Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mogyoda : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les fils de Fondation Les fils de Fondation
Isaac Asimov    Martin H. Greenberg   
Quand j'ai vu ce livre, je me suis d'abord dit qu'il serait intéressant de voir des auteurs de science-fiction pasticher Asimov, permettant ainsi de "comparer".
Mais si certaines nouvelle ne sont pas trop mal et agréables à lire, cela n'a rien à voir avec Asimov.
Finalement, c'est même plutôt décevant. Je ne le conseille vraiment pas à ceux qui aiment Asimov.

par Kato
Le cycle d'oz volume 3 Le cycle d'oz volume 3
Lyman Frank Baum   
Il y quelque chose que je ne comprends pas très bien.
C'est marqué que c'est le troisième tome, mais je crois qu'il y a une erreur, quelle est la différence entre celui-ci et le premier ?
Le Cycle d'Oz - Volume 2 Le Cycle d'Oz - Volume 2
Lyman Frank Baum   
Dorothy m'avait manqué! Les nouveaux personnages sont extraordinaires et les anciens toujours aussi attachants! Dans le premier livre, on assiste à la rencontre entre Dorothy et la princesse Ozma dans un autre univers merveilleux que celui d'Oz (Ev). Après un petit séjour dans les geôles d'une princesse très spéciale, la jeune héroïne doit partir à la recherche d'une famille royale emprisonnée dans une sorte de caverne d'Ali Baba. Tout cela accompagnée d'une poule jaune, d'un automate, de ses anciens amis et de ceux de la princesse Ozma.
J'ai adorée la fusion des personnages des deux premiers livres!
Dans la deuxième partie, Dorothy doit trouver la sortie d'un univers magique plus hostile qu'Oz ou Ev, dans lequel elle est piégée avec un petit garçon et de nouveaux compagnons toujours aussi sympathiques que ceux qu'elle a habituellement.
Bref, ce deuxième intégral m'a énormément plu. On vit comme dans un rêve le temps d'une lecture. Et comme dans n'importe quel rêve agréable, on se réveille toujours trop tôt! Vivement les prochains!
Esprits criminels, tome 1 : Aux ordres de l'ombre Esprits criminels, tome 1 : Aux ordres de l'ombre
Max Allan Collins   
OMD!!! Un livre sur ma série télévisée préférée!!! Il me le faut!!!

par eelie75
Contes des particuliers Contes des particuliers
Ransom Riggs   
Je persiste et je signe : les livres de Ransom Riggs sont de véritables objets de collection, tant par leur aspect esthétique que par leur contenu ! Cet ouvrage ne déroge pas à la règle avec sa couverture scintillante, ses illustrations à chaque début de conte, et sa graphie qui rappelle celle des contes de fée. Tout est respecté à la lettre ! Le rendu est magnifique, nous avons affaire à un vrai livre de contes ! Des contes ... particuliers, je vous l'accorde ! Un conte a toujours une visée didactique, il nous apporte un enseignement, une morale, un message fort. Il y a toujours une vérité générale qui ressort d'un conte. Ransom Riggs, nous rappelle ici, des enseignements forts dans tous ses contes ! Il nous interpelle par le biais de ses personnages atypiques, de ses histoires farfelues, plus grisantes les unes que les autres, et nous amène à nous questionner sur des valeurs morales et humaines, qu'il n'est jamais facultatif de rappeler.

Ce recueil est composé de 11 contes. Je n'en retiendrai véritablement que 4, qui m'ont particulièrement plu et je vais vous expliquer pourquoi.

Il y a, tout d'abord, le premier conte qui ouvre ce recueil, qui s'intitule, "Les splendides cannibales", qui m'a interpellé. Pourquoi ? La morale est connu de tous : L'argent ne fait pas le bonheur. Ce conte nous montre qui faut cesser d'envier la richesse de ses voisins, des camarades, en soit, de ses semblables. L'être humain ne se contente jamais de ce qu'il a, il est éternellement insatisfait, il convoite toujours plus. Ses désirs sont insatiables. Ransom Riggs nous amène à nous poser une question fondamentale : Le matérialisme nous rend-il heureux ? (Très bon sujet de philosophie au passage, vous avez 4 heures) A mon sens, les moments qui ne s'achètent pas valent bien plus la peine d'être vécus.

Le deuxième conte qui m'a beaucoup touché, s'intitule "L'amie des fantômes". Pourquoi ? Ransom Riggs y traite d'un sujet sensible : le deuil. Comment surmonter la perte d'un proche ? Ce conte nous montre comment la solitude nous amenuise à petit feu mais comment l'amour peut revenir nous apporter du baume au cœur et la résurrection avec.

Le troisième roman que j'ai beaucoup aimé, de par son originalité, s'intitule "La fille qui apprivoisait les cauchemars". Je l'ai adoré car j'ai aimé le concept de pouvoir se dire qu'il existerait un moyen, un remède pour éradiquer nos cauchemars, pour les bannir à tout jamais et ne plus faire que de beaux rêves jusqu'à la fin de notre vie ! Ce ne serait pas génial ?

Et enfin, le conte qui m'a le plus touché d'entre tous, il s'agit de "Le criquet". Pourquoi ? Il traite de l'amour entre un père et son fils. Ce conte est le plus beau du recueil à mes yeux. L'amour parental est sans doute ce qu'il y a de plus important au monde. Il montre également les conséquences que peut amener le rejet d'un parent sur son enfant : la solitude, l'anxiété, le repli sur soi... C'est pourquoi, l'amour d'un parent est si précieux ! Il permet à l'enfant de se construire jusqu'à l'âge adulte et il perdure jusqu'à la fin de sa vie ! Il est important d'être à l'écoute de son enfant. Il faut lui prodiguer un sentiment de sécurité et de confiance. Un conte, assurément très touchant.

En conclusion, vous l'aurez certainement compris, je vous recommande ce recueil de contes de Ransom Riggs parce que ce monsieur est un génie et ça devrait déjà vous convaincre. Je vous le recommande surtout si vous avez aimé la trilogie "Miss Pérégrine et les enfants particuliers" et que vous souhaitez encore prolonger le plaisir ! En plus, j'adore lire des contes à la période de Noël même si, je vous l'accorde, ce sont des contes plutôt glauques MAIS avec de jolies leçons de vie ! Vous y trouverez des particuliers à revendre : des cannibales qui font frire des langues dans une poêle (n'est-ce pas glamour ?), une princesse à la langue de serpent et le dos rempli d'écailles et bien d'autres encore !

Lisez ce recueil de pur plaisir, si vous aussi, vous en avez marre des contes de fée réjouissants et que vous préférez les contes plus macabres, farfelus et tirés par les cheveux mais qui font tout de même réfléchir !
Le Doute Le Doute
S. K. Tremayne   
Angoissant et prenant mais, ce n'est pas le thriller de l'année.

« Le doute ».
Une chose est certaine, ce roman porte bien son nom.
Lydia ou Kirstie ? Laquelle des deux fillettes a-t-elle eu un accident ? Laquelle est encore vivante ?
Angus et Sarah, les parents, se détestent car cette nuit là, celle de l'accident, il s'est passé quelque chose et, l'un deux n'est pas blanc comme neige. Mais lequel ?
Durant tout le roman, le lecteur hésite. Hésite sur les jumelles, hésite sur les parents.
Le doute est permanent et, c'est ce qui tient le lecteur en haleine, jusqu'à la fin.

Malheureusement, l'originalité n'est pas vraiment de mise. Beaucoup de rebondissements pour induire le lecteur en erreur mais finalement, ce n'est pas très clair et la fin, vite amenée, trop vite, me laisse un goût amer. Tout ça pour ça ?!

J'attendais plus de profondeur, plus de réflexion. Un tel doute pour en arriver 6 mois plus tard à une conclusion sommaire ? Le dernier chapitre est carrément bâclé. Certes, je peux comprendre la volonté de l'auteur sur le fond mais la forme en elle-même demandait plus d'explications quant à ce qui s'est passé durant l'ellipse. En effet, la psychologie des personnages est trop présente dans le roman pour pouvoir être totalement absente du dernier chapitre !

En conclusion, malgré quelques longueurs, ce roman partait plutôt bien. Malheureusement, un thriller ne peut en aucun se permettre d'être bâclé sur le dernier chapitre [spoiler](Et je ne parle pas du doute qui lui est volontaire, et que je ne conteste pas.) «Et ils vécurent heureux» ? Il faudrait m'expliquer comment ils ont surmonté tant de traumatismes et comment la fillette a réussi à combattre ses troubles de la personnalité ![/spoiler].

par dadotiste
Quand vous lirez ce livre... Quand vous lirez ce livre...
Sally Nicholls   
Emouvant
Cest le premier livre de Sally Nicholls et vraiment un chef-duvre. Cest une sorte de journal où Sam y décrit sa vie et ses innombrables listes de tout et de rien, des choses qui lui important et des questions sans réponses quil se pose. Sally Nicholls nous entraîne dans un hymne à la vie où le quotidien est entravé par la maladie. Lauteur nous offre un livre bourré de sentiments et démotions auxquels il est bien dur dêtre insensible. Sam et Félix sont des personnages très attachants. Les pages se tournent très rapidement et sont très agréables. Nous sommes embarqués dans la vie de Sam comme un souffle de vent. Ce livre est simplement fantastique, lécriture talentueuse et lhistoire bourrée démotion. Pour tous !

par Freelfe
Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer
Pierre Pevel   
Qu’on se le dise, j’ai choisi ce livre à 90% pour la couverture, le synopsis a ajouté les 10% restant. Et pour une fois l’habit a fait le moine.

Ce roman nous dépeint un Paris merveilleux, chaque petit détail n’a pas fini de nous surprendre. Il n’est pas rare de croiser fées, ogres et arbres parlant dans notre capitale, tous sont différents, mais cohabitent à merveille. L’univers fantastique n’est pas oublié au fur et à mesure que l’intrigue se développe, il y a toujours un élément de description qui nous connecte à ce Paris des merveilles que ce soit un chat qui parle ou des fées lucioles qui virevoltent près d’une voiture.

L’écriture de Pierre Pevel est formidable, elle nous plonge entièrement dans le 20e siècle et, bien que soutenue, elle est remplie d’humour. L’auteur nous apostrophe quelquefois et nous implique vraiment dans l’aventure du héros.

Les personnages sont vraiment authentiques (dédicace à Haussont du Clairon) et vous en connaissez déjà certains (Méliès par exemple). Le mage, Louis Griffont, est un héros gentil, intelligent et parfois grognon, mais il est impossible de ne pas s’y attacher. Il en est de même pour la baronne Isable de Saint-Gil, une femme, une vraie. Forte, fière et intelligente, sensible également, c’est un personnage nuancé et formidable, une héroïne qui mériterait d’être dans plus de romans… Elle et Griffont vont tenter d’élucider un meurtre qui cache un terrible secret puisqu’il remet en cause l’accession du pouvoir de Méliane, la reine actuelle.

En plus d’être un superbe narrateur, Pierre Pevel créer une intrigue fascinante, digne d’un véritable roman policier. Les indices et les personnages ont tous leur importance et on se retrouve malgré nous à mener l’enquête. La passion qui unit Louis et la baronne est tendre et mélancolique (puisqu’ils étaient jadis mariés, mais sont maintenant séparés), elle change des clichés de la littérature. Ils entretiennent une relation amicale et pleine de tendresse, mais ils savent tous deux qu’ils ne pourront jamais revivre leur amour. Les personnages de Pierre Pevel ne sont pas parfaits et plus tout jeunes, les relations qu’ils entretiennent ne sont pas des stéréotypes et c’est ce qui fait la force de ces derniers.

Le seul bémol, celui qui m’a empêché de faire de ce livre un coup de cœur est la fin. Le roman, bien que fantastique, joue sur une intrigue tout à fait réaliste, (volonté de pouvoir, rapports de force et secrets compromettants) mais la fin est pour moi trop facile. L’auteur c’est servi de la magie pour « tout résoudre » et les personnages, qui avaient un rôle très important se retrouvent mis au second plan et toutes les étapes qu’ils ont traversées perdent de leur valeur. La résolution de la quête est telle que je me l’attendais, mais le moyen d’y parvenir (intervention quasi-divine) est pour moi un gros point faible. Le seul point faible.

Bien que la fin ait été une petite déception, il me reste encore deux tomes à dévorer et j’ai passé une excellente lecture. J’ai eu du mal à prendre un autre livre, car le style de l’auteur m’avait vraiment embarqué.

http://hamge.esy.es

par Calippo
Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi
Mathias Malzieu   
Faire son deuil, vu par un grand rêveur qui se réfugie dans son propre univers. C'est un livre qui m'a touché, que j'ai commencé en me sentant glacée à l'intérieur... puis je me suis sentie réchauffée peu à peu. Beaucoup de personnes se reconnaitront sans doute dans cette histoire. Mais il est vrai que si vous n'adhérez pas à la vision rêvée du monde de l'auteur, vous aurez sans doute plus de mal à l'apprécier à sa juste valeur.

par Sechat
Le Maître du Haut Château Le Maître du Haut Château
Philip K. Dick   
Comme déjà exprimé dans certain commentaires, il est vrai que ce livre a un rythme très calme, et pour les amateurs d'action il ne serait pas à conseiller.

Mais plutot que de considérer ce manque d'action comme un point négatif, je trouve au contraire que c'est ce qui fait la force de cette oeuvre. Rappelons que K. Dick nous propose ici une uchronie, nous plongeant dans un monde où les forces de l'axe auraient gagné la seconde guerre mondiale. L'auteur nous propose de suivre la vie de trois personnages différents, et nous suivons leur quotidien dans sa plus grande banalité. Et c'est à mon sens ce qui fait réfléchir... Si l'axe avait gagné comment vivrions nous aujourd'hui ? très certainement dans l'indifférence et l'acceptation de la situation en toute "banalité".

Le point fort de cette oeuvre se trouve dans les descriptions psychologiques des personnages. K. Dick parvient à nous plonger dans leur pensées, et nous permet de comprendre leur façon de raisonner face à différentes situations. Les rapports humains et relations entre occupants et occupés sont superbement décrits et détaillés.

Mon seul regret a été l'indépendence entre les trois personnages que l'auteur nous ammène à suivre. Certe ils évoluent tous trois dans le même monde, et on reconnait la place de chacun, mais à aucun moment l'histoire de ses personnages ne se croisent directement. Chacun menant sa vie et ses actions de son côté, et le lecteur aurait pu s'attendre et souhaiter une relation plus directe entre ces personnages.

Malgrés tout, je conseille ce livre. Vous n'y trouverez pas d'action, mais il vous emmenera dans un univers qui nous parait à priori complètement inimaginable, avec une simplicité et un "normalité" effarante.



par Deniador
  • aller en page :
  • 1
  • 2