because I wanted to more fully explore characters who appear in Blood Song and the sequels Tower Lord and Queen of Fire. Readers familiar with my work are sure to recognise a certain pale-eyed, raspy voiced Sword Master of the Sixth Order and those curious as to the origins of the Tower Lord of the Southern Shore will find answers here. The tale takes place at the mid-point of the timeline described in Blood Song, a time when King Janus, with typical ruthlessness, is in the process of fully consolidating his grip on the Unified Realm.

'The Lord Collector by Anthony Ryan: a grim introduction to our protagonist, Jehrid, leader of an Excise Guard unit (think a kind of investigative military) to kick this story off. Jehrid is tasked by his Tower Lord with working with Brother Sollis of the Sixth Order and two others with finding a passenger from a month-old shipwreck. But Jehrid has another agenda: vengeance. A story told with standard Anthony Ryan style. Enjoyable, violent, somber at times and galloping like a horse at others.' - Adrian Collins, Grimdark Magazine

par Gkone