Livres
399 825
Comms
1 406 024
Membres
299 425

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens



Description ajoutée par anonyme 2015-03-10T00:09:25+01:00

Résumé

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur.

C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :

1/ Ils fréquentent le même lycée.

2/ Blue est irrésistible.

3/ Il l’apprécie énormément.

(Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)

Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière.

Problème réglé ? Pas si sûr…

Afficher en entier

Classement en biblio - 588 lecteurs

Or
178 lecteurs
PAL
108 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lolo22 2015-05-14T10:54:34+02:00

« Tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming-out ? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels ou autres. Je dis ça je dis rien. »

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Je suis admiratif face à ce livre : le pire c'est que je m'appelle Simon, j'ais quasi 16 ans et je vous laisse devinez la fin ... enfin bref je vais pas vous raconter ma vie mais sachez que ce livre, il me parle de manière bien concrète et que le message qu'il transmet et aussi fort que génialissime ! C'est quans même formidable que quelqu'un relève enfin la normalité de l'homosexualité !!! Je pense que ce livre mérite d'être lu autant qu'il mérite ma liste de diamant !!

Afficher en entier
Argent

J'ai passé un super bon moment avec ce bouquin, qui se lit très vite, au passage. En lisant le résumé, j'ai un peu pensé à l'histoire du Will Grayson gay dans Will & Will de John Green et David Levithan, mais la comparaison s'arrête là.

J'aurais tendance à dire que la trame est simple et efficace. Je suis peut-être un peu déçue d'avoir deviné si vite qui était Blue!

Spoiler(cliquez pour révéler)
Bram me semblait assez évident. Ça ne pouvait pas être Cal, c'était évident, et Martin, ce n'était pas crédible. En plus, il y a un indice assez flagrant dans un des mails de Blue, au niveau de la couleur de peau, qui a affirmé mon hypothèse. Un peu surprenant que Simon ne l'ai pas relevé, mais en tout cas, Bram est parfait en Blue!

L'écriture de Becky Albertalli est directe, franche, parfois à la limite du parlé, mais ça ne m'a pas dérangé du tout. On a juste droit aux pensées de Simon en direct, sans édulcoration ni tournures plus poétiques qu'elles ne le seraient dans la tête d'un jeune de 16 ans comme Simon.

Au niveau des personnages, j'ai trouvé que certains manquaient de substance. Je pense à Nick, Garrett ou les soeurs de Simon (encore que j'aime bien celles-ci).

Au contraire, d'autres m'ont beaucoup plu. Martin, par exemple. Je l'ai trouvé très bien. C'est lui qui menace Simon, mais comme je m'attendais à un type un peu méchant juste pour être méchant, j'ai été plutôt agréablementsurprise du personnage. Je trouvais qu'il sonnait juste. Pareil pour Leah, que j'aime beaucoup, ou pour Blue, évidemment!

Et Simon, je l'ai beaucoup apprécié. C'est facile de voir avec ses yeux, et je m'y identifie plutôt bien, que ce soit ses émotions ou ses réactions à telle ou telle chose. Oh, et j'adore la famille Spier!

J'adore les mails Blue/Simon (ou devrais-je dire Jacques?) qu'on peut voir presque un chapitre sur deux. Je trouvais que tout sonnait très juste là-dedans.

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un roman fort sympathique qui fait passer un super moment, même si j'ai trouvé la trame assez prévisible et quelques personnages fades. C'est une lecture qui ne prend pas la tête et qui passe peut-être un peu trop vite ;)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par chelycorne 2018-01-19T17:49:57+01:00
Diamant

Que dire appart que ce livre est génial ?! Je ne sais pas ce que je pourrais vous dire à part qu'il faut le lire pour avoir accomplit votre vie !!

Bonne lecture ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-01-15T21:26:31+01:00
Bronze

C'est un bon livre qui développe un thème très importante et difficile.

Mais j'ai trouvé que l'histoire était trop "high school", je n'ai pas réussi à m'attacher vraiment au personnage sauf peut être à Blue qui m'intriguait vraiment (et je n'ai pas du tout vu venir la fin d'ailleurs).

Et j'ai trouvé que les disputes au milieu du roman n'était pas vraiment justifiées et qu'elles n'apportaient rien de spécial.

Mais sinon, la fin est sublime et j'ai été très touchée par tous les sentiments que décrit Simon

Spoiler(cliquez pour révéler)
car c'est en effet ceux que l'on éprouve quand on passe des moments quand on est en couple pour la première fois ;)

Un bon roman qui m'a fait passé un bon moment mais qui n'est pas forcément un livre qui marque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par klauschapter 2017-12-31T20:17:15+01:00
Lu aussi

Je crois que c'est l'un des rares livres où j'ai de suite accroché (je dirais même dévoré). Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est une pépite. J'ai voulu tout le long de l'histoire savoir absolument qui se cache derrière Blue, et une fois le mystère enlevé j'étais tellement contente pour eux. Simon est un gars en or qui malgré tout ce qui se passe, essaie de garder la tête hors de l'eau. L'histoire est très bien écrite et les actions sont très bien tournées.

Véritable coup de cœur pour ma part.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par greggio_fiona 2017-12-30T16:13:11+01:00
Lu aussi

J’ai un avis un peu mitigé…

Ce livre n’est pas trop mal. Grâce au vocabulaire assez simple qui est utilisé et aux mails entre « Jaques » et « Blue », il se lit assez vite. Même si au début, j’aimais bien le livre, je dois avouer que j’ai été un peu déçue par la tournure que le livre a pris.

En effet, Simon est sans cesse en train de se poser des questions et dès qu’il se trouve des réponses, quelque pages plus loin, il se repose la même question. Si c’est pour que nous ne puissions pas trouver l’identité de Blue, ça fonctionné, c’est un bon point positif. Même si il y avait quand même beaucoup d’indices pour le trouver.

Aussi, ce livre manque un peu d’humour. C’est un peu trop plat à mon goût. Les discussion sont parfois totalement sans intérêt. Ou alors, des personnages se mettent en colère tout d’un coup et soit on ne sait pas vraiment pourquoi, soit c’est pour une raison totalement ridicule. On parle aussi de certains « délires » qu’on Simon, Nick et Leah, mais on ne les explique pas, alors, on ne peut pas vraiment comprendre… Aussi, il y a vraiment, vraiment, vraiment beaucoup trop d’amourettes hyper prévisibles dans ce livre…

Pour finir, je trouve que l’on aurait dû faire autre chose avec la fin du livre. On tourne beaucoup autour du pot pour savoir qui est Blue, etc, mais dès que l’on sait qui s’est, on ne parle pas beaucoup de Simon et lui… C’est dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armenia 2017-12-28T12:30:26+01:00
Or

Simon Spier est gay. Et franchement, il le vit très bien et ne ressent pas vraiment un besoin pressant de l'annoncer à ses proches. D'autant plus qu'il a déjà un confident : Blue, cet internaute mystérieux avec qui il échange des mails régulièrement. Ce qu'il sait de Blue, c'est qu'il s'agit d'un élève de son lycée, et qu'il est vraiment craquant. Mais les choses se compliquent lorsque Martin, un de ses camarades de classe, tombe sur ses mails destinés à Blue par hasard et utilise alors sa liaison épistolaire comme moyen de pression sur Simon.

Vous le savez peut-être déjà, Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens va bientôt être adapté au grand écran sous le titre "Love, Simon". J'en avais déjà entendu pas mal de bien, et cette nouvelle m'a encore plus donné envie de le lire ; sans parler du Challenge Diversité Livresque sur Twitter...

Ce que je retiendrais probablement le mieux de ce livre, ce sont les personnages. J'ai eu, je l'avoue, un petit coup de coeur pour celui de Leah, à qui je me suis identifiée, et même sans la compter, tous les autres personnages sont aussi très attachants à leur manière, avec chacun des caractéristiques qui leur permettent de se distinguer, même s'ils ne sont pas forcément (et malheureusement) très approfondis. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un livre exceptionnellement émouvant, je me suis tellement attachée, et j'étais tellement prise par l'histoire, que Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens, a bien failli me soutirer quelques larmes.

L'histoire en elle-même reste assez réaliste (peut-être un chouilla romancée et idéalisée, mais j'imagine que c'est pour les besoins du roman) ; et le scénario est bien construit, laissant aussi l'occasion au lecteur de mener sa propre petite enquête pour essayer de trouver l'identité du mystérieux Blue. J'avoue être assez fière de l'avoir plus ou moins devinée à l'avance!

Le récit se lit vite, car l'écriture est assez simple et sans fioriture ; parfaite pour ce genre de lecture doudou, à lire pour se reposer et se faire plaisir, au chaud dans son lit ou sur son canapé. Je pense qu'il faut aussi saluer l'auteure pour l'initiative d'écrire un livre sur la communauté LGBT dont elle ne fait (je crois) pas partie, et aussi pour, en tant que psychologue, ne pas être partie dans trop d'analyses, et même d'avoir choisi l'autodérision avec le personnage de la mère. Honnêtement, si je n'avais pas fait quelques recherches après ma lecture, je n'aurais jamais pu deviner seule son métier.

La romance fait assez rêver (traduction : rappelle bien aux célibataires ce qu'on manque) malgré le réalisme, et elle est très belle. Le succès de ce livre montre aussi qu'on a besoin de plus de diversité dans le Young Adult.

En conclusion, Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est une lecture assez doudou, avec un beau message, une belle romance et des personnages très attachants : en fait, ce livre est un jackpot pour moi ; même si ce n'est pas un coup de coeur (mais pas loin). Maintenant, j'ai très hâte de voir l'adaptation en film (même si je suis assez déçue que le rôle principal ait été donné à Nick Robinson qu'on voit un peu trop dans les adaptations YA) ; mais également de lire les prochains livres de Becky Albertalli, c'est-à-dire Mes hauts, mes bas et mes coups de coeur en série mais surtout Leah on the Offbeat (titre VO), le livre compagnon de Simon qui sera centré sur mon personnage préféré du livre, Leah.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Callmeluh 2017-12-26T18:36:08+01:00
Or

Ma note: 4.5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/12/26/simon-vs-the-homo-sapiens-agenda-de-becki-albertalli/

“Why is straight the default? Everyone should have to declare one way or another, and it shouldn’t be this big awkward thing whether you’re straight, gay, bi, or whatever. I’m just saying.”

Après des mois passés dans ma PAL, je me suis enfin décidée à ouvrir Simon VS. The Homo Sapiens Agenda (on peut remercier la bande annonce du film) et qu’est ce que je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt !

On suit l’histoire de Simon Spier, un jeune garçon de seize ans. Simon est gay, mais personne n’est au courant. Enfin, personne à part Blue. Ils se sont rencontrés en ligne bien qu’ils soient dans le même lycée et surtout: ils ne connaissent pas l’identité de l’autre. Jusque-là tout va bien, mais les choses changent quand l’un de ses camarades découvre son secret et menace de le révéler à tout le monde s’il ne l’aide pas.

Ce livre a été une très bonne surprise. Moi qui était à la recherche de quelque chose de léger, drôle et mignon, j’ai trouvé mon bonheur ! L’histoire est entièrement du point de vue de Simon, et même si au début j’ai trouvé ça un peu trop réducteur niveau perspective, je me suis finalement habituée et j’ai adoré ma lecture. Simon est un personnage complètement attachant, très drôle et adorable. Sa bande d’amis est tout aussi géniale, même si j’aurai aimé en savoir plus sur eux (mais Becki Albertalli a annoncé un prochain livre centré sur Leah donc tout va bien !).

L’une des choses que j’ai le plus aimé chez Simon est qu’il est un garçon ‘normal’. J’entend par là qu’il n’est pas forcément populaire, il a un groupe d’amis, fait des sorties, se fait punir et participe à la comédie musicale du lycée (ça pourrait être n’importe quel club d’ailleurs, c’est pas le plus important): on a vraiment l’impression que c’est un mec qu’on pourrait croiser dans les couloirs de son lycée. Son histoire est loin d’être irréaliste. Un peu étrange par moments, certes, mais pas irréaliste, et ça change de tous ses livres se passant au lycée que j’ai pu lire jusqu’à maintenant.

“I’m tired of coming out. All I ever do is come out. I try not to change, but I keep changing, in all these tiny ways. I get a girlfriend. I have a beer. And every freaking time, I have to reintroduce myself to the universe all over again.”

J’ai beaucoup aimé également comment l’homosexualité est traité. C’est vrai qu’aujourd’hui on en parle de plus en plus, notamment sur les réseaux sociaux, et même si beaucoup se disent ouverts à ça, il y en a encore pas mal qui restent contre l’homosexualité ou qui s’en moquent, et c’est quelque chose que l’auteure n’a pas mis de côté, comme c’est parfois le cas. J’ai d’ailleurs trouvé qu’elle abordait les choses sous un angle très intéressant, notamment au sujet du coming-out.

On a droit aux échanges e-mail entre Simon et Blue un chapitre sur deux, et même si j’ai eu peur que cela casse le rythme du livre, au final j’ai adoré ces petits moments (et j’en profitais pour essayer de deviner qui était Blue, mais ça ne m’a pas servi à grand chose au final!)

Le livre dans sa globalité n’était pas spécialement le plus surprenant en termes d’intrigue (sauf l’identité de Blue, je ne l’avais pas du tout vue venir) mais ça ne m’a pas empêché d’adorer ma lecture. J’ai trouvé la plume de Becki très addictive, et une fois plongée dans Simon VS The Homo Sapiens Agenda je ne savais plus m’arrêter !

Simon VS The Homo Sapiens mérite complètement tous ces avis positifs que j’ai pu lire dessus: c’est un livre drôle, sans trop de prise de tête mais avec un réel message derrière, et quand on l’a terminé on en redemande. Je ne peux que vous le conseiller, peu importe votre genre de lecture habituelle ! Maintenant je n’ai qu’une seule hâte: que le film sorte (il est malheureusement prévu pour le mois de juin en France…)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ju-02 2017-12-06T14:12:52+01:00
Or

Par où commencer ? C'est un roman qui a beaucoup d'éloges à son actif, que dire de plus ?

D'abord se fut un roman vraiment rapide à lire : une jolie petite histoire qui nous rend accroc. J'ai particulièrement aimé les e-mails que Blue et Simon s'envoyaient, c'était vraiment mes passages préférés : on pouvait découvrir un peu d'eux à chaque fois et ainsi essayer de découvrir avec Simon qui était notre petit Blue. Parfois, certains personnages étaient un peu -comment dire- énervants, en particulier Leah qui pour moi ne sert pas à grand chose, les deux sœurs de Simon ne sont pas assez vu à mon goût. Franchement les parents étaient assez drôle, mais vraiment -comme par exemple la mère de Simon qui accepte de le laisser sortir si elle peut avoir 10 minutes d'accès à son Facebook- très drôle.

Je suis un peu déçu qu'on ne nous ai pas donné plus d'indice pour découvrir Blue -en soit hormis dans les e-mails on a du parlé de lui que quelques lignes dans un chapitre- c'est dommage, on n'a pas réellement pu faire une chasse à l'homme, même si c'était assez cool de se tromper sur son identité : ça manquait un peu trop de surprise peut-être qui sait ?

L'histoire se basant sur le chantage ne m'a pas étonné, mais bon la raison du chantage hein voilà quoi les petits adolescents pour l'amour ils fons n'importe quoi... Le thème de l'homosexualité est tellement bien traité dans ce livre : l'auteure l'aborde de manière tellement fine et belle avec beaucoup d'humour aussi comme le fait que tout le monde devrait faire son coming-out surtout les hétéros ! Tellement géniale cette idée.

Je vois qu'il est mis dans une liste booknode nommée " 80% d'émotions 20% d'érotisme", alors parlons un peu de "l'érotisme" de ce bouquin. Pour ma part je ne vois pas pourquoi on appel cela de l'érotisme, par là j'entends qu'il n'y a pas de scènes de sex en elle-même -hormis une scène de masturbation qui peut être considérée comme telle. Ce thème est bien traité -surtout que c'est une question récurrente chez les adolescents- notamment avec la précision de la mise du préservatif même en sex oral que j'ai trouvé particulièrement drôle décrit par la mère de Blue.

Voilà pour finir, j'ai vraiment adoré ce livre ! Alors je ne peux que vous le conseiller pour voir que l'homosexualité est aussi normale que n'importe quelle sexualité. ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pheallys 2017-12-03T16:34:30+01:00
Or

Un roman qui fait du bien ! C'est une jolie histoire, avec des personnages attachants ... Simon ; mais aussi Leah, la meilleure amie un peu taciturne et soupe-au-lait ; les parents de Simon, présence positive et réconfortante ; les deux soeurs aux apparitions trop brèves ; ou encore Blue, le confident et l'amoureux.

La construction et l'histoire sont plutôt classiques, et je déplorerais le manque de surprise (notamment le faux mystère de l'identité de Blue, assez vite devinée) si je n'avais pas passé un aussi bon moment en compagnie de Simon. On alterne entre le récit de son quotidien au lycée et à la maison, et les échanges épistolaires avec Blue. Cela marche vraiment bien ; j'attendais avec impatience les mails pour en savoir plus sur Blue, un peu comme Simon.

L'homosexualité du personnage principal est abordée de manière fine et positive, et le personnage du "tortionnaire" Martin, qui fait du chantage à Simon est lui aussi très réussi : l'autrice le présente comme un adolescent, un peu paumé, pas vraiment méchant, sans jamais minimiser l'impact terrible de ses actions. Le coming-out, thématique au coeur du roman, est également exploré de manière intéressante, nuancée et complexe. On voit les différentes réactions de ses amis, de sa famille, des professeurs, et cela peut donner des clés et des encouragements à tous les lecteurs qui se reconnaîtront dans Simon, dans les amis de Simon, ou dans les membres de sa famille.

En conclusion, non seulement je trouve que c'est extrêmement important de raconter ce genre d'histoire aux ados, mais au-delà de ça, c'est aussi une chouette histoire d'amitié et d'amour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaYamaha 2017-11-14T10:28:50+01:00
Or

Un roman prenant, tournant autour de l'amour, du coming-out mais aussi des amis, de la famille, de la vie au lycée. Le tout mélangé à du chantage et une relation épistolaire avec un inconnu et on obtient ce livre. Une histoire qui se lit facilement, on suit Simon avec plaisir dans sa vie, on cherche qui est Blue.

Une très bonne découverte que je vous conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ManonBe 2017-11-13T19:35:09+01:00
Or

Whaou... Vraiment juste Whaou, impressionnant. Il ne m'a fallut que quelques heures à peine pour dévorer ce livre. C'est une histoire vraiment attendrissante avec infinie douceur et une écriture fluide. Je suis tombé sous le charme de tous ces jeunes personnages qui nous révèlent bien des surprises même jusqu'à la fin. La révélation n'est certes pas si surprenante, néanmoins de mon avis cette partie là ne gâche pas l'histoire. Un vrai coup de cœur pour cet ouvrage.

Afficher en entier

Dates de sortie

Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens

  • France : 2015-04-15 (Français)
  • France : 2017-04-12 - Poche (Français)

Activité récente

Lezit l'ajoute dans sa biblio or
2018-01-18T11:11:32+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 588
Commentaires 118
Extraits 25
Evaluations 222
Note globale 8.42 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode