Livres
454 984
Membres
404 025

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Argent

Difficile de rendre justice à ce livre improbable, très décousu tant dans sa mise en page que dans son récit. On le parcourt avec fascination et l'on reste régulièrement en arrêt devant une planche ou l'autre qui nous saute littéralement aux yeux. Emil Harris a su retrouver un trait sûr, et elle maîtrise parfaitement la mise en couleur. Un grand coup de chapeau en passant pour le travail de traduction, qui n'a pas dû être une sinécure.

Afficher en entier
Bronze

Un régal pour les yeux

Une Bd sous forme de journal intime qui nous dévoile la vie pas toujours rose d'une jeune fille vivant dans un quartier de chicago. L'ambiance particulière et imagée qui est accentuée par le style et les couleur du dessin.

Les croquis sont superbes et mérite qu'on s'y attarde pour le plaisir des yeux.

Un moment de lecture agréable.

Afficher en entier
Bronze

Les amateurs de thrillers, vous serez ravis, « Moi ce que j'aime c'est les monstres » est un roman graphique policier unique en son genre. Par son scénario et surtout pas son style graphique. le fait qu'il soit entièrement dessiné au stylo bic le rend déjà sans pareil mais en plus le talent d'Emil Ferris est incroyable.

J'ai aimé suivre l'enquête de Karen, la petite fille loup garou, sur le meurtre de sa voisine Anka. le suspens est là et il m'a été impossible de déceler le meurtrier, j'ai d'ailleurs hâte de pouvoir lire le tome 2 pour connaître la suite !

Les thèmes abordés sont intéressants et j'ai aimé les découvrir en même temps que la petite Karen :

- L'acceptation de soi et l'homosexualité : Karen est caractérisée en loup garou, on ne voit qu'une seule fois son vraie visage et elle n'ose pas avouer à son frère qu'elle aime les filles.

- le nazisme et la prostitution : La vie d'Anka a été menée par la prostitution et par les camps de concentration. L'histoire de sa vie a été ma partie préférée du roman.

- La maladie, le cancer, la perte d'un être cher

Un autre point que j'ai beaucoup aimé a été toutes les références picturales que nous rencontrons pendant la lecture. Les visites aux musées de Karen sont très vivantes car les tableaux sont retranscrits avec la patte graphique d'Emil Ferris et commentés par la petite fille. On a presque l'impression d'y être !

Pour résumé, je vous conseille chaudement ce roman graphique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2019-02-22T11:40:56+01:00
Diamant

Nous sommes en présence d’une oeuvre grandiose et majeure de la bande dessinée, plus qu’une BD c’est un véritable roman graphique de plus de quatre cents pages entièrement réalisé au stylo à bille. Coloré, doté d’un style graphique exceptionnel, avec une mise en page ultra originale, « Moi ce que j’aime c’est les monstres » est bien plus qu’une histoire de monstres.

C’est une histoire humaine. À travers les monstres qu’Emil Ferris dessine, nous retrouvons une transcription des rejetés de notre société, on navigue dans des tableaux connus de l’art majeur, on est littéralement jeté dans les trains en direction des camps de concentration pendant la seconde guerre mondiale, on se retrouve dans les bas-fonds du Chicago des années 60, meurtres, trafics d’enfants, pédophilie, secrets, non-dits, confrontation à la maladie, sexualité, la différence est pointée du doigt en permanence et le droit à la différence est mis en avant. Je pourrais vous en faire douze paragraphes que la surprise serait encore totale. Au final c’est encore bien plus que tout ça.

Le récit est découpé en plusieurs chapitres, tous séparés par une couverture fictive de comics d’horreur faite au stylo, magnifique à chaque coup, puis quitte à me répéter, chaque dessin est magnifique dans ce livre, on contemple sans cesse les petits détails, les couleurs, le visuel des textes, la mise en page originale.

Les éditions "Monsieur Toussaint Louverture" ont fait une réelle bonne action pour l’esprit du lecteur en publiant ce pavé magique, dont la fabrication est d’une qualité irréprochable, tel un objet de collection. Il à reçu en France le Grand prix de la critique ACBD et le prestigieux Fauve d’or au Festival d'Angoulême 2019. Vivement la suite.

Sur le blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/02/moi-ce-que-jaime-cest-les-monstres-emil.html

Afficher en entier
Lu aussi

Bonjour les lecteurs ....

Voici un roman graphique de plus de 400p sur un papier imitant un cahier d'écolier à spirales.

Tout ce qu'on peut dire c'est qu'Emil Ferris est une très grande artiste au coup de crayon ( bic ) magistral.

L'auteure a un destin extraordinaire: piquée par un moustique, on lui diagnostique une méningo-encéphalite aux conséquences assez lourdes.

Peu de chance de pouvoir remarcher et impossible de tenir un stylo ( son outil de travail).

A force de volonté, elle va réapprendre à dessiner.

Elle mettra 6 ans à réaliser ce roman de plus de 800 pages.

Ceci est le premier tome d'une histoire délirante. et certainement en partie autobiographique.

Karen, 10 ans, adore les monstres et s'imagine être un loup-garou.

Un jour, sa voisine Anka est retrouvée morte, une balle dans le coeur.. suicide ? Karen mène l'enquête et va de découvertes en découvertes. Non seulement sur le passé d'Anka, mais également au sujet de son entourage proche et de la vie de son quartier.

C'est l'histoire du Chicago des années 1960, du côté des laissés pour compte, des oubliés, des invisibles.

Son journal intime où elle raconte son histoire est un véritable joyau artistique.

L'histoire m'a assez déroutée au départ, la trame qui peut paraître simple au premier abord, se révèle complexe et il faut prendre le temps de digérer chaque page.

Mais la lecture devient très vite addictive et je ne peux que reconnaître la beauté du dessin ... réalisé uniquement avec des pointes "Bic" .. il est époustouflant, riche en détails et est presque vivant .

Vivement la suite ....

Afficher en entier
Or

Même si au départ j'étais un peu dérouté et que j'avais un peu de mal à lire l'histoire, j'ai vraiment aimé ce livre. Il est très addictif et les illustrations sont juste wow! La fin nous donne vraiment envie de connaître la suite!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiLn 2018-12-23T12:40:18+01:00
Argent

Un travail graphique remarquable pour une mise en page atypique ...

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai lu la moitié du livre environ. Je crois que c'est une oeuvre littéraire et artistique d'une qualité unique. Par contre, j'ai arrêté ma lecture, car je ne me sentais pas bien face aux passages de souffrance psychologique et aux facettes présentées de la sexualité.

Afficher en entier
Argent

Un roman graphique très intéressant, où beaucoup de sujets très différents sont abordés. Il y a aussi un fort contexte historique. Les personnages sont très complexes et le suspense est insoutenable. La vision du monde de Karen est très métaphorique et très intéressante à découvrir. Les dessins au stylo donne un style très particulier. J'attends la suite.

Afficher en entier
Or

Un incroyable roman graphique qui aborde une série de thèmes qu’on ne croirait pas compatibles au premier abord, dans un style graphique et une mise en page hyper originaux et atypiques. Un journal intime particulier où passé et présent se mêlent. Vivement la suite !

En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2018/09/08/moi-ce-que-jaime-cest-les-monstres-livre-premier/

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode