Livres
475 184
Membres
452 532

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Moi, Benjamin V. 33 ans l'âge du Christ et toujours pas de miracle en vue..



Résumé

Benjamin est un grand adolescent d'un peu plus de 30 ans qui semble n'avoir qu'un but dans l'existence : défendre son titre âprement gagné de "roi de la lose". A son âge, il ne sait toujours pas quoi faire de sa peau de vieil enfant ou de jeune grande personne, c'est selon. Il se nourrit toujours de junk food, passe son temps devant les séries télé et collectionne méticuleusement faux plans et galères.

Il fait le désespoir de ses parents, d'autant que même son jeune frère est déjà casé, avec la déjà chiante Marie-Clémentine, et déjà bientôt père. L'heure de l'ultime remise en question a donc sonné. Bardé de sa bonne humeur et de son inoxydable foi en la vie, Benjamin le Bordelais part ouvrir un bar à vins... en Laponie. Ah ! la Laponie ! Le pays des rennes, du froid, du Père Noël et de Lotta, jeune femme volage et incertaine de ses choix, mais belle comme le diable.

Autant d'embrouilles au centimètre carré, c'est un appel à la gourmandise !

Afficher en entier

Classement en biblio - 19 lecteurs

Extrait

L'égoïsme n'est pas un défaut, c'est juste une qualité à pratiquer avec modération.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Quand j'ai commencé ce livre, j'ai pensé que c'était une histoire pour les ados et puis Benjamin a su y faire, il a su m'intéresser par sa personnalité, sa façon de raconter ses déboires, ses échecs, sa vie de loser. De l'humour, il en met à toutes les pages, sans vraiment s'apitoyer sur son sort, mais en étant réaliste et surtout avec une envie de changer de vie, de trouver celle avec qui il sera heureux.

On trouve souvent des histoires racontées par des filles ou par des mecs sur les filles, ben là c'est un grand garçon qui nous dit tout, non sans humour. C'est marrant de voir comment les mecs analysent les choses, comment ils s'y prennent pour aller de l'avant, comment ils pensent, agissent, réagissent.

Benjamin a beaucoup d'humour heureusement, il réalise qu'à 33 ans il n'est toujours pas casé, n'a pas envie d'en faire une fatalité. Il est un grand enfant bordélique, en manque d'amour, il bouffe n'importe quoi, joue sur son Ipad, rêve d'ouvrir un bar à vins dans le Grand Nord, un bar qui serait son épicerie française au pays du Père Noël, des rennes, des lutins, des traîneaux, du froid polaire. Et il va s'en donner les moyens. On le suit dans son aventure, on finit par s'attacher à lui, car il est attendrissant quelque part, sincère, bosseur, amusant, tendre. Son personnage évolue, sa vie aussi. C'est comme chez Carrefour, avec Benjamin on positive.

J'avais peur de m'ennuyer et puis non, j'ai trouvé le livre plutôt bien, pour l'histoire, pour la personnalité de Benjamin, pour le peps, pour la vision de l'auteur sur les gens de trente ans.

Afficher en entier
Diamant

http://lesangdeslivres.blogspot.fr/2015/11/moi-benjamin-v-33-ans-lage-du-christ-et.html

La couverture est jolie et le titre donne envie de nous plonger dans l’histoire.

Quand nous commençons ce roman, nous comprenons tout de suite que nous allons nous amuser avec Benjamin, le personnage principal de cette histoire, car il est totalement décalé et bien ancré dans le temps présent.

Nous sommes totalement envoûtés par la plume de l’auteur qui résonne comme de la poésie avec un soupçon de slam et raconté comme Kyan Khojandi dans Bref. Avec ce délicieux mélange, nous ne pouvons qu’embarquer dans ce livre.

Nous le suivons dans son périple à travers sa vie tumultueuse de « vieux garçon ».

Il nous fait beaucoup rire à la façon dont il parle et dont il pense. Nous nous attachons beaucoup à lui, car, sous ses manières rustres et de jeune homme de Cro-Magnon, c’est quelqu’un de très touchant et très sympathique. Nous voyons qu’il n’a pas forcément voulu être dans la situation dans laquelle il est maintenant. C’est juste un coup du karma.

Quand nous avançons dans le roman, nous sommes amusés de voir ses soirées de débauches, ses soirées enivrantes et enivrées, les réveils douloureux et piquants dûs à ces soirées bien arrosées. Tout ceci, nous met directement dans le bain et rien que ça, ça nous fait rire.

Nous voyageons avec Benjamin dans un autre pays, dans d’autres environnements et nous sommes heureux de voir qu’il reprend du poil de la bête. Rapidement, nous avons peur de ce qu’il peut se passer pour lui dans une situation qui est un peu tourmentée. Nous sommes tellement attachés à ce personnage que nous ne voulons que son bonheur. Par la suite, nous nous rendons compte qu’il a beaucoup de courage et beaucoup de volonté. C’est quelqu’un de fort, mais très sentimental.

Arrivés vers la fin, nous sommes un peu tristes de voir ce qu’il se passe et nous avons un gros pincement au cœur.

À la fin, un retournement de situation arrive et nous sommes heureux de voir ce qu’il se passe.

Une fois que nous avons fini ce livre, nous aimerions qu’il y ait une suite afin de retrouver Benjamin.

Est-ce que j’ai aimé ce livre ?

Quelle agréable découverte ! J’ai totalement adhéré à l’écriture de Laurent Moreau et son personnage est très atypique ce qui est vraiment génial.

Je n’ai rien à redire sur ce livre ! Il est très envoutant et sympathique. C’est une véritable bouffée d’air frais !

Je vous le recommande chaudement, si vous voulez lire un livre qui vous fera beaucoup rire !

Afficher en entier
Bronze

https://mabiblio1988.wordpress.com/2015/10/26/moi-benjamin-v-33-ans-lage-du-christ-et-toujours-pas-miracle-en-vue-laurent-moreau/

En bref :

J’ai adoré cette courte histoire (oui moins de deux cent pages, c’est court pour moi) qui montre la société d’aujourd’hui grâce à un personnage plein d’humour et d’autodérision. J’ai trouvé le regard de l’auteur sur la société française très juste.

Le moins :

Le côté parfois un peu trop exagéré de la situation.

Le plus :

Une histoire qui parle à tout le monde.

Afficher en entier
Argent

Benjamin vient d'avoir 33 ans, il a un boulot et il est célibataire. Mais voilà, il se rend compte qu'il vieillit et qu'il manque quelque chose dans sa vie. Il décide de prendre des vacances et grâce à cela, il va y avoir du changement.

Cela fut agréable de lire un point de vue d'un homme. On voit bien qu'il pense différemment par apport à nous les femmes et se prend un peu moins la tête. En tout cas, j'ai passé un bon moment en compagnie de notre héros.

L'auteur a une belle plume fluide, épurée et j'ai surtout apprécié la touche d'humour dans cette histoire. J'ai énormément ri avec les aventures de Benjamin, entre le voyage en Laponie, la soirée costumée et j'en passe, je peux vous dire qu'on ne s'ennuie pas avec lui. Même les personnages secondaires sont très intéressants et inoubliables dans ce livre.

Comme vous l'avez compris, je me suis éclaté à lire ce livre. Je l'ai dévoré rapidement, trop rapidement, car à la fin on se dit que c'était trop court tellement que l'on est plongé dans l'histoire. Enfin, bref, si vous voulez passer un bon moment de détente et de rire, ce livre est fait pour vous.

http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2015/10/moi-benjamin-v.html

Afficher en entier
Lu aussi

http://wp.me/p5AuT9-11N

Voici un livre qui vous va donner la vision exacte de ce que nous la gente féminine avions de ces hommes à l’âge de la trentaine refusant de grandir et d’assumer leur responsabilité. « Moi, Benjamin V., 33 ans, l’âge du Christ et toujours pas de miracle en vue … » de Laurent Moreau va vous paraître puéril aux premiers abords mais au final on passe un bon moment de détente avec beaucoup de légèreté.

Que faire quand à trente-trois ans on est le grand désespoir de ses parents et que son plus jeune frère a tout réussit ? Une prise de conscience que va nous raconter Benjamin. Un personnage hors du commun qui au début sera insupportable voir lourd à certains moments. Mais dont son caractère et sa personnalité va évoluer au fil de l’histoire. Ce qui le rendra amusant et sympathique. Et je peux vous dire que vous allez être épaté par les réflexions de ce mec et être mort de rire de ses galères.

Je découvre l’auteur Laurent Moreau et j’ai été agréablement surprise par ce petit roman. Sa plume est fluide,légère et rafraîchissante. J’ai beaucoup aimé les titres au début de chaque chapitre qui correspond exactement à la situation narrée. L’auteur a un humour assez décalé mais typiquement masculine. CErtains lecteurs risquent de ne pas y adhérer du tout. Mais si vous êtes de la même génération que Benjamin vous comprendrez facilement ses phrases cultissimes. On fera aussi connaissance de personnages secondaires très extravagants et inoubliables.

Bref, « Moi, Benjamin V …» est un petit roman haut en couleur, exaspérant, hilarant et parfois même touchant dont il faut découvrir.

Afficher en entier
Diamant

En toute franchise, si vous avez besoin de vous détendre, de découvrir un roman frais et pleins d'humour alors n'hésitez pas et procurez vous rapidement ce roman.

L'auteur a une plume très dynamique et très moderne: entre les réflexions de notre héros, ses péripéties...on ne s'ennuie jamais.

Benjamin, c'est le trentenaire lambda qu vient d'avoir 33 ans. Célibataire, un boulot bien payé, des amis, certains fêtards et d'autres rangés. Il se rend compte qu'il vieillit et qu'il ne peut plus agir comme quand il avait 20 ans. Après quelques déconfitures , il va décider de partir en vacances. De ces vacances va en découler un changement radical de vie avec un projet de création d'entreprise en Finlande.

Je trouve amusant que pour une fois le personnage principal soir un homme est non pas une femme. Nous découvrons une mentalité et une manière de réfléchir bien différente. En effet, on peut dire que les hommes se prennent beaucoup moins la tête ou tout du moins bien moins longtemps. Leurs priorités sont parfois aussi bien différentes...

Ce que j'ai le plus préféré dans cette ouvrage c'est l'humour de l'auteur. D'abord, étant de la même génération que le personnage, les nombreuses reflexions, citations et références m'ont tout de suite parlé et énormément amusée.

Les mésaventures de Benjamin sont justes géniales, entre la soirée anniversaire costumée, le voyage en Laponie au pays du Père Noel et la rencontre avec un ex jaloux...les occasions de rire sont très fréquentes.

Mais il y a aussi les personnages eux-même qui sont mémorables. Bien sûre j'ai adoré Benjamin avec ses réflexions existentielles et son comportement parfois puérile, parfois très mature, mais celui qui m'a le plus surpris c'est Simon et son humour parfois très décalé (le coup du magasin de bougies est mémorable!!!).

Vous l'aurez compris, ce roman fut une très bonne surprise pour moi, un coup de cœur plein de bonne humeur!!!!

En bref, les aventures de Benjamin sont à dévorer sans modérations. Je ne déplore qu'une seule chose, c'était trop court!!!

Boulimique des livres

Afficher en entier
Or

Si vous voulez passer un moment de détente et de décontraction, ce livre est fait pour vous. Benjamin V. est l'archétype du trentenaire qui retarde au plus tard l'échéance de grandir et de se responsabiliser.

C'est puéril mais au fond, on peut le comprendre... Faire la fête, geeker jusqu'à pas d'heure, manger n'importe quoi, n'importe quand. Il y a pire comme programme, non ?

Mais un jour ceci doit être rangé au placard pour passer aux choses sérieuses. Enfin, quand je dis "sérieuses", l'idée d'un projet de bar en Laponie c'est plutôt original, mais ça colle complètement au personnage.

Un récit fort sympathique truffé d'humour, d'anecdotes et de références contemporaines. L'écriture est toute masculine et directe, ce qui lui confère une certaine liberté de ton.

On suit avec beaucoup de plaisir et d'amusement les aventures de Benjamin qui en tombant amoureux, n'a pas fini de s'empêtrer et de nous faire rire. A dévorer avec gourmandise, et sans aucune modération.

Afficher en entier
Pas apprécié

http://place-to-be.net/index.php/litterature/contemporains/3631-moi-benjamin-v-33-ans-l-age-du-christ-et-toujours-pas-de-miracle-en-vue-ecrit-par-laurent-moreau

Lors de la présentation de ce livre, j'étais très intriguée. Son résumé m'a donné l'impression d'avoir une sorte de remake à la Bridget Jones. Ayant envie d'une lecture détente à ce moment là, je me suis lancée, m'attendant à de l'humour (beaucoup), de l'ironie (aussi) et du cynisme (sans doute).

Au final, j'ai eu énormément de cynisme, et parfois de l'ironie. Mais moi qui voulais rire, à ce niveau ce ne fut qu'une grosse déception...

L'idée de la Bridget Jones masculine était originale et me faisait très envie. Sauf que cette image est au final très éloignée du texte présenté. Dès les premières pages, le narrateur est assez vulgaire, aigri, et lourd, très, très lourd. Le ton se veut léger, décalé et faire prêter à sourire, sauf que cet humour est, encore une fois, beaucoup trop lourd et finalement devient plus pathétique qu'autre chose.

Le narrateur passe son temps à s'apitoyer sur son sort, mais aussi à dénigrer les autres. Rien ne lui plait, les autres ne sont que des boulets... Uniquement du cynisme rabougri gratuit et sans explication. Pour l'esprit drôlesque, on repassera.

Enfin, je n'ai pas vraiment saisi où l'auteur voulait en venir. J'ai eu l'impression qu'il voulait que l'on prenne son héros en pitié mais, pour mon cas, j'avais tout simplement envie de lui dire : "Bien fait pour ta pomme". Je ne me suis à aucun moment attachée à lui et, pire que cela, j'en venais à avoir envie de le tarter à de trop nombreuses reprises.

En définitive, j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps avec cette "lecture". Je n'en pouvais plus de toute cette logorrhée qui me donnait plus mal à la tête qu'autre chose. Un livre qui ne me restera pas en mémoire, et que je vais m'empresser d'oublier. Sans intérêt.

Afficher en entier
Bronze

Un bridget Jones version trentenaire bordelais, aigri et au "putain!!!" facile, avec une intrigue et une fluidité de lecture à la Les gens heureux lisent et boivent du café.

Ce roman, dévoré en 2h47 minutes chrono m'a déroutée. Il m'a à la fois plu et déplu. Je m'explique: bourré d'humour (noir, comme je l'aime!) il m'a fait mourir de rire dès le titre du premier chapitre. J'ai mis 10 minutes à m'en remettre (désolé aux proctologues qui se vexeraient....). La plume de l'auteur, bien que parfois un peu trop "langage parlé" est prenante et agréable à lire! Ça m'a évoqué le style des auteurs suédois que j'affectionne tant, la "french touch" en plus (comprendre: le putain et le vin en plus!).

Par contre l'histoire est à mon goût un peu "trop vite finie". Dommage que le développement ne soit pas plus approfondi. Mais en même temps... Ça évite aussi l'écueil du roman à l'eau de rose bas de gamme qui s'éternise, s'enlise, ... Bref nous emm*** (pour rester dans l'ambiance du livre!)! Sans aucune pause, sans longueur, sans suspense aussi... Le côté court m'a donc à la fois satisfaite et laissée quelque peu sur ma faim... Je laisse mûrir cette impression...

L'histoire en elle même, ne casse pas trois pattes à un canard, mais ressemble de façon déroutante à la vie de bon nombre de personnes de mon entourage... Ce qui lui donne un charme certain puisqu'on rit de nos propres conneries, nos propres phobies. Je pense que toute personne d'environ 30 ans se reconnaîtra en parti dans cette caricature attachiante du syndrome de Peter Pan!

Spoiler(cliquez pour révéler) l'histoire d'amour en revanche entrera dans ma catégorie "j'aimerais pas vivre ça! C'est trop déprimant!"

Afficher en entier

Date de sortie

Moi, Benjamin V. 33 ans l'âge du Christ et toujours pas de miracle en vue..

  • France : 2015-10-08 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 19
Commentaires 9
Extraits 4
Evaluations 3
Note globale 5.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode